• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Les commentaires de maQiavel



  • 1 vote
    maQiavel maQiavel 30 août 2019 15:48

    @Zatara

    « tu t’en tiens, une fois de plus, à en faire une question personnelle, toujours dans du prechi precha vide et fatiguant  ».

     smiley

    Si le but c’est que le fil parte en champ de bataille, ce que je trouve par ailleurs très amusant, pourquoi ne pas m’avoir attaqué directement et franchement sans perdre de temps au lieu d’inventer des histoires comme quoi je ferais de mes réponses des attaques personnelles alors que tout le monde peut vérifier que j’ai répondu de façon tout à fait impersonnelle dans mes deux commentaires plus haut ? Parce que je n’ai pas répondu à tes questions ? Déjà je réponds si je veux mais en plus, même si j’avais envie de répondre j’ai rien bité à tes questions. Donc arrête de chercher des prétextes inutiles, si tu as envie qu’on s’amuse ensemble tu n’as qu’à attaquer directement pour que ça parte en champ de bataille, tu ne crois pas qu’on a plus besoin de protocoles  smiley ? La prochaine fois va droit au but dès le départ, ça nous fera gagner du temps … smiley



  • 1 vote
    maQiavel maQiavel 30 août 2019 15:03

    @Zatara

    Ce n’est pas parce qu’ Henri Peña-Ruiz a fauté en utilisant le terme flou « islamophobie » que je vais me permettre de parler de « décrépitude » à son égard ou de le qualifier de « demi sachant », sachant justement que je suis à mille lieux de sa production intellectuelle depuis des déccénies que ce soit sur le marxisme ou la laïcité. Chacun est libre de le qualifier comme il veut mais moi je ne le qualifierai pas ainsi, je considère que l’erreur est humaine, je ne lui jetterai pas la pierre sachant qu’il m’arrive de me gourrer aussi, cette erreur ne remet pas question l’ensemble de son travail de mon point de vue mais chacun pense ce qu’il veut.



  • 2 votes
    maQiavel maQiavel 30 août 2019 14:29

    Idem pour le terme « islamo-gauchisme » qui ne veut rien dire et qui est utilisé par certains anti-islam pour anathématiser tous ceux qui ne sont pas sur leur ligne radicale. D’ailleurs « islamophobie » et « islamo-gauchisme » sont des termes miroirs utilisé par deux camps qui s’affrontent dans le but de caricaturer l’interlocuteur et de stopper net tout débat en décrédibilisant au maximum celui qui pense différemment.



  • 4 votes
    maQiavel maQiavel 30 août 2019 13:49

    La véritable faute d’ Henri Peña-Ruiz ( que j’apprécie notamment pour ses travaux sur Marx ) est d’avoir utilisé le terme « islamophobe ». C’est un terme médiatique qui ne désigne rien de spécifique, un concept fourre-tout qui consiste à amalgamer ceux qui s’opposent à l’islamisme, ceux qui s’opposent à l’islam et les racistes. Lorsqu’il dit qu’on a le droit d’être « islamophobe », il voulait dire qu’on a le droit de rejeter l’islam mais son propos pouvait être interprété comme la revendication au droit d’être raciste étant donné le flou sémantique du concept. C’est exactement l’erreur d’Etienne Chouard lorsqu’il a dit qu’on a le droit d’être antisémite devant Elisabeth Levy. Lui voulait dire qu’on a le droit de rejeter la religion juive mais son propos pouvait être compris comme le droit d’être raciste envers les juifs.

    Il faut éviter d’utiliser les concepts flous sans contours clairement délimités et qui servent régulièrement d’anathème médiatico-politique, surtout lorsqu’on est un intellectuel du calibre d’ Henri Peña-Ruiz.

     



  • 2 votes
    maQiavel maQiavel 28 août 2019 15:34

    @joelim

    En tous cas il fait des efforts pour que tout redevienne comme avant : « J’écrivais, je dessinais, je produisais de la merde. Plutôt que de tomber dans la merde, je me suis élevé, en étant curieux intellectuellement. J’ai eu la chance de rencontrer Bernard Henri-Lévy, qui m’a évité de devenir l’homme que j’aurais pu être, une pourriture ».




  • 7 votes
    maQiavel maQiavel 28 août 2019 14:37

    Rhooo, incroyable, Moix auteur de textes antisémites ? Quelle révélation, qui l’eut cru ?  smiley

    Bon, plus sérieusement, pour qu’on commence à ressortir comme ça du placard des cadavres que tout le monde dans le paf connait depuis toujours , la question à se poser c’est de savoir ce que ce pauvre Moix a fait ou refusé de faire pour subir les foudres de la kommandantur. Peut être BHL a-t-il jugé que le jeu de langue de son petit protégé n’est plus ce qu’il était, voyant qu’il lui restait quelques impuretés dans le fion après la besogne ? On ne le saura jamais … 



  • 1 vote
    maQiavel maQiavel 27 août 2019 20:48

    Donc les Etats unis ne sont plus le seul pays à avoir une doctrine de frappe nucléaire préventive. Je ne connais pas bien du tout l’extrême droite hindoue ni même la politique intérieure indienne mais ces ultras nationalistes m’ont l’air aussi frappé que les néoconservateurs américains.  smiley

    Quant aux BRICS, on savait depuis longtemps que c’est un groupe très hétérogène aux intérêts divergents. Et bien sûr, les puissances occidentales font tout pour attiser ces divergences, c’est le jeu. Même la Russie et la Chine ont de grosses divergences, c’est surtout l’agressivité américaine qui les soude en une sorte de communauté de destin. C’est précisément l’un des reproches que font les paléoconservateurs aux néocons : leur agressivité oblige leurs adversaires à constituer des coalitions contre nature.



  • 1 vote
    maQiavel maQiavel 26 août 2019 14:44

    A 2 : 35 : « Le procès d’intention c’est lorsqu’on va supposer que la personne avec qui on parle, surtout si on est pas d’accord avec elle, défend la position qu’elle défend parce qu’elle a un intérêt personnel et une intention cachée, elle ne dit pas pourquoi en réalité elle défend ce qu’elle défend (…), elle cache quelque chose et elle n’est pas sincère. Le principe de charité consiste à partir du principe, même si c’est erroné, que la personne en face nous est sincère. La sincérité n’est pas gage de vérité mais la sincérité est ce qui est nécessaire pour avoir un débat de qualité. Si vous présupposez que la personne en face de vous n’est pas sincère, on est foutu ».

    Je comprends ce qu’il veut dire, cependant, moi ma méthode est un peu différente. Je ne postule jamais la sincérité (ou la malhonnêteté) d’un interlocuteur, je me contente de prendre acte de ses propos et d’y répondre. Prendre acte ne veut pas dire qu’on croit ou qu’on ne croit pas, c’est tout simplement qu’on prend note d’un propos, on le retient formellement quitte à s’en prévaloir plus tard si on constate qu’il est en contradiction flagrante avec un autre propos. Mais dans tous les cas, je me base toujours sur des propos réellement tenus et jamais sur mes propres extrapolations sur de supposées intentions cachées. De toute façon, on débat virtuellement avec des gens qu’on ne connait pas, je me suis toujours étonne de voir des gens mettre la sincérité ou l’honnêteté au centre de leurs interactions virtuelles.

    Mais évidemment, ça se complique lorsqu’on est soi-même cible de procès d’intention, parfois plus délirant les uns que les autres. Par expérience, je sais que lorsque ça arrive, aucun échange n’est plus possible, la communication se rompt et il faut arrêter. Parce qu’il est impossible de convaincre des gens que vous ne connaissez pas et qui ne vous connaissent pas de ne pas être ce qu’ils ont l’impression que vous êtes. Par où commencer  smiley ? Comment convaincre des gens qui ont le sentiment ou l’intuition que l’interlocuteur est malhonnête ? C’est absurde. Il n’y a qu’à observer le cas de Chouard et des antifas, il aura beau dire ce qu’il veut, ses propos seront à chaque fois réinterprété selon une grille de lecture qui fait de lui un crypto fasciste. Il y’a des débats qu’il faut refuser et des justifications qu’il ne faut pas accepter de donner, et c’est précisément parce qu’il a dérogé à ce principe et qu’il est animé par la soif insatiable de convaincre ses interlocuteurs de son honnêteté que Chouard s’est retrouvé dans l’œil du cyclone. A un moment il faut dire « stop » et arrêter de chercher à se justifier. Et si les attaques continuent, il faut contre attaquer en tournant en dérision ou de façon symétrique en faisant soi-même des procès d’intention, afin de remettre la balle au centre. De là soit l’interlocuteur comprend, en subissant lui-même des procès d’intention, que ça pourrit le débat et en revient à des dispositions plus favorables au dialogue, soit il continue et ça part en champ de bataille. Dans tous les cas, ces deux scénarios valent mieux que les piteuses tentatives de justifications qui ne mèneront de toute façon à rien. 

    Parce que très souvent, ces gens-là se mettent à inventer des intentions cachées parce qu’ils ne supportent pas les opinions qui diffèrent des leurs, ça les horripile profondément et suscite chez eux un sentiment d’insécurité, donc pour se rassurer ils vont expliquer la divergence, soit par la bêtise de leur interlocuteur, soit par sa malveillance ( ou les deux à la fois). Rien ne pourra régler ce problème. 



  • vote
    maQiavel maQiavel 20 août 2019 22:45

    Apparemment, il y’aurait 25% des réserves mondiales de terres rares au Groenland. Les USA essaient de sécuriser leur approvisionnement dans le cadre d’une confrontation stratégique globale avec la Chine. 



  • vote
    maQiavel maQiavel 19 août 2019 23:35

    @manolo79

    Gentil et mielleux ? Attend, je ne comprends pas, tu aurais voulu qu’ils jurent comme des charretiers en se grattant les couilles ou quoi ?  smiley



  • vote
    maQiavel maQiavel 18 août 2019 23:37

    @guepe

    Oui, le Japon a carrément assumé son gangstérisme sur les pays asiatiques.

    Mais avant tout, une précision : depuis la plus haute antiquité, les Etats impérialistes ont toujours cherché à légitimer leur domination. L’aventure Japonaise ne faisait pas exception. Là ou les occidentaux en général et les américains en particuliers sont exceptionnels, c’est que leur idéologie de légitimation les mène jusqu’à nier leur volonté de domination, et ça, ça n’existe nulle part (et c’est ce dont je parle dans le post plus haut).

    L’idéologie de légitimation de l’impérialisme japonais trouvait des justifications dans la lutte contre l’impérialisme occidental, le Japon est devenu panasiatique en promouvant la libération des peuples « jaunes » contre la race « blanche », ils ont ainsi mit au point la notion de « solidarité asiatique » et de « sphère de co-prospérité ». Mais attention, dans cette idéologie, les Japonais seuls étaient à même de libérer l’Asie des puissances occidentales et cette libération ne pouvait se solder que par la domination du Japon (pour prendre une analogie historique avec cet impérialisme anti-impérialiste , on est dans la même configuration que les Athéniens qui légitimaient leur prétention à la domination des cités Etat de la Grèce par le rôle qu’ils avaient joué lors des invasions perses). Les autres peuples d’Asie étaient vus par les Japonais comme des subordonnés ( et non des égaux ) sur lesquels ils étaient destinés à poser leurs mains protectrices. Il y’avait concomitamment un mépris des Japonais pour ces peuples d’Asie qui s’abaissaient comme des esclaves devant les occidentaux. Ainsi, le panasiatisme des Japonais était hiérarchique et nippo-centré. Le Japon se voyait comme un « pays divin » peuplé par des êtres d’une essence supérieure, cette idéologie était bien évidemment transportée dans les colonies et dans les pays occupés. Plus les peuples d’Asie résistaient à cette volonté de domination , plus les Japonais devenaient furieux et méprisants, ce qui s’est soldé par la brutalité nue et le gangstérisme international que l’on connait. Donc, il n’y avait pas chez les Japonais de dissimulation de leur volonté de domination, elle était assumée et c’est en son nom que les prédations avaient lieu. 



  • vote
    maQiavel maQiavel 17 août 2019 11:41

     

    « le président américain bafoue depuis longtemps les règles de l’organisation internationale au moyen d’une « politique unilatérale basée sur les rapports de force ».

    ------> Les deux vont de pair. Je n’ai jamais compris ceux qui mettaient une frontière nette entre le droit et les rapports de force.



  • 6 votes
    maQiavel maQiavel 16 août 2019 20:29

    @Guit’z

    Tout à fait d’accord.

    Je ne suis en phase avec Jean Robin sur quasiment rien, j’avais trouvé odieux les propos qu’il a tenu vis-à-vis du colonel Beltrame dans les vidéos qui lui ont valu le procès, je trouve stupide les propos qu’il tient vis-à-vis des musulmans, je pense que JR est un clown pathétique , cela étant si on est un défenseur des libertés individuelles, et entre autres de la liberté d’expression, on ne peut que se réjouir de son acquittement.



  • 1 vote
    maQiavel maQiavel 16 août 2019 12:07

    @mmbbb

    « L industrie japonaise n etait pas en mesure de s opposer .ils n ont pas développer des avions lourds bombardiers comme les Americains .Ils n avaient pas de portes avions Ils n avaient pas les maitrises des airs Etonnant l argumentation de ce professeur » . 

    Comme expliqué dans l’article, les dirigeants japonais savaient qu’ils allaient perdre. La question était de savoir dans quelle condition. Quand bien même leur armée était dans un sale état, ils avaient encore près de 4 millions d’hommes sont sous les drapeaux et 1,2 million de ces soldats sont en garnison dans l’archipel du Japon. La cible principale des américains pendant la guerre du pacifique, c’était la marine japonaise, de fait l’armée de terre était la structure la mieux épargnée. Les dirigeants japonais pouvaient encore faire le pari d’une bataille décisive meurtrière pour les troupes américaines qui obligerait Washington à revoir à la baisse ses exigences. Et de fait, au sein du commandement américain, beaucoup craignaient ce scénario. Donc l’idée du commandement japonais n’était pas mauvaise. 

    Par contre, sur les soviétiques ils se sont lamentablement planté. Leur idée de jouer les Soviétiques contre les américains dans les négociations n’était pas stupide en théorie mais il leur manquait beaucoup de renseignements, ils ne savaient pas qu’à Yalta, Moscou avait promis de déclarer la guerre au Japon, ils pensaient que les soviétiques allaient s’en tenir au pacte de neutralité qu’ils avaient signé en 41 et qui devait expirer en 46 . De plus Staline les a complètement roulé dans la farine : il a fait traîner les négociations avec eux en leur donnant de faux espoirs d’une médiation de paix mais en réalité c’était juste pour gagner le temps de transférer ses troupes en Asie.




  • 2 votes
    maQiavel maQiavel 16 août 2019 11:41

    @mmbbb

    « Il n y a que les américains qui sont les grands méchants dans ce monde ».

    On peut se laisser aller parfois à un antiaméricanisme mais ce que vous dites est vrai, faire des yankees les seuls grands méchants de ce monde serait un simplisme d’un manichéisme grotesque. D’ailleurs, il faudrait demander aux autres pays d’Asie de l’Est qui a été le plus grand criminel à leurs yeux entre les Etats-Unis et le Japon. Les Coréen et les Chinois, pour ne prendre que cet exemple, étaient bien contents de la destruction du Japon, ils le voyaient comme une justice immanente tellement le Japon avait émulé le modèle colonial et impérial occidental.

    Mais alors pourquoi on se laisser parfois aller à cet antiaméricanisme ? Simplement parce que les américains ( et les puissances occidentales en général en fait, France y compris), jusqu’à ce jour, justifient leurs rapines par la démocratie, la liberté et mon derche sur la commode. Moi je respecterais l’empire américain s’il assumait son gangstérisme international, un peu comme l’ont fait d’autres empire par le passé. Ce sont ces justifications sur la liberté, la »démocratie« , les droits de l’homme qui irritent, qu’ils arrêtent par exemple de dire qu’ils veulent s’opposer à la Chine ou à la Russie parce que Xi jinping et Poutine sont des méchant dictateurs ( alors qu’ils ne sont pas responsable ne serait-ce que du dixième des forfaitures qu’eux et leurs vassaux commettent à travers le globe), qu’ils assument leur volonté d’hégémonie globale et arrêtent d’emmerder les peuples du monde avec leurs histoires de » démocratie « qui n’ont ni queues ni têtes. J’aurais plus de respect pour un gangster qui ne me vole en ne niant pas qu’il veut profiter des mes biens et me dominer que pour un autre qui m’expliquerais « arrête de parler de la thune que je te rackette, ce n’est pas le problème, le vrai sujet c’est que tu te comportes en dictateur avec ta gonzesses et tes mômes » smiley . C’est juste insupportable.



  • 1 vote
    maQiavel maQiavel 16 août 2019 00:16

    @Norman Bates

    En effet, tout ce qui est américain est beausmiley



  • 1 vote
    maQiavel maQiavel 15 août 2019 13:15

    Sinon, très bon zapping même si certaines séquences sont très irritantes. 



  • 5 votes
    maQiavel maQiavel 15 août 2019 13:01

    Le mec à 9 :18 est fabuleux, la télé est une véritable machine à injection de virus mentaux, content de m’en être débarrassé il y’a 10 ans. Le mot »démocratie« , plus que tout autre concept, est ce qui permet aux oligarchies occidentalistes de commettre des forfaitures à travers le monde et parfois même au sein des pays qu’ils dominent, il leur confère une immunité totale. Lorsque d’autres oligarchies, celles qui n’ont pas le tampon »démocratie« commettent ne serait-ce que le tiers de ces forfaitures, tous les oligarques occidentalistes et leurs laquais leur tombent dessus en les traitant de méchants très vilains.

    On peut en penser ce qu’on veut mais c’est là la vraie raison du rejet viscéral de ces gens-là pour EC : en déconstruisant le mot »démocratie« et en lui redonnant un sens concret, le discours de Chouard les met à nu.



  • vote
    maQiavel maQiavel 14 août 2019 20:34

    A ce sujet , lire l’excellent article d’Alastair Crooke. J’ai quelques réserves mais son analyse est très bonne.



  • vote
    maQiavel maQiavel 14 août 2019 14:11

    Très intéressant la proposition sur la loi de blocage, merci du partage.