• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Les commentaires de TchakTchak



  • 1 vote
    TchakTchak 11 août 16:13

    @Norman Bates

    Merci Norman,

    Ces deux vidéos restituent bien les choses.
    Je trouvais que Chrystel Camus devenait presque agressive à l’égard de Bigard avec ses dernières vidéos. Mais elle était aussi coincée avec ses engagements auprès des salles réservées et il fallait bien qu’elle préserve son job et sa boite de prod.
    Bigard dit sincèrement les choses dans son message, reconnaît ses difficultés et refuse d’enfoncer Dieudo. Dieudo lui est reconnaissant dans cette vidéo et refuse aussi de l’enfoncer.
    Du coup Chrystel Camus fait cette dernière vidéo en compassion.
    Rien que de la bonne intelligence entre les 3 aux difficultés qu’ils rencontrent.

    Et la nouvelle idée de Dieudo est chouette pour sortir "Foutu pour Foutu" par le haut, en engageant parmi la nouvelle génération d’artistes ceux qui n’ont pas froid aux yeux et sont en mesure de continuer la bonne vieille satyre française capable de péter les interdits de pensées dans lesquels on nous enferme.
     
    Chapeau les artistes, y compris Camus.





  • vote
    TchakTchak 8 août 12:10

    @TchakTchak

    Mais les objectifs ODD 2030 sont vampirisés par l’oligarchie mondiale... (et non pas OOD). 



  • vote
    TchakTchak 8 août 11:42

    @shouitte
    .

    Le problème est que c’est Charybde ou Scylla et ça me fatigue.

    Taïwan a la Chine sur le dos, je comprends que ce pays n’ait pas envie de se faire manger par cette superpuissance. Le crédit social, ça ne m’intéresse pas non plus. Mais les objectifs OOD 2030 sont vampirisés par l’oligarchie mondiale qui a la même finalité de contrôle numérique du bétail humain. "Vous n’aurez plus rien et vous serez heureux" : le promoteur Klaus Schwab ne se gène même plus pour l’expliquer. Et les chefs d’Etats de l’UE + Pustula, lui rendent compte publiquement chaque année au WEF. Cet agenda avance bien : le covid, puis la guerre Ukrainienne sont des bons accélérateurs pour dépouiller les pays atlantistes de leurs économies.

    Restent les pays du Sud, qui ne jouent plus le jeu des injections déletères, préfèrent les soins précoces, et qui refusent de se tirer des balles dans le pied avec les sanctions contre la Russie. La candidature de l’Algérie au BRICS est une bonne nouvelle, qui montre qu’il est possible aux pays de Sud de rester non alignés. Sauf que la Chine et la Russie sont déjà dans le BRICS, ce qui annoncerait alors un déplacement des blocs géopolitiques Est/Ouest, vers les blocs OTAN/BRICS. En ce sens, Washington a intérêt à aggraver la crise entre la Chine et Taïwan pour maintenir dans son camp les pays à sa puissance impériale.



  • 1 vote
    TchakTchak 7 août 00:35

    @JPCiron

    Déjà, pendant l’existence des royaumes de Judée et Samarie, on peut constater que les territoires ne sont pas mélangés avec celui des Philistins et la Torah a assez montré que les Hébreux les détestaient.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Philistins#/media/Fichier:Royaumes_autour_d’Israel_en_830.svg

     

    J’avais délaissé wiki, car quand on tape « Palestine « ou « Palestiniens », tout est dispersé (Jimmy Walles, le fondateur de wiki est Youg Global Leader au WEF de Klaus Schwab, pouet-pouet).

    Mais en fait l’article sur les Philistins est très fourni et intéressant.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Philistins

     

    Les peuples de la mer ont quand même pas mal envahi Canaan, y compris détruit des villes. Pour la Philistie, qui était de langue indo-européenne (non sémite, donc) la bande qui s’étend de Gaza à Ashdod, les fouilles archéologiques racontent que ce sont Egéens (Crête, Chypre…). Il y a bien eu cinq royaumes Philistins, ou cités-Etats : Ashdod, Ashkelon, Gaza, Gath, Éqron, ces deux derniers se trouvant à mi-chemin entre Tel-Aviv et Jérusalem, donc pas sur la façade maritime.

    Ces cités côtières ont été construites à l’arrivée des Egéens (Gaza en -1190, Ashdod en -1050, avec le culte de Dagan, dieu des semences et de l’agriculture). Tandis que Gath et Eqron ont été reconstruites, avec le culte de Baal-Zeboub (Belzebuth), qui contrôlait les mouches et insectes, pouvant devenir des ravageurs agricoles. Ces Philistins pratiquaient donc les cultes présents à Canaan, qui ont précédé la religion hébraïque (la Torah a été écrite à l’époque Babylonienne, après la destruction des royaumes de Judée et Samarie/Israël).

    Les Egéens sont venus avec leurs techniques et connaissances, y compris militaires et ont formé peut-être une aristocratie en se mélangeant avec les tribus de Canaan, bédouins, pêcheurs, mais aussi qui avaient déjà construit des agglomérations au IIIème millénaires, avant l’arrivée des Amorréens.

    Des infos intéressantes sur les cinq cités Philistines (rentrer la cité dans la fenêtre de recherche)

    https://wikimonde.com/article/Gath



  • vote
    TchakTchak 6 août 14:38

    @juanyves

    Ah, enfin, à votre deuxième message on entend des premiers clics de neurones dans votre chaos.

    Vous avez postulé que tout a commencé avec les croisades :

    Tu oublie que au départ il y a les croisades : massacre, occupation. Puis ce sont les différents empires musulmans.

    D’une part Le proche Orient a été occupé au moins depuis les Assyriens, c’est donc bien antérieur aux Croisades : il y a quand même, grosso modo, 1500 ans  d’écart. Avec des périodes plus ou moins douces aux habitants, selon, je n’en ai pas les détails ici. Et Les Hittites n’y étaient pas : c’est un empire essentiellement anatolien qui n’a mordu que 50 ans jusqu’à Byblos, actuel Liban : https://fr.wikipedia.org/wiki/Hittites#/media/Fichier:Carte_Fr_Hittites.png

    D’autre part, j’avais daté les Palestiniens des peuples de la mer et JPCiron m’a corrigé qu’ils ont une origine, Cananéennes, ou Armoréenne.

    Il s’agit donc d‘un peuple très ancien, sans Etat, ou cité-Etat, ou royaume marquant dans l’histoire. En tout cas, il n’y en n’a pas de trace historique. Ou il faut remonter à deux et trois millénaires avant JC, oscillant entre les pénétrations et influences Phénicienne (Byblos) et Egyptienne.

    Vous vous êtes fabriqué une histoire humaine complètement occidentalo-centrée dans votre tête. J’ai essayé de vous apporter quelques dégagements pour vous suggérer que le paysage est autrement plus large que ça. Et votre dernier commentaire semble indiquer que ça réagit un petit peu.



  • vote
    TchakTchak 6 août 12:44

    @JPCiron

    Merci de l’info.
    L’expression "peuples de la mer" a été formée par des hiéroglyphes Egyptiens : Peleset, racine de Philistins, mais aussi d’autres peuples côtiers.
    On ne sait pas bien leur origine, elle est diverse et les groupes sont arrivés de façon dispersées. On renseigne même des causes telluriques et climatiques :
    https://www.lajauneetlarouge.com/les-peuples-de-la-mer-et-leur-histoire/.

    Maintenant, comme votre document le renseigne, il y avait sans doute, une population indigène, ou antérieure sur ce territoire côtier, voisine alors des Phéniciens (l’actuel Liban débordant jusqu’à la Syrie maritime). 
    Ce qui est sûr est que cette façade maritime était fertile à l’âge du bronze : il n’y avait donc pas de raison que la dite Canaan n’ait pas été habitée. Le tablettes Sumériennes, donc antérieures à la Torah, avait nommé ces populations "Amoréens", ou "Amorrites".



  • vote
    TchakTchak 6 août 10:32

    @juanyves

    Heu... Le message était pour vous



  • vote
    TchakTchak 6 août 10:15

    Les Palestiniens étaient les Philistins, arrivés parmi les peuples de la mer vers 1200 av JC, établis sur la côte du Proche Orient de Gaza à Jaffa, qui appartenait à l’Egypte des Rois. Ce territoire est passé sous domination Assyrienne (durant lequel les Royaumes de Juda et d’Israël ont existé), Babylonienne, Perse, Grecque, Romaine, Arabe (à la mort de Mahomet), Franc (Etats Latins d’Orient), Mameluck, Ottomane, Palestine mandataire Britannique, durant laquelle un foyer national juif a été créée conformément à la déclaration de Balfour adressée à Walter Rothschild.

    Si la « communauté internationale », c’est l’ONU, Israël est hors la loi, puisque cet Etat agit en contradiction à 35 résolutions qui ont été prononcées à son encontre.

     

    Concernant les Huns qui font rire.

    Les Mongols sont aujourd’hui des gens placides, extrêmement accueillants, ils ont aussi l’un des plus hauts QI du monde et savent vivre en harmonie avec la steppe pourtant fragile et austère. Attila, la Horde d’Or, Gengis Kahn et Tamerlan ont pourtant été les plus grands massacreurs de l’histoire, avec un total de plusieurs dizaines de millions de morts durant une période de population mondiale qui a évolué de 250 à 500 millions. Ils ont peut-être même tué plus que les conquêtes islamiques, qui ne se sont portant pas économisées. La chaîne de montagnes Hindu Kouch en Afghanistan veut dire "Massacre Hindou" : les conquérants musulmans ont tout simplement fait disparaître les populations bouddhiques de ce territoire, et de l’actuel Pakistan, ce qu’on appellerait aujourd’hui du nettoyage ethnique

     C’est Attila qui a déclenché le déplacement massif des populations européennes d’Est en Ouest. Par exemple les Wisigoths, des Germais qui vivaient dans l’actuelle Ukraine ont été repoussées jusqu’au détroit de Gibraltar, faisant les Espagnols d’aujourd’hui. C’est l’une des raisons à la réputation des Celtes bagarreurs dont les tribus ont été déplacées dans tous les sens, à choisir entre les peuplades hunniques, les Romains, ou les peuplades repoussées par les Huns ou encore à la réputation de "poudrière des Balkans".

     

    Quand on ne sait rien à rien, il est normal de penser à partir du présent que les blancs ont toujours été la raison unique et constante de tous les malheurs du monde depuis le néolithique. C’est comme si on pensait que le lait vient de l’usine qui l’a conditionné en brique de carton.



  • vote
    TchakTchak 5 août 07:48

    @DantonQ

    Oui, vous avez raison, sauf à parler du monde libre, qui est une grosse blague.

     

    On est pour le droit des peuples, ou on ne l’est pas, même si la frontière est difficile à trouver entre le droit de la nation à son intégrité et celui de sa partie avec un peuple qui revendique sa souveraineté. Taïwan fait toujours partie de la République de Chine, qui date de 1911 et a succédé à la Chine impériale. L’île n’a jamais fait partie de la République Populaire de Chine, qui date de 1949.

    Donc, oui, Tsai Ing-Wen est libre d’inviter qui elle veut. J’ignore si elle a une capacité souveraine de décision ou si elle est complètement à la main des US, un peu comme le Japon, mais je ne peux pas le dire à sa place.

    Ce serait malhonnête de reconnaître le droit aux Criméens à choisir leur destin et de refuser aux Taïwanais de choisir le leur. La solution intelligente serait de reconnaître l’existence de Taïwan et de la Chine Populaire, ou une structure fédérative entre ces deux entités conditionnée à la reconnaissance de la pleine existence de l’autre partie. 



  • vote
    TchakTchak 4 août 10:08

    @Jean Keim

    Nous ne sommes pas des animaux, toute la différence est là.

    Nous sommes de l’espèce homo, descendante de celle du singe, vertébrés, mammifères. Nous sommes des animaux terrestres, pas des créatures de la galaxie d’Andromède.



  • vote
    TchakTchak 4 août 09:47

    @Norman Bates

    Bon, je vous laisse medialter…. On peut reconnaître un canal historique au peuple juif, la fonction d’une diaspora est bien de créer une organisation apatride qui supplante les limites nationales. Et l’histoire a noué des rapports de faux-frères entre juifs et chrétiens assignés par la Bible comme soldats du peuple élu par lui-même. Mais il y a de la concurrence.

    - L’oligarchie économique et financière a le vent en poupe. et belle mer.

    - Et le piège ukrainien qui s’est replié a montré que l’Etat profond washingtonien n’a pas dit son dernier mot. Pelosi fait son tourisme à Taïwan, pour rappeler que l’empire fait ce qu’il veut sur la planète. Biden se fait applaudir en vue de midterm de son meurtre par drône, qui, d’une pierre deux coups, rappelle que la gentille Saoudie pétrolifère n’y est pour absolument rien dans la tuerie spectaculaire de 3000 ressortissants de son pays.



  • vote
    TchakTchak 4 août 09:39

    @Conférençovore

    Je ne les oppose pas. Leurs combats respectifs ne s’opèrent pas sur le même plan. Dieudo utilise l’humour pour un combat métapolitique qu’il auto-alimente depuis des années. C’est aussi un business. EZ opère dans une forme de nationalisme politique.

    Vous ne les opposez pas, mais la comparaison est vite inégale. Les bouquins de Zemmour, c’est un bizness aussi, qui a trouvé son public, on a tous un gagne-pain. Et ses propos sur les femmes ne sont vraiment pas piqués de hannetons, sans compter qu’il s’est entiché d’un gamine dont il pourrait être grand-père et s’affiche avec elle, enceinte, devant sa femme dont il n’a pas divorcé et leurs enfants. C’est une drôle de France catholique qu’il nous chante là. Et Dieudo, je peux le charger avec son escroquerie à l’assurance, qui a été infect aussi avec Laurent louis dont sa démarche semblait sincère.

    Dieudo dénonce les juifs qui veulent décider à notre place ce qu’on doit penser, Zemmour dénonce le grand remplacement avec une population qui ne va pas apporter du bien-être à nos enfants. Moi, ça me va. Diviser pour mieux régner : ça marche bien car les êtres humains (en tout occidentaux) ont la tendance à la pensée monocausale.



  • 6 votes
    TchakTchak 3 août 10:00

    Arf, Moa le turfiste, qui prend Ago pour une course de petits chevaux aux éditeurs de vidéos qui font le plus de buzz. Et qui ne voit que des jaloux partout alors que vous piquez les liens sous les articles des autres pour espérer aiguiller sur votre compte le foisonnement des échanges chez les autres

    Hé, mat-hac, au moins, il va chercher ses articles sur le net, pas chez les autres auteurs d’Ago. Plus relou que Moa, ça n’existe pas.



  • 1 vote
    TchakTchak 3 août 09:50

    @Norman Bates

    Je voyais bien, mon cher Norman, que vous étiez sous influence de ce mauvais garnement, plein de feux et d’épaisses fumées : medialter…

    J’avoue moi-même avoir été ahuri qu’Israël ait été choisi comme pays expérimental aux injections délétères. Je n’ai pas d’explication, si ce n’est qu’ils ne sont pas fortiches en tout et peuvent quand même se mettre le doigt dans l’œil jusqu’à l’omoplate. En tout cas Attali ne verra pas de son vivant Jérusalem comme capitale mondiale. Et de toute façon, si on imagine Israël repris par les muslims du M.O. encore plus féroces qu’eux, ça peut déplacer les problèmes chez nous, mais pas avancer notre souveraineté et la vie à la Française.

    J’ai lu tout Koestler durant mon adolescence. Il a été sioniste de première heure pour la création de la cité idéale et communautaire d’Israël. Il est l’un des créateurs du Betar pendant les années 20, quand il était étudiant à l’école polytechnique de Vienne. Il se battait parmi les étudiants à l’escrime, (sans bouchon au bout), juifs contre natios, qui se recousaient ensuite la peau entre eux, la direction faisant semblant de ne pas voir. Il est parti deux ans vivre en Kibboutz pour participer à la création de l’Etat. Mais il a été aigri par le complexe de supériorité des juifs, au point d’avoir fini par livrer le lourd secret de famille, dans son essai ravageur : il existe une 13ème tribu ! Le peuple juif a ses Judas et heureusement. Plus récemment, il y a eu Zelenko, dont votre article en modération a été mangé, si j’ai compris.

    On n’a pas fini avec eux, ce n’est pas moi qui le nierait. Mais il faut avouer qu’un BHL, c’est de la faute des Français : des mégalos et salopards, comme lui, une société en produit toujours, la maladie, c’est quand celle-ci les place au pinacle.



  • vote
    TchakTchak 3 août 09:25

    @Conférençovore

    En quoi cela concerne-t-il les muz en France (je dis bien "en" car soyons clairs... pour moi les muz ne peuvent être DE France) ?
    La réponse est évidente : c’est du tribalislme.

    Oui, en effet, je connais même bien le sujet. Je n’en fais nullement une question manichéiste, simplement de curseur à une loi naturelle qu’il est idiot de nier. Le tribalisme juif, ça marche fort aussi, mais ils n’emploient pas les mêmes moyens.

     

    Qui utilise les couteaux au quotidien en France au juste ?

    Les muslims. On les appelle alors des déséquilibrés. Egorger est un sport muslim, ce n’est pas dans l’ADN FDS qui n’a pas cette sauvagerie. Ni des peuples non musulmans.

    Il y a l’autre mot de ma phrase que vous n’avez pas repris : la bombe. Vous ne pouvez pas décorréler non plus les joyeusetés otaniques françaises qui abîment ou détruisent des pays muslims, les ventes d’armes aux Saoudiens pour tuer au Yemen. Ça fait trois présidents, déjà, qui n’en ont plus rien à foutre du droit international, alors que la France est, de fait, l’un des cinq pays garants. Même si ce n’est pas de votre faute ni de la mienne. A moins que vous souhaitiez que la France renonce à sa voix permanente à l’ONU ? Elle n’a plus de politique internationale mais ne fait que suivre ses commanditaires : les US en premier, Israël et les pétromonarchies en seconds qui ont fait dire à Hollande "Il faut punir Bachar". Quand DAESH en appelle à la stratégie des mille entailles en France, les muslim ne s’emmerdent plus, ce pays, pour eux, ne mérite plus aucun respect : il a subi le plus d’attentats de tous les pays occidentaux.

     

    [Mondialisation/mondialisme]

    Oui, bon, vous m’avez compris. Je ne parlais pas du fait de l’internationalisation des échanges, mais de la création en cours d’une gouvernance mondiale qui vole aux nations leurs souverainetés. Klaus Schwab, c’était encore du complotisme de ceux qui croyaient aux Illuminati il y a un an, ils en parlent encore les zozoticiens ? Ici même, je n’ai pas souvenir de vous, mais les maQiavel, Gollum et même Yoananda le disaient. Je suis pour le renforcement du vrai droit appartenant à l’ensemble des nations en mesure d’arrêter les guerres, les ingérences et de punir les pays qui les font. Et je suis pour le désarmement nucléaire mondial. Le droit inter-national sert au maintient des nations, je suis nationaliste, je suis contre son retournement pour en faire une gouvernance mondiale aux mains de démiurges qui ne peuvent faire autrement que conduire numériquement un parc de 8 milliards de zumains à domestiquer.

     

     Vous voyez physiquement l’immigration, mais c’est un phénomène qui s’explique à plusieurs entrées. Depuis Mitterrand, et avant, la communauté juive, en tout cas celle qui décide, a pris un contrôle intellectuel, politique et médiatique pour détruire la nation Française, tandis qu’il est interdit de parler de la leur. L’emprise des pétromonarchies et leur islam, violent : je n’ai rien à vous apprendre là-dessus. Et les US… Bref, c’est comme un organisme qui s’affaiblit envahi de vermine et attaqué par ceux voisins. La guerre culturelle est totale : si vous vous contentez de dénoncer l’immigration, bah, vous êtes juste un raciste et puis c’est tout, car la pensée de l’intégrité du pays et de la population a déjà disparu. Après, Zemmour a fait du bon travail pour péter l’interdit de dénonciation de l’immigration. Comme Dieudo a fait le sien pour péter celui de l’emprise intellectuelle de la communauté juive. Pourquoi les opposer ?



  • vote
    TchakTchak 2 août 14:00

    @Conférençovore
    .

    J’ai simplement dit que ce n’est pas la peine de prendre parti, le déballage est en cours. On en saura sans doute un peu plus les semaines qui viennent.

    .

    Non, je n’ai pas vu de spectacle de Dieudo en vrai. Mais oui, j’en ai vu assez sur ordi, avec des balayages de caméras vers le public, pour comprendre qu’il est à forte présence muslim. Et je sais bien que le parcours humoristique de Dieudo a été de s’en prendre au phénomène juif, pas muslim. Comme Soral. Je sais bien qu’il y a une antijuiverie islamique. Il y a des raisons réelles : ceux qui ont pouvoir sur la communauté juive font chier les Palestiniens et le M.O. (7 pays en cinq ans). Et aussi qu’elle est fondée sur la compétition entre ces monothéismes abrahamiques qui se disputent leur même dieu et font chier une bonne partie de l’humanité depuis des millénaires. Les cathos, en France en tout cas, étant hors course à cette compétition, ce sont plutôt les chrétiens US qui continuent la danse sur les volcans.

    .

    Cet historique que je fais de la censure en France, est notamment pour montrer que les causes s’alimentent entre elles, avec le choix imposé pour les autres entre les chips devant la tévé ou le métal dans la vraie vie, la bombe ou le couteau.

    Le premier voyage de Trump président, avec sa psychologie, été de montrer où sont les chefs. Il a commencé par l’Arabie Saloperie, qui attise depuis des décennies l’extension de l’Islam intolérant et terrorisant, avec leur bouquin de merde, grâce au pétrole et au hajj. Ensuite il est allé en Israël, la capitale du peuple de la diaspora qui a toujours vécu ses rapports ambivalents avec les peuples producteurs, à la recherche du fric à pomper, comme le fracking. Enfin, lui-même ne s’est jamais dépêtré de l’Etat profond thalassocratique impérialiste, et de toute façon, il est lui-même un joueur de poker tricheur, pas de relations internationales selon les règles de droit.

    .

    Chacun a ses tropismes, Norman, c’est le monde juif, vous, c’est l’immigration islamico-africaine, moi, c’est le phénomène de la mondialisation avec la gouvernance planétaire. Simplement, il faut avant tout admettre le cumul des causes qui entretient le cauchemar, sinon on y participe en disputant celle qu’on préfère contre celles que les autres préfèrent. Et le nœud de vipères ne sera jamais dispersé. Et je le dis à vous, ça vaut aussi pour Norman qui ne m’a toujours pas expliqué la précipitation à la détérioration du peuple élu à la seringue de Pfizer élaborée par un membre de la communauté qui sait ce qu’il fait. Sans compter les boumeurs FDS qui nous ont mis dans ce merdier, à l’exemple de juanyves qui en est à expliquer que la burka c’est bien, car ça protège les femmes.

    Je sais qu’on a une limite cognitive anthropologique : savoir mettre en face l’ennemi, mais ne pas voir l’autre qui est derrière. Avoir plusieurs ennemis qui ne s’entendent pas entre eux, ça existe aussi. 



  • 1 vote
    TchakTchak 2 août 07:56

    @Conférençovore

    Vous allez un peu vite en conclusion. Ici, la productrice Chrystel Camus vide son sac.

    https://www.youtube.com/watch?v=EAEACFzkLuo

    https://twitter.com/chrystelcamus

    Bigard criblé de dettes, ça met un homme en panique. Alcoolique, ça peut le rendre craintif d’un programme fourni et serré de représentations à soutenir.

    En tout cas, les deux artistes se sont vu deux jours en juin, ont discuté de spectacle commun et la productrice a lancé des réservations de salles.

    Après, entre un Bigard qui se débine (pas la première fois) et un Dieudo qui force la main voir tente d’avoir le fric pour lui (pas la première fois non plus) : l’affaire s’est mal déroulée entre eux. Et c’est le spectacle qui semble foutu.

    C’est dommage, l’affiche est chouette et les deux, chacun à sa manière, sont des vestiges encore vivants d’une époque où le Français avait le droit de tout dire, depuis toujours.

     .

    On pourrait faire un historique de la censure, il y aurait de quoi faire un bon bouquin.

    - La loi Pleven de 1972, contre les discriminations raciales. Elle a fait passer la société de la défense des droits individuels à celle de la défense communautaire, avec création d’associations qui intentent des actions juridiques à partir d’un acte déclaré raciste, mais au nom d’une communauté particulière contre celle nationale sans demander l’avis ni à l’une, ni à l’autre.

     - Le phénomène Le Pen. A partir du refus de l’immigration, c‘est devenu la colle à tous les amalgames : c’est fachot, c’est extrême-droite. Ainsi le protectionnisme, le petit commerce et l’artisanat (poujadiste), le drapeau Français, un temps, le refus de l’UE, l’anti-mondialisme, les traditions, la culture Française, bref… Tout ce qui ne convient pas au plan général du mondialisme, c’est anti-républicain. Un placard à débarras mental très pratique.

    - La loi Gayssot en 1993, et depuis, tout est antisémite. Micnet en a fait bon article : https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/simone-veil-la-loi-gayssot-est-une-91135. Les historiens aussi, étaient contre, même juifs comme Pierre Vidal Naquet, Pierre Nora, Annie Kriegel.

    - La naissance de l’interdit de s’interroger sur les complots et la mise à l’encan de médias Français sous le clergé neoconservateur. Des intellos dans le vent, se sont réunis après les attentats du 11/09/01 et ont créé le Cercle de l’Oratoire. Il s’agissait de lutter contre l’anti-américanisme et de garder la France sous l’aile du "Grand Frère". Marrant de voir les mêmes internationalistes qui ont voulu renverser le pays en 1968, décider que sa population est incapable de se gouverner. Le néoconservatisme a été créé aux US par des juifs et le cercle de l’Oratoire est fait de personnes de même confession. L’américanolâtrie Française ayant commencé sous Giscard, qui a créé la French-American Foundation, alors que le graffiti "US go home" était courant sur les murs du pays.

    - L’interdit de blasphème contre la religion coranique (de s’intéresser à ce qu’a fait Mahomet, de dire qu’on ne l’aime pas), qui se règle à la kalachnikov et à la tête coupée.



  • 1 vote
    TchakTchak 31 juillet 13:03

    @Conférençovore

    Oui, à une échelle locale, réduite et avec une pop homogène (les GJ, c’est la révolte des Blancs de province, ni plus ni moins... il faut le dire explicitement), c’est possible.

    Ce sont en effet les 3 France de Christophe Guilluy. Je n’ai pas de solution pour cette France là. Au moins il pose la photographie de la réalité sans laquelle on ne peut réfléchir à rien.

    Les Français en ont plein le cul non pas "de l’immigration" mais d’une certaine immigration (tu as déjà entendu des Français se plaindre de la présence pourtant massive d’Asiatiques d’extrême-orient ?), en l’occurrence afro-muz.

    Oui, l’immigration n’est pas le problème ( à condition de rester sous un seuil, ce qui n’est pas respecté non plus). Les Britanniques n’ont pas vraiment de problème avec l’immigration Indienne, mais celle Pakistanaise leur donne du fil à retordre.
    Des cultures sont compatibles, d’autres non. Mais, évidemment, personne en université ou parmi les intellectuels ne voudrait se lancer dans ce genre de travail. 


  • vote
    TchakTchak 31 juillet 09:33

    @Conférençovore
    .

    Au début, je ne comprenais pas, je me demandais si c’était Norman que je lisais…

    Je suis d’accord avec Yassine Chibane et vous, je pense que Chouard a atteint ses limites : sa proposition est insuffisante. J’ai de la peine à dire pourquoi, je peux dire en tout cas qu’il est trop naïf sur la nature humaine.

    .

     Maintenant, l’expérience des ronds points au début de gilets jaunes a montré qu’une intelligence collective, constructive et positive est tout à fait possible. Ils ont formé des parlements sauvages, bien plus dynamiques qu’à l’Assemblée Nationale, au point d’avoir trouvé rapidement la clé pour reprendre le pouvoir politique : le RIC. Il y a eu aussi des élaborations de programmes tout à fait censés, raisonnables, avec la solidarité comme les exigences de vie collective nécessaires. C’est à dire sans les pathologies habituelles dont ont besoin les partis politiques pour exister électoralement. La question est comment faire pour que cette intelligence collective possible, puisse advenir sans être corrompu par le système en cours qui n’est pas fait pour ça. A part les fourches, je ne vois pas et lui ne veut pas.

    .

    La question à laquelle je n’ai jamais eu de réponse est si la démocratie est possible au-delà de millions de personnes. On sait aujourd’hui, qu’un système représentatif finit toujours par être la proie d’intérêts qui ne sont ceux de la population. Et le système exécutif dirigeant devient système de domination.

    .

    Démocratie directe : durant le Hirak, en Algérie, proposition constitutionnelle a circulé d’une démocratie  à partir des conseils communaux et de quartiers pour les agglomérations. Le faux semblant, je crois, est de penser que la démocratie se limite au vote, aussi éclairé fût-il. Le principe que les habitants locaux gèrent leur commune ou leur quartier, et que ce soit à eux de gérer, me semble sain : la démocratie est une affaire d’expérience des réalités. On peut imaginer un secteur législatif qui soit propre aux communes, pour qu’il y ait un pouvoir local de régler ses problèmes et de construire, inaccessible à un secteur législatif national qui a aussi le sien. Le système Suisse a son corpus législatif communal. Les crèches et les pistes de skis, par exemple, c’est la commune qui fait comme ça lui convient.