• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Les commentaires de stalouk



  • 2 votes
    stalouk stalouk 4 mai 09:33

    @maQiavel J’étais absent de ce site depuis un moment, quel plaisir de retrouver votre plume :)
    Cela dit, il m’apparait assez futile de se disputer sur la nécessité de voter X ou Y ou de s’abstenir. L’élection étant un temps politique si faible, si vide de sens, mieux vaut débattre du fond.
    Disons le autrement : S’abstenir ou voter UPR, de toutes façons le résultat sera le même : Un représentant qui ne nous représente pas sera élu.
    Un moyen de changer cela serait la reconnaissance du vote blanc, actuellement inaccessible.
    Concernant Branco ce que j’ai vu ici ne le disqualifie pas. La méfiance est de mise, mais l’intêret aussi.



  • 1 vote
    stalouk stalouk 1er juin 2016 19:25

    @Fan de François Hollande

    C’est magnifique. Merci

    Jean Robin personnifie l’expression être à côté de la plaque.




  • 4 votes
    stalouk stalouk 8 octobre 2014 15:58

    Oui, sauf que ce genre d’info est invérifiable pour le commun des mortels et donc très facile à manipuler.
     
    Si on s’amuse à googler le nom de ces personnes on ne trouve pas grand chose d’antérieur à l’incident des poubelles, incident repris en cœur par les médias internet qui utilisent tous les mêmes phrases, mot pour mot, pour le décrire.
    Attention ces médias "alternatifs" tombent dans les même travers que les merdias classiques.
     
    Difficile donc d’authentifier les protagonistes et de replacer la scène dans son contexte.
    Certains membres du parti des régions sont pro-russe, est-ce le cas ici ?
    Les manifestants sont-ils des sympathisants de Svoboda, le parti ouvertement néonazi ?
     
    Tant de questions auxquels l’article ne répond pas.
    Il ne suffit pas de balancer une vidéo et un copier-coller pour faire du journalisme. Il faut expliquer l’info.
    Je considère donc cet article comme de la désinformation, qu’elle soit voulue ou non.



  • 8 votes
    stalouk stalouk 6 septembre 2014 15:45

    Comme vous je connais le propos d’Etienne Chouard, il se trouve même que j’y adhère pour la plus grande partie, mais je trouve qu’il n’a pas bien réussi son intervention chez Taddeï.
     
    Chouard est très bon orateur en conférence, mais à la télévision il est immédiatement pris à parti par ses contradicteurs, il fallait s’y attendre, et je pense que pour le téléspectateur lambda, ses idées sont décrédibilisées voir ridiculisées par les attaques d’Attali.
    Ce dernier, ça me fait mal de le dire, est excellent dans le petit jeu qui consiste à couper la parole, amener la discussion où il le veut, écarter d’un revers de la main une idée importante etc... Alors que Chouard est trop correct, c’est tout à son honneur mais ça lui fait perdre la bataille de la controverse.
     
    Même si on ne peut pas cracher sur une tribune médiatique telle que la télévision, je ne pense pas que ce soit le bon média pour intervenir sur un sujet tel que celui-ci.
    Les acteurs du monde politico-médiatique sont bien trop rodés aux techniques de manipulations et savent comment orienter le spectacle, le cirque, qu’est n’importe quelle émission de télé.
    C’est donner le bâton pour se faire battre.
     
    Quitte à quand même prendre cette tribune, j’aurai aimé que Chouard adopte son argumentaire qui consiste à expliquer pourquoi prendre les problèmes à la racine c’est se préoccuper de notre impuissance politique et donc de la constitution.
    Surtout que le sujet de l’impuissance politique lui était servi sur un plateau à un moment donné. Mais c’était un exercice difficile surtout face à Attali et Hue.
     
    Courage à Etienne et j’ai hâte de retrouver l’atelier constituant !



  • 2 votes
    stalouk stalouk 17 avril 2014 18:25

    Ce qui est ridicule c’est de taxer "d’extrême droite" un parti comme le PS ou même l’UMP, qui défend une idéologie très libérale, tant sur le plan économique que sur le plan social/sociétal. C’est une idéologie "de gôche" qui vient des Lumières, et qui pourtant aujourd’hui sert les intérêts des plus riches.
     
    Les vieilles étiquettes ne sont plus pertinentes, la fracture "gauche/droite" et tout simplement caduc, c’est la fracture ultra-riches/99% qui doit primer !
     
    Toute analyse se basant sur les concepts de gauche et de droite renonce à la pertinence...



  • 4 votes
    stalouk stalouk 17 avril 2014 18:11

    Si être paranoïaque c’est croire que les grands possédants, les multinationales et les banquiers privilégient leur intérêts privés au détriment du notre, effectivement il faudrait l’être plus.
     
    Je ne suis pas tout à fait d’accord avec Chouard.
    Je dirai plutôt que les "fascistes", "l’extrême droite", sont presque toujours du côté des grands possédants, car il forment une alliance naturelle.
    Par exemple lorsque le régime nazi envoyait des gens au camp de concentration, Siemens les faisaient travailler pour 0 salaire. Tout bénef.



  • 1 vote
    stalouk stalouk 15 avril 2014 11:36

    Je m’attendais à la remarque de Gaspard, je me suis mal exprimé.
     
    Je questionnais bel et bien la pertinence de la démocratie dans un monde actuel ou celui d’un futur proche, peuplé d’humains sectaires, selon moi incapables de penser le bien commun.
     
    Est-ce là un comportement dû à la nature humaine, ou à la société que nous subissons ?
    Je ne serai pas aussi prompt à répondre que QaviQeQuarQo, la culture actuelle nous pousse certes à l’individualisme, mais n’avons nous pas intrinsèquement une vision individuelle, "égoïste" ?
     
    Je veux dire, quel esprit humain est capable de concevoir le bien commun d’une communauté même de quelques milliers d’âmes ? Faire la synthèse mentale de tout cela en gardant l’esprit ouvert et avec du recul ?
     
    Certainement pas quelqu’un qui classe d’emblée une partie de la population comme facho, gauchiste... Le sectarisme ambiant, malaxé dans la population depuis des siècles, imprègne tellement nos esprits qu’il devient difficile de penser.
    J’en viens à me demander si finalement notre nature profonde ne nous chuchote pas intérieurement :"Ton avis est le meilleur, puisque c’est le tien !"
     
    Alors oui, la démocratie proposée me séduit, mais la condition nécessaire est que le peuple puisse penser le bien commun.
    Malgrè l’affection que je portes au projet de Chouard, plus j’observe la nature humaine, plus je doute de son bien fondement.



  • 10 votes
    stalouk stalouk 14 avril 2014 14:08

    Bonjour Machiavel,
     
    L’attitude que tu décris, celle des "antifas", je la qualifierai de sectaire.
     
    C’est précisément une attitude que j’observe chez une majorité écrasante de mes congénères, et elle commence à me faire douter sur le bien fondé même de la démarche du collectif.
     
    Il faut regarder la réalité en face, peu d’entre nous faisons l’effort de se dire, lors d’une confrontation d’idées :
    "Mais pourquoi ce mec pense comme ça ? Est ce que j’ai vraiment bien compris ? Se pourrait il qu’il ait raison et moi tort ?"
     
    Il n’y a pas besoin d’aller chercher les militants d’extrême gauche, qui en sont la personnification, pour observer le sectarisme, cette attitude est omniprésente au quotidien, du moins selon mes observations.
     
    Cela pose la question suivante : Les idées défendues par le collectif "Les Citoyens Constituants" tiennent-elles encore debout en incluant cet aspect sectaire de l’homme moderne ?
     
    J’entends par là : La démocratie, la vraie, si juste et mécaniquement utile soit-elle, peut elle réellement s’envisager dans une société où l’on réfléchit si peu, on l’on se remet si peu en question ?
     
    Non, non... Plus j’y réfléchi, plus je trouve ton avatar sexy =)



  • 1 vote
    stalouk stalouk 9 avril 2014 15:18

    Alain de Benoist passionnant, merci du partage.
     



  • 18 votes
    stalouk stalouk 7 avril 2014 10:53

    Lis (ou écoute) Henri Guillemin.
     
    Il a les bouts de papier de l’époque, authentiques, pour prouver ce qu’il dit.



  • 3 votes
    stalouk stalouk 30 mars 2014 16:02

    Pour l’instant Lancelot, pour l’instant...
     
    Je me rallie également à cette thèse, certes complotiste : Les riches, ayant pris conscience que les ressources n’étaient pas infinies, décident de couper le robinet pour les pauvres.
     
    Çà n’a rien d’extravagant, et le simple fait que l’Afrique soit ce qu’elle soit, ou que la Grèce soit devenue ce qu’elle est devenue suite à l’action de la troïka, cela devrait nous mettre la puce à l’oreille.
     
    L’avenir nous dira qui a tort et qui a raison, mais ce n’est pas le plus important.
     L’important c’est de lutter pour ne pas perdre ces avancées sociales que vous citez.



  • 2 votes
    stalouk stalouk 26 mars 2014 18:38

    Tout ce qui sort en période électoral est suspect. Très suspect.
     
    Ceci étant dit, si c’est réel le gars est un peu simple d’esprit, à 60 piges toujours pas avoir compris la différence entre un extrémiste et un pratiquant, c’est bof.
     
    Évidemment mettre une photo avec une candidate voilée c’est purement électoraliste, et l’UDI est cohérent dans sa logique électoraliste en prenant des positions communautaristes qui varient selon la couleur des électeurs .



  • 1 vote
    stalouk stalouk 26 mars 2014 18:12

    En fait les 2 parties sont malhonnêtes, puisque :

    - Les opposants à la présence d’une page wiki censurent la page, soit disant au nom du manque de notoriété mais en fait car ils sont anti UPR.
    - Les partisans de la présence d’une page wiki souhaitent cette page, soit disant au nom de l’équité, mais en fait car ils sont pro UPR.
     
    Oui c’est un procès d’intention, mais comme souvent dans la controverse on essaye d’avoir raison et non pas d’être juste, quitte à être malhonnête intellectuellement.
     
    Pour trancher, il faudrait que les juges de wiki soit libres et indépendants.
    Comme ils sont partiaux, ce type de problème me parait inévitable sur wikipédia, qui n’est pas un outil adapté pour avoir des articles objectifs.



  • 6 votes
    stalouk stalouk 24 mars 2014 17:57

    Salut Qurtis,
     
    C’est clair qu’il faudrait un truc un peu plus percutant, des efforts sont faits par Chouard et les virus, avec des outils comme le site le-message, mais c’est pas encore ça... Peut être avec la musique de requiem for a dream ? ;)
     
    Par contre pas d’accord pour "rectifier" la constitution, car justement l’idée c’est de ne pas se faire embobiner, comme à chaque fois, par les élus et hommes de pouvoir.
    Chouard part du principe que seul le peuple peut écrire une bonne constitution, et l’actuelle est bien trop verrouillée et vérolée pour pouvoir être rectifier, sans même parler de la constitution européenne.
     
    Non, la seule méthode qui garantisse le pouvoir du plus grand nombre, c’est une constituante qui produit une bonne constitution, donc une constituante formée du peuple, donc tirée au sort.



  • 14 votes
    stalouk stalouk 24 mars 2014 14:36

    Je n’ai pas vu la vidéo mais je me permets de m’immiscer dans ce débat, qui n’en est pas un puisque vous n’êtes pas fondamentalement en désaccord :
     
    CaptV vous êtes dans une approche de réflexion, sur ce qu’il faudrait mettre en place si on en avait les moyens. C’est très bien, on en a besoin.
     
    Chouard est surtout dans une approche mécanique, sur quel levier faut il appuyer pour amener l’intérêt général au sommet des préoccupations politiques.
    Il a notamment mis le doigt sur le problème de la constitution qui institue notre impuissance politique, qui apparait comme un point central voir irréfutable.
     
    Je pense que les 2 doivent être menés en parallèle, il ne sert à rien de reprendre le pouvoir pour faire n’importe quoi derrière, ou de militer pour des idées qui ne seront jamais mises en place par le système actuel.



  • 1 vote
    stalouk stalouk 19 mars 2014 16:35

    Le moindre mal Machiavel, le moindre mal !
     
    Je me rappelle une formule du père Chouard après l’élection de Sarkozy qui disait à peu près :
    "Les élections ne servent à rien, ils nous prennent pour des cons à choisir parmi une bande d’affreux qu’on a pas choisi, mais on est pas non plus obligé de choisir le pire !"



  • 7 votes
    stalouk stalouk 19 mars 2014 16:29

    Ou alors, votez pour le moindre mal en choisissant l’élu le plus facile à contrôler, celui qui pourra le moins abuser.
     
    Comme une liste dans ma ville de Grenoble qui propose de mettre en place des conseils citoyens (consultatifs..) tirés au sort, des votations d’initiative citoyenne à partir de 8000 signatures, etc... Et cette liste peut tout à fait passer.
     
    C’est pas Byzance, on est loin d’une démocratie directe mais ça permet de garder un tout petit poil de contrôle sur la politique.
     
    Tout en continuant parallèlement à militer pour une véritable reconnaissance du vote blanc pour mettre les élus à la porte.



  • vote
    stalouk stalouk 12 mars 2014 12:52

    Vous pouvez en effet étudier la racine de ces pensées et y trouver des axes de convergence, mais alors il faut avoir une grille de lecture philosophique et
    démontrer en quoi les concepts qui se cachent derrière ses idéologies sont les mêmes, et pas uniquement affirmer.
     
    Les raccourcis que vous empruntez proviennent du mauvais usage de certains mots, et pour moi quand on se fait avoir sur le sens des mots, on ne peut pas penser correctement.
     
    Par exemple, selon moi le système français n’est pas du tout une république, mot que l’on utilise à tort et à travers comme un espèce de synonyme de "démocratie", alors même que plus personne ne connait le sens du mot démocratie.
    Quand on se penche sur le véritable sens de ces mots, on comprend que tout cela c’est du baratin pour les électeurs. "Liberté, Egalité, Fraternité" la devise du régime actuel, ça devrait nous faire tiquer.
     
    De même, Staline qui se réclame de Lénine, pour moi c’est comme Chirac qui se réclame de De Gaulle : c’est du pipeau, mais ça marche.
     
    Le régime en France est une ploutocratie déguisée en gouvernement représentatif, qui suit une idéologie globalement libérale (quoique paradoxalement étatiste sur le plan éco)
    Je ne cherche même plus à trouver un sens au méli-mélo idéologique de nos dirigeants, je pense qu’ils adaptent leur politique pour essayer de sauver le système ou de conserver le pouvoir.
     
    Il ne faut pas se casser le cerveau à analyser le baratin qui n’a aucun sens, mieux vaut retourner aux fondamentaux et lire des penseurs, ce qui permet de comprendre réellement le système actuel.



  • 4 votes
    stalouk stalouk 11 mars 2014 17:08

    @yoananda
     
    J’ai lu vos 2 articles par curiosité... Vous appelez à l’indulgence dans le 2éme donc je n’emploierai pas le terme de tissu d’ânerie, mais je trouve qu’il y a énormément de contre sens dans vos écrits...
     
    Il y a des points intéressants, comme sur le matérialisme, la compétition pour les ressources, les prolétaires qui veulent prendre la place des bourgeois, OK.
     
    Mais quand vous sortez Staline pour discriditer Marx, quand vous parlez de "la démocratie (=libéral) et nationalisme (=national-socialisme)" en simplifiant à l’extrême, on ne sait même plus de quoi vous parlez.
    C’est approximatif, c’est la vision de quelqu’un qui veut à tout prix simplifier et regrouper selon ses préjugés personnels, du niveau "il a un t shirt avec une croix celtique donc il est d’extrême droite"
     
    Cela montre que vous ne connaissez pas le véritable sens de certains mots, et sans ça on ne peut pas comprendre la réalité de ces idéologies. Peut être vous faut-il lire ces auteurs pour réellement les comprendre.
     
    Ce n’est pas un reproche dans le sens où je n’ai moi même pas lu beaucoup de penseurs politiques de ces courants, mais je ne tiens pas un blog politique où j’affirme des contre vérités comme communément admises.

     



  • 8 votes
    stalouk stalouk 7 mars 2014 07:36

    Attends... Morice est contre ? Ca doit être du lourd.
     
    OK je me tape les 6h de conférence.