• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Les commentaires de Deepnofin



  • vote
    Deepnofin Deepnofin 2 avril 13:35

    Il inverse toujours... mais c’est un grand chirurgien ! On est couvert ?



  • 1 vote
    Deepnofin Deepnofin 26 mars 12:22

    Heureusement que depuis, on a subit une énorme ingénierie sociale pour faire passer les "vaccinosceptiques" pour de vilains antivaxx obscurantistes susceptibles d’éradiquer l’Humanité par leur connerie...
    Merci à Big Pharma et à ses nombreux larbins ♥



  • vote
    Deepnofin Deepnofin 14 mars 19:16

    @bob87 Et puis, le discours de Macron + les annonces, discours dans le monde + chute de la bourse (qui rebondit dès que la manoeuvre officielle est enclenchée) + utilisation massive des réseaux (aujourd’hui, ce clip dans lequel un paquet de vulgarisateurs plus ou moins connus ont participé : https://www.youtube.com/watch?v=euk5FwYI1P4 avec, à la fin, la tite crotte de nez contre les "fake news" des "sources douteuses") etc., ce genre de "changement drastique d’ambiance du jour au lendemain" (façon 9/11) ça a tendance à fédérer vers les Chefs, ceux qui "prennent les choses en main", et c’est bien ce qu’a fait Macron avec son show... Ce qu’ils font tous partout. Bref j’ai hâte de voir les résultats demain soir !



  • 5 votes
    Deepnofin Deepnofin 13 mars 10:13

    @Gollum Et si c’était une stratégie qu’on n’aurait pas vu venir, celle où d’un côté les élections sont maintenues, et de l’autre les annonces sont catastrophiques ? Ca devrait dissuader un paquet de gens de voter, non ? Qui sait, ptet qu’il y aura juste assez de participation pour faire passer les candidats LREM... Ou, à l’inverse, si ces candidats prennent une branlée, et si la participation est aussi maigre que je pense, ptet que les élections seront annulées, car "pas représentatives suite au contexte exceptionnel" ? Ou ptet encore autre chose... qui sait ! Mais ce qui se passe est très intéressant, intriguant, en tout cas.



  • vote
    Deepnofin Deepnofin 12 mars 15:24

    J’suis d’accord avec lui sur une chose : la situation actuelle, et logiquement à venir, devrait forcer les gens à s’unir, que ce soient les délaissés, les classes moyennes tjr plus oppressées et condamnées à devenir pauvres, et plus généralement ceux qui comprennent qu’on est tous dans le même bateau, et systématiquement dirigés par des traitres.

    Mais après, y a tellement de choses qu’il dit et que je trouve complètement à côté de la plaque... Je pense qu’il fait une dissonance cognitive (j’en vois partout ^^) car il porte des oeillères de "gauchiste". Toujours cette manie de critiquer ce qui vient de droite, ou est estampillé de droite, comme étant diviseur, opportuniste, etc., alors que si un paquet de gens votent FN, c’est déjà car les médias en font sans arrêt la promotion (réactance), et aussi parce que la situation depuis des années prouve l’échec des politiques dites "de gauche" (et que, plus largement, cette étiquette "de gauche" cet ensemble de valeurs morales qui trouve son paroxysme dans les SJW et autres extrémistes idiots utiles s’effondre toujours plus, car les gens se rendent compte de l’hypocrisie et de l’inconsistance du truc), et que l’immigration massive incontrôlée et complètement foireuse, est une grande préoccupation..
    Et il ne dit pas non plus que Mélenchon est aussi diviseur et hypocrite que les autres, d’ailleurs, mais bon, qu’il relève ce genre de chose sur ce genre de radio, serait bien étonnant.

    Aussi, pour les banlieues, c’est pas qu’elles ont eu tort, que c’était pas bien, de ne pas suivre les GJ, c’est plutôt que les GJ n’ont pas su revendiquer qu’ils étaient en pleine "banlieueisation", et au passage s’excuser de n’avoir jamais rien fait lors des "émeutes de banlieues". Car c’est du pareil au même. C’est de la profonde crise sociale qui déborde, on y envoie des keufs énervés, on montre dans les médias que ce sont des hordes de fous qui détruisent tout et des gentils CRS qui sécurisent, tous les chiens de garde condamnent les uns, félicitent les autres, et oublient de parler des causes tout en forçant les conséquences, et hop. Le tour est joué... Bref, c’est les GJ qui auraient dû accueillir les banlieues, et même si quelques tentatives ont été faites, le simple fait qu’il n’y ai pas eu "compréhension globale" que les banlieusards et GJ = même combat, ça montre une certaine incohérence de leur part (ils crachent sur ceux qui n’ouvrent pas les yeux et ne rejoignent pas le combat, mais oublient que c’est ce qu’on a toujours fait avec les crises des banlieues ce qui est compréhensible, car quand ça nous touche pas personnellement, on ferme les yeux). Mais ce mouvement existe toujours, certains ne lâchent rien, et peut-être que tôt ou tard, les plus nombreux d’entre nous finiront par les rejoindre, car finalement, c’est ça les GJ, l’union du peuple pour changer de système, car celui ci est trop oppressant...

    Et bien sûr, Porcher est européiste, alors même s’il dit qu’il faut se préparer à quitter l’euro ce qui est déjà un signe que c’est voué à disparaitre très prochainement et aussi qu’il menace en dernier recours de quitter l’UE, il a un prisme qui reste celui du politiquement correct, UE = force, Système global = passable, à réformer, etc. Donc voilà, pour moi il ne va pas assez loin, car c’est l’après qui se joue maintenant, et c’est le Système tout entier qu’il faut changer, et le seul moyen d’y parvenir c’est l’union de tout le monde au sein du peuple. C’est ce que provoque ce Système en pleine chute, et le mouvement est déjà lancé. Quoi qu’il arrive, on sera toujours plus oppressés, et y aura tjr plus de voiles qui tomberont, jusqu’à ce qu’on décide enfin de cesser de jouer le jeu, et de s’unir pour créer quelque chose de cohérent, une véritable démocratie mondialisée, où chaque pays souverains travaillent main dans la main. Enfin, tout ça c’est juste mon opinion, bien sûr !



  • vote
    Deepnofin Deepnofin 12 mars 13:17

    @yoananda2 Je crois en l’inverse. Justement, si on regarde depuis l’apparition de l’homme, avec l’histoire officielle qu’on en connait de nos jours, et si on pense que 30% de l’histoire officielle est fausse/manquante (voir la citation de John Joseph Loftus, qui parle donc notamment des dossiers secret-défense), alors on peut se dire 1) que le peuple ne fait qu’évoluer, en se comprenant toujours plus, tout en comprenant toujours plus les choses même si, de par notre multiplicité et tout un tas d’autres mécanismes, on continue d’agir très connement à de nombreux endroits,
    et 2) qu’il y a peut-être, effectivement, un programme caché, qui structure le monde, la Société, le Système, et oppresse constamment les peuples du monde entier. Tout en lui laissant toutes les chances de deviner la manoeuvre (notamment, et en particulier, grâce à Internet, qui est suffisamment manipulé / censuré pour que ce soit évident à tous, et suffisamment libre et prouvant la duplicité des politiques/médias, pour qu’il participe grandement à notre évolution individuelle et collective même s’il y a des individus qui stagnent ou chutent, et des collectifs qui foirent plus que les autres).

    Bref, pour moi, l’émancipation des peuples viendra forcément, mécaniquement en réaction à toute l’oppression toujours plus évidente du Système et des différents pouvoirs en place, et je crois aussi que cette émancipation est provoquée, ou en tout cas accélérée car le vrai Pouvoir (ceux qui sont vraiment au Sommet de la Pyramide, qui contrôlent les leviers qu’il faut, comme l’argent, et donc les pouvoirs, les religions, industries, etc), fait tout pour se dévoiler, pour montrer la supercherie.

    C’est justement pas pour rien que les peuples se révoltent de plus en plus, que les violences policières sont de plus en plus édifiantes, que les médias et politiques se montrent toujours plus fourbes, sociopathes, méprisant le peuple... Car ces gens là, plus que la majorité d’entre nous, souffrent de dissonance cognitive. Il y a peut-être, parmi eux (ceux qu’on voit à la tv), des gens qui comprennent cette manoeuvre globale... Comment savoir. Mais les voiles tombent, toujours plus, le Pouvoir distribue des pilules rouges tous les jours, d’ailleurs le Coronavirus en sera peut-être une bien grosse, de pilule rouge.

    Enfin pour résumer, peut-être que je surestime grandement nos réelles "élites", mais il me semble bien qu’on suit un plan, qui est d’ailleurs décrit de manière parcellaire un peu partout, depuis nos débuts... A travers tous les courants, les sciences, les philosophies, religions et spiritualités... et bien sûr, tous les arts majeurs... Et jcrois que "Ordo ab Chao" c’est la description du plan (ce serait même une loi universelle). Tout chaos entraine fatalement l’émergence d’un ordre. Celui qui se dessine de plus en plus, pour nous, c’est l’ordre dictatorial, dystopique. On le ressent de plus en plus, on en souffre de plus en plus. Et si, tout ça n’était qu’une mascarade ? A la fin de 1984, c’est bien ce que dit Goldstein, non ? Que nos blocs sont en guerre factice pour manipuler les masses et enrichir les puissants... Et si, la finalité n’était pas d’enrichir les puissants, mais d’oppresser suffisamment l’Humanité pour la forcer à se prendre en main... ?
    On a créé en quelque sortes une conscience collective (tous les cerveaux de l’Humanité connectée forment les neurones d’un nouveau cerveau) qui deviendrait autonome (puisqu’elle décidera de s’unir, et de dessiner un nouveau monde, un Nouvel Ordre Mondial, pour le peuple de l’Humanité où tous les pays souverains travaillent mains dans la mains, comme les membres d’une même famille, en partageant tous de nombreux objectifs communs). Ce serait peut-être ça, l’émancipation de l’Humanité...



  • 2 votes
    Deepnofin Deepnofin 12 mars 12:12

    Les Antifa, de par le combo de leur position sociale, leurs paroles et leurs actes, semblent effectivement souffrir d’une dissonance cognitive infernale. Mais ne sommes-nous pas tous des dissonants cognitifs ?
    On pourrait faire un rapprochement entre "Antifas = fils de bourgeois" et "Français = pays bourgeois comparé à 95% d’autres".
    Car ces Antifas, fils de bourges, croient faire le bien mais agissent avec de grandes oeillères, pour protéger leurs systèmes de croyance en s’accrochant à l’idéologie dans laquelle ils ont plus ou moins toujours baigné (en généralisant, bien sûr), et ce grâce à une ingénierie sociale du Capital qui sait toujours retourner de nobles sentiments pour lui même et contre tout le monde.
    Mais nous autres Français, on manifeste tout le temps, mais presque toujours soit chacun de notre côté (les convergences de luttes n’ont jamais réellement pris, massivement), ou pour préserver nos propres intérêts (on manifeste / fait la grève, pour "combattre" tel ou tel projet, réforme... On voit pas plus grand que ça).

    Alors, le punk a chien, a bien raison de cracher sur cette Société, et quoi de plus naturel que de soulager, par la fuite avec les paradis artificiels, cette haine et/ou cette tristesse de voir le monde ainsi ? C’est ptet pas pour rien, que depuis des années, les Français (pour ne parler que d’eux) prennent de plus en plus de drogues. Car au moins, le SDF ne fait plus tourner la Société, ou bien moins que nous (et encore, moi j’suis au RSA). Il a toujours cette dignité pour lui.

    Tout ce que jveux dire par là, c’est qu’on est dans un monde mondialisé, où on sait à peu près ce qui se passe partout, on peut comprendre les liens qui unissent nos pays, constater ce qu’engendre le combo Structure actuelle du Système + Confort à l’occidentale (déforestations, exploitations d’enfants, exploitation de tant de ressources, surpollution globale, 6eme extinction massive en cours... la liste est tellement longue). Et même si ça fait des années et des années que les masques tombent, qu’on comprend de plus en plus ce qui se passe et comment tournent les choses, on continue

    1 de jouer le jeu de la division, en disant "les autres se trompent, nous on a raison" (souvent avec des mots traduisant l’inconfort mental qu’entraine une telle pensée)

    2 de jouer le jeu... de la division, en se battant pour nos propres droits, pour ce qui va nous impacter personnellement, ou bien "nos enfants", sans sembler comprendre que tout est lié, et qu’il est inutile de se battre contre "les évènements du moment", c’est comme lutter à contre courant d’un puissant torrent.

    Donc en fait, tous les jours, à cause de la structure de notre Système (conçu par les Intouchables du haut, ceux qui sont trop riches et trop unis pour être soumis à la Justice), des dizaines de milliers de personnes meurent dans le monde, de faim, de guerres, de maladies, et de tant d’autres choses, qui sont toujours liés plus ou moins directement aux dès pipés de la Société, l’argent, la hiérarchie, le Pouvoir...

    Et nous, les Français, au lieu de nous unir et de se mettre en grève contre tout ça (qui est bien plus qu’horrible, insoutenable, traumatisant et terrifiant quant aux perspectives d’avenir), on préfère continuer de travailler, consommer, payer nos impôts, aller dans la rue contre telle ou telle chose, se battre les uns contre les autres, essayer de préserver notre Pouvoir d’Achat (sans réaliser que c’est un hameçon qui nous traine depuis des décennies), d’autres luttent contre le réchauffement climatique (qui est certes une cause globale, mais pourquoi serait-elle particulièrement urgente, quand on voit toutes les horreurs qui se produisent tous les jours, et dont nous nous sommes habitués malgré nous), etc.

    Pourquoi continue t-on de faire tourner le Système ? Pourquoi travaille t-on encore, alors qu’on sait que la production et la consommation, c’est activer les rouages et mettre de l’huile à la machine qui détraque tout et qui tue par dizaines de milliers quotidiennement et partout dans le monde ?

    Aux yeux d’un esclave de 12 ans qui fabrique des pièces de portables pour pouvoir survivre, nous, le peuple Français et plus largement Occidental (des pays riches), ne serions nous pas comme des Antifas, aussi dissonant cognitifs qu’eux, inconsistants ? N’est-ce pas toute l’idéologie, l’endoctrinement et la manipulation dans laquelle on baigne, depuis l’éducation des parents, l’école républicaine, en passant par les médias, politiques et tout le reste... qui nous incite à agir ainsi ?

    A protéger constamment notre petit bout de pain, en crachant sur les autres "rapaces", dans une maison qui brule ? Rester dans cette maison (faire tourner le Système) nous assure une mort certaine, alors quand va t-on en sortir ?
    Quand va t-on enfin s’unir, comme ont commencé à le faire les Gilets Jaunes, et se mettre en grève totale pour arrêter de faire tourner ce putain de Système, qu’on sait tous, aujourd’hui, complètement abjecte ?

    On peut argumenter sur le mot "Système", tout comme on peut argumenter sur tout le reste, et continuer de perdre un temps précieux... Mais pendant ce temps là, la maison brûle toujours, on inhale toujours plus de fumées toxiques, la chaleur devient insoutenable, mais on est terrifiés, alors on bouge pas... on cause, on argumente, on soulage notre peine avec des drogues et des paroles, du militantisme, du "hooliganisme politique".

    On a peur de l’inconnu ("si on fait grève, comment on va pouvoir se nourrir ?" etc.) ce qui nous paralyse, alors que si on se lève et qu’on se met à sortir, l’inconnu se découvrira de lui-même (si on s’unit dans la grève totale, pour la chute de ce Système, dans la volonté de concevoir tous ensemble un Système cohérent, tout se fera naturellement, nous avons bien assez de cerveaux, d’ambition, d’outils pour y parvenir...).

    Vivement qu’on y arrive, car... je sais pas vous, mais je vois pas d’autre solution, que celle d’un peuple qui, devenu suffisamment conscient des enjeux, cesse de jouer le jeu, s’unit et créé lui-même son nouveau paradigme. Tant qu’on se laissera gouverner, on se laissera chuter, alors quand le peuple va t-il finir par s’émanciper ?



  • vote
    Deepnofin Deepnofin 7 mars 13:07

    @ezechiel Tout dépend comment on le voit, et comment on le vent ! Le Maccarthysme prônait "pour préserver notre mode de vie, il faut combattre le Communisme"... Il me semble que pour beaucoup de gens, le mode de vie, c’est surtout le fait de pouvoir consommer "librement", non ? En tout cas, si c’est ça, c’est clairement problématique dans la situation actuelle... On a été endoctrinés en mode "je consomme, donc je suis" (Paul Mazur, banquier chez Lehman Brothers, énonçait en 1930 la volonté de modifier les comportements de consommation du peuple, pour les faire passer de "consommateurs par besoin" à "consommateurs par désir").
    Enfin bref, cette vision là du "mode de vie" me pose problème, mais après, peut-être que jme trompe et que pour les gens, comme pour vous, le mode de vie a une autre signification.



  • 3 votes
    Deepnofin Deepnofin 6 mars 15:21

    @ETTORE Je crois que ça fait des années, qu’on subit des "bouses de trop".
    Pourtant, même si les GJ ont commencé un truc joli, les autres continuent de jouer le jeu de l’individualisme / communautarisme "On fait grève contre la réforme des retraites !!! Mais si on gagne le droit à un régime spécial, on rejoindra les rangs".
    Bref, je le regrette, mais il nous en faut encore plus pour comprendre, et agir dans la bonne direction, tous ensemble.



  • 1 vote
    Deepnofin Deepnofin 6 mars 15:10

    @ezechiel Il y a quand même bien d’autres étiquettes que celles ci. Perso je me reconnais pas dans vos catégories.
    Au passage, si les patriotes veulent préserver leurs modes de vie... comment faire ? Où est la cohérence, quand on sait ce que notre mode de vie occidental (dans ce cadre néo-libéral) provoque ? Finalement, ce côté "droite = privilégie le mode de vie", n’est ce pas le même type d’idiot-utilisme, que le côté "gauche = ouverture des frontières" ? Les 2 font le jeu du Capital, non ?



  • 1 vote
    Deepnofin Deepnofin 6 mars 15:02

    @Meruidos Nuctuallos La dissonance cognitive, comme un paquet de biais cognitifs, a cette étrange faculté de sembler toucher d’avantage ceux qui en parlent, que ceux qui l’ignorent. Perso, j’suis clairement atteint ; mais c’est fascinant de voir tous ces "pseudo-zététiciens" se servir d’outils de compréhension qu’ils n’appliquent presque jamais à eux mêmes. Bah oui, eux, ils savent, eux, ils sont dans le bon camp, celui de la vérité, de la raison ! Donc ils sont totalement protégés.... ou pas.



  • vote
    Deepnofin Deepnofin 28 mai 2019 16:52

    @gaijin Merci pour le temps que vous m’avez accordé ! Je viens de finir Le Monde des non-A, j’ai plutôt bien aimé, même si la description de la pensée non-A y est moins touffue que ce que je pensais. De ce que j’en comprends actuellement, j’ai l’impression d’avoir globalement plutôt une pensée non-A, mais je me trompe peut-être et verrai bien au fil de mes recherches.
    Et merci aussi pour votre dernier message, sur lequel je dois réfléchir. Je connais si peu de choses, rien en fait ;) Portez vous bien.



  • vote
    Deepnofin Deepnofin 27 mai 2019 12:47

    @gaijin Merci pour le conseil, par chance je l’ai trouvé et téléchargé, prêt à lire ;)



  • 1 vote
    Deepnofin Deepnofin 27 mai 2019 12:28

    @gaijin Pour la Sémantique Générale, je suis sûrement encore bien loin de la comprendre correctement, mais j’apprécie cette nouvelle approche. Merci à vous de me l’avoir fait découvrir !

    Je ne voudrais pas vous faire perdre votre temps, et vu nos désaccords, ce qui suit ne vous intéressera probablement pas, ou vous risquez de trouver ça totalement idiot, mais je ressens le besoin de reformuler ça ici : il y a 2 ou 3 mois, une sorte de métaphore concernant le fonctionnement de la pensée m’est tombé dessus. Ça me semble être une approche semblable à celle du "Différentiel structurel" de Korzybski.

    Si le Big Bang est effectivement l’origine de l’Univers, alors tout ce qui Est à l’instant T n’est que le produit d’une succession de causes et d’effets, sous la loi d’Anaxagore / Lavoisier "Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme".
    Donc, tout ce qui Est possède en son sain une "brique" de Vérité suprême, quelque chose qui nous dépasse, mais qui témoigne de l’origine commune des choses.
    Puisque la Vérité est symboliquement représenté par la Lumière Blanche, selon cette expérience de pensée, chaque objet (particule, ensemble macroscopique...) est source de lumière blanche. Cette lumière se trouve filtrée par l’essence de l’objet : un atome d’hydrogène émettra une lumière de la même longueur d’onde qu’un autre atome d’hydrogène, mais une lumière différente de celle d’un groupement de deux atomes d’hydrogène, ou d’un atome d’oxygène, etc. En allant plus loin, chaque objet macroscopique émet une lumière d’une longueur d’onde spécifique et unique, car à priori, même dans un univers "à priori infini" comme le notre, il parait (presque) impossible d’avoir 2 objets macroscopiques absolument identiques.

    Cette longueur d’ondes représente donc une sorte d’empreinte digitale, ou ADN, qui définit la réalité de chaque objet de l’Univers. 

    Comme je crois l’avoir compris dans la SG, notre cerveau est une boite noire, avec des entrées (les perceptions, c’est à dire des informations qui nous parviennent par différents canaux), et les sorties, c’est à dire nos actions/réactions.
    En restant dans le domaine des couleurs, ma "théorie" est donc la suivante : selon mes maigres connaissances scientifiques, la majorité des interactions se font via les photons.
    -Ainsi, toutes les informations qui arrivent à la boite noire pourraient être traduites par des photons entrants (l’équivalent, selon moi, du bit informatique, mais non cloisonné à 0-1, puisque le spectre électromagnétique va à priori de 0 à l’infini) ;
    -Une fois dans la boite noire, ces photons deviennent des "photons de pensée" (la transcription automatique de l’information en langage de la boite noire).
    -Dans un premier temps, ces photons de pensée sont "inertes" : il y a la transcription automatique citée ci-dessus, mais il faut encore attendre le traitement de l’information par le processeur de la boite noire.
    Cette dernière, comme tout objet, a une couleur d’une longueur d’onde précise, qui résulte de l’intégralité du système, des interactions et de l’organisation de ses nombreux éléments structurants, bases de données, etc. Entre l’arrivée du photon de pensée et son traitement, son intégration dans la boite noire se fait en synthèse soustractive : les photons de pensée non traités sont autant d’informations qui font tendre la longueur d’ondes de l’objet boite noire vers le noir.
    -Puis il y a "abstraction" (selon Korzybski, si j’ai bien compris ?), c’est à dire le traitement du photon de pensée par le processeur de la boite noire (notre "réflexion" ?). Selon l’état de la boite noire, sa longueur d’onde, sa "performance" (ou "intelligence" ?), et selon la nature du photon de pensée en question, il sera traité de deux manières possibles :
     a) soit l’abstraction est positive (l’information est partiellement ou globalement comprise, la boite noire en extrait une certaine "vérité", une description cohérente du Réel de l’information), et alors le photon de pensée est assimilé en synthèse additive : il fait tendre la longueur d’onde de la boite noire vers le blanc.
     b) soit l’abstraction est négative, le traitement de l’information est un échec, et alors le photon de pensée reste en synthèse soustractive.

    Vu la quantité colossale d’informations que récolte une boite noire contemporaine (nos cerveaux sous l’influence des nouveaux moyens de communication, qui entrainent un flot sans cesse grandissant d’informations perçues), il y a forcément des tas d’informations qui sont non comprises par notre cerveau. Ces photons de pensée, en synthèse soustractive donc, qui font tendre notre boite noire vers le noir, s’accumulent et se confrontent sans cesse aux informations adjacentes/correspondantes correctement traitées : ce serait le mécanisme de la dissonance cognitive. Plus nous accumulons d’informations, plus nombreuses et grandes sont les dissonances cognitives. Mais elles peuvent atteindre un point de rupture : un moment fatidique où la boite noire comprend son erreur de traitement, et où elle retraite de nouveau tous les photons de pensée "soustractifs" de la dissonance en question. Ces photons basculent donc en synthèse additive, et il en émerge une toute nouvelle compréhension, un point de vue plus élevé, de nouveaux axiomes. Cette rupture de dissonance cognitive provoque donc un "blanchissement" de la longueur d’onde de la boite noire. Le conspirationnisme, par exemple serait, à mon avis, hérité lors d’une rupture de dissonance cognitive (la "pilule rouge").

    Donc, selon cette idée, plus notre boite noire emmagasine et traite des informations, plus sa longueur d’onde tend vers le blanc (puisque les dissonances ont un point de rupture). Plus cette boite noire est "claire", plus sa faculté à traiter correctement l’information, à en faire sortir des abstractions décrivant le Réel de façon pertinente, est grande.

    Voilà, si vous avez pris la peine de tout lire, qu’en pensez-vous svp, vous qui semblez bien comprendre les choses ?



  • vote
    Deepnofin Deepnofin 27 mai 2019 10:03

    @Gollum J’avoue, belle gueule de bois ce matin ;)

    @Gaijin : d’accord ! J’ai bien compris votre opinion. Merci à vous !
    PS : j’ai commencé à regarder les travaux de Korzybski.



  • vote
    Deepnofin Deepnofin 26 mai 2019 18:17

    @gaijin Merci pour tous ces liens et ce respect que vous me témoignez. Ce fut un plaisir d’échanger avec vous, et c’était constructif. Nous n’avons pas la même vision du monde, tant pis, ça arrive !
    Juste un truc : ce dont je parle (l’Émancipation de l’Humanité) ne peut se faire que d’elle-même. Ca sous-entend qu’aucun initié à cet hypothétique secret ne doit forcer quoi que ce soit, sous peine de compromettre le libre-arbitre collectif. Cette émancipation a déjà commencé, selon moi, depuis des années, grâce à Internet, qui fait tomber les voiles du Système et de la conscience (car c’est le premier "problème", pilier de tous les autres, celui de l’égo, qui a explosé lors de notre individuation, métaphorisée par le Fruit Défendu de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal).
    Enfin tout ceci n’est que mon point de vue, ma compréhension actuelle, et il va me falloir de sacrés contre-arguments pour que je rebrousse chemin. Je ne cherche pas à vous convaincre, juste à exposer ma théorie. On se reverra sur ce site, à l’occasion de futurs arguments / contre-arguments / évolution dans nos pensées respectives ;)
    (Juste pour résumer ma pensée en fonction de votre dernière phrase : la dystopie, c’est là où "l’instantané actuel" nous dirige, et l’utopie, c’est la direction que devrait prendre l’Humanité en rebondissant sur ses nombreuses erreurs).



  • vote
    Deepnofin Deepnofin 26 mai 2019 12:06

    @gaijin Il y a toujours des poissons dans l’eau, car ils y ont leur place, mais si Sapiens Sapiens devient "conscient de sa propre conscience", alors l’Humanité transcendée qui en résulterait ferait comme l’a fait Sapiens Sapiens : un métissage avec les autres races, qui aboutirait à une nouvelle race. Si l’Humanité s’émancipe comme je le crois, alors il me semble que presque l’intégralité du peuple Humain s’unira et fondra dans ce nouveau paradigme. Peut-être restera t-il ça et là des "tribus ancestrales", mais elles devraient être plutôt rares.
    Enfin bien sûr je n’en sais strictement rien... Mais quand vous dites "il n’y a pas de plan", qu’en Savez-vous ? Vous n’êtes, comme moi, qu’un poisson dans un bocal, vous n’êtes pas au Sommet de la Pyramide, de là où vous pouvez avoir une vue d’ensemble, alors vous ne faites, comme moi, qu’exposer votre point de vue actuel sur les choses...
    Et selon moi, il y a bel et bien un plan. Si on recoupe l’ensemble des courants religieux et certains courants philosophiques (Thot, Bouddha, Lao Tseu, Platon, Zarathustra, Jésus, Apollonios de Tyane, Krishnamurti...) il me semble qu’on peut en déduire qu’ils décrivent la même chose, les mêmes "états d’âme", avec des mots différents. 
    Je crois que le but des sociétés maçonniques, à commencer par les Rose-Croix (je parle du but suprême, qui serait connu que des plus hauts degrés), est justement de structurer le Système pour oppresser l’Humanité afin d’en faire naître un nouvel ordre, qui serait son émancipation. Dans les Georgia Guidestones, on trouve des commandements plein de bon sens, introduits par un commandement qui à mon avis, n’en est pas un, mais plutôt une mise en garde : si nous continuons sur cette voie sans évoluer, nous finirons par décimer l’Humanité, jusqu’à 500 millions d’individus. Ces GG ont été posées par un certain R.C. Christian...
    Selon moi, la nature de l’Univers et de la Vie est alchimique, et les étapes de l’Être que décrivent les personnes que j’ai cité plus haut, sont un accomplissement / sont proches de l’accomplissement de la Pierre Philosophale (qui serait donc le Saint Esprit, l’état de Bouddha, le Graal, l’union du Microcosme au Macrocosme en ayant totalement dissout l’égo, le Sel de l’esprit). Du coup, si mon analyse est bonne, il est probable que les anciennes civilisations qui aient atteint l’émancipation, aient pu migrer ailleurs, car l’intégralité de ces êtres avaient atteint le stade ultime de l’esprit, qui reste individué, mais aussi pur que l’Âme Universelle (qui soutient l’existence de toute chose, le Soufre alchimique).
    Enfin bref, qui sait ?! Mais que j’ai raison ou tort, je crois qu’on a tout à gagner que de croire en cette théorie, car si on le faisait, on s’unirait, on arrêterait de faire tourner ce Système, et on créerait le notre, son antithèse, une sorte de Démocratie Mondiale où l’Humanité pourrait enfin vivre en harmonie et en abondance, sans laissés pour comptes et sans détruire l’écosystème. En gros, je pense qu’il serait salutaire de croire que le Sommet de la Pyramide structure le chaos pour nous faire évoluer, car ça nous amènerait à embrasser cette évolution, et à souhaiter qu’on s’unisse pour accoucher d’une Société qui respecte profondément l’intérêt général.
    Quelqu’un qui souhaite unir l’Humanité, ça peut être du totalitarisme, même si c’est avec les meilleures intentions, mais ce dont je parle, ce que je fantasme et crois inéluctable, c’est l’Humanité qui s’unit d’elle même, c’est à dire le peuple qui dépasse tous ses clivages et s’unit dans un nouveau paradigme, ce qui serait bien différent, non ?
    C’est en tout cas ce que je crois avoir compris jusqu’à présent ;)



  • vote
    Deepnofin Deepnofin 26 mai 2019 09:25

    @gaijin Vous citez Gandalf... Or, dans l’oeuvre de Tolkien, après avoir traversé tout le chaos et connu toutes ces tragédies, les gentils gagnent. Tout l’enjeu est là. Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir, et votre pessimisme, ou optimisme lucide, est à mon avis une forme d’espoir retranscrite "négativement". C’est parce que vous espérez, au plus profond de vous, que votre prophétie ne se réalise pas, que vous la faite. Si vous étiez intimement convaincu de la chute inéluctable de l’Homme (sa fin), vous sombreriez dans la folie. Enfin, j’en sais rien, mais c’est comme ça que je crois comprendre les choses.

    Il me semble que le Sommet de la Pyramide structure nos Sociétés depuis des siècles voire des millénaires, afin de compresser l’Humanité dans un chaos contrôlé, de manière à la faire traverser graduellement les étapes de l’Être, pour qu’au final, dans des temps proches je pense, elle s’émancipe. Donc, l’avenir proche risque d’être bien moche, car tant que l’Humanité ne s’unira pas (condition sine qua non pour l’émancipation), le Système continuera de tomber les masques, et donc de "dériver" vers le totalitarisme. Mais c’est l’Humanité qui fait tourner ce Système, donc, c’est à nous que revient naturellement toute forme de Pouvoir. Cependant, nous ne sommes pas encore prêt (si nous l’étions, nous serions tous en grève, en arrêtant d’entretenir cette escalade vers l’abysse), et c’est justement pour nous faire évoluer, que ce Système est conçu de la sorte. Ordo ab Chao =/= établir la dictature du N.O.M. , c’est plutôt la Loi d’Évolution de l’Univers, que connait et retranscrit le Sommet de la Pyramide en structurant le Système de la sorte. C’est à force de chaos, que l’Humanité va évoluer, et faire régner son Nouvel Ordre Mondial (qui est effectivement inéluctable), et qui sera logiquement le négatif de celui qui se dessine toujours plus. Le Mal est un mal pour un bien = en se propageant, il créé la cartographie des choses à ne pas faire, et révèle ainsi le chemin à prendre. C’est aussi vrai pour l’individu que le collectif... ("ce qui ne tue pas rend plus fort").

    Enfin, tout ceci est théorique, mais c’est ma conviction ;) Vu les technologies actuelles, si l’Humanité était au Pouvoir (sous entendu : le peuple), ce serait comme confier un flingue à un adolescent. Nous devons encore évoluer, et cette évolution est fortement accélérée par la mondialisation en général et Internet en particulier. C’est pourquoi, avec tout le chaos actuel et les épées de Damoclès qui trainent au dessus de nos têtes, et vu le stade actuel d’évolution de l’Humanité, je suis convaincu qu’elle connaitra son émancipation dans la prochaine décennie. Nous n’avons tout simplement pas le choix, et l’évolution est ancrée dans nos gènes.



  • vote
    Deepnofin Deepnofin 24 mai 2019 12:00

    @gaijin Le livre reste une valeur sûre, j’avoue ! C’est cool, Internet permet de presque tous les choper gratos :p
    Je ne suis pas d’accord avec votre citation. Ou alors je la comprends pas vraiment, c’est possible aussi. M’enfin, je crois que le pessimisme est très utile pour que les gens ouvrent les yeux (avant cette décennie, la majorité semblait ne pas ou trop peu se poser de questions), mais après, je trouve que c’est pas bon pour soi-même, de cultiver toutes ces pensées négatives (l’ayant expérimenté pendant des années...) et que les ondes négatives que ça transmet, hormis l’ouverture oculaire que ça entraine, contribue à la stagnation et la léthargie. Puisque, si on vous écoute, c’est foupoudav. Vos pronostics quant à l’avenir sont encore plus désastreux que ce que vous pensez de la situation actuelle, alors... à quoi bon se lever le matin ? A quoi bon essayer de redresser la barre si tout est foutu... ?

    Et puis, la "lucidité" n’est pas notre apanage, enfin, ce n’est pas à nous de nous placer en tant que lucides / réalistes, justement car nous sommes des poissons dans un bocal en train de spéculer sur ce qui se passe à l’extérieur. Possible que certains aient raison, mais par définition, personne ne sait, tous ne peuvent que spéculer, tout est subjectif, et seul l’avenir dira qui aura été lucide et qui se sera planté...
    Et en ce sens, je trouve plus pertinent, à cette époque précise, de propager des ondes positives d’optimisme. Outre ma conviction intellectuelle, je vois ça comme le Pari de Pascal : soit j’ai raison, l’avenir est bien plus positif qu’on ne le pense car l’Humanité s’apprête à rebondir, et alors j’aurais participé à ce rebond tout en étant heureux... Soit j’ai tort, mais dans ce cas là qu’est ce que ça change, vu que l’avenir dystopique est déjà écrit... j’aurais au moins été heureux en me berçant d’illusions positives ;)



  • 1 vote
    Deepnofin Deepnofin 24 mai 2019 10:03

    @gaijin "serons nous la première à passer le cap" j’en suis persuadé, mais la première "connue". Vu l’age et la grandeur connue de l’Univers, des civilisations comme la notre, qui se sont émancipées après de multiples échecs, y en a (sûrement, car bien entendu, j’en sais rien) un nombre incalculable. Si on se fie à la cosmogonie Hindoue, il est même possible que de précédentes civilisations terriennes aient atteint l’Age d’Or, ce qui signifie selon moi l’émancipation, la transcendance. Elles n’auraient pas disparu, mais seraient allées ailleurs, en laissant la Terre comme couveuse de civilisations. Comme nous serions à la fin du Kali Yuga, qui finit le cycle et qui est donc "suivi" par l’Age d’Or... (tout ceci n’est qu’une proposition qui sent la SF bien sûr).

    Pour l’interstitium, la réponse est oui et oui. Mais je passe mes journées sur le net donc c’est un peu normal. Ce genre de choses, ça va nous tomber dessus en pagaille, justement grâce (en grande partie) à Internet ! Tenez, la cosmologie, elle fait du sur place depuis des décennies, pareil avec la physique quantique, bah je suis prêt à parier que d’ici la fin de la prochaine décennie on aura fait des bons de géants là dedans, de l’ordre d’Einstein et même bien plus. Je visualise ça comme des plaques terrestres : les humains forment le magma, qui pousse les plaques (champs de connaissance), et il arrive que ces plaques restent coincées l’une contre l’autre, pendant des années, des décennies, siècles, voire même des millénaires selon la structure de la société et les blocages psy liés à l’évolution... Mais si on bénéficie d’un "lubrifiant" (comme le dit JPP, suffit de placer 2 micro-ondes face à face et de faire vaporiser l’eau souterraine pour qu’elle agisse en piston), alors on peut grandement accélérer les tremblements de terre, et libérer les mouvements de la tectonique des plaques. Je considère Internet comme ce "lubrifiant".

    Korzybski par contre, jamais entendu parler, je vous remercie j’irai checker ça !
    La question est : le sauriez-vous sans Internet ? Seriez-vous aussi cultivé, sans lui ? Il y a 2 siècles, l’école devenait obligatoire, et le peuple est passé d’inculte complet à sachant à peu près lire. Avec la révolution industrielle, et les médias qui apparaissent, etc, ça a petit à petit évolué ; 20ème siècle et l’explosion technologique, une forte accélération, avec aussi en contrepartie une forte dépendance à la Société du Spectacle ; et depuis l’ère d’Internet, une bonne partie du Savoir de l’Humanité est disponible à portée de clics (pour ça que je le considère comme notre nouvelle Bibliothèque d’Alexandrie). Et comme en + il offre une information horizontale, ou tout le monde peut émettre, cette interconnexion en temps réel est comme un 6ème sens. Alors si pour vous, l’Humanité est juste en train de re-découvrir son bocal, et ben navré, mais nous n’avons vraiment pas la même opinion. Pour moi, l’Humanité s’apprête à vivre son quart d’heure de gloire, en s’émancipant de cette Société du Spectacle (qui est en train de chuter) et toute la souffrance intérieure qu’on ressent tous par rapport à la situation passée et présente, elle est en train de nous faire rebondir, mais on ne s’en rend pas encore compte. Qui vivra verra !