• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Un homme armé d’un couteau abattu par la police à Montargis ...

Un homme armé d’un couteau abattu par la police à Montargis ...

Un homme armé d’un couteau a refusé de coopérer face à la police et a commencé à prendre la fuite en voiture. Les policiers ont alors ouvert le feu.

Tags : Police Violence




Réagissez à l'article

78 réactions à cet article    


  • 2 votes
    Joe Chip Joe Chip 20 août 14:34
    Ce n’est pas à Montargis mais à Châlette-sur-Loing, la municipalité voisine, une ancienne cité ouvrière gérée depuis 40 ans par des communistes et qui est aujourd’hui réputée pour ses "cités", sa délinquance et son vivre-ensemble mirifique qui fait l’admiration de tous dans la région.

    • vote
      pegase pegase 20 août 16:01

      @Joe Chip

      Châlette-sur-Loing, c’est tout près de Montargis ...


    • 7 votes
      Qiroreur Qiroreur 20 août 14:41
      Un type qui brandit une arme, percute des voitures au risque d’écraser qq’un, refuse d’obtempérer, un individu dangereux (ici un déséquilibré, mais peu importe) comme lui, aurait du être neutralisé sur place : au lieu de cela il est parvenu à s’enfuir risquant de renverser des innocents au passage. 
      Une fois de plus on voit à quel point nos lois sont inopérantes face à la criminalité et à des désaxés auxquels nous devons faire face. Selon la loi (article 132-75 du code pénal), la voiture représente, dans ce cas de figure, une "arme par destination" et cela autorise la police a faire usage d’armes létales. Mais ils l’auraient fait avant qu’il ne parvienne à partir, il y aurait bien eu un magistrat affilié au célèbre syndicat de la magistrature (il n’y a pas de trucage) pour faire condamner les policiers. C’était d’autant plus justifié ici que le quartier était fréquenté par des passants dont des enfants et que cet individu aurait pu faire des victimes. Dés lors, en toute logique, il aurait fallu faire usage d’armes à feu pour le neutraliser quand c’était possible (dés qu’il a percuté une première fois le véhicule de police) au lieu de faire des tirs vers la voiture en fuite, tirs qui étaient bcp plus risqués (possibles victimes collatérales). Bref la police (bien joué les gars) a fait du mieux qu’elle pouvait, avec une législation (et des magistrats qui pour 30% d’entre eux sont leurs ennemis déclarés publiquement) qui ne correspond pas à la réalité. Allez expliquer ça à des gauchiasses...
       
      Mais ils auraient fait usage de leur arme et aurait tué (ou blessé) le type que le scénario aurait invariable : L’IGPN aurait fait son enquête (ils la feront quand même ici, c’est la procédure), il y aurait eu des polémiques dans la presse, des proches seraient venus expliquer qu’il était très sympa dans la vie de tous les jours, ça aurait polémiqué sur l’insuffisance de la formation des policiers... Heureusement, il ne s’agissait pas d’un "jeune des quartiers", autrement on aurait eu droit aux délires habituels : émeutes, assos "touche pas à ma racaille" vent debout et soutenue par les habitués de la récup (genre FI...) manifestant, déclarations du ministre de la ville pour un nouveau grand plan banlieue, etc... on connait la musique comme le scénario par cœur, presque écrit à l’avance comme sur une partition perforée lue par un orgue de barbarie. 

      • 15 votes
        medialter medialter 20 août 14:52

        C’est sûr que ces 6 policiers armés de flingues n’avaient aucune chance devant cet homme armé d’un couteau (qu’il ne montre pas d’ailleurs). En lui tirant dans le dos, alors que personne n’était en danger, ces représentants de l’état ont montré leur haut niveau de professionnalisme. Quel courage, cette police française, payée avec nos impôts, on sent vraiment le métier de complexés en bande autorisée à l’affut du premier prétexte pour dégazer


        • 3 votes
          pegase pegase 20 août 15:59

          @medialter

          Pas d’accord, ils ont au contraire tenté de le sauver, en perçant un trou dans le pare brise pour le tazer .... Après s’ils ont tirés dessus, c’était sans doute dans leurs consignes (en général ils ont le procureur ou le préfet en ligne) ...

          On est en guerre ... donc voilà !


        • 5 votes
          CoolDude 20 août 16:12

          @pegase

          La fenêtre était ouverte... D’après moi !

          Ils pouvait le gazer, le tazer, etc... Et eux ils tapent comme des sourds à la matraque !?!???


        • 12 votes
          medialter medialter 20 août 16:18

          @pegase
          "ils ont au contraire tenté de le sauver"

          *

          Bien réussi, en effet

          *

          "Après s’ils ont tirés dessus, c’était sans doute dans leurs consignes"

          *

          Les consignes, c’est se tirer dans le dos ? Ben de mieux en mieux, si on trouve ça normal comme j’hallucine de le lire sur ce fil, alors ils ont encore une bonne marge, et on est encore loin d’avoir touché le fond

          *

          "On est en guerre"

          *

          Non, on est dans une administration orwellienne qui écrase de plus en plus les petites gens


        • 2 votes
          jeanpiètre jeanpiètre 20 août 17:47

          tu ne fais que glorifier une guerre contre toi même , ta nation, et tu te prends pour l’appel du dit"6 joint"

          l’upr , c’est le fn honteux


        • 5 votes
          Qiroreur Qiroreur 20 août 18:39

          @medialter
          "Quel courage, cette police française, payée avec nos impôts, on sent vraiment le métier de complexés en bande autorisée à l’affut du premier prétexte pour dégazer"

          Ce malade aurait pu tuer n’importe qui en s’enfuyant. Ils ont essayé de le maitriser le mieux qu’ils pouvaient dans les limites ultra contraignantes de la loi (avec une hiérarchie et des magistrats ultra laxistes et pour certains clairement anti-flics). Dans bcp de pays le type aurait reçu deux trois bastos directement au lieu de coups de tonfa dans le bras. 

          Les génies dans ton genre aurait dit "Quelle bande d’incapable ! ils auraient du le neutraliser avant !" s’il s’était barré et avait écrasé un gosse dans sa fuite. 

          Déjà racontée mais un ami flic m’a relaté un jour une de ses interventions : ils venaient de sauver un type qui avait tenté de se jeter depuis un pont. Le gars était hystérique, totalement incontrôlable (probablement sous l’effet de psychotropes, de came ou d’alcool), bref un vrai fou furieux à la force décuplée par les produits qu’il s’était enfilé. Alors ils ont du s’y mettre à plusieurs pour le maitriser, pour éviter qu’il ne se jette sur les voitures qui circulaient et provoque un accident. Ils ont du le plaquer au sol, le maintenir le temps de lui passer les bracelets et sécuriser la route. Il m’a raconté que plusieurs automobilistes qui n’avaient probablement vu que la partie où les flics tentaient de le maitriser pour sa propre sécurité (et celle des autres) les insultaient copieusement avec le genre de réflexion de beauf comme la tienne : "ah c’est du propre la police, payée avec nos impôts... mais laissez-le ce pauvre type, tas de fachos". J’imagine sans peine que t’aurais été l’un de ces types...

          Ce genre de situation est assez fréquente : celle du beauf de petit gauchiste bêtement anti-flic et ses réflexions idiotes qui va cracher dessus à la moindre occasion, surtout dans des situations où il n’a ni les tenants ni les aboutissants, mais qui sera bien content qu’elle intervienne quand il se prendra une rouste par des racailles...


        • 6 votes
          Qiroreur Qiroreur 20 août 18:43

          @medialter
          "Les consignes, c’est se tirer dans le dos ? Ben de mieux en mieux, si on trouve ça normal comme j’hallucine de le lire sur ce fil, alors ils ont encore une bonne marge, et on est encore loin d’avoir touché le fond"

          La loi est claire (article 132-75 du code pénal). La voiture représente, dans un tel cas de figure, une "arme par destination". La police DOIT user de tout moyen pour arrêter un tel individu. Ils ont fait leur boulot. Bravo ! Il n’y a que des blaireaux incultes, pseudo-anars de salon paranoïaques pour prétendre le contraire. 


        • 5 votes
          medialter medialter 20 août 18:58

          @Qiroreur

          "un ami flic m’a relaté un jour une de ses interventions"

          *

          C’est à ses amis qu’on voit le bonhomme smiley

          *

          "La voiture représente, dans un tel cas de figure, une "arme par destination""

          *

          Bien sûr pour une voiture qui fonce sur une ou plusieurs personnes. Dans le cas présent, on voit clairement que le mec ne menace personne quand il se casse. Bien tenté, ta manière très personnelle d’interpréter la loi. Mais je comprends, la réputation de tes amis à préserver. Pauvre type


        • 3 votes
          Qiroreur Qiroreur 20 août 19:07

          @medialter
          Tu trouves que le type a l’air de maitriser son véhicule ? Et puis, oui, un ami flic, et alors ? Parce qu’un ami d’enfance devient policier tu ne lui parles plus, ça devient une sorte de diable ? Mon Dieu...

          J’ai aussi des amis chercheurs, musiciens, informaticiens, directeur marketing, directeur d’école, etc, et puis qq amis psy également. Ca peut t’intéresser parce qu’à mon avis t’as besoin d’une bonne adresse smiley 


        • 6 votes
          Le Sudiste Le Sudiste 20 août 20:16

          @Quiroteur
          Ben dis donc, avec tous ces amis on se demande bien pourquoi tu passes ta vie sur Agoravox.


        • 6 votes
          Sarka Stik 20 août 20:41

          @medialter

          Si la pauvre victime des méchants flics avait en fuyant avec son véhicule, écrasé votre petite fille auriez-vous le même discours ? J’imagine que les "pauvres types" comme vous ne font pas d’enfant donc inutile de répondre.


        • 3 votes
          Mister hyde 20 août 22:03

          @pegase

          "On est en guerre" ?! Ah bon contre qui ?! ( question sincère) , si c’est contre les élites , mondialistes ou tout autres synonymes , je suis d’accord : )


        • 2 votes
          sirocco sirocco 21 août 00:53

          @medialter

          Tiens, puisqu’on en est à parler de la police française, voici un lien vers un article de presse concernant une bavure (de plus) qui s’est produite le 03 juillet.

          Le moins qu’on puisse dire, c’est que les journaux télévisés sont restés très discrets sur l’affaire puisqu’elle n’est "sortie" de façon confidentielle que le 14 août...

          C’est un motard de 34 ans qui est décédé dans un commissariat d’Arpajon (Essonne). Selon la version policière, il se serait "pendu" avec une chaussette... Eh oui, il a bien fallu trouver un scénario de ce genre puisque les placés en garde à vue n’ont pas de lacets de chaussures à leur disposition !

          Bon, je vous laisse prendre connaissance de cette affaire plus que bizarre qui a été timidement relayée par d’autres titres de presse.

          http://www.sudouest.fr/2017/08/14/enquete-sur-l-etrange-suicide-d-un-motard-en-garde-a-vue-pour-exces-de-vitesse-3694030-4697.php


        • 9 votes
          Le Sudiste Le Sudiste 20 août 14:58

          Ils sont 4 , pas un ne pense à tirer dans les pneus dès qu’il commence à bouger avec la caisse. En même temps c’est des flics...
          Ils ne savent même pas les intérêts qu’ils servent ces crétins. Le peuple ? Mon cul.

          En même temps, s’ils étaient moins cons et avaient un peu des couilles, on aurait une explication pour ceci.


          • 2 votes
            Le Sudiste Le Sudiste 20 août 15:05

            Merde : le collègue medialter en compte 6. Je vais pas revoir la vidéo pour les compter. D’autant que leur nombre ne change pas grand chose à leur lobotomisation.

            Ils auraient pu être 50 que c’eut été pareil. Eh oui, même recrutement, même "formation"...


          • 3 votes
            pegase pegase 20 août 15:55

            @Le Sudiste

            Ils sont 4 , pas un ne pense à tirer dans les pneus dès qu’il commence à bouger avec la caisse.


            Ça marchait avec les pneus de 4L ou de 2cv, aujourd’hui avec les tubeless flancs renforcés, la 9mm rebondit dessus ... et c’est très dangereux ...


          • 11 votes
            medialter medialter 20 août 16:29

            @pegase
            "Ça marchait avec les pneus de 4L ou de 2cv, aujourd’hui avec les tubeless flancs renforcés, la 9mm rebondit dessus ... et c’est très dangereux ..."

            *

            Complètement débile comme réponse, y a au moins 50 endroits dans le moteur où ils pouvaient tirer pour tenter d’immobiliser le véhicule, ou encore tirer dans la vitre (rassure-moi, ça rebondit aussi sur la vitre ? ou il faut les équiper de 300 Win Mag ?) sans toucher le passager (à moins d’un mètre c’est envisageable, non, sinon il faut retirer tous les flingues à la police française) pour pouvoir utiliser le taser. Mais non, le mec réussit même à se barrer en prenant son temps alors qu’il est coincé. La vérité, c’est que c’était tous des débiles incompétents. Dans une société normalement constitué, c’est la tête du premier ministre qui devrait tomber, pour avoir lâché dans la nature une telle horde de clowns


          • 9 votes
            Le Sudiste Le Sudiste 20 août 18:17

            @pegase
            aujourd’hui avec les tubeless flancs renforcés, la 9mm rebondit dessus

            Oui, c’est pour ça que les gilet pare-balle sont fait avec des pneus de scénic.


          • vote
            pegase pegase 20 août 20:04

            @Le Sudiste

            Vous ne croyez pas si bien dire, il y a du kevlar dans les flancs des pneus, comme dans les gilets pare balles ...

            Il aurait fallu une serpe ou une hache de bucheronnage ... 

            Flinguer le radiateur aucun effet non plus, un moteur froid peut tourner un moment sans eau avant de lâcher, peut être de quoi faire 30 borne, puis => serrage, joint de culasse qui valse etc ...


          • 5 votes
            Le Sudiste Le Sudiste 20 août 20:22

            @pegase
            Moi si t’as pas une conférence de 4h d’Asslino sur le sujet, je te crois pas. Quand on est fan d’Assmoquette, c’est qu’il manque un peu de matos dans la tronche. Demande à Quiroteur, il connait des psy !

            Lache moi PetGaz tu vas encore passer pour un con.


          • 1 vote
            Qiroreur Qiroreur 20 août 21:25

            Avec tous ces clients potentiels, j’en connais qui vont palper...


          • 2 votes
            Qiroreur Qiroreur 20 août 21:34

            @medialter
            "Complètement débile comme réponse, y a au moins 50 endroits dans le moteur où ils pouvaient tirer pour tenter d’immobiliser le véhicule"

            Bien dit ! Mais pourquoi ils n’ont pas demandé au gars de bien vouloir ouvrir le capot, de ne pas trop bouger, puis tirer une balle juste là où il faut. I lavait l’air super coopératif pourtant. C’est à n’y rien comprendre...  


            "ou encore tirer dans la vitre "

            C’est bien connu, une voiture avec une vitre pétée ne peut plus rouler... allez, c’est l’heure de dormir champion ! smiley 


          • 3 votes
            Le Sudiste Le Sudiste 20 août 21:55

            @Quiroteur
            C’est bien connu, une voiture avec une vitre pétée ne peut plus rouler... allez, c’est l’heure de dormir champion !

            Oui mais si tu lui pète la vitre après tu lui niques sa mère. Est-ce que tu comprends petit rat de bibliothèque ?


          • vote
            pegase pegase 21 août 08:19

            @Qiroreur

            Bien dit ! Mais pourquoi ils n’ont pas demandé au gars de bien vouloir ouvrir le capot, de ne pas trop bouger, puis tirer une balle juste là où il faut. I lavait l’air super coopératif pourtant. C’est à n’y rien comprendre... 


            Pas bouger smiley

            Ce qui m’amuse, c’est que la même vidéo sans les tirs, si ensuite le type aurait joué au jeux de quilles avec sa voiture, les donneurs de leçons déverseraient leur fiel contre la police ....

            Pas évident, il faudrait équiper la police d’un filet d’immobilisation en dyneema ou kevlar ... un gros filet comme pour le poisson ... même pas sûr que ça suffise, il faudrait pouvoir l’attacher après quelque chose de solide ...



          • 2 votes
            Tomac Tomac 20 août 15:08

            L’empire de 1000 ans dépassera facilement les 6 millions de victimes à mon avis. 


            Sacrifices nécessaires pour l’idéal je suppose. 

            • vote
              Mollah Homard 20 août 15:34

              "un taser ,personne a un taser ?
              non on a pas de taser "
              bah voila tout est dit

              et pas un qui a l’idée de tirer dans les pneus


              • 4 votes
                CoolDude 20 août 16:07

                Bien joué les gars... Je pense que ça brûle ce soir à Montargis !

                En tout cas, je leurs imposerais bien au moins une camera embarquée à chaque policiers armés - déjà, rien que pour les faire chier - car ce n’est pas clair du tout cette affaire. Franchement, le coté armé, menaçant (comme quoi il aurait blessé des policiers)... J’ai l’impression que c’est plutôt l’inverse. Enfin... Mort pour avoir refusé d’obtempérer. Ça va peut être être bientôt cela notre avenir.

                PS : Le second véhicule n’aurait pas dû être déplacé.


                • 4 votes
                  Joe Chip Joe Chip 20 août 16:34

                  Certains commencent à raconter n’importe quoi, voilà le contexte :


                  Un drame survenu au milieu d’un quartier qui fait partie des secteurs les plus défavorisés de l’agglomération montargoise et du Loiret. Un secteur sensible. Les violences contre les policiers se sont d’ailleurs multipliées dans le Montargois depuis janvier, et se sont renforcées cet été. Deux policiers avaient été blessés lors de la fête de la musique. Vendredi, au tribunal, le représentant du parquet en avait fait état, sans compter la dizaine de policiers caillassés lors d’un contrôle routier qui avait dégénéré, rue Kennedy, le 6 août, et qui a valu onze mois de condamnation, le 18 août, à son auteur.Une scène suréaliste, vécue par des passants affolés qui se sont demandés s’il ne s’agissait pas d’une attaque terroriste. 

                  Et pour comprendre "l’ambiance" du quartier, un article de 97 : 





                  • 8 votes
                    medialter medialter 20 août 17:41

                    @Joe Chip
                    Ca change quoi, le contexte (dans lequel l’implication du conducteur n’est pas claire), dans une procédure d’arrestation qui tourne à la bouffonnerie et qui finit par ce qu’il n’est excessif d’appeler un assassinat ? Parce que c’est chaud dans un endroit, cette flicaillerie de caniveau a le droit de tirer dans le dos d’un mec qui n’a menacé personne et qui refuse de se rendre ? Tu ne te sentirais un peu complice de la ploutocratie régnante en cautionnant ce genre de dérives autoritaires ?


                  • 4 votes
                    Joe Chip Joe Chip 20 août 18:26

                    @medialter

                    Le contexte, ça ne change rien aux faits (partiellement connus) et d’ailleurs je n’ai absolument pas dit que le "contexte" justifierait de descendre le cas échéant et sans raison un délinquant (vilaine insinuation) ou de violer le code de la sécurité intérieure, ce qui n’est pas le cas dans cette vidéo. Le contexte aide en revanche les personnes sensées à... contextualiser et à comprendre certaines situations avant de tomber dans l’outrance verbale et la simplification. 

                    C’est sûr, je t’accorde, c’est assez inesthétique cette "interpellation" mais le travail de terrain de la police républicaine est complexe, accompli dans des conditions difficiles (le "contexte") et dans une grande pénurie de moyens. Aux Etats-Unis (et pour ainsi dire partout ailleurs sauf en Europe) le type aurait vu débarquer un car rempli de flics portant des gilets pare-balles et munis de fusils à pompe qui auraient tiré après la première sommation. C’est plus cinématographique. Mais là, effectivement, ça rend assez mal à la caméra ces fonctionnaires de police peut-être pas assez bien formés qui essaient maladroitement de péter la vitre d’une mégane tandis que le conducteur percute leur véhicule en cherchant à prendre la fuite... je te l’accorde, il y a un côté franchouillard un peu risible, un côté "Cruchot" dans la "dérive autoritaire".   

                    Pour ta dernière phrase, je n’ai pas de compte à te rendre, mais j’avoue avoir souri en lisant que j’étais "complice de la ploutocratie régnante" smiley


                  • vote
                    Qiroreur Qiroreur 20 août 18:59

                    @Joe Chip
                    "je n’ai absolument pas dit que le "contexte" justifierait de descendre le cas échéant et sans raison un délinquant (vilaine insinuation) ou de violer le code de la sécurité intérieure, ce qui n’est pas le cas dans cette vidéo."

                    Le type n’était pas un délinquant (aucune condamnation), juste un déséquilibré d’une cinquantaine d’années apparemment. Pour le coup je ne saisis pas le rapport avec le contexte. 

                    Maintenant, peut-être que la police manque de formation mais ce n’est pas de leur faute et ils ne demandent que ça : regarde le concours qu’ils ont lancé récemment avec les commissariats les plus pourris de France. J’ai été l’année dernière dans l’un d’eux pour déposer une plainte... un vrai taudis insalubre (les locaux de la sécu sont flambants neufs...). Ils ne s’exercent pas suffisamment au tir, leurs bagnoles affichent souvent des 250 000 km au compteur, le matos est hors d’âge, reçoivent des consignes de ne pas intervenir face aux "jeunes" qui font n’importe quoi, les types qu’ils interpellent sont systématiquement relâchés (sans parler de la justice des mineurs), ils sont systématiquement lâchés par leur hiérarchie à la moindre occasion et enfin, ont contre eux un syndicat de la magistrature capable de sortir ce genre de fascicule. Cracher sur les flics (je ne parle pas pour toi) est dans un tel contexte idiot. Ils font ce qu’ils peuvent avec ce qu’ils ont (c’est-à-dire pas grand chose). 


                  • 7 votes
                    medialter medialter 20 août 19:19

                    @Joe Chip
                    "le travail de terrain de la police républicaine est complexe, accompli dans des conditions difficiles (le "contexte") et dans une grande pénurie de moyens"

                    *

                    Argument puissant, avancé sans honte, pour justifier les dérives d’une bande de névrosés en uniforme. N’en dis pas plus, je vais verser une larme

                    *

                    "Aux Etats-Unis, le type aurait vu débarquer un car rempli de flics portant des gilets pare-balles et munis de fusils à pompe qui auraient tiré après la première sommation"

                    *

                    Je suis rassuré, bienheureuse république qui n’en est encore qu’au stade de l’amateurisme. Dire qu’on pourrait être dans des interventions de militaires professionnels au premier tapage sur la voie publique. T’as quand même conscience que ton référentiel est totalitaire ? Enfin j’imagine que dans ton esprit c’est normal, raison pour laquelle si une partie de la population partage ton point de vue, on va se retrouver dans ces affres à court terme


                  • vote
                    Joe Chip Joe Chip 20 août 21:36

                    @Qiroreur

                    Le type n’était pas un délinquant (aucune condamnation), juste un déséquilibré d’une cinquantaine d’années apparemment. Pour le coup je ne saisis pas le rapport avec le contexte. 

                    D’accord, le contexte n’a absolument aucune incidence, les faits auraient pu se dérouler de manière totalement indifférente à Versailles ou dans le XVIème. Le fait qu’ils surviennent dans le quartier le plus "sensible" et criminogène du département où les incidents graves impliquant la police se multiplient depuis le début de l’année n’a absolument aucune signification. 

                    On se demande pourquoi la République du Centre (qui a écrit l’article le plus détaillé et factuel sur le sujet et qui n’est pas franchement sur une ligne sécuritaire) a rappelé le contexte dans son article, puisque cela n’a aucun rapport. CQFD.

                    "Juste un déséquilibré", ok, ça devient la formule consacrée pour dire "circulez y’a rien à voir". Je suis désolé mais le fait qu’un individu souffre de troubles psychologiques ne l’exonère pas systématiquement de sa responsabilité individuelle, même si cela peut contribuer à expliquer un passage à l’acte. Comment peut-on être aussi affirmatif sur la motivation - on n’en sait rien, on sait seulement qu’il avait un suivi psychiatrique - et pourquoi cette approche serait-elle contradictoire avec les éléments sociologiques et contextuels que j’ai rappelés, tout comme le journaliste ? La psychologie ne disqualifie pas la sociologie, et réciproquement 

                    Non seulement cette approche psychopathologique de la criminalité est contre-productive mais elle a aussi des répercussions cruelles sur les malades psychiatriques qui se voient associés en tant que catégorie à des criminels violents et à des terroristes en raison des raccourcis journalistiques et du politiquement correct ambiant :

                    http://www.slate.fr/story/123867/terroristes-pas-forcement-malades-mentaux

                    De nombreuses familles de malades psychiatriques se plaignent de la stigmatisation dont sont victimes leurs enfants et leurs parents sous prétexte que tout criminel violent est désormais présenté à l’opinion comme un "déséquilibré psychiatrique" pour éviter précisément d’avoir à s’appesantir sur des éléments sociologiques, culturels ou religieux qui font pourtant partie de la biographie d’un individu, et qui pourraient aider à comprendre ses motivations personnelles. A vrai dire la plupart des gens sont ce que la vie a fait d’eux plutôt que l’inverse, ils se laissent porter par le courant du milieu où ils sont nés et où ils ont grandi. 

                    Et au bout du compte on voit bien que le but est de soustraire l’infraction à la volonté de celui qui l’a commise. ll est donc utile de rappeler que lorsqu’on a qualifié quelqu’un de "déséquilibré", on n’a à peu près rien dit ni rien justifié. 

                    Maintenant, peut-être que la police manque de formation mais ce n’est pas de leur faute et ils ne demandent que ça 

                    Je n’ai pas dit que c’était la faute des flics. J’ai apporté un élément pour essayer d’expliquer la relative "maladresse" des flics qui peut apparaître choquante quand on ne tient pas compte du... contexte (ah, merde, désolé) dans lequel ils sont tenus d’exercer leur métier et leur responsabilité. La police française n’est pas militarisée, ils ont des locaux et des véhicules pourris, ils ont subi des pertes d’effectifs difficiles à compenser et on leur demande d’être à la fois efficace et présent tout en restant une police républicaine et non une force qui n’aurait plus aucun compte à rendre, un peu comme on le voit dans certains coins des Etats-Unis où la police peut massacrer un pauvre bougre en toute impunité. 

                    Ils ne s’exercent pas suffisamment au tir, leurs bagnoles affichent souvent des 250 000 km au compteur, le matos est hors d’âge, reçoivent des consignes de ne pas intervenir face aux "jeunes" qui font n’importe quoi, les types qu’ils interpellent sont systématiquement relâchés (sans parler de la justice des mineurs), ils sont systématiquement lâchés par leur hiérarchie à la moindre occasion et enfin, ont contre eux un syndicat de la magistrature capable de sortir ce genre de fascicule 

                    Là j’ai du mal à te suivre. Si c’est un déséquilibré la discussion s’arrête là. Tu viens de me dire que le contexte sociologique n’avait pas de rapport avec la situation de ce type ou les conditions de travail de la police dans ce genre de quartier, et maintenant tu expliques le contraire ? 

                    Il n’y a pas que des "jeunes" qui vivent dans ces quartiers et certains jeunes délinquants deviennent éventuellement des "vieux" de 30, 40 puis 50 ans avec des problèmes sociaux et psychiques lourds qui arrivent avec l’âge. C’est pas comme si ils prenaient leur retraite après 25 ans. Je suppose qu’une minorité deviennent des criminels confirmés, qu’une autre partie deviennent des pères de famille avec boulot, etc., que certains changent de milieu ou se vouent à la religion. Mais il y a aussi une bonne partie qui n’ont pas l’énergie pour devenir quelqu’un et se mettent à errer passé un certain âge entre les services sociaux et psychiatriques et la police. 

                    Je vais m’arrêter de spéculer, on ne sait pas qui est ce type. Mais la théorie du déséquilibré, c’est un peu court comme motivation.


                  • 3 votes
                    Joe Chip Joe Chip 20 août 21:45

                    @medialter

                    Tu es quand même conscient que tu fais des interprétations totalement malhonnêtes de propos sortis de leur "contexte" ? Il faut une sacrée dose de mauvaise foi pour dire que par amour du totalitarisme et de la "ploutocratie régnante" je souhaite voir une police militarisée en France exécutant des gens pour tapage sur la voie publique. 


                    Je n’ai rien à répondre à ça, bonne soirée.

                  • vote
                    Qiroreur Qiroreur 20 août 22:03

                    @Joe Chip
                    "On se demande pourquoi la République du Centre (qui a écrit l’article le plus détaillé et factuel sur le sujet et qui n’est pas franchement sur une ligne sécuritaire) a rappelé le contexte dans son article, puisque cela n’a aucun rapport. CQFD."

                    Pas lu, ok, si c’est vraiment Chicago depuis qq temps ce quartier, évidemment que ça joue.


                    "Comment peut-on être aussi affirmatif sur la motivation - on n’en sait rien, on sait seulement qu’il avait un suivi psychiatrique -"

                    j’ai juste lu que le type était déséquilibré. J’ignore si c’est vrai ou non, je n’ai pas spécialement abordé le contexte socio, juste les faits et commenté la réaction de la police. Rien de plus.


                    "Je n’ai pas dit que c’était la faute des flics. J’ai apporté un élément pour essayer d’expliquer la relative "maladresse" des flics qui peut apparaître choquante quand on ne tient pas compte du... contexte (ah, merde, désolé) dans lequel ils sont tenus d’exercer leur métier et leur responsabilité."

                    On dit la même chose (j’ai peut-être mal compris).


                    "Mais la théorie du déséquilibré, c’est un peu court comme motivation."

                    J’en sais rien non plus. Je n’ai pas spéculé plus que ça. Depuis le début je ne dis rien d’autre que les flics ont fait ce qu’ils pouvaient, que leur but était d’arrêter cette voiture et ils ont bien fait. Je ne vais pas pleurer sur la personne tuée sous prétexte qu’il aurait été un écorché de la vie. On en connait tous des gens qui dérapent, mais ça ne change rien pour les forces de l’ordre : elles n’ont pas le cursus des gens qu’elles interpellent sous les yeux. Elles ignorent souvent les motivations des personnes qui cherchent à tout pris à fuir. Alors sans spéculer (et sans même avoir le début de la scène), je note qu’ils étaient juste à côté et ont du percevoir que le type était soit dans un état second, soit ultra déterminé et dans les deux cas dangereux. Donc ils ont estimé qu’il fallait l’arrêter coûte que coûte (l’enquête de l’IGPN le dira mais à mon sens ça ne change pas grand chose). Je crois que c’est ça que certains (je ne parle pas de toi spécialement) ne comprennent pas, imaginant un peu que le monde est peuplé de gens que l’on peut raisonner. Des types pas raisonnables du tout, capables d’écraser n’importe qui pour ne pas se faire prendre il y en a de plus en plus (et parfois pour simplement des défauts de permis, d’assurance). C’est du moins ce que notent les flics eux-mêmes avec une explosion des délits de fuite.


                  • 2 votes
                    yoananda yoananda 20 août 22:17

                    @Joe Chip

                    @Qiroreur

                    Le type n’était pas un délinquant (aucune condamnation), juste un déséquilibré d’une cinquantaine d’années apparemment. Pour le coup je ne saisis pas le rapport avec le contexte. 

                    Putain les flics ont réussi à avoir son extrait de casier judiciaire en même temps qu’il leur fonçait dessus ? Sont balaise au service informatique dites donc ...

                    Trèves de plaisanterie : évidement que le contexte à un rapport. Quand t’es dans un quartier chaud, en période d’attentat répétés, tu te méfies, t’as le doigt sur la gâchette,ou bien c’est que t’es débile, ou français qui refuse les amalgames.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès