• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Les commentaires de Serge ULESKI



  • 2 votes
    Serge ULESKI Serge ULESKI 27 novembre 18:35

    Zemmour qui n’est jamais que le ventriloque de Le Pen père des années 70, rappelons-le encore une fois, n’a jamais appelé à voter Le Pen lui préférant Sarkozy et d’autres...

    Ce zemmour-là se maintiendra jusqu’au bout, jusqu’au soir du premier tour ; ce qui arrange bien les affaires du camp Macron car, avec une MLP positionnée au-dessus des 30% dans les sondages du mois de Juin... tous peuvent (ou pouvaient) légitimement re-commencer d’y croire : en particulier les abstentionnistes (ceux qui ont jeté l’éponge après cinq défaites successives de l’extrême droite - père et fille) et les opportunistes du parti LR ; et c’est bien là ce qu’il faut éviter à tout prix : redonner de l’espoir à tous ceux qui souhaitent renverser la table ; du moins l’espèrent-t-ils la renverser cette table alors que MLP n’en n’aura pas les moyens, ni la volonté ni les compétences ; sans oublier le fait que son entrée à l’Elysée provoquerait une crise morale, politique et constitutionnelle majeure : elle ne tiendrait pas plus de 15 jours - union nationale oblige ! du PS aux écolos, des centristes aux LR !)...

    La casse de cette dynamique du mois de Juin par Zemmour, la droite nationale (RN) ne lui pardonnera pas au soir de la défaite de MLP. Fendue en deux cette dynamique ! Sabotage de premier ordre ! 

    Au sujet de la candidate MLP, une remarque en passant : personne encore ne semble avoir compris à quel point elle est démotivée, épuisée, "rincée", sans doute en burn-out - merci de vous reporter au témoignage suivant :  Julien Rochedy - mon expérience au FN

            Tout occupé de lui-même dans une sorte d’auto-accaparement pathologique, Zemmour sert la macronie sans même le suspecter - du moins serons-nous tentés de lui attribuer le bénéfice du doute quant à cette ignorance qui est ou serait la sienne, même si l’on peut légitimement en douter puisque Zemmour, jamais, n’a appelé à voter pour la droite nationale : autre auto-mystification car Zemmour c’est plus fort que la raison politique... plus fort que Zemmour lui-même.



  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 27 novembre 18:31

    Aucun homme n’aura à vivre ce qu’une femme risque chaque jour ! Aucun homme n’imagine la vulnérabilité de l’intégrité physique des femmes ; intégrité sans laquelle aucune personnalité ne peut espérer se construire en toute sérénité et sécurité.

    Pour cette raison, il faut parler ; le plus tôt est toujours le mieux, bien évidemment. N’empêche, il faut et faudra en parler car se taire c’est condamner toutes les autres femmes à subir le même sort ; se taire c’est favoriser un environnement dans lequel c’est l’impunité des criminels qui prospère... tout en gardant à l’esprit que la société doit réunir toutes les conditions matérielles, culturelles, psychologiques afin que toutes puissent sans crainte, sans honte, sans hésitation, dénoncer toute atteinte à leur intégrité physique, morale et psychique.

    Il faudra aussi être à même de poursuivre celles et ceux qui savaient et qui n’ont pas pris les mesures qui s’imposaient... auprès desquels les victimes n’auront trouvé aucun soutien. 



  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 27 novembre 18:30

    Il n’y a pas mieux qu’une femme pour cracher au visage d’une autre femme ; cracher sur l’agression sexuelle, le viol dont elle a pu être la victime. Tous les hommes le savent ; notez qu’ils n’ont pas besoin d’en jouer car la partie qui se joue sans eux, fera d’eux tous, très vite, les grands gagnants.

    Il porte un nom ce crachat d’indifférence et de mépris : rivalité féminine.

    Bel euphémisme quand on connaît les conséquences de cette rivalité pour les femmes. 
     

            

    Notons au passage que toutes ces femmes qui n’ont pas un mot de compassion pour les victimes de viol (femmes opposées à tous les mouvements Me.too de ces dernières années) appartiennent le plus souvent aux classes supérieures (de par leurs revenus et standing… bien évidemment ; on comprendra aisément qu’il ne s’agit pas d’une supériorité morale, voire même intellectuelle) ; on notera aussi qu’elles font ou bien "ont fait", carrière dans des professions dominées par les hommes (journalisme, politique, droit, culture...) ; de là à penser qu’elles doivent tout à ces hommes... grande est la tentation.

    Rappelons à ces femmes tête en l’air, pour ne rien dire de celles à la mémoire hémiplégique... qu’il y a chantage sexuel, harcèlement sexuel et viol quand une femme dit "Non !" Le fait que toutes ces femmes sans pitié pour leurs congénères aient pu dire "Oui !" plus souvent qu’à leur tour, et ce durant toute leur vie professionnel et privée, sans oublier celles dont personne n’exigeait quoi que ce soit, femmes volontaristes et volontaires...

    Ce fait ne saurait donc, en aucun cas, autoriser ces femmes à reprocher aux victimes de viol de refuser de garder le silence car, soyons clairs : c’est aux victimes seules de décider quand et comment elles souhaitent faire connaître le crime commis sur leur personne ; crime demeuré impuni ; crime demeuré sans parole – que le crime soit prescrit ou pas.

    Ce principe n’est pas négociable.

    D’autant plus que la prescription n’empêche nullement la recherche par la justice de nouvelles victimes dont les faits plus récents ne seraient alors pas encore prescrits.



  • 2 votes
    Serge ULESKI Serge ULESKI 27 novembre 12:36

    Zemmour qui n’est jamais que le ventriloque de Le Pen père des années 70, rappelons-le encore une fois, n’a jamais appelé à voter Le Pen lui préférant Sarkozy et d’autres...

    Ce zemmour-là se maintiendra jusqu’au bout, jusqu’au soir du premier tour ; ce qui arrange bien les affaires du camp Macron car, avec une MLP positionnée au-dessus des 30% dans les sondages du mois de Juin... tous peuvent (ou pouvaient) légitimement re-commencer d’y croire : en particulier les abstentionnistes (ceux qui ont jeté l’éponge après cinq défaites successives de l’extrême droite - père et fille) et les opportunistes du parti LR ; et c’est bien là ce qu’il faut éviter à tout prix : redonner de l’espoir à tous ceux qui souhaitent renverser la table ; du moins l’espèrent-t-ils la renverser cette table alors que MLP n’en n’aura pas les moyens, ni la volonté ni les compétences ; sans oublier le fait que son entrée à l’Elysée provoquerait une crise morale, politique et constitutionnelle majeure : elle ne tiendrait pas plus de 15 jours - union nationale oblige ! du PS aux écolos, des centristes aux LR !)...

    La casse de cette dynamique du mois de Juin... par le candidat Zemmour la droite nationale (RN) ne lui pardonnera pas au soir de la défaite de MLP (personne n’a vu qu’elle était épuisée, rincée, aphone, démotivée, sans doute en burn-out depuis cinq ans maintenant  merci de vous reporter au témoignage suivant : https://www.youtube.com/watch?v=9md5AXZbUow) ! Fendue en deux cette dynamique ! Sabotage de premier ordre ! 

    Tout occupé de lui-même dans une sorte d’auto-accaparement pathologique, ZEmmour sert la macronie sans même le suspecter - du moins serons-nous tentés de lui attribuer le bénéfice du doute quant à cette ignorance qui est ou serait la sienne, même si l’on peut légitimement en douter puisque Zemmour, jamais, n’a appelé à voter pour la droite nationale : autre auto-mystification car Zemmour c’est plus fort que la raison politique... plus fort que Zemmour lui-même.

    Quant aux LR, après l’élection présidentielle qui verra Macron reconduit, ils découvriront très vite que Zemmour est un boulet plus qu’un atout.

    Et c’est alors que Zemmour se retrouvera bien seul, très seul. N’aura-t-il alors qu’un seul souci, se faire oublier ? 



  • 1 vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 27 novembre 12:35

    Zemmour qui n’est jamais que le ventriloque de Le Pen père des années 70, rappelons-le encore une fois, n’a jamais appelé à voter Le Pen lui préférant Sarkozy et d’autres...

    Ce zemmour-là se maintiendra jusqu’au bout, jusqu’au soir du premier tour ; ce qui arrange bien les affaires du camp Macron car, avec une MLP positionnée au-dessus des 30% dans les sondages du mois de Juin... tous peuvent (ou pouvaient) légitimement re-commencer d’y croire : en particulier les abstentionnistes (ceux qui ont jeté l’éponge après cinq défaites successives de l’extrême droite - père et fille) et les opportunistes du parti LR ; et c’est bien là ce qu’il faut éviter à tout prix : redonner de l’espoir à tous ceux qui souhaitent renverser la table ; du moins l’espèrent-t-ils la renverser cette table alors que MLP n’en n’aura pas les moyens, ni la volonté ni les compétences ; sans oublier le fait que son entrée à l’Elysée provoquerait une crise morale, politique et constitutionnelle majeure : elle ne tiendrait pas plus de 15 jours - union nationale oblige ! du PS aux écolos, des centristes aux LR !)...

    La casse de cette dynamique du mois de Juin... par le candidat Zemmour la droite nationale (RN) ne lui pardonnera pas au soir de la défaite de MLP (personne n’a vu qu’elle était épuisée, rincée, aphone, démotivée, sans doute en burn-out depuis cinq ans maintenant  merci de vous reporter au témoignage suivant : https://www.youtube.com/watch?v=9md5AXZbUow) ! Fendue en deux cette dynamique ! Sabotage de premier ordre ! 

    Tout occupé de lui-même dans une sorte d’auto-accaparement pathologique, ZEmmour sert la macronie sans même le suspecter - du moins serons-nous tentés de lui attribuer le bénéfice du doute quant à cette ignorance qui est ou serait la sienne, même si l’on peut légitimement en douter puisque Zemmour, jamais, n’a appelé à voter pour la droite nationale : autre auto-mystification car Zemmour c’est plus fort que la raison politique... plus fort que Zemmour lui-même.

    Quant aux LR, après l’élection présidentielle qui verra Macron reconduit, ils découvriront très vite que Zemmour est un boulet plus qu’un atout.

    Et c’est alors que Zemmour se retrouvera bien seul, très seul. N’aura-t-il alors qu’un seul souci, se faire oublier ? 



  • 1 vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 26 novembre 20:45

    Zemmour qui n’est jamais que le ventriloque de Le Pen père des années 70, rappelons-le encore une fois, n’a jamais appelé à voter Le Pen lui préférant Sarkozy et d’autres...

    Ce zemmour-là se maintiendra jusqu’au bout, jusqu’au soir du premier tour ; ce qui arrange bien les affaires du camp Macron car, avec une MLP positionnée au-dessus des 30% dans les sondages du mois de Juin... tous peuvent (ou pouvaient) légitimement re-commencer d’y croire : en particulier les abstentionnistes (ceux qui ont jeté l’éponge après cinq défaites successives de l’extrême droite - père et fille) et les opportunistes du parti LR ; et c’est bien là ce qu’il faut éviter à tout prix : redonner de l’espoir à tous ceux qui souhaitent renverser la table ; du moins l’espèrent-t-ils la renverser cette table alors que MLP n’en n’aura pas les moyens, ni la volonté ni les compétences ; sans oublier le fait que son entrée à l’Elysée provoquerait une crise morale, politique et constitutionnelle majeure : elle ne tiendrait pas plus de 15 jours - union nationale oblige ! du PS aux écolos, des centristes aux LR !)...

    La casse de cette dynamique du mois de Juin... par le candidat Zemmour la droite nationale (RN) ne lui pardonnera pas au soir de la défaite de MLP ! Fendue en deux cette dynamique ! Sabotage de premier ordre ! 

    Tout occupé de lui-même dans une sorte d’auto-accaparement pathologique, ZEmmour sert la macronie sans même le suspecter - du moins serons-nous tentés de lui attribuer le bénéfice du doute quant à cette ignorance qui est ou serait la sienne, même si l’on peut légitimement en douter puisque Zemmour, jamais, n’a appelé à voter pour la droite nationale : autre auto-mystification car Zemmour c’est plus fort que la raison politique... plus fort que Zemmour lui-même.

    Quant aux LR, après l’élection présidentielle qui verra Macron reconduit, ils découvriront très vite que Zemmour est un boulet plus qu’un atout.

    Et c’est alors que Zemmour se retrouvera bien seul, très seul. N’aura-t-il alors qu’un seul souci, se faire oublier ? 



  • 1 vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 26 novembre 12:50

     Zemmour qui n’est jamais que le ventriloque de Le Pen père des années 70, rappelons-le encore une fois, n’a jamais appelé à voter Le Pen lui préférant Sarkozy et d’autres...

    Ce zemmour-là se maintiendra jusqu’au bout, jusqu’au soir du premier tour ; ce qui arrange bien les affaires du camp Macron car, avec une MLP positionnée au-dessus des 30% dans les sondages du mois de Juin... tous peuvent (ou pouvaient) légitimement re-commencer d’y croire : en particulier les abstentionnistes (ceux qui ont jeté l’éponge après cinq défaites successives de l’extrême droite - père et fille) et les opportunistes du parti LR ; et c’est bien là ce qu’il faut éviter à tout prix : redonner de l’espoir à tous ceux qui souhaitent renverser la table ; du moins l’espèrent-t-ils la renverser cette table alors que MLP n’en n’aura pas les moyens, ni la volonté ni les compétences ; sans oublier le fait que son entrée à l’Elysée provoquerait une crise morale, politique et constitutionnelle majeure : elle ne tiendrait pas plus de 15 jours - union nationale oblige ! du PS aux écolos, des centristes aux LR !)...

    La casse de cette dynamique du mois de Juin... par le candidat Zemmour la droite nationale (RN) ne lui pardonnera pas au soir de la défaite de MLP ! Fendue en deux cette dynamique ! Sabotage de premier ordre ! 

    Tout occupé de lui-même dans une sorte d’auto-accaparement pathologique, ZEmmour sert la macronie sans même le suspecter - du moins serons-nous tentés de lui attribuer le bénéfice du doute quant à cette ignorance qui est ou serait la sienne, même si l’on peut légitimement en douter puisque Zemmour, jamais, n’a appelé à voter pour la droite nationale : autre auto-mystification car Zemmour c’est plus fort que la raison politique... plus fort que Zemmour lui-même.

    Quant aux LR, après l’élection présidentielle qui verra Macron reconduit, ils découvriront très vite que Zemmour est un boulet plus qu’un atout.

    Et c’est alors que Zemmour se retrouvera bien seul, très seul. N’aura-t-il alors qu’un seul souci, se faire oublier ? 



  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 25 novembre 22:12

    @Serge ULESKI

    "... à moins qu’il ne s’essouffle avant ; ce qui semble déjà le cas."



  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 25 novembre 22:11

    Macron est déjà réélu ; tout le personnel médiatique , forçats de l’audimat... la fin justifiant les moyens - peu importent les propos pourvu que l’audience soit au rendez-vous ! le sait ; et la classe politique aussi. 

    Pour les médias qui ont fait Zemmour et qui le "dé-feront" le moment venu ( aujourd’hui, c’est un « Zemmour disruptif d’un intérêt certain » qui nous est présenté ; demain, à quelques semaines du scrutin, c’est un « Zemmour danger pour notre démocratie » qui nous sera asséné), Zemmour c’est un capital d’audience - médias pour lesquels l’audimat c’est comme l’argent, ça n’a pas d’odeur - aux recettes publicitaires en hausse pour les six mois à venir.



  • 1 vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 25 novembre 20:58

    @Zero9

    il faut surtout arrêter le racisme. tout court... C’te bonne blague !



  • 1 vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 25 novembre 20:38

     Zemmour, c’est du fantasme ; celui des "petits Blancs relégués" qui oublient que la seule et grande gagnante (bénéficiaire) du racisme et des discriminations ce ne sont pas les classes populaires de souche européenne mais bien plutôt la bourgeoisie (blanche, bien blanche), de nos centres-villes et leurs progénitures ; petites têtes blondes appelées à occuper les postes les plus prestigieux et les mieux rémunérés en politique, dans les médias et les entreprises du CAC 40 tout comme leurs parents aujourd’hui.

     

    Ces électeurs ont cherché des années durant avec les Le Pen le ticket gagnant du Loto au profit d’une politique discriminatoire à souhait dont ils comptaient et comptent toujours pouvoir récolter les bénéfices ! 

    Leur erreur consiste à ne pas comprendre que leur relégation est concomitante de celle de nos minorités ghettoïsées et assignées aux tâches les plus ingrates. C’est la même nécessité pour cette bourgeoisie d’entretenir une relégation elle aussi concomitante mais cette-fois... du maintien de son standing et de son influence...

    Hier avec les Le Pen seuls, aujourd’hui avec Zemmour, dont le soutien d’une petite bourgeoisie septuagénaire isolée et apeurée, ressemble étrangement au fond du caddie de supermarché, là où l’on trouve des feuilles de salade dé-séchées et des tickets de caisse jaunis, car Zemmour c’est le cadavre maintenant liquéfié de la politique française.



  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 24 novembre 15:34

    Toutes les critiques adressées aujourd’hui au mouvement Woke sont la copie-conforme des propos qui étaient tenus par la majorité blanche américaine (en particulier médias et élus des partis démocrates et républicains) contre le mouvement des droits civiques qui avait pour figure de proue Martin Luther King.

    Merci de vous reporter aux archives à ce sujet.



  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 24 novembre 15:33

    Toutes les critiques adressées aujourd’hui au mouvement Woke sont la copie-conforme des propos qui étaient tenus par la majorité blanche américaine (en particulier médias et élus des partis démocrates et républicains) contre le mouvement des droits civiques qui avait pour figure de proue Martin Luther King.

    Merci de vous reporter aux archives à ce sujet.



  • 1 vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 24 novembre 12:21
    L’ANTI-WOKE : LA NOVLANGUE DU RACISME

    23 NOVEMBRE 2021

    Rédigé par Serge ULESKI et publié depuis Overblog

     

    D’où vient le terme « woke » ?

    Passé simple du verbe anglais to wake, qui signifie « se réveiller », le mot « woke » désigne le fait d’être conscient des injustices subies par les minorités ethniques, sexuelles, religieuses, ou de toutes formes de discrimination tout en étant mobilisé à ces sujet.


    Le terme s’est répandu outre-Atlantique dans le contexte historique de la lutte pour les droits des Noirs.

    Le mouvement "woke" c’est aujourd’hui le mouvement anti-raciste étendu à toutes les formes de mépris, de rejet et de discriminations. Ce mouvement est donc là pour durer.

    Rappelons que c’est bien le racisme qui a « racisé » nos minorités visibles. Le racisme est bien antérieur au wokisme ; il en est l’origine.

    Attaqué de toutes parts, on notera que ses contradicteurs sont ceux qui se sont toujours opposés aux mouvements anti-racistes car ces derniers savent ce que leur standing, leur niveau de vie et leur domination doivent au racisme et aux discriminations : tous ne s’y sont pas trompés : Goldnadel, E. Lévy, Finkielkraut, Zemmour, Fourest, Polony, Le Figaro, L’opinion, Atlantico, Valeurs actuelles, C-news (la hyène de l’info), l’Express, Le Point...

    Pour eux, la menace est certaine sur leurs privilèges acquis sur le dos de tous les autres, en particulier sur nos minorités visibles et invisibles ; minorités sans voix ni moyens.

    Toutes les critiques adressées aujourd’hui au mouvement Woke sont la copie-conforme des propos qui étaient tenus par la majorité blanche américaine (en particulier médias et élus des partis démocrates et républicains) contre le mouvement des droits civiques qui avait pour figure de proue Martin Luther King.

    Merci de vous reporter aux archives à ce sujet.



  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 24 novembre 08:08
    L’ANTI-WOKE : LA NOVLANGUE DU RACISME

    23 NOVEMBRE 2021

    Rédigé par Serge ULESKI et publié depuis Overblog

     

    D’où vient le terme « woke » ?

    Passé simple du verbe anglais to wake, qui signifie « se réveiller », le mot « woke » désigne le fait d’être conscient des injustices subies par les minorités ethniques, sexuelles, religieuses, ou de toutes formes de discrimination tout en étant mobilisé à ces sujet.


    Rappelons que c’est bien le racisme qui a « racisé » nos minorités visibles. Le racisme est bien antérieur au wokisme ; il en est l’origine.

    Attaqué de toutes parts, on notera que ses contradicteurs sont ceux qui se sont toujours opposés aux mouvements anti-racistes car ces derniers savent ce que leur standing, leur niveau de vie et leur domination doivent au racisme et aux discriminations : tous ne s’y sont pas trompés : Goldnadel, E. Lévy, Finkielkraut, Zemmour, Fourest, Polony
    , Le Figaro, L’opinion, Atlantico, Valeurs actuelles, C-news (la hyène de l’info), l’Express, Le Point...


    Pour eux, la menace est certaine sur leurs privilèges acquis sur le dos de tous les autres, en particulier sur nos minorités visibles et invisibles ; minorités sans voix ni moyens.

    Toutes les critiques adressées aujourd’hui au mouvement Woke sont la copie-conforme des propos qui étaient tenus par la majorité blanche américaine (en particulier médias et élus des partis démocrates et républicains) contre le mouvement des droits civiques qui avait pour figure de proue Martin Luther King.

    Merci de vous reporter aux archives à ce sujet.



  • 1 vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 20 novembre 12:37

    La corruption en Afrique ce n’est pas l’Afrique c’est l’Occident. Merci de vous intéresser aux corrupteurs plutôt qu’aux corrompus.

    La durée de vie politique (ou de vie tout court) ... d’un "chef d’Etat" africain est de deux ans s’il refuse l’argent. M. Draghi, demandez donc à la DGS et intéressez-vous à ce qu’on nomme la Françafrique !

    En attendant, de grâce, épargnez-nous vos préjugés à connotation raciste !

    (C’est quelque chose ça : ils ne peuvent pas s’en empêcher sous prétexte qu’ils sont de droite... droite nationale à la noix !)....



  • 2 votes
    Serge ULESKI Serge ULESKI 20 novembre 12:31

    Zemmour qui, rappelons-le encore une fois, n’a jamais appelé à voter pour Le Pen lui préférant Sarkozy et d’autres... Ce zemmour-là se maintiendra jusqu’au bout, jusqu’au soir du premier tour, facilitant ainsi la victoire de Macron en refusant de se retirer au profit de MLP ; ce qui arrange bien les affaires du camp Macron car avec une MLP positionnée à 30% dans les sondages du mois de Juin... tous peuvent (ou pouvaient) légitimement re-commencer d’y croire : en particulier les abstentionnistes (ceux qui ont jeté l’éponge après cinq défaites successives de l’extrême droite - père et fille) et les opportunistes du parti LR ; et c’est bien là ce qu’il faut éviter à tout prix : redonner de l’espoir à tous ceux qui souhaitent renverser la table ; du moins l’espèrent-t-ils la renverser cette table alors que MLP n’en n’aura pas les moyens, ni la volonté ni les compétences ; sans oublier le fait que son entrée à l’Elysée provoquerait une crise morale, politique et constitutionnelle majeure : elle ne tiendrait pas plus de 15jours - union nationale oblige ! du PS aux écolos, des centristes aux LR !)...

    La casse de cette dynamique du mois de Juin... la droite nationale (RN) ne lui pardonnera pas au soir de la défaite de MLP ! Fendue en deux cette dynamique ! Sabotage de premier ordre ! 

    Quant aux LR, après l’élection présidentielle qui verra Macron reconduit, ils découvriront très vite que Zemmour est un boulet plus qu’un atout.

    Et c’est alors que Zemmour se retrouvera bien seul, très seul. N’aura-t-il alors qu’un seul souci, se faire oublier ? 



  • 1 vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 20 novembre 12:25

    Zemmour qui, rappelons-le encore une fois, n’a jamais appelé à voter pour Le Pen lui préférant Sarkozy et d’autres... Ce zemmour-là se maintiendra jusqu’au bout, jusqu’au soir du premier tour, facilitant ainsi la victoire de Macron en refusant de se retirer au profit de MLP ; ce qui arrange bien les affaires du camp Macron car avec une MLP positionnée à 30% dans les sondages du mois de Juin... tous peuvent (ou pouvaient) légitimement re-commencer d’y croire : en particulier les abstentionnistes (ceux qui ont jeté l’éponge après cinq défaites successives de l’extrême droite - père et fille) et les opportunistes du parti LR ; et c’est bien là ce qu’il faut éviter à tout prix : redonner de l’espoir à tous ceux qui souhaitent renverser la table ; du moins l’espèrent-t-ils la renverser cette table alors que MLP n’en n’aura pas les moyens, ni la volonté ni les compétences ; sans oublier le fait que son entrée à l’Elysée provoquerait une crise morale, politique et constitutionnelle majeure : elle ne tiendrait pas plus de 15jours - union nationale oblige ! du PS aux écolos, des centristes aux LR !)...

    La casse de cette dynamique du mois de Juin... la droite nationale (RN) ne lui pardonnera pas au soir de la défaite de MLP ! Fendue en deux cette dynamique ! Sabotage de premier ordre ! 

    Quant aux LR, après l’élection présidentielle qui verra Macron reconduit, ils découvriront très vite que Zemmour est un boulet plus qu’un atout.

    Et c’est alors que Zemmour se retrouvera bien seul, très seul. N’aura-t-il alors qu’un seul souci, se faire oublier ? 



  • 2 votes
    Serge ULESKI Serge ULESKI 19 novembre 22:15

    À Montpellier, des mères de famille issue de la diversité réclament plus de mixité au collège ; elles ne supportent plus les collèges ghettos ICI



  • 2 votes
    Serge ULESKI Serge ULESKI 19 novembre 21:42

    Cette capacité qu’ont les « amoureux de la France » auto-proclamés d’accoucher qui d’un ou d’une Le Pen, qui d’un Sarkozy, qui d’un Pasqua, qui d’un Tapie, qui d’une Marion Maréchal, qui d’un Zemmour - un talus de gravats en lieu et place d’une montagne de granit -, est d’un pathétique consommé.

    Rappelons que La France ce n’est pas "une grande gueule" ! Non, la France c’est une grande voix. 

    Il suffit de mentionner dans l’ordre et le désordre chronologique... De Gaulle, Jean Moulin, Jaurès, Hugo, Jeanne d’Arc, Philippe Le Bel, Louis XIV, Descartes, Pascal, Montaigne, Montesquieu, Talleyrand, Arago… et combien d’autres encore… pour mesurer à quel point tous ces « french-lovers » n’ont pas pour souci la grandeur de la France ; il s’agit bien plutôt de brandir un drapeau tricolore dans un but, un seul : éructer leur haine irréductible, irrépressible, viscérale (haine chromosomique ?), à l’endroit de toutes les populations extra-européennes (titulaires ou non d’une carte d’identité française) et de ceux qui les soutiennent dans leur lutte contre le racisme, le mépris et les discriminations qui les frappent du berceau à la tombe.

    Que tous ces soutiens de Zemmour sachent que nous ne sommes pas dupes.