• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Les commentaires de TotoRhino



  • vote
    TotoRhino TotoRhino 19 février 14:53

    @maQiavel

    Je crois que le gouvernement actuel n’a besoin de personne pour œuvrer de cette manière, il est assez vil pour ça.

    Je pense également que les GJ doivent s’organiser.

    Dans un souci de cohérence, il faudrait qu’ils s’appuient sur un concept de démocratie plus directe pour élire leurs représentants. On peut imaginer par exemple que, pour chaque département un porte-parole soit élu, ce qui ferait une centaine d’élus grosso-modo. De ces représentants, un seul serait tiré au sort pour représenter une région et former ainsi une entité nationale composée de 18 personnes, ce qui est déjà conséquent.

    Est-il possible de « gouverner » avec tant d’entités ? Je n’en sais rien, ça fait partie des enjeux. Faut-il accentuer ce système pyramidal avec une nouvelle élection pour n’arriver qu’à une seule personne ? Personnellement, je ne le pense pas, une entité de 18 personnes me semble compliqué, mais faisable, certains groupes GJ l’ont déjà démontré. Et puis une seule personne à la tête d’une communauté n’est plus la solution.

    C’est une base dans laquelle il faudrait intégrer une notion de roulement : un représentant doit avoir un mandat limité dans le temps et être remplacé en tirant à nouveau au sort dans les représentants départementaux précédemment élus, jusqu’à épuisement. Ensuite on repart à de nouvelles élections.

    Bien sûr, il faut intégrer à ce système le principe d’un RIC.

    La raison pour laquelle je pense qu’il ne faut pas se précipiter, c’est l’échec : il serait bien plus destructeur qu’une longue attente. L’enjeu est de taille.

    Mais ce qui me révolte, c’est de voir toutes ces élites se manifester pour quelques mots à la con, alors que quand leurs frères se faisaient tailler en pièces on ne les entendait pas ; ce sont des lâches opportunistes de surcroît.

     Michel Onfray : « Si les gilets-jaunes ne s’organisent pas urgemment, s’ils ne font pas le nécessaire pour se démarquer et se dissocier clairement de cette pathologie sociale, politique et intellectuelle qu’est l’antisémitisme, s’ils ne surmontent pas leurs petites divergences afin d’éviter par la fédération de leurs forces girondines que de plus forts, de plus rusés, de plus malins qu’eux emportent la mise de leur mouvement, alors ils vont mourir, mangés tout cru par l’islamo-gauchisme, quelle qu’en soit la forme : les partis ou les syndicats dits de gauche dans une version light, c’est celle du "Soumission" de Houellebecq, ou bien les organisations salafistes dans la version hard, c’est celle de "Guérilla", le roman de Laurent Obertone. Le moment est historique : il a le choix entre s’organiser ou se faire absorber par les prédateurs aux aguets. »

    On créé l’urgence voulu par le gouvernement…



  • vote
    TotoRhino TotoRhino 19 février 12:16

    Ouarf, que de commentaires et je les ai tous lus, si, si !

    Alors je tente d’écrire le mien avec un peu de recul.

    Factuellement, que s’est-il passé réellement ? Alain Finkielkraut est passé par là au mauvais moment et rien d’autre. Il a été pris à parti et insulté par des GJ sans l’avoir directement cherché ; en ce sens, il est la victime.

    Mais le fait générateur de cet « évènement » est de savoir si l’insulte ultime « sale juif » a été prononcée ou pas ? Sincèrement, j’ai eu beau visionner la vidéo plusieurs fois en tendant l’oreille au mieux, je n’ai pas entendu cela. Mais après coup, après réflexion, je dis peu importe.

    Car ce qu’il y a réellement d’inquiétant dans cette affaire, c’est de voir un responsable du gouvernement lancer cette information douteuse, contestable, que la victime elle-même dit ne pas avoir entendu. C’est de voir le ministre de l’intérieur dérouler un tapis rouge sang devant Alain Finkielkraut pour qu’il parcourt à son tour le chemin qui le sépare du mensonge. Il n’en a rien fait et c’est sage de sa part.

    Si notre gouvernement était vraiment dans sa mission, il n’aurait jamais lancé pareille polémique en utilisant de surcroit le sujet de l’antisémitisme, surtout dans l’agitation sociale actuelle dont il est le seul responsable. C’est ça qui est inacceptable, pas le fait qu’il existe des antisémites en France, pas le fait qu’Alain Finkielkraut soit une personne controversée et peut-être légitimement détestable par d’autres, mais bel et bien qu’un gouvernement élu sous un régime démocratique se comporte comme une junte en guerre contre son peuple. Le gouvernement ne joue pas son rôle qui est d’apaiser, de rassembler ; au contraire, il attise le feu qui brûle dans nos rues, il est l’origine du mal, il est le feu.

    Voilà ce qu’il ne faut pas ne pas perdre de vue.

    Je pense qu’il faut arrêter de montrer du doigt le controversé Finkielkraut et a contrario accuser sèchement ce gouvernement d’irresponsables qui tente de diviser, diaboliser, anéantir le mouvement des GJ. Et à lire tout ce brouhaha « intellectuel » qui occupe tous les esprits, tous les médias, on ne peut constater qu’une chose : le gouvernement a totalement réussi son coup ! On ne parle que de ça, on s’offusque, on traite, on vilipende et au final on déroule à notre tour un tapis rouge au gouvernement pour qu’il franchisse les quelques pas qu’il lui restait pour nous pondre en toute quiétude une nouvelle loi liberticide. Derrière tout ce foin-foin « médiatico-intellectuel », un régime, autoritaire au mieux, dictatorial au pire, est en pleine gestation…

    Contrairement à l’étonnant conseil de Michel Onfray sur la « nécessité urgente » au mouvement de s’organiser (son billet LE JAUNE & LE VERT), je dirai au contraire aux GJ qu’ils n’y a pas urgence, pas plus d’urgence qu’hier, qu’ils prennent le temps qu’il leur faut pour se constituer sous une forme ou une autre. Restez sereins et ne lâchez rien !



  • vote
    TotoRhino TotoRhino 19 février 11:37

    @zygzornifle
    Excellent, totalement d’accord avec tout ça, surtout : "Rien a foutre des Juifs des Arabes ou autres , je m’en tape qu’ils se démerdent entre eux , moi j’ai des soucis de fin de mois et le reste je m’en bat , de toute façon le CRIF va aller faire du léchage de fion comme il sait le faire et macron , castagnette et philippe vont vider leur bile sur les GJ promettant une chasse a l’homme pour punir a tour de bras, quelle aubaine quand on aime, répression rime bien avec macron ...."



  • vote
    TotoRhino TotoRhino 19 février 11:34

    @barbarello
    Merci pour le dernier paragraphe, c’est exactement ça qu’il faut dénoncer et combattre !



  • 1 vote
    TotoRhino TotoRhino 18 février 20:16

    @maQiavel

    J’avais déjà vu la vidéo mais et je n’ai pas eu le même sentiment. Mais bon, ceci ne retire en rien que sa volonté a été de calmer le jeu alors que le gouvernement lui déroulait le tapis rouge de l’Elysée pour se « victimiser ». Après, ça reste du Finkielkraut, faut pas s’attendre à beaucoup mieux alors ne boudons pas ce moment de sagesse…



  • 3 votes
    TotoRhino TotoRhino 18 février 14:10

    @Norman Bates
    Alors là, chapeau, belle tirade !
    C’est pour cette raison que je tire mon chapeau à Alain Finkielkraut de ne pas avoir succombé à la tentation d’alimenter la polémique lancée par le gouvernement ; il aurait pu ; il ne l’a pas fait ! Même si on déteste le bonhomme, on peut lui reconnaître un certain courage.



  • 1 vote
    TotoRhino TotoRhino 18 février 14:00

    @maQiavel

    Bon, je n’ai pas envie moi non plus de m’étendre sur ce point précis ;)

    Mais sachez que je ne partage pas le « mécanisme » qui vous amené à votre analyse. Les mots ont un sens et je crois qu’à un moment donné, il faut rigoureusement revenir au sens originel du terme, sinon on s’égare, et c’est exactement ce que cherchent les pouvoirs en place (législatif, exécutif, médiatique…).

    C’est l’attitude que j’ai prise quand je me suis permis de parler de « Dictature » dans mes précédents articles, car devant la confusion des sens donnés aux mots par la sphère politico-médiatique, j’ai fini par ne plus savoir quel mot employer pour décrire la situation de notre république. J’ai donc ouvert mon dico et j’ai cherché la définition de « Autoritaire, Fascisme et Dictature ». Je me suis rendu compte alors que si !, on pouvait parler de « dictature » si on la qualifiait de « molle ».

    Il faut revenir au fondamental, aujourd’hui la propagande d’état que nous subissons atteste d’un « négationnisme de la langue française » et un retour aux sources me semble indispensable.



  • 1 vote
    TotoRhino TotoRhino 18 février 12:52

    @Belenos
    Je ne connaissais pas cette histoire, mais je ne vois pas de rapport avec ma remarque !



  • 3 votes
    TotoRhino TotoRhino 18 février 12:36

    @maQiavel
    Je parle de racisme envers les juifs.

    Attention de ne pas tomber dans l’amalgame, être juif c’est être l’adepte d’une religion ; juif n’est pas une race !
    https://www.ajcf.fr/que-signifie-etre-juif.html



  • 4 votes
    TotoRhino TotoRhino 18 février 12:25

    @gorguetto
    Excellente, en effet, merci !



  • 3 votes
    TotoRhino TotoRhino 18 février 12:24

    @Norman Bates
    Je pensais exactement à la même chose : Le gouvernement français va-t-il faire "voter" unilatéralement une résolution franco-française à l’encontre de l’ONU ? au point où on est...



  • 1 vote
    TotoRhino TotoRhino 17 février 05:50

    @crow
    Merci pour ce lien qui nous rappelle le Coluche engagé.
    J’en profite pour rappeler son premier sketch (1974) : "C’est l’histoire d’un mec", dont j’ai parlé plus haut.
    Et un autre de circonstance, "Le flic", segmenté au bon endroit par des GJ.
    Tout le monde peut s’identifier à lui tant il est le représentant du citoyen lambda, si bien qu’il reste encore aujourd’hui le symbole de la lutte contre l’injustice, ce type est éternel.





  • 1 vote
    TotoRhino TotoRhino 16 février 17:09

    11/02 - Intervention magistrale de M Alimi_Avocats au Parlement Européen

    "Le gouvernement utilise délibérément des armes classées matériel de guerre par le code pénal contre les GiletsJaunes

    https://www.facebook.com/Torerox/videos/976440079212561/



  • 1 vote
    TotoRhino TotoRhino 16 février 16:56

    @Hijack ...
    C’est vrai qu’elle existe surtout sur le net, mais pour info, La Bajon est déjà sur les planches
    Perso, dans la vidéo de la Député (ci-dessus), elle m’a touché tant ses propos étaient évidents, justes et tellement partagés par la plupart d’entre-nous, on se laisse rêver à ce que pourrait être notre monde avec des élus honnêtes et dignes de leur mandat... mais la chute est un dur retour à la réalité...



  • 2 votes
    TotoRhino TotoRhino 16 février 14:14

    Vous êtes trop durs avec elle, vous vous attachez trop aux dernières images de Coluche qui était devenu alors, plus qu’un comique : LE représentant des plus démunis, LA provoc’ et LE bras d’honneur à l’oligarchie. Bon, autant vous le dire tout de suite, j’ai toujours eu une grande admiration pour lui. Mais avant qu’il n’en arrive là, c’était un gars bien ordinaire, un p’tit rigolo qui sortait des sketchs assez moyens à ses débuts et personne n’aurait imaginé à ce moment-là qu’il deviendrait une personnalité incontournable de la société française.

    La Bajon, quant à elle, débute sa carrière en s’orientant directement vers la place de contre-pouvoir laissée par Coluche et dont personne n’a osé reprendre le flambeau depuis ; on peut d’ailleurs se demander pourquoi…

    Et personnellement, je trouve qu’elle se débrouille plutôt bien, mieux que Coluche en tout cas à ses débuts. D’autant qu’elle exerce un peu dans la confidentialité, obligée en cela par une TV de masse qui veille à ne pas diffuser trop souvent un « comique » qui s’attaque au pouvoir et à l’oligarchie en générale. Ceci n’est plus possible aujourd’hui, plus comme ça l’était du temps de Coluche, et je ne suis pas sûr que s’il avait vécu notre époque il aurait pu atteindre les sommets de la gloire qu’il a connue.

    Maintenant il faut voir sur la longueur : comment va-t-elle progresser, se diversifier, s’épanouir et si elle va cultiver son humour qui peut être décapant…



  • 2 votes
    TotoRhino TotoRhino 16 février 09:41

    France : des experts de l’ONU dénoncent des restrictions graves aux droits des manifestants « gilets jaunes »  : 

    https://www.ohchr.org/FR/NewsEvents/Pages/DisplayNews.aspx?NewsID=24166&LangID=F&fbclid=IwAR2nmdJrUPr0TwmTElB6rL_gIXit-sQvaALruHs4K5F7P9JuIz8BGGFypbo



  • 1 vote
    TotoRhino TotoRhino 15 février 12:52

     @maQiavel

    "Le vote d’une assemblée tirée au sort n’est pas un référendum."

    +1

    J’avais vu cette vidéo, mais je trouve la réflexion très conservatrice. Par exemple, elle se base notamment sur les dépenses engendrées par la mise en place d’un suffrage universel, sur les coûts des campagnes, etc. pour se justifier. Mais... il n’a jamais été question d’utiliser les processus de financement ou les modes électoraux actuels pour utiliser le RIC ?! Dès le départ, les GJ ont exprimé la possibilité d’une votation via internet, de revoir les modes de financement des partis politiques, etc. 

    Non, je ne vois pas de plus-value dans cette vision du RIC. En fait, je n’en ai pas parlé parce que je pense qu’elle ne mène qu’à semer le trouble dans les esprits des gens qui vont finir par ne plus rien y comprendre. D’ici à ce qu’on trouve le RIC parfait, Macron sera à la retraite depuis des lustres. Je modère un peu mes propos : il y a quand même quelques pistes à explorer, mais globalement, je trouve tout ça d’une conception immature.

    Et puis, trop de RIC tue le RIC.



  • 2 votes
    TotoRhino TotoRhino 15 février 11:47

    @TotoRhino
    Bon voilà les explications de cette initiative du groupe GJ Marche Nationale RIC

    "Le 12 février 2019, les initiateurs de la "Marche du RIC" ont été auditionnés en commission des Lois dans le cadre de la préparation du rapport parlementaire sur la proposition de loi du groupe de la France insoumise visant à instaurer des Référendums d’Initiative Citoyenne (RIC).

    Ces personnes participant au mouvement des gilets jaunes ont expliqué leur vision du RIC et ce qu’ils en attendaient."

    Une vidéo courte mais que je trouve très intéressante : https://youtu.be/WNDOfzr-zkA
    J’approuve le principe de mettre le RIC en place, même si ça ne remplace pas une constituante, mais il nous donnera les moyens de le faire si les citoyens en éprouvent le besoin.
    Il faut aussi arrêter de se disperser, unissons-nous autour du RIC pour mettre cette solution immédiatement en place, stop aux divisions, on tourne en rond et cela profite au gouvernement.



  • vote
    TotoRhino TotoRhino 15 février 11:25

    Après le refus du RIC présenté par la FI, une autre tentative, plus directe semble-t-il, va avoir lieu : "La proposition de loi veillant à instaurer le référendum d’initiative citoyenne passera à l’Assemblée nationale le 21 février prochain. Partagez massivement et soutenez cette proposition elle est le germe qui a la longue instaurera la souveraineté du peuple  !"  : https://www.facebook.com/2308276619459082/photos/a.2309907125962698/23495484 11998569/?type=3&theater