• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > The Economist 2017 ou quand l’oligarchie pratique la divination (...)

The Economist 2017 ou quand l’oligarchie pratique la divination ?

En fin d'année un sujet un peu plus festif quoique derrière des aspects légers, ce thème pourrait révéler des interrogations métaphysiques beaucoup plus graves :

 

 

Chaque année le magazine The Economist publie un numéro spécial sur l’année à venir – illustré par une couverture énigmatique – laquelle serait révélatrice de la vision de Rothschild sur l’avenir du monde, le numéro de 2017 ne fait pas exception et est surprenant par sa couverture montrant 8 cartes de tarot modifiées. Au début de la vidéo est effectué un retour sur la couverture de The Economist 2015 qui était aussi très énigmatique.

 

 

Surprenant, fantaisiste, pas sérieux ? Nos élites des gens "responsables" ne s'adonneraient pas à ce genre de "petit jeu" relevant de l'irrationnel ? Et pourtant début 2014 Christine Lagarde, l'actuelle directrice du FMI, c'est dire une référence, s'est livrée face caméra en partant du chiffre 7 à un véritable exercice de numérologie sur les dates des évènements, n'est-ce pas de la divination de la part de l'oligarchie en place ?

 

à lire aussi :

http://astro-tarology.com/en-francais/le-code-rothschild-le-monde-en-2017-planete-trump/

 

local/cache-vignettes/L492xH646/2017-2jpg-9d9db1-a5c6f.jpg

Tags : Prospective et futur FMI Christine Lagarde Oligarchie Manipulation



Réagissez à l'article

35 réactions à cet article


  • 4 votes
    Hieronymus Hieronymus 29 décembre 2016 11:50

    bonjour à Tous
    c’est une chose assez fantastique et incroyable et dont je ne pense pourtant pas qu’elle puisse être écartée d’un revers de la main : nos élites en tout cas certains d’entre eux, voire le top du top (la famille Rothschild et la directrice du FMI) seraient des adeptes des arts divinatoires et pratiqueraient la prophétie ?
    y a t il magazine dont l’objet est plus terre à terre que The Economist ?
    et pourtant depuis plusieurs années celui ci nous fait chaque fois la surprise d’une couverture énigmatique et pleine de symboles mystérieux, voir à cette fin celles de 2015 et 2016 qui montrent à côté des personnalités politiques mondiales des dessins et des figures qui seraient comme autant de rébus à déchiffrer...
    en allant sur Youtube il y a pléthore de commentateurs qui se livrent à de longues et pas toujours passionantes exégèses sur la signification de ces couvertures, la plupart sont en anglo-américain ou en espagnol mais il y en a maintenant dans presque toutes les langues !
    on peut dire que pour 2017 The Economist (ou les Rothschild ?) ont fait fort en se servant des arcanes du Tarot afin de commenter (ou prédire ?) l’actualité du monde...


    • 3 votes
      La mouche du coche La mouche du coche 29 décembre 2016 12:36

      Oui bon calmez vous. Sur la couverture de The Economist de 2016, il n’y a pas Donald Trump. Ils sont nuls en prédiction comme pour le reste. smiley


    • 2 votes
      Hieronymus Hieronymus 29 décembre 2016 13:33

      @La mouche du coche
      mais alors que faut il penser de ce qui est commenté au début de la vidéo ?

      les chiffres qui figurent sur l’édition 2015 en bas de la couverture : 11.5 et 11.3 à côté de "Alice au pays des merveilles", ces chiffres ne sont qd mm pas là complètement par hasard ?


    • 1 vote
      Heptistika Heptistika 29 décembre 2016 15:24

      @Hieronymus

      .

      Cet article, à l’instar la plupart de vos commentaires est une belle démonstration de biais de confirmation, vous sélectionnez systématiquement le 1% d’information qui va vaguement dans le sens de vos présupposés et omettez les 99% qui ne suivent pas le même tracé.

      .

      Lorsque même la mouche, pourtant adepte ineffable des biais cognitifs en tout genre, en vient à vous le faire remarquer, vous devriez peut-être vous poser quelques menues questions...

      .

      Vous dites plus bas : "le religieux, le transcendant, le divin .. croyez moi ces gens là, sous des dehors rationnels sont très superstitieux et sont absolument captivés par tout ce qui est du domaine de l’occulte et du mysticisme, en fait dès qu’ils peuvent, ils jouent à être Dieu, d’où ces couvertures en forme de clin d’oeil appuyé sur l’étendue de leurs "pouvoirs"

      .

      Comme d’habitude, vous êtes dans le secret des dieux, des diables et des élites mêmes les plus puissantes et secrètes, ben voyons...


    • 3 votes
      Hieronymus Hieronymus 29 décembre 2016 18:44

      @Heptistika
      j’ai répondu en partie à vos questions ds les autres commentaires, vous m’attribuez des conclusions qui ne sont pas miennes, simplement je prétends qu’il y a question et interrogation, mystère si vous préférez, quant aux motivations des rédacteurs (ou leurs commanditaires) de ces couvertures annuelles The Economist

      peut être manifestez vous l’excès inverse qui est de considérer que la question d’éventuelles prédictions par ces magazines sur l’année à venir ne doit même pas être abordée ? qu’en savez vous réellement ?

      Comme d’habitude, vous êtes dans le secret des dieux, des diables et des élites mêmes les plus puissantes et secrètes

      comment "comme d’habitude" ? quel procès ou sous entendu cherchez vous à insinuer ?


    • 8 votes
      Celse 29 décembre 2016 12:29

       nos élites ...seraient des adeptes des arts divinatoires et pratiqueraient la prophétie ? 


      Quand on est riche et puissant on fait appel à des experts, on influence, on utilise la corruption, de façon à avoir les résultats que l’on désire, non ce n’est pas de la magie, c’est totalement ridicule !

      • 5 votes
        Hieronymus Hieronymus 29 décembre 2016 12:43

        @Celse
        non, ce n’est pas si absurde que vous le pensez

        le fric, la puissance, le pouvoir, c’est un truc qui fait saliver d’envie les "seconds couteaux", où vous intringuez, faites des coups tordus afin de monter en haut de la pyramide (ou à la surface du "panier de crabes")

        quand vous avez déjà tout cela, puissance - richesse - honneur, depuis x générations comme c’est le cas de certaines familles telles Rothschild, Rockfeller, Morgan... que vous reste t il à convoiter que vous n’ayez déjà ?

        le religieux, le transcendant, le divin .. croyez moi ces gens là, sous des dehors rationnels sont très superstitieux et sont absolument captivés par tout ce qui est du domaine de l’occulte et du mysticisme, en fait dès qu’ils peuvent, ils jouent à être Dieu, d’où ces couvertures en forme de clin d’oeil appuyé sur l’étendue de leurs "pouvoirs"


      • vote
        pegase pegase 29 décembre 2016 13:11

        @Hieronymus


        Quand ils seront capables de battre Boris en moins de 54 secondes et 24 coups comme à l’issue épique de ma dernière partie d’échec, alors ils pourront venir discuter avec moi ...

        Pour le moment ils ne sont pas à mon niveau smiley

        L’argent, le pouvoir ne sont sont rien, la puissance du cerveau c’est tout !

        http://www.sparkchess.com/

        J’ai une capture d’écran si ça vous intéresse ...

        http://img15.hostingpics.net/pics/961622Sparckchess55sec.jpg


      • 3 votes
        pegase pegase 29 décembre 2016 12:32

        Marine le Pen au deuxième tour => ben oui elle a été adoubée par cette même oligarchie, celle désignée dans la vidéo, lors de ses nombreuses visites chez l’oncle Sam ...

        Pourquoi cette musique de fond sur un ton mystérieux et dramatique ? 



        Ces tr**s du c** n’ont rien de mystérieux, ils pètent comme vous et moi ...

        Dans la soie certes smiley


        • 2 votes
          Hieronymus Hieronymus 29 décembre 2016 13:52

          @pegase
          Pourquoi cette musique de fond sur un ton mystérieux et dramatique ?

          ne vous plaignez pas, c’est à peu près la vidéo la plus digeste que j’ai pu trouver sur le sujet en français

          Marine le Pen au deuxième tour

          mouais, la roue de la fortune la montre se dirigeant vers le haut, je ne dis pas ça pour vous faire plaisir mais je crois que le maximum qu’elle puisse espérer est d’être présente au 2nd tour, pour le reste elle n’a ni le niveau ni la stratégie et sa COM est limite désastreuse depuis un certain nombre de mois

          avec un PS complètement à chier, au fond du fond du trou, et un UMP déchiré en des luttes intestines et qui a plus que déçu durant les dernières décennies, faut il être nul pour ne pas faire 30-40% d’intentions de vote ?

          pourtant je crois que Marine s’y emploit (voyez comme je suis lepéniste)


        • 2 votes
          pegase pegase 29 décembre 2016 17:11

          @Hieronymus


          ne vous plaignez pas, c’est à peu près la vidéo la plus digeste que j’ai pu trouver sur le sujet en français


          Bon j’ai appris l’existence de ce canard que je ne connaissais pas ... C’est déjà ça de pris...


          avec un PS complètement à chier, au fond du fond du trou, et un UMP déchiré en des luttes intestines et qui a plus que déçu durant les dernières décennies, faut il être nul pour ne pas faire 30-40% d’intentions de vote ?


          Je ne suis pas d’accord, ils ont réussis à nous enfumer de tout les côtés (voir le décret de Valls dernièrement), ils sont au contraire très forts à cet exercice , presque autant que sarko je dirais ..


        • 3 votes
          Hieronymus Hieronymus 29 décembre 2016 18:36

          @pegase
          Bon j’ai appris l’existence de ce canard que je ne connaissais pas ... C’est déjà ça de pris...

          ce genre de magazine ne figure pas sur ma table de chevet car je les trouve très ennuyeux, mais on ne peut certainement pas considérer que ces familles Rothschild ou Agneli puissent être des imbéciles et s’amuser à publier n’importe quoi

          Je ne suis pas d’accord, ils ont réussis à nous enfumer de tout les côtés

          les arbres ne peuvent monter jusqu’au ciel, l’exercice du mensonge finit par avoir ses limites, voyez Sarko il n’était même pas au 2nd tour de la primaire, politique rime certes souvent avec démagogie mais je crois que le PS ne survivra pas après 2017


        • 1 vote
          ged252 29 décembre 2016 12:45

          Bon attend je prend ma boule de cristal et je me concentre pour y voir les choses invisibles.
          .
          Ce qui m’a le plus marqué, c’est ce que j’ai lu dans "la controverse de sion", La tribu qui s’appelle Israel, ne devrait pas s’appeler Israel, mais Juda, et le pays de même.
          .
          Les juifs normalement c’est juda, et juda c’est une partie d’IsraEl l’une des 12 tribus.
          .
          Pourquoi Isreal ne s’appelle pas Juda ?
           ;
          Je pense que tout cela est en rapport avec la franc maçonnerie, car le meilleur moyen pour subjuguer un pays ou des gens c’est de les trahir, et pour les trahir, il faut qu’ils aient confiance.


          • 3 votes
            Hieronymus Hieronymus 29 décembre 2016 13:44

            @ged252
            oui "la controverse de Sion" apparemment un gros morceau si on en juge par la table des matières, facile à télécharger (merci Internet) :

            http://www.histoireebook.com/index.php?post/2012/02/05/Reed-Douglas-La-controverse-de-Sion

            voilà qui va s’ajouter à la pile d’ouvrages que je me promets d’explorer...


          • 1 vote
            Qiroreur Qiroreur 30 décembre 2016 10:46

            @ged252
            "Isreal " ... sans le vouloir tout est dit avec cette inversion involontaire de lettre.


          • 1 vote
            ged252 29 décembre 2016 12:53

            Ceci dit le livre est interdit de publication mais on le trouve en PDF, il a été écrit en 1955, on croirait que c’est d’hier, puisque l’auteur dit que tous les dirigeants politiques de l’époque ( de 1945) étaient déjà les larbins d’israel.


            • 1 vote
              jeanpiètre jeanpiètre 29 décembre 2016 13:30

              @ged252

              Sur une tablette retrouvé a ourtraduite récemment on apprend que nabuchodonosor lui même etait un sbire des sionistes


            • 1 vote
              ged252 29 décembre 2016 13:39

              @jeanpiètre

              .

              c’est vrai ? source ?

              .

              Il n’y avait pas de sionistes, c’était les prêtres lévites à l’époque.


            • 2 votes
              jeanpiètre jeanpiètre 29 décembre 2016 14:05

              @ged252

              Source la libre panse ! Évidemment


            • 4 votes
              Hieronymus Hieronymus 29 décembre 2016 13:29

              sujet casse cou où je m’attendais honnêtement à une volée de bois vert sous forme de moqueries faciles mais qui a au moins le mérite de sortir de l’ordinaire et de permettre de poser des questions très intringantes :

              - y a t il prédiction, prophétie, en clair vision de l’avenir chez certains membres de l’oligarchie ou ce qui est différent un calendrier (Agenda en globish) secret qui apparaitrait sous forme de rébus dans ces publications (The Economist) ?

              - si certaines élites ont connaissance d’évènements à venir, pourquoi s’amuseraient elles à nous les livrer sous forme de rébus, d’images mystérieuses à décrypter ?

              quel serait leur but ? malice, provocation, désir de jeu ?


              • 1 vote
                Pyrathome Pyrathome 29 décembre 2016 14:46

                @Hieronymus
                si certaines élites ont connaissance d’évènements à venir, pourquoi s’amuseraient elles à nous les livrer sous forme de rébus, d’images mystérieuses à décrypter ?

                quel serait leur but ? malice, provocation, désir de jeu ?

                .

                Ils n’ont pas connaissance des événements futurs mais tentent seulement de les influencer, en vain.........car, s’ils en avaient réellement connaissance, ils sauraient qu’ils n’ont plus beaucoup de temps pour accomplir leurs sales besognes....


              • 3 votes
                Joe Chip Joe Chip 29 décembre 2016 15:50

                @Hieronymus

                Ou peut-être que les "élites" s’amusent aussi de la terreur superstitieuse que leurs agissements réels ou supposés nourrissent chez les "complotistes". 

                Vous êtes en train de prêter des qualités proprement surhumaines (divines) de clairvoyance, d’omniscience et de prescience à ces "élites" que vous accusez ensuite de délire d’usurpation (divine) et de conspiration contre l’humanité... autrement dit vous contribuez paradoxalement à faire advenir la réalité que vous fantasmez tout en la refoulant. 

                De mon point de vue, cette création mythologique a pour but de justifier votre impuissance (si les élites peuvent tout, alors j’ai raison de croire que je ne peux rien) et de réenchanter le réel en y remettant les monstres, les chimères et les demi-dieux que la culture rationaliste avait renvoyé dans l’imaginaire des peuples écrasés et ignorants... 

                On revient au paganisme originel où des divinités (ou semi-divinités) capricieuses s’amusent à jouer apparemment sans raison avec la vie des hommes, intégralement soumis à leur volonté et à leurs caprices et qui ne peuvent plus qu’interpréter leurs intentions en déchiffrant les signes extérieurs ("rébus", "images mystérieuses" et autres symboles) d’une nature incompréhensible.

                Bref, c’est de la régression superstitieuse, et je dis ça sans ironie ou volonté de me moquer. Il me semble que la dimension iconoclaste et ironique de The Economist vous échappe totalement. 


              • 1 vote
                jeanpiètre jeanpiètre 29 décembre 2016 16:54

                @Joe Chip Bien vu, dautant que ce genre de torchon n est lu que par les seconds zélés de l’oligarchie, l’armée de réserve comme dirait l’autre


              • 3 votes
                Hieronymus Hieronymus 29 décembre 2016 18:29

                @Joe Chip
                enfin un commentaire riche et nourri avec un contenu analyste

                je crois que vous allez un peu vite et que vous faites les conclusions à ma place, or à aucun moment je n’affirme qu’il y a présence de prophétie ou qualité surhumaine chez ces élites (que perso je porte très peu ds mon coeur)

                si vous me lisez bien (13:29) j’émets 2 hypothèses très différentes : que ces élites par qq art divinatoire que vous souhaitiez, aient une prescience de l’avenir (1ère hypothèse) ou que ces mêmes élites aient un programme concernant l’avenir, qu’ils ont l’intention de mettre à tout prix en oeuvre du fait des moyens considérables dont ils disposent (2nde hypothèse)

                dans la 2nde il n’y a nulle divination par moyen surnaturel mais l’application d’un agenda secret dont "ils" s’amusent par malice à nous laisser entrevoir des bribes sous forme d’énigmes

                mais encore une fois je n’ai aucune opinion de définitivement arrêtée


              • 2 votes
                attis attis 29 décembre 2016 21:20

                @Joe Chip
                Vous sous-entendez que ces pseudo-prédictions et autres fumisteries ésotériques s’adressent à la populace. Vous vous trompez : The Economist est lu par la classe (très) supérieure, et la conférence délirante de Lagarde sur le "7 magique" a été donnée devant le gratin de la finance, des économistes de renom etc.

                 

                Bref, c’est de la régression superstitieuse, et je dis ça sans ironie ou volonté de me moquer. Il me semble que la dimension iconoclaste et ironique de The Economist vous échappe totalement. 

                Dimension iconoclaste et ironique de The Economist, peut-être. Régression superstitieuse, certainement pas. Les élites ont toujours été superstitieuses. Le peuple a certes toujours eu recours à des pratiques qui s’apparentaient au vaudou ou au chamanisme, mais ce ne sont pas les paysans ou les ouvriers qui faisaient tourner les tables au 19e/début 20ème. Tout le monde sait que Mitterrand était un grand consommateur d’arts divinatoires ; et que dire de l’influence de Raspoutine sur la famille impériale ? Les classes dirigeantes sont tout aussi superstitieuses que mon arrière-grand-mère, qui posait des gri-gris un peu partout chez elle pour se protéger des fées... Si The Economist se moque d’une partie de la population, ce n’est pas du petit peuple ou des complotistes, mais des membres de la classe supérieure.

                Le pouvoir sur les autres est une chose mystérieuse, et pour le préserver certains sont prêts à quitter le domaine de la rationalité pour s’aventurer dans les territoires plus nébuleux de la divination, du spiritisme, de la magie etc. Rien d’étonnant à cela, à mon avis.


              • vote
                Joe Chip Joe Chip 29 décembre 2016 22:38

                @attis

                Je n’ai fait aucun sous-entendu au sujet de la populace et je n’ai pas parlé de "fumisteries". Je crois avoir dit clairement ce que je pensais donc merci de ne pas me prêter les "sous-entendus" qui vous arrangent ni de déformer ce que j’ai dit pour affirmer d’emblée de manière péremptoire que je me "trompe".

                Il se trouve que The Economist a également un site que je lis à l’occasion, ce qui me permet de dire que leur approche est parfois "iconoclaste et ironique". Ravi d’apprendre que cela fait de moi un membre de la "classe très supérieure".

                Je critiquais l’interprétation "littérale" qu’en fait Hyeronimus (que j’ai qualifié de "régression superstitieuse") sans forcément contester la pertinence des "prédictions" ou la forme choisie par The Economist. 

                Je ne sais pas si les élites en général sont superstitieuses, un peu superstitieuses ou pas du tout superstitieuses, mais vous semblez en savoir plus que moi à ce sujet donc je vous laisse responsable de vos opinions sur le vaudou, le chamanisme et le spiritisme. Je n’ai fait aucun commentaire méprisant sur les grigris de votre arrière-grand-mère. 


              • 1 vote
                attis attis 29 décembre 2016 23:09

                @Joe Chip

                Je ne pense pas mal avoir interprété votre premier post. Vous avez dû mal exprimer votre pensée.

                Je ne sais pas si les élites en général sont superstitieuses, un peu superstitieuses ou pas du tout superstitieuses

                A quoi bon commenter ici, alors ?

                Je ne me souvenais pas que vous faisiez dans le trolling, vous aussi.

                Bonnes fêtes quand même !  smiley


              • 1 vote
                Joe Chip Joe Chip 30 décembre 2016 15:58

                @attis

                Non, j’ai exprimé très clairement ma pensée, et encore une fois, il ne s’agit pas d’un argument, mais d’une simple assertion de votre part, de même que le fait de m’accuser de "trolling". Et oui, ici quand on n’est pas un "agent sioniste", on est un troll évidemment. 

                Je ne réponds plus aux posts qui saucissonnent ou déforment les propos, qui extraient des éléments de discours, qui essaient de vous faire dire le contraire de ce que vous dîtes, et qui voient des "sous-entendus" là où il n’y en a pas pour faire valoir une contradiction par principe. Ce n’est pas parce que vous n’êtes pas d’accord que vous avez raison.

                Je n’ai pas chercher à développer une pseudo-réflexion marxiste (désolé mais ce manichéisme dialectique me sort de plus en plus par les yeux) opposant des élites rationnelles à un peuple abruti et superstitieux. Je ne fais pas la sociologie de la superstition. Je n’ai jamais parlé de "fumisteries" et de "populace". 

                S’exprimer avec des nuances, sans avoir recours systématiquement à des antithèses arbitraires et à un mode de pensée binaire, ce n’est pas mal s’exprimer. La culture rationaliste n’est pas l’apanage des "élites" et les songes divinatoires ne sont évidemment pas réservées à la "populace". On pourrait aussi évoquer les augures, etc... mais tout cela me semble tellement évident et aller de soi que je ne vois pas l’intérêt d’en faire l’historique, avec évocation de Mitterrand, Raspoutine, etc... je ne vois rien à répondre à tout ça, c’est pourquoi je n’ai pas répondu.

                Ce que je critiquais, c’est l’attitude irrationnelle qui consiste à diviniser les maîtres, à leur prêter des pouvoirs magiques et mystérieux, à supposer que l’essence de leur pouvoir nous échapperait. Tout cela, "de mon point de vue", comme je l’ai rappelé, histoire de bien montrer que je n’étais pas en train de me livrer à un exposé magistral, est de nature à renforcer une paranoïa débilitante et à justifier un sentiment d’impuissance dont la source se trouve avant tout en nous-mêmes. 

                Je me moque évidemment de savoir si Bill Gates se prosterne devant l’Oeil de la Providence ou si les journalistes de The Economist pratiquent les arts divinatoires et le Tarot symbolique au premier ou au second degré. Si Hugo fait tourner les tables ou si Mitterrand croit aux "forces de l’esprit". 

                Les gens immensément riches et puissants ont toujours ressenti le besoin d’éprouver concrètement leur supériorité sociale, et le ressentent d’autant plus lorsqu’elles évoluent dans un contexte démocratique qui nivèle les différences socioculturelles, imposent (théoriquement) l’égalité devant la loi et interdit les pratiques de subjugation violentes qui existaient autrefois dans toutes les sociétés, et que l’élément religieux venait le plus souvent justifier (sacrifices, holocaustes, massacres rituels...). Les élites Aztèques pratiquaient le sacrifice humain. Ici, en Europe, de pauvres bougres pouvaient être soumis par l’arbitraire à des raffinements de cruauté inimaginables qui comblaient d’aise la bonne société. Les jeunes filles du peuple étaient livrées comme de la marchandise à l’appétit sexuel des rois et des aristocrates décadents et même des curés défroqués. 

                Il y a - dans une certaine perspective - une dimension libératrice de la violence qui n’est plus comprise ni admise dans les sociétés démocratiques et égalitaires, surtout lorsqu’elle s’exerce aux dépends des faibles. C’est une part irréductible d’animalité qu’il y a dans l’homme, et que l’on voit d’ailleurs resurgir dès que les structures institutionnelles et étatiques s’affaiblissent. 

                Autrement dit, les comportements déviants de l’élite, qui étaient autrefois connus de tous et qui faisaient d’ailleurs l’objet de chansons, de légendes, de contes, de récits édifiants, sont désormais cachés et recouverts de secrets. Ne pouvant plus s’exprimer en plein jour, ce besoin de domination se rétracte derrière le rideau et prend, fort logiquement, une dimension théâtrale, métaphorique, symbolique voire parodique (pseudo-rituels aux USA). Tout devient feutré. Le peuple, qui doit travailler, a besoin d’être vertueux : la religion et la décence commune sont là pour l’encadrer. Seule l’élite peut explorer sans tabou la nature humaine, mais elle doit le faire en secret. 

                C’est pourquoi, de manière tendancielle, vous retrouverez toujours plus de pratiques religieuses ou sexuelles bizarres chez les "élites" que chez votre voisin smicard qui doit se contenter de sauter bobonne quand il en a encore la possibilité. Rituels, théâtralisation de la puissance, sado-masochisme, goût de la transgression... pas besoin d’avoir recours à des explications fumeuses et ésotériques pour analyser ces phénomènes. 

                Je ne nie pas d’ailleurs que certains ne se livrent pas concrètement à des pratiques assimilables à du satanisme ou de la sorcellerie. Mais je n’en fais pas une sociologie caricaturale et systématique, contrairement à beaucoup de gens ici.

                Je vous invite à vous rendre sur la première page des résultats de youtube en tapant "the economist 2017". Si vous pensez qu’il y a quelque vérité ésotérique fondamentale révélée par les dizaines de vidéos de "décryptage" aux titres subtils et évocateurs ("leaked decoded illuminati secrets rothschild the econimist 2017"), là, effectivement, nous aurons beaucoup de mal à communiquer.


              • 1 vote
                attis attis 30 décembre 2016 18:29

                @Joe Chip
                Bon, je vous retrouve. smiley

                Les gens immensément riches et puissants ont toujours ressenti le besoin d’éprouver concrètement leur supériorité sociale

                Concrètement, certes, mais pas seulement. La soif de pouvoir étant inextinguible, la domination sur le monde ne leur suffit pas, et ils souhaitent donc étendre leur pouvoir au monde transcendant, ce qui explique pourquoi ils versent dans l’occultisme, la magie, la superstition, etc.

                Je crois percevoir dans votre propos l’influence de René Girard (que j’apprécie), mais la violence rituelle, qui est avant tout un processus de contrôle social destiné au peuple, n’entre pas en ligne de compte. Ce qui est en jeu ici a davantage trait à la psychologie propre aux classes dirigeantes, qui souhaitent tout contrôler, l’immanent comme le transcendant. Le monde transcendant étant par nature difficilement contrôlable, les élites qui n’ont pas d’appétit pour l’ésotérisme ou la magie peuvent aussi choisir de le nier, ou tenter de le rendre immanent, d’où toutes les idéologies rationalistes qui fleurissent depuis 2-3 siècles.

                Et cela n’a, à mon avis, rien à voir non plus avec un quelconque système politique. Le passé proche tout comme le passé plus lointain sont remplis d’exemples montrant que les classes dirigeantes versent dans l’occultisme : Hitler, Wallenstein, Rodolphe II, l’affaire des poisons, Gilles de Rais... j’en oublie (beaucoup)... autant de cas où les élites trempaient dans l’occultisme alors que le système politique était tout sauf démocratique.

                 

                Ce que je critiquais, c’est l’attitude irrationnelle qui consiste à diviniser les maîtres, à leur prêter des pouvoirs magiques et mystérieux, à supposer que l’essence de leur pouvoir nous échapperait. Tout cela, "de mon point de vue", comme je l’ai rappelé, histoire de bien montrer que je n’étais pas en train de me livrer à un exposé magistral, est de nature à renforcer une paranoïa débilitante et à justifier un sentiment d’impuissance dont la source se trouve avant tout en nous-mêmes. 

                Je suis entièrement d’accord, mais il ne s’agit que d’un problème relatif à la perception qu’a le peuple des pratiques de l’élite. Ce point ne traite pas de la nature des tentatives de l’élite pour contrôler le monde transcendant, d’où ma réaction à votre premier post, qui me semblait bien trop réducteur.

                 

                Je vous invite à vous rendre sur la première page des résultats de youtube en tapant "the economist 2017". Si vous pensez qu’il y a quelque vérité ésotérique fondamentale révélée par les dizaines de vidéos de "décryptage" aux titres subtils et évocateurs ("leaked decoded illuminati secrets rothschild the econimist 2017"), là, effectivement, nous aurons beaucoup de mal à communiquer.

                Là encore je vous rejoins. Les interprétations de la couverture de The Economist présentées dans la vidéo ci-dessus sont d’ailleurs assez pathétiques. Je me demande parfois dans quelle mesure nous avons affaire, avec ce type d’interprétations, à de l’ignorance crasse où à une entreprise de démoralisation menée par les classes dirigeantes pour imposer au peuple la réaction que vous décrivez par ailleurs : considérer les membres des élites dirigeantes comme des dieux omniscients et omnipotents.


              • 3 votes
                Hieronymus Hieronymus 29 décembre 2016 18:16

                90% des commentaires refusent d’emblée d’envisager la possibilité d’une signification des signes, symboles et marques figurant sur les couvertures des Nos spéciaux annuels de The Economist, disons qu’ils ne veulent même pas aborder la question, la jugeant par nature irrecevable, nulle et non avenue, point.
                - trop vite - trop rapide - trop expéditif -
                ce n’est d’ailleurs sans doute pas un hasard si la plupart des vidéos en rapport observés sur Youtube sont dans d’autres langues et qu’il n’y en a que très peu (et souvent de médiocre qualité) en français, c’est que le Français est par nature anti-métaphysique ce qu’on résume (à tort car ce n’était pas le cas de Descartes) comme étant cartésien ;
                je l’ai déjà écrit mais tous ceux qui par nature sont a priori persuadés du contraire, ne veulent même pas le lire : il y a sur la couverture de 2015 en bas à droite des chiffres d’indiqués 11.5 et 11.3, certains y voient la date du 13.11.15 (2015), ça n’a peut être rien à voir, ça veut peut être dire autre chose mais pourquoi diantre ces chiffres mis en évidence, ce serait absurde ?

                et on pourrait multiplier les exemples de la sorte...


                • vote
                  pegase pegase 29 décembre 2016 19:18

                  @Hieronymus

                  En admettant que ce soit le cas, ça n’a guère d’importance, ce qui est important c’est de considérer ces attentats comme de potentielles opération sous fausse bannière (je n’ai pas dit que c’est le cas, mais c’est peut être le cas) ...

                  Il faut comprendre qu’on était à deux doigts d’une intervention militaire musclée, avec bombardement intensif comme en Libye - Irak (ce qui nous faisait redouter une troisième guerre mondiale)... Pour moi ces pseudos attentats étaient là pour justifier au moins en partie ces interventions, seulement voilà, les russes ont installés leurs systèmes imparables de missiles S300-400 ..

                  Pas de survol possible des zones, pas d’intervention => fin de leur sanglante guerre de conquête ...

                  Le canard en question est peut être l’œuvre de quelques tordus, ou peut être le haut de la pyramide tente de communiquer subtilement avec d’autres frères la truelle, on ne saura jamais, mais au final ça a peu d’importance, les concepteurs des systèmes S300-S400, ceux là par contre viennent de les mettre échec et mat ...


                  Je vous l’ai dit, seule la puissance du cerveau prévaut sur tout le reste, on en a une démonstration éclatante avec cette guerre ..


                • 1 vote
                  Pyrathome Pyrathome 29 décembre 2016 21:58

                  @Hieronymus
                  90% des commentaires refusent d’emblée d’envisager la possibilité d’une signification des signes, symboles et marques figurant sur les couvertures des Nos spéciaux annuels de The Economist

                  .

                  Bien sûr qu’ils essayent de se servir des symboles, preuve en est avec Lagarde mais ce qui prouve aussi le genre d’ésotérisme cabalistique employé...

                  Comme je l’ai dit plus haut, ils tentent simplement d’influencer le futur, mais le futur et la vérité n’ont que faire de ces satanistes patentés, le futur va leur revenir dans la gueule comme un boomerang, qui sème le mal récolte le mal....


                • vote
                  Hieronymus Hieronymus 29 décembre 2016 22:47

                  @Pyrathome
                  je suis assez d’accord avec votre point de vue mais je ne suis pas certain qu’ils aient à payer de leur vivant leurs considérables méfaits, ces gens là ont hélas généralement une longueur d’avance car dotés d’une bonne culture et d’excellentes sources de renseignements, en sus ils travaillent qd bon leur semble et peuvent employer bcp de temps à réfléchir stratégie

                  ma question demeure : pourquoi font ils ça ? (balancer des prophéties)

                  ce qui me semble le plus pausible comme explication est que ce genre de provocation (voir l’exposé de Lagarde sur le chiffre 7 !) correspond à une forme d’esprit taquin et ludique, par ennui et par oisiveté ils aiment à bousculer les limites, histoire d’observer les réactions du vulgum pecus ou de ce qu’ils considèrent comme en faisant partie


                • vote
                  sls0 sls0 29 décembre 2016 22:00

                  @ Hieronymus
                  90% des commentaires refusent d’emblée d’envisager la possibilité d’une signification des signes, symboles et marques figurant sur les couvertures des Nos spéciaux annuels de The Economist, disons qu’ils ne veulent même pas aborder la question, la jugeant par nature irrecevable, nulle et non avenue, point.
                  - trop vite - trop rapide - trop expéditif.

                  Il n’y a que 10% de la population qui fume la moquette, c’est peut être une réponse à vos 90%.
                  Ce n’est pas parce que vous croyez au père Noël, aux fées, aux martiens, aux tarots, à madame soleil, aux reptiliens, que le reste de la population est obligé de vous suivre.
                  Et une chance que vous soyez sur agoravox TV où les allumés ce n’est pas une denrée rare, imaginez vous au bistrot du coin où il n’est pas nécessaire d’avoir fait des études sortir les mêmes propos, c’est plus de 90% sans problème avec en prime des rires moqueurs.
                  Cela dit pour une étude sur les biais cognitifs bon article.


                  • 1 vote
                    Pyrathome Pyrathome 31 décembre 2016 15:03

                    @sls0

                    Bonjour Pr Tournesol,

                    Vous devriez raisonner d’une manière bien plus subtile, rendez plutôt grâce à tous les "allumés" positifs de la planète comme pêle-mêle : les Platon, les Archimède, les Léonard de Vinci, Newton, Galilée, Lavoisier, Poincaré, Einstein, Tesla, Nietzsche, Gandhi, ..etc...etc..etc..etc..Pardon pour les nombreux oubliés...

                    Ce sont les "allumés" positifs qui font avancer le monde, les artistes, les chercheurs, les philosophes, les utopiques.....pas les fossilisés dans le formol et encore bien moins le 0,001 % de psychopathes parasites qui voudraient s’approprier la planète.....

                    Quant au Père Noël, je confirme, il existe bien, c’est à l’origine une pub pour Coca-cola, oserai-je dire que le jour où il n’existera plus, tous les psychopathes auront été enfin internés ?

                    Allez, mes meilleurs vœux pour 2017, que cette année vous apporte un peu plus de compassion pour ceux qui cultivent l’intuition mieux que vous ne le faites.... smiley

                  

                  Ajouter une réaction

                  Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                  Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                  FAIRE UN DON







Palmarès