• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Les commentaires de maQiavel



  • vote
    maQiavel maQiavel 22 février 13:22

    Grace à toi je viens de comprendre zobzob, voilà qui explique mes perpétuels ballonnements, j’ai trop de gaz



  • 2 votes
    maQiavel maQiavel 22 février 01:00

    @Norman Bates

    « Un délai de 11 minutes semble insuffisant pour que quelques mots (à priori simples) cheminent jusqu’au bout de mou qui sert de cervelle à la buse des Vosges...  »

     smiley 

    Mais pour le coup, je ne vais même pas le blâmer lui individuellement. C’est devenu un réflexe collectif sur ce site et ailleurs. Ce n’est vraiment pas le premier à me faire ce coup-là. Dès que tu te mets à contredire un certain récit sur les questions de l’islam en France, forcément tu es dans le déni. Et tu as beau dire que tu ne nies pas l’existence de problèmes, tu as même beau les énoncer, ça ne changera rien, c’est comme si du plus profond de leur trippes ils ressentent l’inverse. Ou alors c’est juste fait exprès pour décrédibiliser le contradicteur. J’imagine qu’il y’a un peu des deux.

    Ma seule surprise est que personne ne m’a encore qualifié d’islamo gauchiste … enfin islamopute et islamo collabo de l’autre troll n’entre pas en compte …  smiley

    Quoi qu’il en soit je connais ta position sur le sujet et je pense que tu as raison.



  • 1 vote
    maQiavel maQiavel 22 février 00:51

    Sinon, le bilan de l’échange avec le Conführer.

    En résumé, il vient avec des chiffres. Je me plonge dedans en lui répondant à chaque fois argument par argument. Puis à un moment donné, il se rend bien compte que ça ne fonctionne pas en poursuivant sur ce terrain, il se met à énoncer des absurdités sur le terme « écrasante majorité » et se lance dans des diatribes mélangeant plein de choses différentes entrecoupées d’insultes et d’affirmations péremptoires sans aucun lien avec ce qu’on développait. C’est le principe même des milles feuilles argumentatifs, il faut balancer un gros volume d’arguments sans se soucier de leur cohérence ou de leur rapport pour masquer la débandade. Evidemment, je ne suis pas tombé dans le piège qui consiste à y répondre un par un, ce que je faisais à l’époque et ça se terminait en un immense bordel tel qu’il devenait impossible de se souvenir du sujet de départ, ça allait dans absolument tous les sens, je croyais naïvement à l’époque que ce n’était que parce qu’il mélangeait tout mais j’ai fini par comprendre que c’est une stratégie. Donc je la décris. Et là sans aucune surprise, il écrit « il ne tente même plus de démentir ces éléments factuels ».  smiley

    C’est un sacré de troll des familles, il débarque toujours en paraissant sérieux et à la fin il se grime en clown. Mais c’était prévisible.  smiley



  • vote
    maQiavel maQiavel 22 février 00:31

    @pegase

    Bien sur qu’il y’a des problèmes ( je ne connais PERSONNE qui le nie ), et bien sur que l’existence de menaces de mort contre Mila sont tragiques mais c’est ça qui démontre l’existence de l’islamo gauchisme dans la France du XXI siècle ? On saute du coq à l’âne là, non ?

     

    « Il n’y a pas besoin d’aller bien loin, il suffit d’écouter Merluchon et sa bande de cinglés qui se défile à chaque attentat ..

    Il me semble qu’ils condamnent à chaque fois les attentats d’une part. Et d’autre part, je n’ai vu personne de son parti écrire ou dire qu’il trouve une inspiration révolutionnaire dans l’islam, si ? 

    Mais si vous me dites que vous ressentez et palpez l’islamo gauchisme en France parce qu’il y’a des problèmes, alors je n’aurai rien à répondre. Il est possible que cette notion soit aussi l’expression maladroite d’un ras le bol, ça je peux le comprendre ... 

     



  • 3 votes
    maQiavel maQiavel 22 février 00:18

    @Tchakpoum

    « Et à mon commentaire précédant, je vous avais expliqué que les évangiles (la nouvelle alliance pour les chrétiens) ne traitent pas des lois civiles. Il n’y a donc pas d’interprétation là dessus.  »

    Vous semblez ignorer que tous les chrétiens ne s’appuient pas que sur l’évangile d’une part et que d’autres part, des passages du nouveaux testament peuvent être interprétés comme des lois civiles ( comme l’interdiction de l’homosexualité pour ne prendre que cet exemple).

    « Après, si le chrétien décide d’une société théocratique, il contredit ce que dit l’évangile ».

    Selon votre interprétation. Car de toute évidence, des chrétiens ont bâtis des sociétés théocratiques. Ce n’est pas mon opinion, c’est juste un fait historique. Vous pouvez toujours dire qu’ils se sont trompés mais beaucoup de chrétiens vous répondront que c’est qui vous avez tort. Vous pouvez toujours croire que vous détenez les vérités absolues du religieux qui permet de distinguer objectivement le vrai du faux mais je suis au regret de vous annoncer que les chrétiens s’écharpent sur ces vérités depuis des millénaires.

    « La loi civile française interdit de battre sa femme. Le muslim peut sortir que c’est écrit dans son bouquin, sinon elle risque de faire des bêtises et c’est l’homme qui décide ». 

    Et un autre musulman peut lui dire qu’il a tort. Simplement parce que ces passages coraniques sont aussi interprétés différemment.

    « Si, parce que quand l’Algérie était française, les algériens n’étaient pas libres de créer leurs lois selon leurs envies et leur culture. Ce n’est pas leur religion qui a établi la laïcité, mais l’état colonial français ».

    Oui. Et ça ne change rien à ce que je disais : la religion islamique n’était guère étrangère au cadre juridique de la loi de 1905 puisqu’elle devait s’appliquer en Algérie. Vous ne répondez pas à ce fait historique, vous dites autre chose qui ne le contredit pas. 

    «  Vous pouvez contredire ce que j’écris, mais si vous ne répondez à rien, en ne répondant à chaque fois que "c’est votre interprétation" : c’est vrai, c’est usant  ».

    C’est votre interprétation de la Charia. En voilà une autre par exemple. Oui, c’est lassant, c’est exactement ce que je vous disais. Je suis obligé de répéter tout le temps la même chose. En somme vous me dites que le sexe des anges est masculin. Moi je vous répond que d’autres disent qu’il est féminin, neutre, ou hermaphrodite. Et vous revenez me dire qu’il est masculin. Forcément je vous répondrai la même chose. Comment on vérifie ? Et surtout quel est l’intérêt de débattre du sexe des anges ?  smiley



  • 3 votes
    maQiavel maQiavel 21 février 23:56

    Je rappelle juste ceci : pour qu’une loi juridique existe, il faut un corps politique et l’existence d’une puissance collective qui dispose du monopole de la violence pour la faire respecter, c’est-à-dire un Etat. Il n’existe pas d’Etats islamiques dans l’Etat français pour pouvoir faire exister une loi juridique religieuse.

    Par exemple, il existe une loi islamique en Iran qui oblige les femmes à porter le voile. Et elles sont sanctionnées si elles ne la respectent pas. Et c’est précisément ce sur quoi repose en dernier instance l’existence d’un système juridique, la mise en œuvre de la logique de l’interdit par la contrainte et la violence. C’est pourquoi le fait qu’une femme intériorise l’interdit de ne pas sortir de chez elle les cheveux au vent en France ne suffit pas à faire de cet interdit une loi juridique, il faudrait qu’il y’ait un Etat qui la pénalise si elle ne le fait pas pour qu’il en devienne un. En l’absence d’une telle sanction, cet interdit n’est donc rien d’autre qu’une règle qu’elle s’impose à elle-même. Ce n’est donc pas une loi juridique islamique puisqu’elle vit en France et qu’aucune puissance collective ne la sanctionnera si elle n’a pas ce comportement.

    C’est assez étonnant de devoir énoncer cette lapalissade qu’une loi juridique qui existerait par nature, ça n’existe pas, c’est un contresens et qu’il faut que certaines conditions sociales soient réunies pour la faire exister.  smiley



  • 2 votes
    maQiavel maQiavel 21 février 23:20

    @Tchakpoum

    « Les plus virulents opposants à cette loi étaient chrétiens Ah bon ? Comment ça se fait ?  »

    C’est très simple, leur interprétation et leur compréhension du christianisme les ont mené à s’opposer à cette loi.

    « Le muslim, oui, il peut dire qu’une loi civile contredit ce qui est écrit dans le Coran  ».

    Ce n’est pas parce qu’il peut qu’il le fait, et la grande majorité ne le fait pas ici en France. Par ailleurs, un chrétien peut aussi sortir un bouquin en disant : "c’est écrit dedans", que ce soit la bible ou le droit canonique. Je connais assez bien certains milieux chrétiens pour le savoir.

    « Par contre, depuis l’indépendance, la constitution algérienne a décidé que l’Islam est "la religion de l’Etat". »

    Et encore heureux qu’un peuple puisse décider de ses propres lois, mais ça ne change rien à ma réponse qui était que La religion islamique n’était guère étrangère au cadre juridique de la loi de 1905.

    « La charia n’est pas mon interprétation ». 

    Non, je dis que vous avez énoncé votre interprétation de la Charia. Et je vous réponds que non seulement elle n’est pas la seule mais que beaucoup d’autres la contredisent. Mais si vous voulez vraiment aller sur le terrain de l’essence religieuse, on peut y aller, c’est juste que c’est un échange que j’ai déjà eu à plusieurs reprises ici et je sais comment ça termine, donc ça me lasse un peu mais allons y.



  • 4 votes
    maQiavel maQiavel 21 février 22:57

    Le confurher nazional dit « 22% ce n’est pas une "écrasante minorité". Quand Marine Le Pen fait 22% aux présidentielles, personne ne dit qu’elle représente une "écrasante minorité de Français". » Donc le mec, le plus sérieusement du monde est entrain de faire un parallèle entre un score électoral qui permet de se qualifier à une élection avec un sondage concernant 22% de la classe d’âge …  entre 15-17 ans chez les musulmans et ça pour imposer l’idée que ce n’est pas une écrasante minorité en me parlant de perception des réalités  smiley . J’en arrive à un stade  je ne sais même plus dire s’il essaie de troller ou s’il est juste un peu bête smiley


    Tout le reste, c’est encore une fois de la diversion. A la base le sujet c’était le chiffre sur les musulmans qui estiment que la Charia est plus importante que la République. Et maintenant, il me parle des attentats de CH, de Mila de l’auto censure des profs, de l’apostasie, des mariages mixtes, du voile intégral… bref un pot-pourri dans lequel il met tout et n’importe quoi … à moins que pour lui, tout ça ce soit la manifestation du fait que 57 % des musulmans mettent leur religion devant les lois de la République. Mais comment il établit ce lien de causalité ? Ça voudrait dire que dans sa tête, les 57 % ne respectent pas la loi, portent le voile intégral et commettent des attentats ou comment ça se passe ?  smiley

    Et il explique ensuite que nous avons déjà d’autres formes de lois qui sont en application et il s’appuie sur l’essentialiste Alain Wagner qui explique que la charia est un système total qui se doit d’être adopté comme un bloc insécable, qu’accepter un peu de charia condamne à accepter toute la charia et que par conséquent consommer du halal mène à couper les mains des voleurs puisque tout est inséparable. smiley

    Sans même parler du fait qu’il arrive à parler de Trappes alors qu’il s’avère que le prof a raconté des énormités. Quelle bouillie, c’est incroyable. J’en arrive à me demander comment je faisais pour lui répondre à l’époque tellement il va dans tous les sens, enchaine les raisonnements absurdes et les affirmations péremptoires.  smiley



  • 2 votes
    maQiavel maQiavel 21 février 21:27

    @Tchakpoum

    « Si la séparation de l’église et de l’état a pu effectivement se faire, avec la création de l’espace laïc, c’est bien parce que la religion chrétienne porte sur les enseignements du culte et que la nouvelle alliance n’a pas compétence sur les lois civiles (« Rendez à César… »). »

    ------>Les plus virulents opposants à cette loi étaient chrétiens.

    «  la laïcité n’a pas été faite pour une religion comme l’islam »

    ------> La religion islamique n’était guère étrangère au cadre juridique de la loi de 1905 dans la mesure où le Parlement décida de l’appliquer à l’Algérie.

    « La charia concerne donc les lois civiles, qui ne sont pas les conventions que se donnent les humains à l’existence commune, mais celles du Coran dans une société théocratique ».

    ------> Ça c’est votre interprétation. Je peux vous en trouver beaucoup de différentes. Les arguments du type « le christianisme c’est ceci » ou « l’islam c’est cela » ne mèneront nulle part, on va partir dans un débat terriblement inintéressant sur la véritable nature de l’islam qui ressemble à celui sur le sexe des anges, je connais ça par cœur. L’important est ce que le croyant pense que sa religion est, et les musulmans de France adhèrent dans le grande majorité au régime de séparation, c’est ce qui importe.



  • 1 vote
    maQiavel maQiavel 21 février 21:11

    @perlseb

    Non, pas optimiste, combatif. Pour reprendre l’aphorisme de Victor Hugo, ceux qui vivent ce sont ceux qui luttent. Oui, il y’a de réels dangers mais ce n’est pas une raison pour se décourager, bien au contraire, plus ils sont périlleux et plus il faut être déterminé. Maurass disait que le désespoir en politique est une sottise. Ce n’est pas du tout mon bord idéologique, c’est le moins qu’on puisse dire, mais je suis en total accord avec ça. 



  • vote
    maQiavel maQiavel 21 février 20:56

    @pegase

    « L’idée que la gauche a remplacé le prolétariat par l’islamisme (ce que dit en gros cette dame dans la vidéo) ne me parait pas faux ... »

    La question n’est pas de savoir si ça vous parait faux ou pas. La question est de savoir si c’est faux ou non. Parce qu’une personne qui parle de façon convaincante peut dire des absurdités, ne vous laissez pas berner par vos propres impressions, revenez simplement aux faits. 

    Quel est ce parti ou ce mouvement de gauche en France qui a théorisé un remplacement du prolétariat par l’islamisme ? Si ça existe, vous devriez retrouver un tel document ou un tel discours. Pouvez-vous me le donner ? Et s’il vous plait, ne me sortez pas la note de Terra Nova pour capter l’électorat qu’ils ont qualifié de « France de la diversité », il n’y est à aucun moment question d’islam politique. 



  • 2 votes
    maQiavel maQiavel 21 février 20:39

    - Le conführer dit « Tout le monde il l’est Français. Cela ne veut plus rien dire ». Donc, pour retrouver du sens, tous les Français ne peuvent pas être Français, il y’a les authentiques et les factices. Le "nous", les "vrais français", ceux qui respectent la Nation, ses valeurs, ses symboles, son ordre contre un "eux", les étrangers, les "faux français", les musulmans et les collabos d’islamo-gauchistes. Ce qui est intéressant, c’est qu’en remontant le fil du XIXème siècle jusqu’à nos jours, on retrouve la permanence de ce discours dans une frange du spectre politique qui s’arroge le droit de décréter qui fait partie du peuple et qui il faut en exclure, ce sont juste les cibles et les anathèmes qui changent mais le principe est rigoureusement le même lorsqu’il s’agit de construire un ennemi intérieur. Après tout, ce n’est pas le conführer Nazional pour rien. smiley

    - La loi islamique une notion de droit dit-il. Alors, je rappelle qu’il n’existe en France qu’un seul système juridique en vigueur, celui de la Vème république. Et c’est cette lui qui permet de faire la distinction entre le légal et l’illégal. Il n’existe donc pas de lois juridiques véganes, communistes, chrétiennes, rastafaris ou islamiques. Ce n’est pas là mon opinion, c’est un fait juridique. Donc, forcément, en France la charia ne peut pas être autre chose que les normes et les règles édictés par la religion que chaque croyant s’impose à lui-même. Religion qui relève donc logiquement de la foi. Raison pour laquelle je réponds en toute logique « Est-il anormal pour un croyant de considérer que sa foi et les éléments qui la constituent soient plus importants que tout ? » Maintenant s’il existe des gens qui estiment qu’il existe des lois juridiques par essence ou par nature, moi ce n’est pas mon problème, ils ont le droit de croire en ce qu’ils veulent, même aux licornes volantes si ça les chante, moi j’essaie ici d’argumenter raisonnablement.

    - Chose marrante, le conführer Nazional décrète qu’une écrasante minorité ce serait entre 0 et 5%. Nan mais c’est comme ça, c’est le chef et en tant que tel, il connait les lois de la nature et de l’histoire, s’il dit ça, c’est que c’est vrai, les dégénérés d’islamoputes comme moi n’ont d’autres choix que de s’y soumettre, et si je mets derrière écrasante majorité des ordres de grandeurs différents des siens, c’est que je suis malhonnête. smiley

    -Tout le reste, comme je le prévoyais, c’est de la diversion. Il revient sur les 44% des Français musulmans qui soutiennent la loi interdisant le port de signes religieux dans les écoles, en faisant comme si je n’avais pas répondu précisément sur ce point. Il embraye avec d’autres types de considérations comme la loi sur la burka, les cours de laïcité ou à une épreuve à faire passer aux profs, des choses qui n’ont strictement rien à avoir avec la loi de 1905. C’est le mode de fonctionnement de ces gens, quand on ils sont coincés à un endroit, ils sautent vers plusieurs autres à la foi selon le principe du mille-feuille argumentatif.

    Et après il part dans des digressions sur les musulmans auquel il parle, il vaut le détour cet argument. Ah ben moi aussi j’ai parlé à Momo donc j’ai raison smiley

    . Et ça termine en apothéose avec le « diaboliser toute critique par nazification de l’interlocuteur » smiley . Alors que le gus a été le premier à m’associer à l’islamisme, maintenant il chouine parce que je l’associe au nazisme, au-dessus c’est le soleil comme dirait l’autre. Que ces gens-là adorent se victimiser à la limite je veux bien l’entendre, mais le plus incohérent, c’est que ce sont aussi les premiers à être vent debout contre la victimisation, eux ils ont le droit mais pas les autres ... smiley




  • 3 votes
    maQiavel maQiavel 21 février 18:23

    Commençons par ceci : « oh qu’ils sont gentils, ils daigneraient accepter de vivre chez nous selon notre loi, comme quoi il faut arrêter hein. Lol »

    Alors là je dis effectivement un grand LOL. Les musulmans de nationalité française ne vivent pas chez NOUS, ils sont chez EUX comme n’importe quel Français et les lois de la France sont LEURS LOIS, et en tant que telles, ils ont le droit comme n’importe quel citoyens de participer aux débats civiques en de les discutant, en s’y opposant ou en proposant des modifications voire carrément de nouvelles normes COMME TOUT LE MONDE. Que le conführer veuille les rejeter en dehors de la communauté nationale n’y change rien, ce n’est pas une opinion, ici et maintenant c’est un fait juridique. Effectivement c’est un point qui dit tout, qui montrent bien l’antagonisme radical entre lui et moi puisque je ne les considère pas comme un ennemi intérieur à rejeter. 

    Deuxième mise au point, si on veut parler de la laïcité rappelons que ses références normatives à privilégier sont la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, la loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Églises et de l’État, et la Constitution. Donc la laïcité dans la vie quotidienne, je ne sais pas ce que c’est, en régime de séparation, c’est l’Etat qui est laïc, pas les individus. 

    Maintenant que ces mises au point qui vont le faire taper du pied comme un enfant en colère qui n’a pas reçu ses bonbons, avançons sur ceci   « Les gamines qui se font faire des certif médicaux pour le chlore à la piscine, les gamins qui refusent des minutes de silence pour un koufar, 22% des 15-17 ans muz qui ne condamnent pas le massacre de toute une rédaction pour un simple dessin... Bien entendu, tout cela n’existe pas. C’est le "confuhreur" qui l’invente pour "créer de l’émotion". » Le conführer n’invente pas. Il énonce d’une part des faits divers et d’autres part reprend un chiffre de 22% des 15-17 ans … qui représente précisément une écrasante minorité. Donc ce que le conführer fait ici, c’est diversion puisque son propos ne répond en rien au mien.

    Continuons avec ça « Pour les jeunes, 57% estiment que la charia est plus importante que la République. » J’attendais de pied ferme ce sondage que j’ai d’ailleurs lu dans le plus grand des détails depuis des mois ( à lire ici au complet en téléchargeant le document, sans les titres alarmistes du Point). Et donc ? Est-il anormal pour un croyant de considérer que sa foi et les éléments qui la constituent soient plus importants que tout ?  smiley Moi-même je considère que ma foi est plus importante que la République, et ce, sans la moindre hésitation ( en vérité, ça m’étonne même qu’on ne soit pas proche des 100 %, je ne comprends même pas comment un croyant peut mettre un régime politique au-dessus de ses convictions religieuses mais soit). Ce qui ne m’empêche pas d’être attaché à la laïcité puisque précisément elle permet aux croyants de vivre leur foi avec le moins d’ingérence étatique possible.

    Et c’est pourquoi, dans l’étude la plus complète menée sur les musulmans de France à ce jour, celle de l’IM, on relève que 74 % des musulmans de France valorise leur foi comme un élément privé et non politique. Parce que c’est ça la laïcité dans le régime de séparation né en 1905, ce n’est pas le fait de mettre dans son cœur la République au-dessus de Dieu mais de ne pas faire intervenir ses croyances dans le champ politique. Mais poursuivons avec ce sondage IFOP, ça va encore plus loin. A la question « Personnellement, êtes-vous favorable ou opposé à la loi de 1905 qui garantit le libre exercice des cultes et impose le principe selon lequel l’Etat ne reconnaît ni ne subventionne aucun culte », 87 % sont favorables, on est même largement au-delà de l’étude de l’IM. Ce qui constitue bel et bien une écrasante majorité.

    Quant à la loi de 2004 qui ne recueille que 44 % d’assentiment de la part des sondés musulmans, précisons que s’opposer à cette loi n’est pas s’opposer à la laïcité, pour la simple raison qu’elle marque une rupture au régime de séparation. Ce n’est pas moi qui l’invente, lire à ce sujet Stéphanie Hennette-Vauchez dans « Séparation, garantie, neutralité... les multiples grammaires de la laïcité » on peut lire au point « De la neutralité des personnes publiques à la neutralité des personnes privées » ceci  :  « La loi du 15 mars 2004 marque assurément de ce point de vue une rupture : c’est en effet la première fois qu’un texte prescrit clairement une obligation de neutralité religieuse pesant sur des personnes privées (les élèves des écoles, collèges et lycées publics) au nom du principe de laïcité (…). La loi marque bien une rupture par rapport à l’état antérieur du droit : les formules, administratives et contentieuses, qui prévalaient jusque-là ne souffraient en effet aucune ambiguïté et affirmaient que le fait pour les élèves de manifester leur appartenance religieuse à l’école ne contrevenait pas au principe de la laïcité et qu’il en allait, en toute hypothèse, de leur liberté religieuse (CE, avis, 27 nov. 1989, n° 346893 ; CE, 2 nov. 1992, Kherouaa, n° 130394). » En fait, on pourrait même s’opposer à cette loi au nom de la laïcité pour revenir à un état antérieur du droit (je précise que ce n’est pas mon cas, je suis en faveur de cette loi, mais il ne serait pas du tout contradictoire de le faire). 

    La vérité, c’est que tout ce que je dis ici sur la laïcité, le conführer s’en contrefiche, ce qui l’intéresse ce n’est pas la laïcité d’ailleurs, c’est la Francité, donc des questions cultures qui n’ont rien à voir avec la loi de 1905. Ce qui est son droit. Mais dans ce cas, qu’il arrête d’utiliser l’argument de la laïcité dans sa propagande. Mais bon, l’islamopute que je suis réponds juste pour l’observer maintenant partir en diversion … smiley 



  • 1 vote
    maQiavel maQiavel 21 février 16:46

    @perlseb

    « Les constitutions sont parfaitement anti-démocratiques »

    C’est le mot. L’antidémocratisme a atteint un niveau de perfection dans une constitution qui décrit par ailleurs la République française comme démocratique. Moi, ces quenelles oligarchiques me font rire, faut avouer que les mecs ont le sens de l’humour smiley

    « Etienne Chouard doit se morfondre de plus en plus ».

    Aucune raison de se morfondre, au contraire, cet état de fait ne doit qu’augmenter la combativité de ceux qui veulent changer les choses. Plus les choses sont catastrophiques, plus ça valide ses analyses. Et même s’il se morfond, d’autres continueront le combat. La vie est un combat. 



  • vote
    maQiavel maQiavel 21 février 16:24

    @pegase

    Il y’a tellement d’approximations historiques dans ce qu’elle raconte qu’elles seraient trop longues à relever. Je ne prendrai que quelques exemples. En Iran, en 1979 de nombreuses mouvances et partis se sont convenu de renverser le régime dictatorial du Shah. Pas juste la gauche. Créer des racines à l’islamo gauchisme sur cette base n’est donc pas pertinent. Le retrait des troupes soviétiques d’Afghanistan ne s’est pas déroulé en une seule journée. Il a pris au moins 8 mois : du 15 mai 1988 jusqu’au 15 février 1989. Le fait que cette dernière date suive celle de la fatwa de Khomeini n’en fait pas une coïncidence ni des événements reliés. Là c’est abracadabrantesque. C’est tellement grotesque qu’on se demande pourquoi elle n’a pas évoqué la date du 14 février 1989, date où Khomeini prononce à la Radio sa fatwa contre Rushdie, en allant jusqu’à y voir un obscur rapport avec la Saint-Valentin. Bref, elle raconte n’importe quoi et le fait qu’elle le dise avec autant d’assurance est inquiétant.

    Si on veut vraiment parler sérieusement d’islamo gauchisme et lui donner une existence, il faut s’intéresser à « Le prophète et le prolétariat » de Chris Haman ( texte passionnant au passage) et à ses conséquences historiques. On pourrait aussi s’intéresser à « La théologie de la libération de Ali Shariati ». Et là, on pourrait lui donner la définition suivante : un mouvement révolutionnaire de gauche qui trouve dans l’islam une inspiration dans sa lutte contre le capitalisme et l’impérialisme. Là oui, c’est pertinent, il y’a clairement une conjonction entre la gauche et l’islam politique. Mais le hic, c’est que je ne connais en France aucune personnalité publique de gauche et aucun parti de gauche qui se réclame de l’islam. Et c’est là que les tenants de l’islamo gauchisme vont répondre « ouéééé méééé c’est pas dit ouvertement, c’est insidieux, c’est dans leur intention, dans les non dits, ça flotte dans les airs »  smiley pour continuer à créer du flou autour de cette notion ( et pour cause, un anathème doit avoir un flou sémantique pour qu’il puisse être attribué selon le bon vouloir de celui qui l’utilise).

     



  • 4 votes
    maQiavel maQiavel 21 février 15:49

    Voilà, notre Conführer nazional me traite d’islamo-collabo en utilisant encore une fois au passage la stratégie de l’émotion instrumentalisant les attentats pour me décrire comme immonde sur le plan moral. Sachant que j’ai déjà été traité d’islamo gauchiste, on voit bien comme je le disais que les deux notions sont interchangeables, ce qui est exactement ce que je disais.  smiley

    Pour revenir sur la propagande de ces mouvances ( que le conführer nazional appelle la REALITE en sautant sur sa chaise comme un cabri), ce qui fait son efficacité, c’est le manque total de scrupules de ceux qui en usent. Les mensonges ne sont pas un problème pour eux, même quand on le leur met sous le nez, ils reconnaissent tout au plus des petites approximations et continuent en en inventant d’autres. Par exemple plus haut, le conführer nazional écrit « La laïcité est un concept totalement absurde pour la plupart des représentants de l’islam ». Alors qu’ailleurs il avait écrit « Ils ( les musulmans) n’ont qu’à se démerder pour se structurer eux-mêmes. Le pb est justement qu’ils en sont infoutus ». Donc les mecs ne sont pas structurés mais en même temps ils ont des représentants.  smiley C’est la structuration de Schrödinger, elle existe mais en même temps elle n’existe pas, c’est en fonction de ce qui l’arrange.  smiley

    Pointer cette incohérence dans son argumentation ne servirait à rien. Il va m’accuser de déformer ses propos pour ne pas avoir repris l’intégralité de son post et partir dans d’autres diversions. Alors qu’on voit dans les stats que la grande majorité des musulmans n’est pas opposé à la laïcité telle qu’elle existe depuis 1905 et qu’elle fait de sa foi un élément privé. Mais pour éluder ça, il vaut mieux inventer une structuration de Schrödinger à la tête de laquelle les chefs seraient opposés à la laïcité. Comme ça, ça fait des musulmans un danger.

    Parce que le but est là dans cette propagande, faire des musulmans un corps étranger agressif par essence et menaçant l’identité de la vraie France attaquée et souillée en usant de la rhétorique de l’invasion, de la colonisation et du génocide. Ce ne sont pas les cerveaux qui sont ciblés mais les émotions en vue de créer une angoisse civilisationnelle. Et avec l’ouverture de la fenêtre d’Overton que les coups de butoir de ce discours agressif a créé, on se retrouve avec un gouvernement, qui dans une optique électoraliste se retrouve à flatter ces bas instincts et à nous pondre des lois et des mesures restreignant les droits.

    Le plus effrayant n’est même pas qu’argumenter rationnellement ne sert plus à rien. Le plus effrayant, c’est peut-être que ceux qui s’opposent à cette rhétorique et aux mesures politiques qu’elles provoquent devront peut-être se résoudre à se lancer à leur tour dans ce genre d’opération de manipulation des affects et de mensonges, hypothèse de la reine rouge oblige. Changer de paradigme par nécessité politique et aller sur ce terrain instaurerait définitivement le règne de la bêtise, ce serait une renonciation à l’idée même de citoyenneté, ce serait la démonstration que Bernays et les autres manipulateurs d’opinion ont toujours eu raison en fin de compte ...  smiley



  • 1 vote
    maQiavel maQiavel 21 février 14:52

    @Antigone Polynice

    Merci pour cet article qui donne des éléments de contexte importants.

    En gros, grâce à une jurisprudence datant de 2008, il était devenu possible aux associations anti-corruption de se constituer en partie civile mais à condition qu’elles démontrent leur intérêt à agir pour un intérêt général. Mais comme cette démonstration pouvait poser des difficultés, des associations anticorruptions ont demandé une habilitation légale. Ce qui va effrayer un député UMP soucieux de sauver ses comparses ( voir lui-même ) empêtrés dans des magouilles et va le mener à déposer une proposition de loi qui interdirait une telle habilitation et toute action associative future. L’article qui date de 2012 s’arrête là mais j’imagine qu’après débats et modifications, il en est sorti en 2013 cette histoire d’agrément à renouveler tous les 3 ans … par le gouvernement lui-même  smiley . En bref, les députés ont mis échec et mat les associations anti-corruption. Si j’ai bien compris, tout se jouait en 2013 avec cette proposition de loi. Ce qu’on voit aujourd’hui avec Anticor n’en est que la conséquence.

    Et pendant ce temps-là, des associations de lutte contre le racisme et l’antisémitisme comme la LICRA peuvent se porter partie civile contre Dieudonné ou d’autres et toucher du pognon quand elles gagnent leurs procès, ce qui les incite à en intenter de nouveaux puisque de toute façon, elles n’ont rien à perdre et tout à gagner. C’est merveilleux on voit bien où vont les priorités. (Cela dit, selon l’article, ces associations sont aussi concernées par cette histoire d’agrément).

    Mais j’ai honte de ne découvrir ça que maintenant. Je vais tenter de m’informer un peu plus sur le sujet. Mais de manière générale, en terme d’indépendance de la justice, c’est vraiment n’importe quoi en France quand on compare aux pays anglo saxons. 



  • 1 vote
    maQiavel maQiavel 21 février 14:04

    @Tchakpoum
    Pour le coup, dans cette histoire, c’est la seule chose qui me réjouit. Mais "la gauche" comme vous dites est trop conne pour comprendre à mon avis, elle va juste chouiner sans saisir qu’elle a elle même jeté les jalons de sa propre anathématisation. 



  • vote
    maQiavel maQiavel 21 février 13:57

    @Eric_F

    « Ce n’est en effet pas une question de Constitution, mais de ceux qui l’appliquent et de la manière dont ils l’appliquent ».

    Si ça dépend de celui qui l’applique alors c’est un problème de constitution. Parce qu’une bonne constitution devrait prévoir la possibilité que les pires gouvernants arrivent au pouvoir. Une constitution qui ne serait fonctionnelle que parce que les gouvernants sont bons serait médiocre, son existence serait aussi absurde qu’un système immunitaire qui ne serait fonctionnel qu’en l’absence d’infections. C’est à ça que devrait servir une constitution, anticiper sur le pire en prévoyant des mécanismes de protection adéquat.

    Cela dit, je suis d’accord avec vous sur le fait qu’une sixième république qui ressemblerait à la quatrième n’apporterait que davantage de confusion. Mais qui dit sixième république ne dit pas forcément qu’elle doit être parlementaire.



  • 2 votes
    maQiavel maQiavel 21 février 13:26

    @Norman Bates

    Il est évident qu’il y’a derrière la mise en avant de ces sujets une stratégie de diversion de la part des gouvernants. Le truc, c’est que dans le contexte de crise identitaire en France, ça ne peut que fonctionner, il ne peut pas en être autrement. C’est comme lorsque t’es face à un excellent pugiliste qui boxe à la mexicaine, tu sais qu’il est sur le point de décocher un crochet du droit au foie, tu le vois même venir, mais tu ne peux rien faire pour l’éviter. Tu n’a pas d’autres choix que d’accepter de prendre ce coup et de penser au prochain mouvement. 

    A ce stade, il faut juste accepter ça.