• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Les commentaires de Nigari



  • vote
    Nigari Nigari 19 octobre 01:49

    @Zatara
    la société n’est pas sur-sexualisée -
    (on peut philosopher 107 ans là-dessus) - LE CONSTAT EST l’évolution des contenus publicitaires (magazines et affichages dans les rues, mode et tenues vestimentaires), l’évolution des chorégraphies et tenues des starlettes au top mondial, ainsi que les shows télévisuels (notamment la télé-réalité qui tient une part essentielle en la matière) ne relèvent pas d’une hyper-sexualisation en constante augmentation ? Depuis maintenant quelques décennies comment nier cette évolution particulière de la société ? Qu’on adhère ou non à cette dynamique sociétale, le problème majeur est bien les enfants soumis malgré eux à cette ""évolution"" :

    Sexy inc. Nos enfants sous influence

    FOCUS : Hyper sexualisation des petites filles

    Concours Mini-Miss - un jeu d’enfants ?

    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/mini-miss-le-regard-des-adultes-qui-jugent-des-fillettes-n-est-pas-sain_1089855.html

    http://web.archive.org/web/20130312135838/http://www.franceinfo.fr/societe/dossier-du-jour/quand-des-fillettes-veulent-ressembler-a-des-femmes-le-gouvernement-s-inquiet-547871-2012-03-05





  • 2 votes
    Nigari Nigari 18 octobre 21:50

    @Gollum
    Zemmour n’alimente-t-il pas de son côté, à sa manière, le potentiel choc des civilisations, voir la guerre civile ?

    Il suffirait que la violence monte d’un cran pour se retrouver avec des morts - Vous ne pouvez pas mieux dire ! Mais chacun défend la cause qui lui est propre et chère, n’est-ce pas Gollum ?  smiley



  • 2 votes
    Nigari Nigari 18 octobre 21:29

    @Gollum - Votre caca nerveux de 10h du matin, énième attaque had ominem contre ma personne avec ici procès d’intention flagrant, me fait dire qu’en effet vous êtes un peu au taquet me concernant. Ressortez les archives si vous le voulez, jamais je ne vous ai traité de la sorte, je n’ai toujours fais que me défendre face à vos attaques répétitives de type trolling. Ici en l’occurrence affirmer que je n’ai aucune morale est juste une diffamation/provocation gratuite (encore une fois, sortez nous une archive d’article ou commentaire montrant ma grande immoralité). Cette virulente chutzpah de votre part est-elle due au point Godwin de Zemmour et à l’évocation des origines juives de Weinstein ? Mais ne vous inquiétez pas, concernant ce hashtag et cet appel à la délation sur les réseaux sociaux, je rejoins tout à fait l’avis de Naulleau ; n’en déplaise à votre procès d’intention expéditif posté plus haut.

    Marie Claire ? Ah oui, j’y suis abonné depuis les années 80 ! smiley



  • 5 votes
    Nigari Nigari 18 octobre 11:00

    @Gollum #commentairehystérique
    Mais Nigari gnagna, et Nigari blabla smiley ma petite personne semble vraiment vous perturber au plus haut point... inquiétant, z’êtes pas fatigué ?

    Que savez-vous de mon opinion concernant ce hashtag à la con ? Quand à mon sens moral, on aurait gardé les vaches ensemble vous pourriez éventuellement donner un avis, en l’occurrence ce n’est pas le cas donc gardez vous d’émettre ce genre de jugement de valeur sur des gens que vous ne connaissez pas. Et c’est moi qui serais sectaire et sans morale après ça... chutzpah !




  • vote
    Nigari Nigari 17 octobre 22:52

    @bob14
    Ce hashtag #balancetonporc est une offense aux cochons qui n’ont rien demandé à personne, encore moins de servir de qualificatif aux plus abjectes pratiques humaines. Bref, l’excitation médiatique amène même Zemmour à comparer ce hashtag à la délation des juifs smiley http://www.dailymotion.com/video/x64x2fi



  • vote
    Nigari Nigari 16 octobre 20:49

    Paul Petersen, la vedette du show de Donna Reed, un sitcom populaire des années 50 et 60, a déclaré à FoxNews : "Quand j’ai vu cette interview (ndlr : de Corey Feldman), toute une série de noms et de visages concernant ma propre histoire me sont revenus en tête (...) Certaines de ces personnes, que je connais très bien, sont toujours dans le circuit (...) De mon point de vue, Corey a été très courageux. Il serait vraiment merveilleux si ces allégations pouvaient traverser les différents niveaux de protections pour aboutir à une réelle identification de ces personnes. Celles qui font partie du réseau de pornographie infantile de ce monde, ce réseau est énorme et n’a aucune frontière, tout comme il n’a aucune limite d’âge pour les enfants." Source



  • 3 votes
    Nigari Nigari 16 octobre 20:46

    Voir par exemple le documentaire ultra sensible "An Open Secret" (Amy Berg 2015). En août 2011, lors d’une interview dans l’émission Nightline sur la chaîne américaine ABCNews, l’ex enfant-star acteur Corey Feldman (le héros des Goonies) a dénoncé : "Je peux vous dire que le problème numéro un à Hollywood a été, est et sera toujours la pédophilie. C’est le plus gros problème pour les enfants dans cette industrie... Tout cela se fait discrètement, c’est le grand secret (...) Il y a tellement de gens qui ont grandi dans cette industrie et qui baignent dedans depuis si longtemps qu’ils se sentent au-dessus des lois. Cela doit changer, cela doit s’arrêter." Combien de merdias français ont alors relayé cette information ?



  • 3 votes
    Nigari Nigari 16 octobre 20:43

    Nouvelle mode : #balancetonporc smiley comme c’est gracieux et élégant !

    Hollywood est un nid à pédocriminels, le jour où on ouvrira cette boîte de Pandore, c’est tout un système qui s’écroulera... pour le moment l’hypocrisie et la loi du silence continuent de régner.



  • 1 vote
    Nigari Nigari 16 octobre 01:23

    @medialter
    Comme ils étaient parmi nous, par les moyens de l’époque. Le timbre poste d’abord, puis le net

     smiley et vous y croyez sincèrement ? Question inutile, car vous êtes "croyant" , nous sommes donc tous les deux des croyants au final, l’un aux ummites, l’autre à Jésus-Christ smiley



  • vote
    Nigari Nigari 16 octobre 01:04

    @Heimskringla
    Il y’a tellement de façon de violer un gosse en même temps, il y’a des caresses qui ont un arrière gout de viol idem pour une trop grande attention.

    Bon..... vous allez continuer à vous enfoncer jusqu’à quel niveau ? smiley Il est intéressant de voir les trolls philosophes s’enfoncer dans leur médiocrité pour mieux s’exposer...

    On peut généralement expliquer ce qui amène au développement de cette prédation. Cela ne veut pas dire laisser passer, autoriser ou que sais je, mais simplement mieux comprendre ce phénomène sans en faire un jugement de valeur sectaire et moraliste digne de la préhistoire.

    = CQFD = Heimskringla adhère visiblement à la vision dominante de la doxa : la préhistoire et le monde sectaire appartiendrait à ceux qui remettent en cause les dérives de la société moderne ?...Bref...toujours la même boucle argumentaire.



  • vote
    Nigari Nigari 15 octobre 23:59

    Pour ce qui est de la question initiale de medialter (tout en haut)

    Sincèrement, t’y crois vraiment à Satan, Nigari ?

    Pour combler vos lacunes en matière de théologie, voici justement une vidéo qui vient de paraître ce jour même : Qui est Satan ?

    (Je ne valide pas, n’ayant pas tout écouté, mais je laisse les sceptiques s’interroger)





  • 1 vote
    Nigari Nigari 15 octobre 23:43

    Le viol d’un gosse VS l’éducation d’un gosse : on déteste ou on aime ; on ne peut pas aimer les deux à la fois... à moins d’adhérer aux pratiques lucifériennes de certaines familles qui éduquent leur descendance d’une "certaine manière" en mélangeant le bien et le mal d’une manière sadique à but de programmation mentale ! (c’est juste le constat de nombreux témoignages)



  • 1 vote
    Nigari Nigari 15 octobre 23:01

    @Heimskringla

    Je déteste et j’aime autant le bien que le mal, je pense avoir en partie compris Dieu si il existe non ?

    On peut disserter et philosopher "déterminisme" pendant des heures : le viol d’un gosse VS l’éducation d’un gosse : on déteste ou on aime ; on ne peut pas aimer les deux à la fois...

    Pour vous rejoindre d’une certaine manière, on peut aussi penser que le mal permet au bien de se révéler, que le camp du mal joue son rôle lorsqu’il pousse à bout le camp du bien afin de révéler/réveiller certains choses.... C’est bien là la nature de cette Matrice : le mal, le malin, joue son rôle qui lui est autorisé/accordé pour un temps limité.



  • 1 vote
    Nigari Nigari 15 octobre 22:25

    @medialter
    Les écrits ummites sont irréfutables

    La question est de savoir s’il s’agit d’informations reçues par canal médiumnique, hors Twitter par ce qu’il paraît que les Ummo sont sur les réseaux sociaux, blague à part, par quel moyen les ummites ont envoyé toutes ces informations sur Terre ? des lettres (lol) ou du channeling ? La plupart des "communications ET" dans le milieu new-âge se fait par médiumnité.... autant dire que les entités (dont nous parlons plus haut) s’éclatent à se faire passer pour des êtres de lumières révélant (jouant avec) aux humains toute sorte de choses toutes plus séduisantes les unes que les autres.... à savoir quels fruits ces informations ont finalement apportées à l’humanité ? Il faudrait poser la question à JeanPierre Petit, mais quel est le résultat de toutes les informations hyper techniques révélées par les ummites ? Depuis le temps...

     smiley Programmation des enfants chez les Z’ummites et les Z’élites....

    ➤➤➤ http://mk-polis2.eklablog.com/phenomenes-ovni-abductions-et-pedocriminalite-ritualisee-controle-ment-a131463894



  • 1 vote
    Nigari Nigari 15 octobre 21:58

    Deux Esprits opposés se disputent l’empire du monde. Commencée dans le ciel, la guerre s’est perpétuée sur la terre. Isaïe et saint Jean la décrivent. Saint Paul nous dit que c’est contre le démon que nous avons à lutter. Notre Seigneur Lui-même annonce qu’Il n’est venu sur la terre que pour détruire le règne du démon. Nous ne mettons pas aux prises ces deux Esprits, ils y sont ; nous n’inventons pas le fait, nous le constatons. Comme il est impossible de connaître la rédemption sans connaître la chute ; de même, il est impossible de faire connaître l’Esprit du bien, sans faire connaître l’Esprit du mal. A peine avons-nous dit l’existence du Saint-Esprit, que nous sommes obligé de parler de Satan, dont la noire figure apparaît comme l’ombre à côté de la lumière.

    L’existence de ces deux Esprits suppose celle d’un monde supérieur au nôtre, la division de ce monde en deux camps ennemis, ainsi que son action permanente, libre et universelle sur le monde inférieur. La réalité de ces trois faits établie, nous constatons la personnalité de l’Esprit mauvais, sa chute, la cause et les conséquences de sa chute, par conséquent l’origine historique du mal.

    Les deux Esprits ne sont pas demeurés dans des régions inaccessibles à l’homme, étrangers à ce qui se passe sur la terre. Loin de là ; maîtres du monde, ils se révèlent comme les fondateurs de deux cités : la Cité du bien et la Cité du mal. Cités visibles, palpables, aussi anciennes que l’homme, aussi étendues que le globe, aussi durables que les siècles, elles renferment dans leur sein le genre humain tout entier, en deçà et au delà du tombeau. La connaissance approfondie de ces deux Cités importe également à l’homme, au chrétien, au philosophe, au théologien :

    A l’homme, attendu que chaque individu, chaque peuple, chaque époque appartient nécessairement à l’une ou à l’autre ;

    Au chrétien, attendu que l’une est la demeure de la vie et le vestibule du ciel ; l’autre, la demeure de la mort et, le vestibule de l’enfer ;

    Au philosophe, attendu que la lutte éternelle des deux Cités forme la trame générale de l’histoire, et seule rend compte de ce que le monde a vu, de ce qu’il voit, de ce qu’il verra jusqu’à la fin, de crimes et de vertus, de prospérités et de revers, de paix et de révolutions ;

    Au théologien, attendu que les deux Cités, montrant en action l’Esprit du bien et l’Esprit du mal, les font mieux connaître que tous les raisonnements.

    Ainsi, les deux Cités sont l’objet d’une étude dont l’importance, peut-être la nouveauté, feront pardonner la longueur.

    La formation, l’organisation, le gouvernement, le but de la Cité du bien ; son roi, le Saint-Esprit, révélé par les noms qu’Il porte dans les Livres saints ; ses princes, les bons anges ; leur nature, leurs qualités, leurs hiérarchies, leurs ordres, leurs fonctions, la raison des uns et des autres : autant de sujets d’investigations particulières.

    Elles sont suivies d’un travail analogue sur la Cité du mal. Nous faisons connaître sa formation, son gouvernement, son but ; son roi, Satan, révélé par ses noms bibliques ; ses princes, les démons ; leurs qualités, leurs hiérarchies, leur habitation, leur action sur l’homme et sur les créatures.

    Toute cité se divise en deux classes : les gouvernants et les gouvernés. Après les princes viennent les citoyens de deux cités : les hommes. Nous montrons leur existence placée entre deux armées ennemies qui se la disputent, ainsi que les remparts dont le Saint-Esprit environne la Cité du bien, pour empêcher l’homme d’en sortir ou le démon d’y pénétrer.

    Connaître les deux Cités en elles-mêmes et dans leur existence métaphysique, ne suffit pas à nos besoins : il faut les voir en action. De là, l’histoire religieuse, sociale, politique et contemporaine de l’une et de l’autre. Ce tableau embrasse, dans ses causes intimes, toute l’histoire de l’humanité  : nous n’avons pu que l’ébaucher. Néanmoins, notre esquisse met en relief le point capital, c’est-à-dire le parallélisme effrayant qui existe entre la Cité du bien et la Cité du mal, entre l’œuvre divine pour sauver l’homme, et l’œuvre satanique pour le perdre. Exposer ce parallélisme non seulement dans son ensemble, mais encore dans ses principaux traits, nous a semblé le meilleur moyen de démasquer l’Esprit de ténèbres et de faire sentir vivement au monde actuel, incrédule ou léger, la présence permanente et l’action multiforme de son plus redoutable ennemi.

    De là résulte, évidente comme la lumière, l’obligation perpétuelle et perpétuellement impérieuse où nous sommes tous, peuples et individus, de nous tenir sur nos gardes, et, sous peine de mort, de rester ou de nous replacer sous l’empire du Saint-Esprit.

     Source : "Le Traité du Saint-Esprit, Vol 1" - Mgr Gaume



  • vote
    Nigari Nigari 15 octobre 21:43

    @medialter
    ces entités n’attendent pas forcément de rituels, et peuvent opérer à notre insu sans crier gare, selon nos faiblesses et nos failles.

    Je suis bien d’accord, ces entités "rodent et hantent" le monde et personne n’est épargné par leur influence ; surtout celles ayant déjà certaines failles laissant passer la "lumière" = les fêlés smiley mais les rituels opératifs visant à interagir avec ces entités sont bien réels.

    En m’opposant à Lucifer, je tombe d’emblée sous son joug ? Il y plusieurs manière de s’y opposer, la plus efficace est surement de prendre conscience de son existence (ne dit on pas que la plus grande ruse du diable est de faire croire qu’il n’existe pas ?), puis avec cet acquis se retirer de ce/son monde, c’est à dire se détacher de ce grand théâtre sensationnel en s’en remettant à Dieu avant tout (conversion et rejet du péché). Une autre manière de s’y opposer est d’utiliser les outils/techniques de ce/son monde pour l’exposer, et là on peut tomber d’une certaine manière sous son joug, faire son jeux, alimenter la matrice, dans le sens où le potentiel sensationnel que représente ce sujet peut lui servir si les âmes touchées ne font pas le pas pour s’en émanciper (se convertir à Jésus-Christ). Il faut bien comprendre que son but est avant tout de faire chuter un maximum d’âmes avec lui, c’est tout l’enjeu de cette matrice : corrompre et pervertir les humains (sous couvert d’un grand halo de lumière émancipatrice... évidemment).

    On ne peut pas atteindre le "grand patron/méchant", juste prendre conscience de son existence et adapter notre vie du mieux que l’on peut avec cette réalité.

    Est-on sérieux quand on prétend que cette ombre de chiure de mouche qu’est l’homme peut intéresser l’un ou l’autre ?

     smiley Cette chiure qu’est l’humanité intéresse au plus haut point le Ciel de part et d’autre, c’est la grande épopée des âmes... qui inspirent effectivement beaucoup de mépris, voir même de la haine tant nous sommes tombés bien bas (et là je rebondis : la faute à qui ? à Lulu ?)

    La notion dualiste de Bien et de Mal est une réalité ici-bas, vous ne pouvez pas nier la règle de la dualité dans notre monde matériel (la base étant : jour/nuit, noir/blanc). Relativiser ou ignorer les notions (pourtant claires et évidentes) de bien et de mal permet toutes les dérives possibles inimaginables. L’époque est à l’inversion des valeurs nous dit-on ? Qui dit inversion dit polarité, non ?



  • 5 votes
    Nigari Nigari 14 octobre 21:22

    @medialter
    Un réseau de dingues, aucun doute là-dessus ; possiblement possédés de par leur fractionnement remontant à leur propre enfance, ces pratiques se transmettent de génération en génération ; qui pratiquerait ce genre d’abominations sans avoir subi lui-même d’importants traumas ?.... Qu’il y ait parfois des mises en scènes "sataniques" sans fondement spirituel réel, c’est surement le cas ; le but étant alors d’impressionner les victimes et de les décrédibiliser si elles parlaient. Pour ma part, ce monde est bien régit par des choses d’ordre surnaturel et la magie, les rituels et autres incantations permettent d’interagir avec certaines entités de "l’autre côté". Qu’on les appelle "démons", djinns", "anges déchus", il existe une hiérarchie chez ces entités et qui dit hiérarchie dit patron... Il y a plusieurs niveaux dans ces réseaux, les plus élevés travaillent consciemment avec le surnaturel pour en tirer pouvoir et puissance*, tandis que d’autres - de basse besogne - exploitent les gosses dans un but strictement matériel/pécunier. 

    * les sacrifices de sang - animal ou humain - sont vieux comme le monde, pensez aussi aux enfants sacrifiés à Moloch dans le feu, tout ceci n’a que pour but d’interagir avec un autre monde, en l’occurrence "pactiser avec les démons" ; terme chrétien qui vous dérangera peut-être, on peut le remplacer par "faire une offrande - de sang - à l’esprit pour l’apaiser ou qu’il m’apporte ce que je souhaite". Ces pratiques occultes "d’un autre âge" ne se sont pas éteintes avec le modernisme, elles sont simplement passées de la place publique aux profondes caves privées... et sont peut-être plus virulentes que jamais à notre époque...



  • 2 votes
    Nigari Nigari 14 octobre 10:55

    @bob14
    Mais avec leurs conneries, ils alimentent le clivage entre deux "cacasphères" et les merdias s’en délectent.... #diviserpourmieuxrégner.



  • 3 votes
    Nigari Nigari 12 octobre 20:40

    @Et Hop !
    Oui c’est le type d’affaire qui touchait de "gros poissons" (notables), donc forcément qu’il y a eu blocage institutionnel avec disparition du dossier.... et mort d’un honnête homme. Un article faisant une bonne synthèse de cette affaire : http://dondevamos.canalblog.com/archives/2013/10/13/28201550.html



  • 2 votes
    Nigari Nigari 12 octobre 17:21

    @gaijin
    Merci pour le lien. Une autre émission qui date "Qui a tué le gendarme Jambert ?" (Jeudi Investigation)

    Dans l’affaire de l’Yonne, la police n’a jamais voulu faire (sauf Jambert) le lien avec l’affaire des torturées d’Appoigny avec les carnets (clients notables) du bourreau Claude Dunant qui ont mystérieusement disparus... http://web.archive.org/web/20130930004111/http ://leruisseau.iguane.org:80/spip.php?article1016

    Une partie du crâne du gendarme Jambert a disparu : http://web.archive.org/web/20120418191416/http ://leruisseau.iguane.org:80/spip.php?article1372