• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Les commentaires de Heptistika



  • 3 votes
    Heptistika Heptistika 29 octobre 2021 12:13

    @sls0

    Ah tiens, j’aimerais bien une liste exhaustive de ces nombreux sites "normaux" très critiques vis à vis de l’oligarchie mais qui ne sont pas systématiquement considérés comme "complotistes" par l’ensemble de la sphère maintream.

    Merci sls0, je vais attendre ici en retenant ma respiration.



  • vote
    Heptistika Heptistika 31 juillet 2021 12:03

    @sls0

    Effectivement, il m’a fallut plusieurs années pour réaliser que la zététique est une religion comme une autre, avec ses prêtres, sa propagande, ses dogmes indépassables et ses figures d’autorité suprêmes.

    Je pensais à tort que ces gens étaient les voix de la raison, une raison certes radicale voire parfois obtuse, mais une raison malgré tout. Jusqu’à ce que je me rende compte qu’au fait c’était devenu une industrie qui faisait de plus en plus de pognon, il fallait trouver toujours plus de "gourous" à occire afin de faire des vues, et toujours plus aller dans le sens du vent de l’heure afin de flatter les algorithmes. On finit par se retrouver avec un organe de propagande qui ne fait que relayer la doxa dominante, car c’est ce qui fait le plus de fric. On en est là.

    Il fut un temps où je rejetais d’un revers de main tous ceux qui parlaient de "scientisme", et bien que je n’aime toujours pas ce terme, je comprends désormais pourquoi certains l’utilisent et ce à quoi il renvoie. Non ce ne sont pas uniquement des idiots "anti-science" qui l’emploient (bien que ce soit probablement la majorité), il y a aussi ceux qui ont compris qu’une part non négligeable de l’académie des sciences était devenue une industrie à l’anglo-saxonne comme une autre dont le but ultime est de maximiser les profits. L’intégrité de telles entités sont donc extrêmement malléables en fonction du nombre de zéros en jeu. Le p-hacking et la collusion entre puissances d’argent et scientifiques est donc lentement mais surement devenu la norme. Ces entités allant systématiquement dans le sens du pouvoir et du dollar se voient bien entendu accueillies à bras ouvert par les médias, permettant une diffusion efficiente et un retour sur investissement idéologique des plu optimal.



  • vote
    Heptistika Heptistika 31 juillet 2021 11:37

    @flolenigo

    Ces vidéos ne vont pas pas plaire à Sacha. Fort heureusement pour lui il ne les visionnera jamais.



  • 3 votes
    Heptistika Heptistika 25 juin 2021 09:34

    @sls0

    Sam a perdu toute légitimité le jour où il a sauté pieds joints dans l’affaire du Lancet et crié avec arrogance la victoire de la "science" et insulté tous ceux ayant écouté Raoult. Pour ensuite s’engager dans un mea-culpa des plus mous, dans une vidéo non-référencée, accessible uniquement via un lien caché dans la description d’une autre vidéo. Mea-culpa dans lequel il n’assume au final strictement rien, campe sur ses positions et rejette la responsabilité sur autrui.

    Se contenter d’écouter le "consensus" est un peu limite. L’affaire du Lancet a bien montré que même les comités de lecture des revues les plus prestigieuses sont constitués majoritairement de représentants à la solde de big pharma, des conflits d’intérêts plein leur besace. Dans ce cadre, il est aisé d’obtenir un "consensus" allant étrangement toujours dans le sens du billet vert.

    Et quand un système de valeur, (la fameuse échelle si chère à Sam), s’avère inapte à se corriger d’elle-même, à se remettre en question (ce qui devrait pourtant être la base de la méthode scientifique à laquelle Sam croit encore être rattaché), il devient alors nécessaire de changer de paradigme et de grille de lecture.



  • 3 votes
    Heptistika Heptistika 21 novembre 2020 04:25

    @Super Cochon

    Ouais pis c’est pas comme si des comportements tels que la chasse aux sorcières et l’inquisition précédaient largement Marx, hein... smiley



  • 1 vote
    Heptistika Heptistika 21 novembre 2020 04:17

    @Simple citoyenne

    Pourquoi ? Car l’hypocrisie et la dissonance cognitive cultivée par les cathos est fatigante.

    Ils sont les premiers à beugler dès qu’il s’agit de prières de rue d’autres religions et les voilà se posant en pauvres petites victimes éternelles alors que pour UNE FOIS quelqu’un dénonce leur double standard.



  • 1 vote
    Heptistika Heptistika 1er septembre 2020 23:25

    @Duke77

    Les cathos aiment la science uniquement lorsque semble aller dans leur sens. Parlez-leur de la théorie de l’évolution, de l’héliocentrisme ou de la terre plate et voyez comment, d’un coup, ils détestent de la main droite cette science qu’ils aiment de la gauche.

    Il n’y a littéralement RIEN que puisse dire des cathos ne pouvant être trouvé en mieux ailleurs, le tout en se faisant l’économie d’un voile de superstitions archaïques.

    Pas de temps à perdre avec ces sacs à dissonance cognitive.



  • vote
    Heptistika Heptistika 29 avril 2020 19:39

    @yoananda2

    Gaffe à cette histoire de docilité, car ceux que tu décrieras de la sorte te traiteront de larbin.

    Et ils auront raison, car si on croit la définition du "droitard" à laquelle toi et Ozi souscrivez, qui dit hiérarchie dit soumission pour n-1 des parties concernées. Rien de plus docile qu’un soldat exécutant les ordres et rampant dans la boue, et pourtant rien de plus hiérarchique.



  • vote
    Heptistika Heptistika 29 avril 2020 00:09

    @micnet

    La gauche, c’est la priorité donnée à la justice sociale tandis que la droite donne la priorité à la question identitaire.

     Je n’arrive pas à souscrire à ceci, le genre est une question identitaire et pourtant il est extrêmement connoté à gauche. La visite de n’importe quelle plateforme de discussion anglophone, sur des questions polémiques saura vous convaincre de ce qui nous attends à ce niveau. La virulence avec laquelle la question sociétale est omniprésente et cristallise la majorité des griefs est incroyable.

    L’identitaire n’est pas un concept assez cardinal et bien trop sujet à interprétation, je lui préfère celui d’ordre. ainsi je dirais :

    La gauche, c’est la justice tandis que la droite c’est l’ordre.

    D’ailleurs chacun tend à oublier qu’il n’y a guère de justice sans ordre, et guère d’ordre sans justice.



  • vote
    Heptistika Heptistika 28 avril 2020 21:57

    @Ozi

    Hum, ok je suis d’accord avec ça. C’est donc bien dans leur délires de liberté qu’il y a anguille sous roche. Il est évident qu’une liberté d’autoritarisme est un oxymore que faire sien est déraisonnable.

    Les States font des transfers psychologiques sur des pays jugés comme autoritaires en une tentative d’exorciser leur propre névroses. la montée en flèche du "Whataboutism" depuis quelques années traduit de la position de pouvoir effective des "droitards" dans la sphère politico-médiatique. J’aimerais pas être à la place des fils qui se touchent de ceux qui le nient encore.



  • vote
    Heptistika Heptistika 28 avril 2020 21:42

    @yoananda2

    Non en effet je ne remets pas en question le "fait qu’ils voient les choses ainsi" en cela je te suis, ce qui me gène c’est le côté fondamentalement mutuellement exclusif de leur doctrine. Si les républicains sont pro-mérite selon un modèle hiérarchique, c’est alors dans leur liberté économique qu’ils sont schizophrènes.

    D’ailleurs les libertariens sont classés républicains mais soutiennent tout autant une liberté des moeurs comme les dems ainsi qu’une liberté économique. qui plus est ils sont constamment conspués par leur frères républicains WASP, pour leur manque de soumission au protestantisme et au corporatisme. Je crois que leur existence même défie ta définition du républicain, ainsi que celle du dem.



  • vote
    Heptistika Heptistika 28 avril 2020 21:16

    @yoananda2

    Je ne sais pas exactement ce que tu entends par "naturelle", en général je me méfie de l’appel à la nature.

    A mon sens il n’y a pas de mérite objectif, soit on accepte le darwinisme social sauce USA, soit on tente de déterminer un arbitraire en perpétuel changement. Je ne crois pas qu’il existe de position intermédiaire logically sound.



  • vote
    Heptistika Heptistika 28 avril 2020 21:00

    @yoananda2

    Les gens font partie de la libre-circulation des marchandises au fait, tout dépend de leur valeur.



  • 1 vote
    Heptistika Heptistika 28 avril 2020 20:52

    @Ozi

    "1/ La Liberté, le droitard abhorre la liberté, il aime l’autoritarisme, l’obligation, la raideur, la servitude, et dans des cas extrêmes l’asservissement... "

     Pourtant quand on écoute les conservateurs américains et leur ersatz français (LR), ils se posent en défenseurs ultimes des libertés. L’autoritarisme est synonyme de gauchisme (Left/liberal aux USA), de communisme, de Chine, de Venezuela, de Cuba, etc...

    J’y vois une profonde schizophrénie liée au christianisme (soyez parfaitement libres de choisir votre asservissement !) ou bien auriez-vous interverti les termes par mégarde ?



  • 2 votes
    Heptistika Heptistika 28 avril 2020 20:34

    @maQiavel

    Je dirais que tu mets bien en lumière une dissonance cognitive qui découle selon moi du caractère vertical de la droite et de l’horizontal de la gauche.

    Le vertical tendra à se sentir intrinsèquement supérieur (via l’argent ou le droit divin) et vivra la critique tel un affront de lèse-majesté. "Le pouvoir ne se discute pas, restes un peu à ta place."
    L’horizontal tendra à se sentir intrinsèquement vertueux (via l’acceptation de son prochain) et vivra la critique tel une injuste insulte. "Le pouvoir se discute, mets-toi un peu à ma place."

    L’un nourrissant l’autre en un cycle d’énervement perpétuel. Le droitard agacé (mais comment oses-tu !) frustre le gauchiste (mais écoutes bon sang !).

    Je pense que chaque côté use de rhétorique fallacieuse structurée en fonction de ses prismes fondamentaux respectifs.

    Pour ceux qui ne s’inscrivent pas dans la rhétorique que tu as soulevé, il n’est pas si étonnant que beaucoup s’y perdent. Faute de ne pas retrouver sur l’échiquier politique une offre reflétant leur sensibilité pourtant si profonde. Difficile de se positionner lorsque les seuls choix plébiscités s’avèrent être en dernière instance le productivisme/mondialisme de gauche face au productivisme/mondialisme de droite, le tout résultant en une confusion tous azimuts.



  • 2 votes
    Heptistika Heptistika 28 avril 2020 16:38

    @maQiavel

    Il est plus aisé de critiquer l’aliénation d’autrui que de se rendre compte de la sienne.

    Dans la mesure où la figure du "décomplexé" est devenu le nouveau politiquement correct, il part du postulat que ses positions doivent "aller de soi" et, usant de sa position dominante s’adonnera à touts les anathèmes, réductions et hommes de pailles dont il se plaignait pourtant naguère lorsque le rapport de force lui était moins favorable.

    Répetez le cycle ad vitam aeternam.



  • 1 vote
    Heptistika Heptistika 7 novembre 2019 16:03

    @Vraidrapo

    Très juste sur la différence entre consumérisme et capitalisme, il est évident qu’une croissance exponentielle ne tend absolument pas vers l’incitation à la consommation de masse de la part de tous les acteurs en présence. Les parts de marché étant bien entendu extensibles à l’infini.

    D’autant plus que le marketing et le martelage publicitaire prouvent bien qu’il n’est aucunement nécessaire d’attiser les envies ni de créer des besoins au sein de la population afin de la pousser à consommer toujours plus.



  • vote
    Heptistika Heptistika 27 juillet 2019 19:27

    @méditocrate

    Bien que Monique ne fasse pas montre ici d’une opposition des plus habiles, chez Ferghane c’est sophisme sur sophisme sur sophisme, sidérant.



  • 1 vote
    Heptistika Heptistika 27 juillet 2019 19:12

    @herve_hum

    Effectivement, et le sophisme du sophisme du jeu à somme nulle, on en parle ?

    Combien de continents de plastiques, combien de nappes phréatiques polluées, de terres arables mortes, de forêts ravagées, de minerais rares engloutis, d’extinctions de masse de la biodiversité (etc, etc, etc...) faudra-t’il encore avant que les libéraux incluent le facteur environnemental dans leurs équations ?

    Le capitalisme est une idéologie de l’entropie, les quelques fois où les bénéfices des uns ne se fait pas au détriment des autres, ils se font sur le dos de l’humanité toute entière via la destruction exponentielle des ressources naturelles.



  • 1 vote
    Heptistika Heptistika 27 juillet 2019 18:50

    @Clocel

    "La division du travail présuppose le groupe"...