• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Les commentaires de Jean Keim



  • 1 vote
    Jean Keim Jean Keim 23 août 2021 18:48

    Donc pourquoi depuis plus de 80 ans, des pays africains du nord au sud, sont dirigés soit par des potentats qui gagnent les élections, quand il y en a, avec des scores dépassant parfois les 80 %, et s’enrichissent ainsi que leurs familles et clientèles ; soit par des maîtres dirigeants qui ont dans une main le Coran et dans l’autre le fusil d’assaut, et édictent des lois dont le moyen-âge n’aurait pas voulu ; pourquoi depuis des décennies les peuples n’ont-ils pas su choisir des élus vertueux, et pris leur destin en main.

    Je ne sais pas si cette dame saurait répondre à cette question, sa vision est toute dans l’analyse qui repose sur ce qu’elle sait ou croit savoir sur les états africains, mais l’Afrique comme le monde entier ne saurait changer en profondeur sans une modification des consciences.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 16 août 2021 09:34

    Nous ne commentons pas les décisions de santé publique (et donc des politique qui sont les décideurs), nous les appliquons, c’est la même logique que celle des forces de l’ordre qui chargent aveuglément des manifestants, CQFD comme le dirait Mao-Tsé-Toung.



  • 1 vote
    Jean Keim Jean Keim 7 août 2021 22:04

    Cette vidéo est outrancière, autant que peuvent l’être les détracteurs qui apparaissent sur l’écran derrière Tronche de Fake.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 27 juillet 2021 20:48

    Quand on dit débat, voire polémique ‘’on pense à un échange d’idées’’, tout est dans deux mots ‘‘penser’’ et ‘’idée’’ ; les pensées que nous exprimons viennent d’idées, mais ces dernières ne surgissent pas de nulle part, elles viennent de nos mémoires et leurs contenus ne sont ni plus ni moins que ce que nous savons, nos savoirs donc ; nous sommes incapable de penser à une chose que nous ne connaissons pas, faisons une expérience, fermons les yeux et essayons de visualiser une couleur inconnue rien de vient, bien évidemment ce n’est pas dans nos bases de données, dans les bd de SF, les ET mêmes les plus extravagants ont malgré tout un air de déjà vu.

    Si dans une conversation d’échange d’idées nous avons présent à l’esprit que chacun des participants, y compris nous même, exprime ce qu’il sait ou croit savoir, alors un dialogue peut s’instaurer.

    La pensée est donc un processus, c’est à dire que sa nature est mécanique à l’instar d’un programme informatique certes extraordinairement complexe, elle crée un domaine spatio-temporel, l’espace est la place que les savoirs occupent dans nos mémoires, le temps manifeste les incessants aller retour entre le passé connu et le futur imaginé.

    Si nous percevons, ce qui est mieux que comprendre, les implications de la nature processuelle de la pensée, alors il appert que son domaine d’excellence est le concret, le réel, le pragmatisme, mais que son utilisation dans des domaines de l’abstraction, du subjectif, risque d’être calamiteux, si besoin est les guerres de religions, les génocides ethniques ou idéologiques, et même les conflits en général sont là pour nous le rappeller.



  • 8 votes
    Jean Keim Jean Keim 13 juillet 2021 18:56

    Les vaccinations sont en chute libre... Un discours autoritaire digne d’un despote et hop ! si on en croit les chiffres, 1.5 millions de gens réclament leur piqûre, il faut bien écouler les stocks, mais c’est peut-être une stratégie qui consiste à donner d’une main et reprendre de l’autre.

    Attendre la suite et tenir bon me semble pour le moment le plus sage.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 8 juillet 2021 08:26

    Dans le contexte de l’article, le vocable évolution à deux sens possibles, changer, subir des transformations ; toutefois avec une connotation soit positive, soit péjorative.

    L’homme moderne immergé dans la technologie évolue sans aucun doute, éprouve-t-il pour autant du bien-être ou du plaisir, saisir la différence est essentiel, tout au moins pour celui qui se pose la question.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 4 mai 2021 13:27

    @yoananda2

    Apparemment pas de déclic ?



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 4 mai 2021 13:25

    @Gaspard Delanuit

    Il faut aller directement à l’esentiel.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 4 mai 2021 13:21

    La propagande se trouve dans nos mémoires...



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 4 mai 2021 08:48

    Je viens de lire un article curieux, une société a inventé un bateau robotisé capable de collecter automatiquement les ordures qui traînent dans les cours d’eau, or il suffirait que nous devenions propre, nettoyage inclus, pour que le problème soit rapidement réglé.

    Dans un autre registre, des articles sur AV font état de risques de guerres possiblement nucléaires, et là encore le problème est simple à résoudre, sans participants la guerre ne peut avoir lieu.

    Nous ne pouvons exprimer que ce que nous connaissons, nos savoirs façonnent notre personnalité, notre personnalité, autrement dit notre ego, résulte de notre mode de penser, c’est valable pour chacun d’entre nous sans aucune exception possible, bien peu ont un déclic face à cette évidence, et pourtant c’est bien de là que nous devrions partir.

    Imaginons une situation de crise – il n’y a pas vraiment besoin de l’imaginer, elle est déjà là – et des hauts gradés militaires, des politiques élus, des religieux, des scientifiques, des philosophes professionnels, des artistes, des syndicalistes, ..., se réunissent pour trouver une solution, tout ce petit monde très savant dans son domaine fera beaucoup de bruit, beaucoup de « y faut », « ya ka » seront lancés à la cantonade, et la crise amplifiée ne sera jamais réglée.

    Devant une situation qu’elle soit nouvelle ou ancienne et chronique, nous ne savons pas quoi faire, la raison est simple à comprendre, la solution ne peut être que pensée, et la noèse n’est qu’un processus, elle ne navigue que dans des eaux connues, c’est très facilement observable en chacun de nous.

    Alors il n’y a pas de solution ? Pas suivant le cheminement habituel qui est celui que nous pratiquons depuis que le monde a une histoire et qui nous a conduit là où nous en sommes.

    Alors on fait quoi ? Ben ! on fait pas, on défait, on rejette tout ce qui est dicté par l’habitude et qui ne nous semble pas pertinent, pour reprendre les deux introductions, faut-il encore longtemps tolérer des emballages jetables indestructibles ? Sommes-nous saint d’esprit d’accepter qu’une solution possible soit de faire la guerre ? N’est-il pas suicidaire de posséder des bombes nucléaires ? ...

    Je ne suis pas un rêveur, mais il m’arrive d’espérer que le monde dont nous avons fait un enfer devienne enfin un lieu de vie agréable, fait de bonnes et saines volontés.



  • 2 votes
    Jean Keim Jean Keim 1er mai 2021 08:18

    @Super Cochon

    Vous devez confondre la démocratie et la république.



  • 6 votes
    Jean Keim Jean Keim 1er mai 2021 08:17

    Soyons lucides, nous n’avons jamais été en démocratie, le roi raccourci, un nouveau pouvoir c’est rapidement mis en place, après pas mal de péripéties nous sommes finalement en république, ce qui signifie que les dirigeants sont certes élus mais par qui, par quoi, comment, dans quel but, pour quelle finalité... ?

    On peut répondre avec une certitude absolue : jamais pour des objectifs démocratiques.

    Aucun président de la république française n’a clos un discours par : vive la démocratie, vive la France. La DÉMOCRATIE est un concept et/ou un gros mot.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 28 avril 2021 19:08

    Il y a bien un code inviolable, il consiste à remplacer chaque lettre du message par un numéro de page, de ligne, de mot et enfin de la lettre choisie, pris chacun dans un livre connu que du codeur et du décodeur.



  • 3 votes
    Jean Keim Jean Keim 28 avril 2021 08:11

    << Une épidémie dans un pays mal équipé sera bien évidemment jugée plus catastrophique, >>

    Mal équipé ou sous équipé en personnel et en lits d’hospitalisation comme la France.



  • 5 votes
    Jean Keim Jean Keim 28 avril 2021 08:03

    Des chiffres cités hors de tout contexte sont sans réelles significations même répétés 1 fois (ou plus pourquoi pas) !

    Une épidémie dans un pays mal équipé sera bien évidemment jugée plus catastrophique, de plus l’Inde est un pays surpeuplé, les chiffres sont en conséquence.

    Au sujet du variant indien, sur une radio nationale, un « expert » a émis des pronostics sur ce virus, tout était au conditionnel, le virus, pourrait, devrait, etc. ; il a donc dit ce qu’il croyait savoir en suivant une ligne de conduite dictée par ses croyances et ses intérêts.

    Je ne peux m’empêcher de penser que la situation indienne quelle qu’elle soit tombe à pic pour entretenir le climat délétère.

    Des reportages mettant sur le devant de la scène des personnes positives qui n’ont rien eu de spécial, jusqu’à celles tombées malades mais qui ont vaincu la maladie seraient les bienvenus.

    Et toujours cette consigne pitoyable qui consiste à mettre en avant les chiffres des personnes contaminées sans nuance entre cas réellement malades et les autres.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 25 avril 2021 21:46

    @Croa

    Il ne faut jamais oublier qu’un système n’existe que par les individus qui le composent, sinon on se situe dans un concept, une abstraction.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 25 avril 2021 18:01

    Parce que nous pouvons encore croire naïvement qu’une multinationale est américaine, ou japonaise, ou ..., elle est, elles sont toutes apatrides, le profit n’a pas de préférence nationale, ni allégeance, encore moins de loyauté, la couleur de la peau importe peu, si la Chine devient la première puissance mondiale, tant que ça sera dans leur intérêt, les multinationales seront chinoises.

    Cet état des lieux ne peut pas être changé par qui ou quoi que ce soit même par les États, seuls les Êtres Humains peuvent changer, cela arrivera demain ou plus tard, ça arrivera tôt ou tard parce que c’est concevable.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 25 avril 2021 17:36

    Pourquoi faudrait-il opter pour une idéologie politique ?

    Et si c’est le cas, comme pour une religion, une attirance sexuelle, un sport, un philosophe, etc., pourquoi ce besoin d’exhiber ses préférences ?

    Oui bon d’accord, c’est la manifestation de l’ego, en le disant faisons-nous le tour de la question ?



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 24 avril 2021 18:08

    @tobor

    Un égrégore pourrait acquérir une certaine consistance que ne possède pas un hologramme qui n’est que de l’information.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 21 avril 2021 19:37

    Sans tomber dans le pouvoir d’une science magique, la technologie terrienne sait-elle produire un égrégore ?