• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Les commentaires de Qiroreur



  • vote
    Qiroreur Qiroreur 18 octobre 13:57

    @yoananda

    Il y a un truc qui me frappe tous les jours à la ville (le bourg du coin qui est un sas entre l’urbanité et la ruralité), c’est globalement la gentillesse des gens, leur amabilité, leur sens de la courtoisie. N’importe qui pénétrant dans un commerce va saluer tout le monde, à voix haute et distincte, et les gens lui répondent, y compris depuis l’arrière-salle du bistrot. Idem quand on sort du commerce. Les gens sont bienveillants, affables et toujours ouverts au dialogue.

    Par contre dans le village de campagne, c’est un autre monde. Là les regards sont plus suspicieux, les vieux te toisent sans complexe. Ils n’arrêtent de le faire qu’une fois qu’ils ont vu ta tronche plusieurs fois (mais certains continuent). La glace est plus dure à briser mais là encore, quand on est poli, humble, et surtout pas intrusif, ça se passe bien. Mais globalement ils restent sur leurs gardes assez longtemps, sans doute le temps d’évaluer le degré de menace que tu représentes. Par contre une fois que la confiance est établie, ils ouvrent leurs portes et sont dans une confiance totale, se livrant même à des confidences surprenantes. On passe du 0 à 1. C’est assez surprenant quand on est habitué aux rapports tièdes du monde (péri-)urbain. Cela vient du fait que le voisin est là parfois depuis des générations. Dans le village certaines familles sont là depuis au moins depuis la Renaissance et il y a des traces jusqu’au bas M-A (probablement que leur présence est bien antérieure mais il n’y a pas les archives pour le confirmer... 5e ou 6e siècle à mon avis) et là c’est encore autre chose. Tu ne feras jamais partie de leur monde. Avoir ses grands-parents enterrés au village ne peut suffire. Le gendre qui épouse une fille (ou la bru qui épouse le fils) du coin n’entre jamais réellement dans la famille. En revanche l’enfant qui naîtra sera considéré comme un héritier. Et celui qui s’adapte, fait siennes les us et coutumes, sera intégré avec le temps. Cette mentalité repose sur l’intériorisation de la fragilité des équilibres, leur côté provisoire, l’effort qu’il faut consentir pour le peu de sérénité qu’il confère en regard des douleurs qu’il suppose. C’est surprenant mais assez logique. On est dans un monde de jugements, d’apriori, de préjugés. A celui qui en l’objet de démontrer que ceux-ci sont faux. Et gare à lui s’il échoue. 

    Il y a une polémique qui agite mon patelin. Une fille du village souhaite rapatrier la dépouille de sa mère récemment décédée, ainsi - accroches-toi Raymond - ainsi, disais-je, que celle... des trois maris qu’elle a eu dans sa vie, afin que tous soient "réunis". Evidemment l’affaire fait scandale et a déjà été tranchée. Mais je trouve que cela illustre assez bien le choc de civilisation qui se produit : une godiche individualiste qui est prête à violer les règles les plus élémentaires, celle du respect des morts, pour satisfaire une sorte de fantasme personnel d’une partouze dans l’au-delà. 

    Il y a qq mois, on a eu droit à un autre scandale dans un village à côté. Un couple d’homos s’est marié à la mairie. Jusque là, rien de vraiment scandaleux (les campagnes évoluent elles-aussi et ce n’est pas aussi impensable qu’il y a 30 ans), c’est la loi. Sauf qu’ils ont voulu célébrer leur union... à l’église en plus. Le Maire du village, qui dispose des clés de l’église, a consenti à cette lubie, sans l’autorisation de l’évêché ou du diocèse. L’église, comme une bonne partie de la population, a exprimé son vif émoi face à cette annexion fut-elle temporaire. Là encore, on a eu droit à l’expression d’un caprice individualiste, validé par un maire faussement progressiste. 

    Finalement on se marre bien à la cambrousse smiley



  • vote
    Qiroreur Qiroreur 18 octobre 11:38

    @DJL 93VIDEO&Joe Chip

    On ne peut pas comparer des époques et des continents très différents. En effet, comme je le précisais plus haut, mes ancêtres qui étaient des ruraux comme pour l’écrasante majorité des Français du Moyen-Age à l’exode rural récent, étaient obligés de développer des techniques de conservation des aliments car encore aujourd’hui par chez nous, l’hivers permet de cultiver qq légumes mais globalement à partir d’en ce moment même (perso j’ai mes dernières tomates et les haricots c’est fini depuis qq jours...) jusqu’en juin, on aura plus grand chose. Dés lors il convient de se préparer à cette longue période pour anticiper le manque (ce n’est plus le cas aujourd’hui car il y a les supermarchés, etc), faire des bocaux, saler ou fumer pour assurer la conservation, entreposer ce qui se conserve (patates, pommes...), entasser le bois (pour ceux qui se chauffent ainsi). De même il faut faire des réserves de gibier. Tout cela, nos ancêtres le font depuis des siècles, millénaires même. Cela demande bcp d’effort et pas mal d’ingénierie. Et il et évident que ce mode de vie lié à la géographie, aux cycle des saisons, etc. tout cela façonne les individus les rendant assez durs (mais aussi solidaires entre eux) et méfiants voire hostiles à l’étranger, considéré comme un envahisseur dont on doit se méfier, voire combattre. Et quand je dis "l’étranger" c’est simplement le gars qui vient du bourg d’à côté. Dans mon village, il y a toujours une grande famille qui possède la moitié des 6000 ha que fait le bled. Il y a toujours beaucoup de rivalités entre les communes mais également à l’intérieur même du village. Une partie des gens du village travaillent encore pour la famille dominante (dont l’ancêtre est un ancien gueux anobli au 17e siècle) et les rapports sont clairement établis ainsi. Il n’y a pas comme en Afrique de "conseils des anciens" qui se réunissent dans une case pour régler les différents. Non, ici, ça a toujours été à l’ancienne, à savoir le plus fort, le plus puissant qui a raison. Pour compenser cela on a crée un droit très complexe qui puise ses sources dans un passé parfois très lointain mais les rapports humains sont en définitive régis par la domination mais aussi par la légitimité : le noble en question, ses ancêtres plutôt ont du payer l’impôt du sang : leurs fils faisaient la guerre pour protéger leurs sujets des envahisseurs. C’est de là qu’ils tirent leur légitimité.

    Sur des continents où tout pousse (ce n’est pas vrai pour toutes les régions bien sûr), où on peut faire deux récoltes par an, il n’y a pas besoin de déployer tous ces efforts. Cela change radicalement les rapports entre les gens. Certes, en France, les familles étaient plus unies au 19e et avant mais comme le dit Joe Chip il y avait déjà les germes de l’individualisme. Les histoires de familles qui se déchirent pour les héritages, on en a toujours connu et effectivement on a un droit très complexe qui reflète cela. Encore aujourd’hui à la campagne, il y a des querelles tenaces entre familles. Tout cela est profondément lié à la nature. Contrairement aux écolos modernistes pour qui elle est sensée "appartenir" à tout le monde et qui veulent donc en jouir dans une sorte d’égalitarisme qui n’a en réalité aucun sens, le campagnard sait que ce sont certains hommes qui l’ont façonné et l’entretiennent au prix de leur sueur, et ce, depuis des siècles. Par exemple chez moi, au Moyen-Age c’était des marais insalubres. Il a fallu les assécher, creuser des étangs, planter des forêts, couper le bois de manière réfléchie, développer la pisciculture, traiter le pb des espèces nuisibles... en réalité, toute la nature que l’on a ici est à 100% artificielle. Un de mes grand-père qui était garde forestier se battait régulièrement avec des gens venus ramasser les champignons sur le domaine qu’il entretenait. Il les forçait même à écraser leur marchandise eux-mêmes. Evidemment il y avait des représailles (des feux qui se déclenchaient) mais pour lui qui s’occupait de tout, et qui tirait un revenu substantiel du ramassage de champignons, c’était du vol et ça méritait une sanction sévère. Bref, rien à voir avec la forêt vierge luxuriante où l’on prélève ce que l’on veut de manière anarchique. N’ayant plus de prédateurs depuis la disparition du loup, les cervidés et autres sangliers doivent être chassés pour éviter la surpopulation qui génère des dégâts considérables sur les cultures. Et encore aujourd’hui celui qui a le talent, celui qui tue le gibier, aura à la fin de la journée, la plus belle pièce (un des deux gigots). On ne cuit pas la viande en commun, et tout le village prend le repas ensemble et se sert comme si cela allait de soi. Non, on mange ensemble le midi, mais le soir, chacun ramène chez soi une partie du fruit de la chasse et seulement ensuite, on s’invite entre amis, et on est pas amis avec tout le village au seul prétexte qu’on habite au même endroit. Bref les rapports humains sont plus complexes, plus durs mais aussi plus francs et c’est effectivement l’inverse du communisme



  • 1 vote
    Qiroreur Qiroreur 17 octobre 20:48

    @DJL 93VIDEO
    Je me surprends à admettre ta lucidité... c’est très intéressant, ça m’interpelle moi-même d’ailleurs. Si on peut discuter, et si je puis me permettre, à mon avis tu commets une erreur. Mes arrière-grands parents (berrichons) copulaient exactement comme les Africains. J’ai fait mon arbre généalogique... en gros ils faisaient entre 5 et 9 gosses par femme. La différence ? Ils évoluaient, fin 19 début 20ième sur una aire géographique taillée pour accueillir ces enfants (mortalité incluse), à savoir ressources en eau, climat tempéré, ingénierie agricole, conservation des aliments (saucissons, salage, et autres techniques). Tu comprends ce que je veux dire ? A l’époque, nous (Français de souche) étions peu, largement et de manière homogènes répartis sur un territoire propice au dév humain et civilisationnel. L’Afrique, à mon sens, souffre de l’exact inverse. Qu’en penses-tu ?



  • 10 votes
    Qiroreur Qiroreur 17 octobre 11:04

    @yoananda
    Il y a un détail qui m’amuse aussi dans la formation de ce "comité de réflexion", outre ce retard à l’allumage qui frise le ridicule, le champ d’investigation de ce comité (va-t-il nous parler des Rohingyas ? le suspense est insoutenable...) et l’absence totale de réflexion sur la religion intimement liée à cette migration en Europe... Ca fait déjà bcp de raisons de rire (jaune, bien entendu) mais le petit détail qui tue c’est qu’ici FA insiste lourdement sur le fait qu’il sera dirigé par un Français d’origine iranienne, mettant bien en avant cette sorte de caution morale comme s’il était inconcevable qu’il le fut par un Français d’origine française et faisant une fois de plus la démonstration d’une soumission patente à la doxa qu’il prétend par ailleurs combattre. 

    Bien évidemment (je le précise pour le lecteur de passage) l’immigration de masse et de peuplement est un sujet qui préoccupe également en partie nos compatriotes qui en sont eux-mêmes issus et qui en comprennent eux-aussi les conséquences et mon propos n’est pas dire que ce monsieur n’aurait pas de légitimité à diriger un tel comité en raison de son origine. Tout le monde l’aura compris j’espère...



  • 1 vote
    Qiroreur Qiroreur 17 octobre 10:12

    @DJL 93VIDEO
    Merci pour ton explication. A côté de cela on a là une situation africaine assez caractéristique : pop multipliée par 4 en 50 ans, très jeune (45% ont moins de 14 ans), près de 6 enfants/femme encore actuellement, un gros 1/3 de la pop qui vit dans les pays voisins et ramène l’argent nécessaire à la survie des autres... Dans ce contexte la monoculture qui appauvrit les sols ne fera qu’accélérer les difficultés d’un pays qui a déjà des pbs à nourrir sa pop sur un territoire qui en plus a des réserves en eau très faibles. Effectivement cette monoculture est stupide et va, avec le changement climatique en marche, entraîner tôt ou tard de graves conséquences : appauvrissement des sols, désertification, et puis famines, épidémies, conflits, migrations de masse... toujours la même histoire.



  • 4 votes
    Qiroreur Qiroreur 17 octobre 09:36

    @yoananda
    Oui, c’est le gros problème de ce parti. Pour eux, TOUS les pbs en France viennent de l’UE, de l’€... mais les Français, même les moins instruits, savent intuitivement que c’est évidemment faux. Même s’ils avaient davantage accès aux MSM, ils ne pourraient pas les convaincre avec un discours aussi simpliste (je parle des grandes lignes, car dans le détail, ils sont au contraire assez précis). D’où l’impasse... qui se traduit souvent par de l’agressivité qui est le mécanisme de défense le plus immédiatement accessible quand on entrevoit la raison majeure de son absence de développement. 



  • 10 votes
    Qiroreur Qiroreur 17 octobre 09:25

    FA annonce un comité de réflexion sur les "migrations dans le monde"... mieux vaut tard que jamais, mais n’aurait-il pas fallu avoir ce genre de réflexion ces dix dernières années au lieu de mettre systématiquement sous le tapis cette question ? La ficelle est un peu grosse... sans compter qu’il n’y a aucun mea culpa, pas le moindre début d’aveu d’un aveuglement de sa part. La suffisance du personnage est même assez impressionnante ("quand nous serons au pouvoir"...) compte tenu de la réalité des urnes. Et sa fermeté affichée sur un sujet qu’il s’est systématiquement refusé d’aborder (par lâcheté disons-le clairement) n’est hélas pas très convaincante. 


    Ce monsieur ignore tout de la réalité vécue par les Français. Enfermé toute sa carrière dans les bureaux feutrés de Bercy, puis la tête plongée dans les traités ces dernières années, il a tout simplement omis de regarder cette réalité en face, omis de parler des problèmes concrets des gens, le logement, le transport, le prix de l’énergie, l’insécurité galopante, l’instruction publique à la dérive, l’Etat obèse et inopérant. Par exemple il doit ignorer que la majorité des marseillais travaillent pour la ville, mais que paradoxalement c’est la ville qui a les rues les plus sales de toute la France. Est-ce lié à l’UE ou à l’€ ? Où est la réflexion sur la réalité des services publics, mais aussi le comportement des populations, sur l’insécurité permanente dans des centaines de quartiers et la plupart des métropoles françaises ? Il faudrait que M. Asselineau fasse un tour, tout seul, le soir venu, dans un "quartier populaire" pour qu’il comprenne un peu ce qu’est la France périphérique. Qu’il vienne aussi discuter avec les paysans pour comprendre ce que c’est de vivre avec 500€/mois tout en travaillant 70h/semaine. Qu’il rencontre des patrons de PME, des artisans, des employés de supermarchés, d’usines qui ferment... qu’il prenne un train de banlieue un samedi soir, ne serait-ce qu’une fois dans sa vie... histoire de ne pas mourir idiot.

    N’ayant jamais exercé le moindre mandat (ne serait-ce que celui de conseiller municipal), il n’a de la France et des Français qu’une connaissance purement historique, administrative, constitutionnelle, bref technocratique. De ce point de vue il est exactement comme ceux qu’il dénonce. J’ai même envie de dire qu’il connait peut-être encore moins bien les Français qu’un de ces néo-députés macronistes qui a au moins un passé de chef d’entreprise dans le privé. 


  • 5 votes
    Qiroreur Qiroreur 17 octobre 08:33

    @Doctorix
    Tu serais un peu moins manichéen tu aurais compris qu’étant souverainiste je ne peux être un ennemi. J’ai longuement critiqué le programme de l’UPR (notamment son absence de pragmatisme quant aux pb réels des Français, choisissant de les délaisser "pour ne pas cliver" de même que sa mono-causalité caricaturale) pendant les élections, l’ayant intégralement lu (comme ceux des autres candidats) et à de rares exceptions près je n’ai eu pour seul retour qu’insultes ("collabo" et j’en passe) et moqueries déplacées de la part de militants aussi peu formés que courtois se comportant davantage comme des ayatollahs que des adultes responsables. La confusion qui domine dans ton pseudo-raisonnement plus bas illustre parfaitement cette immaturité politique (et tout court). Je pourrais t’expliquer, qu’évidemment, j’abonde dans le sens de l’UPR s’agissant de la politique extérieure désastreuse de la France qui est une des causes de la montée de l’islamisme, du chaos dans plusieurs pays qui génère lui-même ce chaos migratoire, que sa politique monétaire n’en est pas moins épouvantable dans nos rapports à nos anciennes colonies, etc., que nous sommes très nombreux in fine à partager cette analyse parce qu’elle relève juste de l’évidence et que nous devrions plutôt nous unir sur l’essentiel plutôt que de se déchirer sur les modalités d’une sortie de tout ce merdier, mais hélas c’est un discours qui n’a pas de prise pour les gens qui sont dans le "tout ou rien", "ami ou collabos", "bien ou mal". 

    En deux mots, je prône un rassemblement souverainiste derrière le mieux placé pour une raison simple : l’heure n’est plus aux querelles de chapelle, on n’a plus le temps. Si FA (j’aurai sincèrement espéré qu’il fît un score "surprise"à 4 ou 5 points, mais la vérité des urnes en a été autrement et ce monsieur a été, comme ses supporters, victime de l’illusion du virtuel) était le mieux placé, j’appellerais sans détour à le soutenir massivement car son analyse de la situation est globalement pertinente. Mais il se trouve que ce monsieur est un illustre inconnu pour 90% de la population (il y a une vie en dehors du ouèbe), que l’UPR n’a aucun élu local, aucun (ou presque) relai dans le monde réel et que pour tout un tas de raisons objectives il n’a strictement aucune chance d’imposer ses idées à la majorité. L’urgence et la raison devrait inciter fortement l’UPR à changer de stratégie mais à l’évidence il n’en sera rien, préférant fantasmer une solution parfaite pourtant impossible à mettre en place dans le court délai dont nous disposons au principe de réalité. 

    Comme déjà dit, au train où vont les choses, FA fera tombeau commun avec la France dans quelques années et tout ce qu’il vous/nous restera sera de réfléchir sur les erreurs du passé. 



  • 1 vote
    Qiroreur Qiroreur 16 octobre 18:15

    Est-ce à dire qu’ils font de nouveau 6 pulvérisations d’insecticides pour obtenir leur récolte ?



  • 12 votes
    Qiroreur Qiroreur 16 octobre 17:29

    @Doctorix
    Ai-je écrit "tous les gens...", non, justement parce que précisément, non, pas tous. Mais vu ce que tu écris plus bas, tu rejoints sans nul doute notre censeur professionnel dans la cohorte des ouvriers spécialisés dans le travail de sape involontaire des idées souverainistes. Pas besoin d’ennemis avec des supporters pareils... 



  • 11 votes
    Qiroreur Qiroreur 16 octobre 17:24

    @Doctorix

    "Et il n’y a évidemment aucun rapport entre cette folie criminelle autant qu’imbécile et notre oeuvre pacificatrice dans ces deux pays."

    Alors quel est ce rapport selon toi ? On parle là d’un Tunisien en situation irrégulière, multi-récidiviste et tu parles... de la Syrie, de la Libye, de "métèques" (ça c’est le grand truc du gauchiste : te faire passer pour un nazi parce que tu es un tout petit peu plus touché par le décès des tiens que celui des autres...) comme si au fond les deux gamines l’avaient bien mérité... parce que c’est bien connu, ce sont des Français qui se sont font exploser sur les marchés d’Islamabad, de Kaboul, de Bagdad... ben voyons.

    Les pires racistes sont bien ceux qui infantilisent ces demeurés, frustrés de la vie, qui viennent chez nous bien qu’ils nous haïssent par principe, par solidarité tribale/religieuse et au demeurant certainement ravis qu’il y ait des occidentaux assez nigauds pour relativiser leurs crimes immondes. Il est vrai qu’égorger deux jeunes jeunes femmes, par derrière... méritait bien cette lumineuse explication géo-politique telle qu’on a eu le loisir de lire ici...



  • 11 votes
    Qiroreur Qiroreur 16 octobre 17:01

    @pegase
    1.

    J’espère qu’ils ont au moins eu la lucidité de te virer par la même occasion, parce que vu les dégâts que tu occasionnes à ce parti en voulant le défendre... smiley

    1.



  • 14 votes
    Qiroreur Qiroreur 16 octobre 16:55

    @jimontheair
    Oulala malheureux, vous avez osé attaquer Dieu lui-même ! MAis quelle impudence ! Ne vous étonnez pas de vous les prendre un par un sur le paletot... Manque plus que Fifi (qui doit être en congé... autrement elle serait déjà en train de vous botter l’arrière-train) et l’Argentin et vous aurez eu droit à la totale.

    Mais dans quelle périlleuse aventure vous êtes vous lancé inconscient ? Fort heureusement, il y a un moyen d’en sortir par le haut et le voici : copiez/collez les quelques phrases ci-dessous dans un post et votre arrogance sera pardonnée : 

    Asselineau est le de Gaulle des temps modernes. Sans lui, point de salut. Visionnaire, brillant analyste, modeste, talentueux, courageux, il est le Marcus Brody de la politique française : si ça se trouve il a déjà trouvé le Graal. Il est le gendre idéal, l’homme qui fait rêver les communiantes et qui pourrait les écarter de leur vocation. D’ailleurs son ventre charnu évoque à lui seul ce qui est une évidence : il est un avatar de bouddha, de Jésus et du roi des rois. Il est l’esprit sain, le père et le fils à la fois. "Aux grands hommes, la patrie reconnaissante" est une inscription qui aurait du être écrite au singulier. Demain, ce sont ses restes qui reposeront sur la Montagne. Il faudra virer tous les autres, indignes de se trouver aux côtés de Dieu.  

    Mais qu’on ne vous y reprenne plus chenapan !



  • 1 vote
    Qiroreur Qiroreur 15 octobre 07:37

    @l’argentin
    "car l’ UPR c’est la vérité et la franchise "

    Sans oublier la modestie bien entendu.



  • 2 votes
    Qiroreur Qiroreur 12 octobre 23:16

    @Django
    "On ne peut tomber que dans les généralités quand on veut expliquer ce qu’est une communauté tant en réalité celle ci est multiple. "

    Si justement et tu commets trois erreurs si je puis me permettre. La première est qu’il existe justement des communautés et ce qui définit une communauté au sens large est l’appartenance à un groupe partageant des valeurs. A ce titre là, effectivement il n’existe pas de communauté de "Français". Le seul cas est celui des Français de l’étranger qui se regroupent parce que, malgré tout, ils partagent une langue, des références, etc. mais nous ne constituons pas une communauté au sens où on l’entend en général. Pour arriver à ce stade il faut descendre dans le régionalisme (et encore...). On ne peut donc pas essentialiser les Français. Pour avoir beaucoup voyagé et habité dans des pays étrangers, j’affirme que le Français est l’occidental le moins communautaire (et donc xénophobe, raciste) au monde, et il y a tout un tas de facteurs historiques, peut-être même socio-biologiques je laisse au pro de la question de dév), en tout cas culturels qui l’expliquent (religion, géographie du pays...). 

    La deuxième est dans ceci "Des gens qui ne veulent pas se mélanger pour préserver leurs ’’races’’, qui n’embauche prioritairement que des blancs ect ect ... cela existe.". Oui, évidemment que cela existe et c’est une minorité, tu le dis toi-même. Ce n’est donc pas un trait de la "communauté des Français de souche". Pour la très nette majorité ce genre de comportement, de mode de pensée n’existe pas (et même ils la vomissent dans leur écrasante majorité). Le Français de souche n’a pas de conscience raciale, communautaire (cf. première erreur). Et effectivement il est le seul à se faire fustiger pour quelque chose qu’il ne pratique pourtant quasiment pas (discrimination à l’embauche, mariages endogamiques, etc.) d’où l’arnaque énorme et grossière (tellement grossière que cela agace de plus enplus de monde cette accusation permanente infondée) de l’antiracisme institutionnel.

    Dernière erreur : les Juifs. Ce n’est pas tout à fait une erreur en réalité. C’est juste un mauvais exemple car, en effet, et c’est particulier à l’Occident et particulièrement à la France, les Juifs Français se sont en grande partie assimilés (c’est le cas d’un Zemmour) au cours des deux derniers siècles. Une bonne partie s’est sécularisé. Même en Israël on trouve près de la moitié des Juifs qui n’ont jamais mis les pieds dans une synagogue (ou alors comme des cathos culturels qui vont à l’église une fois tous les 5 ans, pour l’enterrement du tonton ou d’un ami). Alors c’est vrai, la complexité que tu décris concernant les communautés est assez valide pour les Juifs, même si ces derniers se sont communautarisés depuis en gros 67 et la guerre des 6 jours, sous l’effet d’un sionisme politique plus fort, mais aussi, en France, sous l’effet d’une immigration de masse qui leur est hostile (aujourd’hui à part qq nervis d’extrême-droite - et encore... bcp sont philosémites - le seul réel antisémitisme est celui des banlieues), et enfin sous une sorte de retour aux sources. En réalité, tu as pris la "communauté" la plus disparate en termes de comportements : c’est vrai, certains Juifs ne sont absolument pas communautaristes (en fait ils s’en foutent complètement) et certains le sont à l’extrême (c’est-à-dire racialistes, même s’ils ne définissent comme peuple et non une race). 

    Mais sinon, globalement, une communauté est relativement homogène par rapport aux autres : précisément dans leur rapport à ceux qui n’appartiennent pas à leur communauté. Toutes les communautés ont des termes pour désigner celui qui n’en est pas : gentil/goy, gadgo, infidèle, etc. Les Roms, Musulmans, Juifs, Gitans, Arméniens, Chinois, Viet, Portuguais, Kurdes, Indiens, Pakis, Arabe, etc. vont globalement préférer que leur fille/fils se marie à l’intérieur de la communauté. Bien entendu on va trouver des exceptions partout. Mais il y a clairement une différence avec celui qui n’a pas de communauté qui globalement s’en moquera (tant que la fille ou le garçon est respectable, travailleur, honnête, sérieux, ne cherche pas à imposer une religion, le Français se fout de sa couleur de peau ou de ses origines). L’exogamie est d’ailleurs la règle chez lui.



  • 4 votes
    Qiroreur Qiroreur 12 octobre 13:21

    @yoananda
    Un magnifique spécimen en effet. Il s’agit de l’espèce Lophozoa Mollusca Charlitus Padamalgamia, espèce qui, cela va sans dire, est hermaphrodite. 

    Habitat naturel : Canal Saint-Martin, Bastille, République... on le croise également dans les quartiers pavillonnaires des grandes métropoles où il s’acclimate bien.

    Attention ! L’espèce est protégée (comme les cormorans) bien que considérée par certains comme un nuisible en expansion permanente depuis un demi-siècle. 



  • 2 votes
    Qiroreur Qiroreur 12 octobre 12:33

    Omar Sy déverse son vomi en jugeant les opinions des autres et en demandant qu’ils ne puissent plus les exprimer, simplement il a un rire sympa, il danse bien, c’est un Noir, il est cool quoi. Au passage je considère également que cet islamo-gauchiste déverse son vomi en parlant de sa foi musulmane à peu près partout où il passe. 

    Naulleau dit (pour une fois) quelque chose de très vrai : il n’y a rien de plus politique qu’un artiste, le dernier en date est celui-là... sorte de Renaud de pacotille qui se croit rebelle alors qu’il incarne la bienpensance jusqu’au trognon, gauchisé jusqu’à la moelle et irrécupérable à un tel stade d’avancement.


  • vote
    Qiroreur Qiroreur 12 octobre 07:19

    @tobor
    Pork Soda reste pour moi leur chef d’œuvre (tous ceux avant était excellents aussi). Je trouve celui-ci particulièrement travaillé au niveau du son et des ambiances. L’histoire est un mélange de féérie et d’humour dans la tradition de Primus. Ca s’écoute en un bloc, comme les albums d’autrefois. 

    Pas trop suivi ce qu’a fait Les ces dernières années, à part celui qu’il a fait avec le fils Lennon que j’ai trouvé assez moyen, mais merci pour le lien...



  • vote
    Qiroreur Qiroreur 11 octobre 20:41

    @Joe Chip
    Je ne traite pas les commentateurs de fainéants, je dis juste que s’il y a ce que tu décris (un coup un "article" avec rien ou presque, un coup un délire pédo-satano-illuminati, un coup une bouse d’e&r, un coup l’UPR) c’est parce qu’il y a très peu de gens qui écrivent. C’est un fait. Ceux qui pondent le contenu ici ne se sont pas "approprié" le site, ils sont majoritaires parce qu’il n’y a rien d’autre en espace de modération. Il n’appartient qu’à ceux qui veulent exprimer un autre point de vue de le faire. Après s’ils ne veulent pas, bah tant pis... 



  • vote
    Qiroreur Qiroreur 11 octobre 16:06

    @Joe Chip
    Mon expérience de commentateur : 

    J’ai eu mes propres commentaires virés parce que dans un fil il y avait des insultes. Pour ce qui est des insultes, j’ai eu ma dose aussi (et ne m’en suis jamais plaint non plus), notamment pour ma position sur Israël (le sujet qui fait péter une durite à certains). Parfois des posts sautent pour pas grand chose, c’est vrai, mais ça peut aussi être une erreur d’interprétation du modo. Sinon, pour que ce soit clair, je ne défends pas une vision juridique de la liberté d’expression, j’explique juste comment cela fonctionne (en le déplorant). Moi non plus je n’aime pas cette manière de pinailler sur tout et en permanence mais c’est comme ça chez nous. Norman fait allusion ici et de manière récurrente à un individu qui a menacé plusieurs fois les autres de les dénoncer ou les faire virer parce qu’il ne supportait pas la contradiction... cela explique son agacement légitime et le fait qu’il se départisse ponctuellement de son ironie habituelle. 

    Mon expérience "d’auteur" : 

    Pour te répondre sur la sélection : J’ai réalisé une expérience il y a qq mois. J’ai posté un article qui a été validé en quelques minutes (je n’ai pas chronométré précisément, mais je dirais 15-20mn environ), ce qui rend impossible le fait que ce soit d’autres auteurs qui aient modéré positivement. Ce n’est pas ma conviction personnelle, c’est une certitude expérimentée. 

    Pour le cas de ceux qui sont partis, il ne faut pas tout mélanger. Guéguen par exemple a dit ce qu’il avait à dire. Certes il se faisait attaquer constamment ad hominem dans les commentaires par qq trolls (surtout un qui n’a apparemment aucune autre raison d’être que de pourrir les autres) et ça a du le fatiguer mais c’est le lot de tous ceux qui proposent quelque chose à un public. Si tu as accès à l’espace modo, tu verras qu’en dehors de deux, trois personnes (actuellement on est 4 en tout et pour tout) qui inondent le site, il n’y a pas grand monde qui propose du contenu. Je ne crois pas que ce soit la conséquence d’une censure qui lasserait mais plutôt un manque d’implication des gens qui préfèrent la position du spectateur à celle du producteur. C’est comme ça...

    Sur AV rouge, bcp se plaignent qu’il y a un entre-soi et c’est le cas. J’y vais de temps en temps mais j’ai renoncé à publier car je sais que ça ne passera pas. Un groupe d’auteurs a pris le contrôle et ça se modère entre amis. Perso ce système me gonfle et du coup je n’y mets plus bcp les pieds comme il y a plusieurs années. 

    Pour ce qui est du contenu, je maintiens : si tu proposes une vidéo ou un thème où il n’y a pas d’appel à la violence ou au meurtre, ça passera. J’ai expliqué ça à Hiéronymous qui dans un post se plaignait qu’une de ses vidéos soit bloquée. Pour comprendre j’ai regardé la vidéo en question : Il s’agissait d’une intervention de Boris Le Lay où il disait explicitement, à propos d’une certaine population "il faut les abattre comme des animaux". Perso j’aurais préféré qu’elle soit validée (par principe) mais le site se serait exposé à des sanctions et je comprends leur décision. En revanche j’ignore si la même vidéo serait passée sans cette phrase dedans, mais en l’espèce il est logique qu’elle ait été refusée. Les considérations juridiques ne comptent peut-être pas pour qq’un qui commente mais pour un éditeur de contenu si.

    Autrement la situation est très simple : La France est un pays où la liberté d’expression est relative. Il y a des degrés entre l’absence totale de liberté d’expression (comme en Corée du Nord ou dans certains pays musulmans par exemple), l’absence relative et la liberté totale (même si ça n’existe pas). Sur ce sujet, je suis favorable à une liberté d’expression telle que celle garantie par le 1er amendement de la constitution américaine. Mais en effet, il ne sert à rien d’en débattre, nous ne faisons pas les lois et le gens votent majoritairement pour des représentants qui valident cette restriction de liberté d’expression.