• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Les commentaires de Orwell



  • vote
    Orwell Orwell 31 mars 21:21

    @albert123

    Depuis quand les réunions entre personnes sujettes à des discriminations ont eu pour objectifs et pour effets d’aboutir à une politique nationale de ségrégation sociale et raciale pour qu’on en vienne à faire des parallèles entre la non-mixité de ces réunions et l’Apartheid ? Ce sont des groupes qui permettent de libérer la parole. À la suite de ces groupes de parole, un compte-rendu est fait en cadre mixte. L’enjeu, ce n’est pas de faire société en non-mixité, crétin. 



  • vote
    Orwell Orwell 31 mars 21:19

    @méditocrate

    Ils veulent interdire aux autres des réunions auxquelles ils n’ont eux-mêmes aucune intention de se rendre. Quand des femmes parlaient de ce qu’elles subissaient au quotidien pendant me too , au bout de deux semaines des mecs faisaient du ouin ouin car ils en avaient marre et ne voulaient plus en entendre parler. Mais dès qu’on parle de non-mixité tout de suite ça les intéresse. Qu’ils aillent aux événements mixtes déjà, bizarrement, ils sont moins nombreux à se présenter quand c’est ouvert. 



  • vote
    Orwell Orwell 29 mars 18:07

    @Yakaa

    C celui qui dit qui est ? MDR.

    G rien de bienveillant & le fascisme c pas l’autoritarisme et la malveillance. J’m’en ballec du bien ou du mal, me confond pas avec la gogoche morale & sa morale chrétienne sur laquelle je pisse à la raie. Les luttes sociales c pas les bienveillants vs les malveillants ou les gentils vs les méchants, c se battre pour abolir ou conserver des rapports d’exploitation et des situations d’oppression/domination. Donc, tu la boucle ... d’autant kt’es pas intéressé 



  • 3 votes
    Orwell Orwell 29 mars 15:56

    C à cause de discriminations et d’oppressions réelles que les gens s’organisent parfois en non-mixité. Il ne faut pas inverser les causalités.

    Témoignage de Marie-Noëlle Thibault, ancienne militante à la CFDT, qui évoque ses souvenirs de réunions « non mixtes », qui suscitaient déjà, dans les années 1970, les critiques des syndicalistes, ces derniers accusant les femmes de briser l’unité de la classe ouvrière  :

    "Dans les années 1970-1980, le Mouvement de libération des femmes (MLF), organisation non mixte, est apparu dans la foulée de Mai 68, et a secoué fortement toutes les structures de partis politiques, extrême gauche comprise, très machiste, dans la tradition française – la politique est une affaire d’hommes. J’étais alors à la CFDT, et la Centrale a été fortement secouée par la lutte des femmes. Notre combat principal a été de créer dans l’organisation des lieux où la parole des femmes travailleuses pourrait s’exprimer librement. Nous avons mis en place une commission « travailleuses » au niveau confédéral, et des sessions de formation et d’échange non mixtes. Cela n’a pas été facile. Nous étions accusées de briser l’unité de la classe ouvrière, sans doute censée être incarnée dans l’organisation syndicale. C’était la version 1970 de l’actuelle accusation de séparatisme.

    Notre première session de formation non mixte me laisse un souvenir tragique et indélébile. Nous étions une trentaine de femmes. Trois d’entre elles avaient été envoyées par leurs structures hostiles à la « non-mixité » pour nous «  ramener à la raison ». Les travailleuses ont commencé à raconter leurs conditions de travail comme elles ne l’avaient encore jamais fait. Je raconte une seule expérience, celle des ouvrières d’une usine textile dans le Nord, à proximité d’un bassin minier.

    Quand une nouvelle ouvrière arrivait de la région minière, les contremaîtres jouaient à celui qui arriverait le premier à lever sa jupe pour vérifier si elle portait une culotte. En avaient-elles déjà parlé au syndicat ? Non, jamais. Pourquoi ? Parce qu’au syndicat ce sont des hommes, on n’oserait pas, ils ne comprendraient pas. Et puis, les contremaîtres sont syndiqués.

    Des anecdotes comme celle-là, il y en a eu des dizaines en quelques jours. La parole libérée, pour la première fois, entre femmes. Et puis le quatrième jour, une des trois « envoyées spéciales contre la non-mixité » a pris la parole, elle a fondu en larmes, et a raconté les gestes et les paroles sexistes des responsables syndicaux eux-mêmes, très majoritairement hommes dans cette branche où domine la main-d’œuvre féminine. Les mœurs dominantes dans la profession se retrouvaient à l’identique dans la structure syndicale. Nous étions toutes bouleversées de vivre ce moment, et j’y repense souvent.

    Ces groupes de parole avaient-ils vocation à dorloter des victimes, à les conforter dans leur « victimisation » ? Absolument pas. Leur seul rôle était de permettre un passage à l’action ajusté à la réalité des rapports sociaux vécus. Alors, ne pas diviser la classe ouvrière ? Oui, mais comment ? En faisant taire ces femmes ? L’universalisme oui, mais lequel ? Celui qui consiste à faire taire les plus exploités, les plus écrasés, ou celui que l’on construit lentement, difficilement, à travers la confrontation des expériences pour trouver des avancées communes ?"



  • 4 votes
    Orwell Orwell 29 mars 15:54

    Est-ce que vous avez pigé au moins le principe des groupes de parole ? Avez-vous déjà vu des groupes de femmes violées où l’on convie les hommes ? Mais fermez donc vos gueules les fachos qui manipulez tout. Ce ne sont pas des réunions entre personnes de même "race" mais entre personnes subissant les mêmes discriminations. Le principe de moments d’auto-organisation en non-mixité choisi de personnes concernées par des oppressions spécifiques constitue un acquis des luttes sociales. Heureusement que les femmes se sont réunies en non-mixité lors du MLF pour revendiquer leurs droits. La non-mixité est nécessaire pour les personnes discriminées. 



  • 9 votes
    Orwell Orwell 26 mars 17:37

    @MAZIG

    Répond pas à ce faquin, il ne faut jamais débattre avec l’extrême-droite, montrer aux fachos qu’ils ont tort n’a aucun impact sur eux. J’ai zieuté maQ s’époumoner débattre avec celui-là dans le vide en lui montrant par A + B qu’il déblatérait conneries sur conneries mais ça glisse sur lui sans le moindre effet, il rebondit en sautant du coq l’âne, sans aucune suite logique dans ses dires. Dire à quelqu’un d’extrême-droite qu’il a tort revient à dire à un platiste qu’il a été démontré que la Terre est ronde. Y dira pas “oups, j’ai fait erreur, j’arrête immédiatement d’être platiste, dans ce cas”. Lol

    Les progressistes voient le débat comme une manière de trouver ensemble la vérité. Ils croient qu’il suffit donc d’avoir raison pour gagner le débat. C’est ignorer le fonctionnement de nos cerveaux émotionnels. L’extrême-droite a une explication simple du monde. On peut parler de n’importe quoi : c’est la faute de l’Islam. Le concept du bouc émissaire est consubstantiel à son logiciel. Elle comprend très bien qu’il suffit de passer son temps à lancer des accusations ou des trucs faux courts, sur un ton confiant de manière à générer en face de longues justifications. Quand la personne a fini de se dépêtrer elle lance d’autres trucs faux ou une autre accusation. Et ainsi de suite. Loi de Brandolini : certaines bêtise prennent vingt secondes à dire, mais des heures à réfuter. Le débat, comme la boxe, sous-entend qu’on est d’accord sur certaines règles. L’une d’elle étant de ne pas volontairement dire des bêtises. Débattre avec l’extrême-droite c comme vouloir faire un match de boxe avec quelqu’un qui s’autorise l’utilisation d’un couteau.



  • 2 votes
    Orwell Orwell 26 mars 13:25

    @Conférençovore
    J’parle pas aux pignoufs de sous fafs dans ton genre





  • 5 votes
    Orwell Orwell 26 mars 10:17

    La France traverse une crise économique sans précédent, huit millions de Français ont besoin de l’aide alimentaire pour vivre, des étudiants sont en train de suicider, des petits commerçants sont en train de se suicider, des retraités sont en train de suicider, pendant ce temps ces têtes de pipe de LREM se lancent dans une énième diversion alors que leur gestion de la crise sanitaire est de plus en plus calamiteuse. MDR  smiley

    Si Dar- de- nain et les LREM sont contre ces subventions pour financer les lieux de culte, alors pourquoi se sont-ils opposés aux demandes des insoumis d’abrogation du Concordat d’Alsace Moselle ? Députés LR et RN aussi hurlaient contre les députés insoumis. L’hypocrisie cela suffit ! smiley

    Rappelons qu’en Alsace-Moselle, les cultes peuvent obtenir des subventions publiques, notamment pour la construction d’un édifice religieux. Cela résulte d’une disposition du droit local, issu du régime concordataire de 1802, qui n’a pas été aboli en 1905 sur ces territoires, alors sous occupation allemande, ni après le retour dans le giron français. Depuis, 10 % du coût total des chantiers des édifices religieux peut-être assumé par la ville.

    C’est pour ça qu’en 2010, la Mairie de Strasbourg a financé à hauteur de 10 % une église orthodoxe directement liée à l’ état russe. A l’époque Fontanel n’a pas moufté. Il était élu. Et maintenant le palpitant de ce pue la pisse s’emballe parce qu’il entend parler d’une Mosquée lié à l’Etat turque. PTDR  smiley

    Abrogez ce putain de Concordat. 

    https://www.youtube.com/watch?v=Taf71uHl9LQ

    Et occupez-vous de la misère qui s’installe au lieu d’alimenter l’extrême droite bande de sac à foutre de gouvernants.  smiley



  • 1 vote
    Orwell Orwell 20 mars 23:13

    Le gourou de la sous-culture incel



  • 1 vote
    Orwell Orwell 20 mars 23:09

    PTDR   smiley



  • 1 vote
    Orwell Orwell 25 février 20:35

    Le rapport de l’ONG "Secours catholique" sur l’état de la pauvreté rapporte que huit millions de Français ont besoin de l’aide alimentaire pour vivre.

    Semaine U : Loi sur le "séparatisme" des musulmans

    Semaine V : Polémique sur "l’islamisme à Trappes"

    Semaine W : Polémique sur "l’islamo-gauchisme"

    Semaine X : Polémique sur la viande à la cantine ...

    Si tout s’passe comme prévu, en semaine Y on devrait avoir une polémique sur le voile et en Z sur l’écriture inclusive  smiley



  • 2 votes
    Orwell Orwell 21 février 11:18

    @Conférençovore

    Ça t’dérangeait moins quand il disait qu’il viendrait m’chercher lol

    Ha bah ouais "dégénéré" on est bien dans l’esprit d’extrême-droite de la Nation qu’il faut revitaliser contre la dégénérescence de notre époque en pleine dérive biologique et des valeurs. Vivement l’effondrement, c ce que disaient les condés racistes ( pléonasme) dans leurs conversations privées https://www.arteradio.com/son/61664080/gardiens_de_la_paix

    L’effondrement est attendu par les fachos comme l’opportunité de purger la nation des déchets de l’humanité (les féministes, les anti racistes, les LGBTQIA+, les « bobos », les noirs et Arabes de France ), épuration qui sera présentée comme un acte de légitime défense puisque les ouin ouin d’extrême droite prennent des postures victimaires hypocrites. Continuer à stocker vos armes. Nous savons. On vous voit. Et on vous attend.



  • vote
    Orwell Orwell 21 février 00:34

    @Super Cochon

    C faux donc tu te tais

    Toi et moi on réglera nos petites affaires sur les barricades, le plus tôt j’espère, j’en crève d’impatience 



  • vote
    Orwell Orwell 12 février 00:48

    @Super Cochon
    va te faire cuire le cul



  • 2 votes
    Orwell Orwell 11 février 03:12

    Lol l’est partout c’gros mytho. C le voile qui ferme les usines Bridgestone Sanofi hahaha

    Le seul voile que je vois, c celui qu’ils veulent mettre sur les yeux des français, occuper les débats alors que la France traverse une crise économique sans précédent. Des étudiants sont en train de suicider, des petits commerçants sont en train de se suicider... pendant ce temps les milliardaires font passer ce gros mytho sur leurs chaines de merde pour jacter que le problème actuellement c’est l’Islamisme ... PTDR  smiley 



  • 8 votes
    Orwell Orwell 9 février 21:32

    @Super Cochon

    Tiens, c pour toi le crétin congénital 

    "Encore des gens qui parlent de la ville de Trappes sans la connaître.

    Franchement, c’est affligeant ce manque de culture journalistisque, ces raccourcis sensationnels ("enclave islamiste"...).

    Venez sur le terrain ? Venez enquêter ? Venez voir ce qu’il s’y passe ?

    Trappes, j’y ai vécu 13 ans, j’y ai travaillé 6 ans autour notamment des questions de sécurité, de prévention de la délinquance, de la radicalisation, de l’aide sociale à l’enfance.

    Ma fille y est née et j’en suis particulièrement fier. Trappiste un jour, trappiste toujours.

    Alors lire ce genre d’âneries, ça fait vraiment mal.

    La stratégie de l’ancien maire était de bouder les médias, de ne jamais entrer dans la contre argumentation. Le maire actuel va défendre sa ville, notre ville, contre ces ramassis de conneries et de contre vérités.

    C’est une ville où les services publics sont présents et de qualité, où les valeurs d’éducation (36 écoles, des centres périscolaires, une maison des parents, des espaces jeunes...), de solidarité (centre communal d’action sociale, entraide entre voisins...), de culture et de vivre-ensemble (près de 50 nationalités différentes y cohabitent pacifiquement) sont imprégnés dans sa chair.


    L’islamisme radical n’est pas une problématique trappiste mais mondiale. Trappes a été une ville où les départ en Syrie ont été nombreux, ça c’est une réalité. Depuis, les services municipaux et préfectoraux ont travaillé main dans la main pour prévenir, accompagner, sanctionner.

    À Trappes, tu peux te balader sans voile, en mini-jupe, bouffer de la viande non halal, faut arrêter de croire que c’est la charia qui s’applique.

    "


    https://www.facebook.com/ludovic.losada?comment_id=Y29tbWVudDoxMDE2NDc3MjM2MjQwMDA3Ml8xMDE2NDc3MzUxMTExNTA3Mg%3D%3D



  • vote
    Orwell Orwell 9 février 17:12

    Ça parle d’encourager les étudiants alors que les critères d’APL ont changé et d’un coup plein d’étudiants ne les ont plus alors que prétendument ils essayent de lutter contre la précarité. Supprimer le SNU cette super colo qui coûte 1,5 milliard par an et redistribuer l’argent ! Pourquoi laisser les universités fermées alors que les grandes écoles et prépas sont ouvertes ? Le désarroi de la jeunesse semble être un choix politique, pas de l’incompétence



  • 10 votes
    Orwell Orwell 9 février 16:50

    “Il n’y a pas un seul coiffeur mixte à Trappes”

    “A Trappes les femmes maghrébines ou d’origine maghrébine ne peuvent pas entrer dans un café, ce n’est pas possible. C’est inimaginable.”


     MDR  smiley 

    Les gros mythos sont en roue libre.

     



  • vote
    Orwell Orwell 24 janvier 23:41

    @maQiavel

    La gauche de Schrödinger, PTDR  smiley