• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Les commentaires de TchakTchak



  • 1 vote
    TchakTchak 20 septembre 22:52

    @Vulpes vulpes

    Heuuuu mé, elle est passée au RCT la Chantal Perrin ? Parce que sinon, ce qu’elle raconte, ça vaut pas un clou hein ? Non mais allo quoi !

    Et dans mon laboratoire de psychologie cognitive, on ne prend pas de pre-print, ça ne marche ça. On ne prend que du peer review publié au Lancet ou au NEJM, sinon, c’est pas la peine.

    Non, mais sérieusement, vous imaginez le délire si les scientifiques devaient examiner tout ce qui sort sur agoravox ?

    Je n’aurais jamais cru voir ça dans ma vie moi  smiley



  • 2 votes
    TchakTchak 20 septembre 22:42

    @Decoder l’éco

    J’ai fait le graphique à partir du doc que vous m’avez mis en lien sur la mortalité selon le statut vaccinal en Angleterre.

    https://zupimages.net/viewer.php?id=22/38/ptdp.jpg

    J’ai pris les données sur la feuille Table 1 à partir des décès toutes causes qui sont brutes, plutôt que depuis les décès déclarés covid dont on sait la complication entre "morts-covid" et "morts avec covid". J’ignore si j’ai bien fait.

    Les dates sont mal ajustées sur mon graphique, mais il y a les 15 points sur les courbes indiquant les 15 mois.

     

    Ce que je n’ai pas compris, avec les statuts vaccinaux, c’est qu’il y a deux statuts sans vaccins :

    - Unvaccinated, que j’ai renseigné en "pas vacciné"

    - Ever vaccinated, que j’ai renseigné en "jamais vacciné", pour laquelle la feuille Définitions renseigne que : We also include an "Ever vaccinated" category, which includes anyone who has had at least 1 dose of the vaccine, regardless of further doses.

    C’est quoi la différence ?

    Et sur le graphique, ça signifie quoi ?



  • 1 vote
    TchakTchak 20 septembre 10:24

    @hase

    Ce n’est pas vous qui changez, hase, c’est la fenêtre d’Overton qui se déplace.

    J’ai été militant anti-OGM durant les années 2000, car d’une part, c’est dangereux, d’autre part, c’est la mainmise criminelle d’une multinationale sur tout un secteur d’activité : Monsanto qui vampirise l’agriculture. Aujourd’hui, ça recommence avec Pfizer, sur la santé, avec les brins d’instructions génétiques qui vandalisent les cellules humaines pas faites pour ça (sans compter les autres merdes avec). A l’époque, je me trouvais avec des gens "de gauche", aujourd’hui, cela fait de moi un "complotiste" parmi des gens d’extrême droite. Je n’en ai rien à foutre, ce n’est pas moi qui ai changé, je sais que la droite et la gauche, ça ne veut rien dire et je ne me laisse pas prendre aux chantages et amalgames idéologiques (voir Jean-Claude Michéa). Je l’ai découvert depuis Mitterrand, qui est socialiste comme moi je suis pape. Je n’ai pas de dogme non plus entre libéralisme et socialisme : ça dépend ce qu’on y fait. La "droite", comme la "gauche" ne sont devenus que des commissaires priseurs des actifs du pays, depuis 40 ans, des ultralibéraux. ils ne savent plus rien faire d’autre. Ils ne savent qu’inventer des conneries, faire de la démagogie, fabriquer des pathologies en guise d’idéologies pour se disputer les mandats électoraux.

    .

    Je sais que je n’ai jamais changé : si j’ai évolué c’est vers l’éclaircissement de moi-même. Deviens ce que tu es : bon, c’est pompeux et je ne vends pas des baskets ribouque, mais c’est une maxime que j’ai constamment vérifiée.

    Je suis anti-impérialiste, donc anti-mondialiste, donc nationaliste. Sauf qu’on raconte n’importe quoi sur le nationalisme, pour vous empêcher de pouvoir l’être. https://www.agoravox.tv/spip.php?page=forum&id_article=95016&id_forum=13384034&idf=13384106

    .

    Et donc, j’ai été pro-Poutine, qui a relevé un pays, ruiné, par terre et en quasi état de démembrement, ce qui convenait à l’empire, qui aimait Elstine. Alors que Poutine a recrée un pays viable et souverain, raison pour laquelle l’OTAN devait le détruire. Ce sont les anti-impérialistes (qui sont invisibles car leurs états de pensées sont dénigrés) qui sont devenus les pro-Poutine, comme moi, sans doute comme vous.

    .

    Sauf qu’il est tombé dans le piège Ukrainien tendu par les US qui ont obtenu déjà leur première victoire : le Grand Jeu est fait contre le Hearthland : il n’y aura pas d’Eurasie, les Européens sont trop cons pour ça. Poutine était coincé par le pays frontalier dont l’OTAN s’est servi pour menacer la Russie directement (ce qui était l’objectif réel du coup d’Etat du Maïdan). Sa réaction est explicable, mais c’est quand même une guerre qu’il fait : des morts et des destructions. Je suis contre les guerres : je n’ai aucun plaisir à voir des Ukrainiens qui n’y sont pour rien mourir. Pas sûr que ça lui réussisse : un front de 800 km, ça permet l’attrition de l’armement et des ressources otaniques, c’est aussi autant de brèches possibles, on vient de le voir du côté de Kharkiv. Et il va vers sont isolement géopolitique, pas sûr que la Chine, l’Inde et autres pays puissent soutenir indéfiniment un agresseur. L’Azerbaïdjan en profite pour attaquer l’Arménie. Poutine ne peut rien faire, trop occupé maintenant à sauver son pays en détruisant un autre. L’Arménie ne peut pas vivre sans une superpuissance protectrice : elle reçoit donc, les bras ouverts, Pelosi qui en profite. Bref…



  • vote
    TchakTchak 18 septembre 08:34

    @TchakTchak

    Pffff.
    La même génération excédentaire dans la pyramide des âges qui avait fait mai 68 est celle qui bloque aujourd’hui la société.



  • 1 vote
    TchakTchak 18 septembre 08:19

    @nono le simplet

    Il n’est pas écrit que je vous enverrai ensuite le tableau. Etes-vous venus ici en imaginant vous faire obéir ? Lao Tzeu l’a dit : souvent on sait déjà la réponse.

    _ _ _ _

    Ici, vous ne savez rien faire d’autre qu’encombrer et vandaliser : aucun intérêt pour moi.



  • vote
    TchakTchak 18 septembre 08:15

    @yoananda2

    Pour "espèce", si quand même : ce sont des êtres vivants reproductibles entre eux et qui sont semblables.

    Sinon, pour la mauvaise foi, je dirais qu’elle viendrait plutôt de quelqu’un qui idolâtre ou conspue Idriss Aberkane, en refusant l’examen de ses atouts et de ses travers.



  • 1 vote
    TchakTchak 18 septembre 08:10

    @Globulard

    Je profite au maximum des échanges, Globulard, avant l’arrivée des Sarmat chez vous. Je sais qu’après je ne pourrai plus.



  • vote
    TchakTchak 18 septembre 08:09

    @Conférençovore

    Ah, ben ,zut heu...
    Si vous changez tout le temps d’endroit, je ne vais pas y arriver.
    Je vous ai fait réponse à votre message, qui est là :
    https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/video-le-grand-entretien-avec-95088#forum13385131



  • vote
    TchakTchak 18 septembre 08:06

    @Conférençovore

    Ça m’ennuie de raconter ma vie privée, au vu du paquet de trolls qui font les idiots ici et la NSA ne me plaît pas.

     Il y a son autonomie alimentaire et domestique, bien sûr. Les infos s’accumulent, pour celui qui sait voir, qu’elle est incontournable si on veut s’acheter un avenir pour sa famille. Il y aussi le réseau, c’est-à-dire préparer le bizness de demain. Exemple facile : faire ses bocaux, pour conserves intersaisons (avec stérilisateur à gaz => feu de bois). Tout se conserve, ça s’apprend vite : légumes, fruits, viandes, marinades, purées, jus, compotes… On peut donner, pour enclencher, commencer à vendre (avec consigne pour retour du bocal et du client…), faire des circuits vivants, d’activités croisées, qui seront les appuis de demain pour préparer la post-économie.

    Je n’irai pas plus loin, mais c’est très facile de penser à d’autres activités domestico-économiques.

    C’est la limite, selon moi, au survivalisme : il faut préparer et incruster déjà les ilots essentiels de sociétés/communautés/réseaux à venir.

     

    Quand je parlais dinguerie, c’était pour montrer à Djam, que si cela ne proteste pas plus, c’est aussi parce qu’on ne sait plus comment faire, pas simplement parce que la contestation n’est plus là. Un Freedom Convoy serait passé il y a quelques décennies. Maintenant, un Etat occidental a des moyens de coercition et d’usage arbitraire du pouvoir qu’il n’avait pas avant, pour étouffer les effets d’une contestation. Ne pas oublier le déterminisme démographique. La même tranche d’âge excessive qui avait fait mai 68 est celle qui bloque aujourd’hui la société. En 1789, l’âge médian était de 25 ans.

    Ce qui n’enlève pas l’utilité des manifs pour entretenir la réserve contestataire, en effet. Maintenant, il faut une raison externe, qui puisse ouvrir la brèche, comme peut-être le Général Hiver avec Madame Pénuries dans quelques mois (pas sûr, on peut aussi tomber dans le scénario Grec).

     

    Après, s’il y a une rébellion criminelle, une guerre civile, des attentats, du sabotage ou du luddisme, un coup d’Etat, l’étonnant serait d’être étonné.

     

    Le droit de résistance à l’oppression est encore inscrit dans la DDHC parmi les droits inaliénables même si on l’a fait disparaître d’une ancienne constitution :

    Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

    Avec l’invention récente du bouton de mise en panique pour désamorcer l’insurrection : le complotisme. En précisant, ici, pour lecteurs éventuels, que je ne suis ni complotiste, ni anti-complotiste : je veux juste péter le bouton. Moi, j’ai appris : c’est vrai, c’est faux, je ne sais pas, je pense que oui parce que, je pense que non parce que. Je me me souviens que ça rendait moins con.



  • 9 votes
    TchakTchak 16 septembre 14:39

    @Djam

    Pas simple non plus.

    Rappelez vous le mouvement Gilets Jaunes. Il y a eu des samedis à plus d’un millions de personnes (les chiffres ont toujours été truqués). Voyez comme cela a été fracassé, sali, manipulé ...
    Reprendre les Gilets Jaunes ? Il est devenu maintenant antifa : aucun rapport.
    Juste un exemple : tous les ronds points on été démontés, je crois fin janvier 2019, par le gouvernement qui a laissé, par contre continuer les manifs. Les parlements sauvages qui répandaient les bonnes pensées devenaient dangereux. Les manifs, boaf ; on rajoute des casseurs, on filme la violence qu’on a organisé, les médias s’en occupent ...

    Faire grève pour bloquer l’économie du pays ? C’est le gouvernement, lui-même, qui le fait avec tous les confinements, les interdits, les sanctions anti-russes....

    Sortir les armes pour aller tuer ?
    Bon...



  • vote
    TchakTchak 16 septembre 14:24

    @yoananda2

    Merci pour les définitions, surtout la première, qui m’éclaire. Pour la deuxième, je complèterai prosaïquement : faire des promesses tout en sachant qu’on ne pourra pas les tenir.

    Si je suis ce que vous dites, ce que je tentais de justifier avec la "pensée mosaïque" sur laquelle je réfléchissais, serait tout simplement de la démagogie scientifique : utiliser ses connaissances pour dire ce qu’on veut avec.
    Pourquoi pas. 

    Ce qui pour moi confirme son côté mégalo (et non pas mythomane) : baratiner, juste pour impressionner. Et son côté singe savant que j’avais dit lui trouver.
    Possible.

    Je maintiens quand même que s’engager du côté des gilets jaunes et dénoncer le covidisme (quoiqu’on en pense sur ces sujets), ce n’est pas bon pour son bizness, s’il voulait se contenter du fric et de la gloire et d’honneurs officiels.

    Donc sa mégalomanie lui a été utile pour percer et répondait (mon avis) à un complexe d’infériorité. Maintenant, il prend des risques, pour un parcours plus accidenté. Ça peut le mener à sa perte, ou à un succès de plus en plus surfait, comme ça peut le fortifier en débarrassant de ses défauts de jeunesse. 



  • vote
    TchakTchak 16 septembre 13:15

    @TchakTchak

    Pour faire des presta auprès des entreprises et des organisations, il ne faut pas sentir le souffre.
    Pour les conférences, pourquoi pas, mais plus celles institutionnelles, simplement s’il rencontre un public libre et demandeur. 



  • vote
    TchakTchak 16 septembre 13:10

    @yoananda2

    Je ne sais pas ce que veut dire "populisme" : il n’y a pas de mal à gagner en popularité si on apporte une contribution utile à un public.
    Ou alors une confusion avec la démagogie ?

    Sinon, effet gourou, oui : quand on gagne en charisme, il y a toujours cette possibilité.
    Après, quand assiste à la vaste expérience de Milgram en direct avec le covid, puis l’Ukraine, puis le prétexte écologique aux manques de ressources en raison de l’incurie et des besoins de détruire la Russie qui ne nous concerne pas il y aurait beaucoup à dire, on peut relativiser.

    Après, sur Aberkane, je n’ai pas d’opinion définitive le concernant. Je réfléchis en écrivant.



  • vote
    TchakTchak 16 septembre 12:52

    @hase

    Surdoué, certainement.
    J’ai vu sa conférence au Cercle Aristote, en favori sur la page d’accueil d’avox.
    J’y ai appris des choses, et intéressantes.
    Il reconsidère la géopolitique en ajoutant, de l’histoire des sciences et des découvertes ; ce qui permet une vision plus large.

    Son titre est "La géopolitique de la connaissance" : ce qui ne veut rien dire.

    C’est là dessus que je ne sais pas. On est habitué à la méthode synthétique d’assimilation de connaissances, avec l’analyse pour aller dans le détail. Je pense que cela n’est pas suffisant et il nous manque l’approche organique, pour refaire nos cerveaux adaptés aux réalités et enjeux d’aujourd’hui. J’ai l’impression qu’il essaie plus loin, une approche que je dirais "mosaïque", faute de mieux. Comme si en rajoutant des pièces, on pourrait non seulement compléter le paysage, mais encore le modifier, car il y a toutes sortes de manières de considérer un phénomène.
    C’est intéressant, c’est une bonne gymnastique, mais sans savoir où ça mène. Ça peut aussi être piégeant : quand toute devient relatif, on tourne en rond.
    En tout cas, il est jeune, il a le temps, peut-être qu’il contribuera à une nouvelle façon de penser. En attendant, il est utile pour la culture générale, le brainstorming et la sérendipité.



  • 8 votes
    TchakTchak 16 septembre 11:46

    All together let’s go to war

    Son spiche :

    https://www.youtube.com/watch?v=K8LzZ2vgnwA

    Peu de députés présents. Ils font le dos rond.

    Mais pour voter contre, ils font le dos rond aussi hélas : la soupe est bonne, la vie est facile, la retraite est généreuse.



  • 1 vote
    TchakTchak 16 septembre 11:41

    J’ai appelé Rudy (il n’y en a qu’un…). Je lui ai demandé s’il était au courant.

    Il m’a répondu que ce monsieur est un complotiste qui dit n’importe quoi.

    Je lui ai dit que ça fait peur des gens qui racontent des complots aussi délirants.

    Il m’a dit qu’il appellera ce monsieur Soros, pour arrête de parler comme ça.

     

    Ayons ce geste citoyen : vous, moi, chacun, nous devons lutter contre fakes news des complotistes, qui peuvent déranger les esprits et détruire la démocratie.

     

    - - - - - -
     - - -

    Sinon, je savais que Paul Moreira avait fait son documentaire sur L’Ukraine (en 2015), que je n’avais jamais visionné.

    Je l’ai regardé hier : on y retrouve les milices ukronazies qui ont été récupérées par les ricains, pour faire le coup d’Etat du Maïdan, puis contrôler la population par la terreur.

    Je ne connaissais pas la conférence de septembre 2015, à Kiev, qui a rassemblé le gratin atlantiste. Ça commence à 46:21, la fin de la vidéo. Très instructif à la lumière de ce qui se passe aujourd’hui. L’occasion aussi de revoir deux vieux potes frenchies.

    https://www.youtube.com/watch?v=VLXtWfTcLC4



  • vote
    TchakTchak 16 septembre 07:58

    @Gaspard Delanuit

     Je préférerais même passer une soirée à discuter avec lui qu’avec n’importe lequel des membres du gouvernement, par exemple. 

    Ah oui ! Au moins, je sais qu’avec lui, je ne vais pas commettre un meurtre.

    Il doit être agréable à la conversation libre, qui serait foisonnante, puisqu’il procède par associations d’idées, par corrélations auxquelles on ne pense pas.



  • vote
    TchakTchak 15 septembre 12:13

    @TchakTchak

    De même l’attitude médiatique envers lui a été en symétrie. Au début, il a été loué, applaudi, invité... Francoise Nyssen a parlé de lui avantageusement, j’ignore s’ils ont bossé ensemble, mais ça aurait pu. Cédric O aussi, je crois. C’était l’Arabe de service, la France n’est pas raciste, on tient une preuve qu’ils s’assimilent très bien.
    La controverse est née lentement en 2016, donc, dans certains milieux spécifiques.
    Puis il a rejoint Onfray, la France Populaire en soutient des gilets jaunes et maintenant l’anti-système sur le covid. Donc là, ça ne marche plus : il est complotiste, mytho, menteur, copine avec l’esstrème droite, bref, il est caca.

    Pour ma part, je lui reconnais quand même ses choix d’engagements ; il n’avait pas besoin, il se faisait du succès avec ses prestas de conseils aux entreprises et organisations, ses conférences, ses bouquins. Forcément, il perd en réputation convenable.

    Mais ça reste un baratinologue. Et un sujet sur la crise immobilière en Chine cela n’a rien de compliqué à faire pour lui.



  • vote
    TchakTchak 15 septembre 11:52

    @yoananda2

    Oui, lol. Je m’en fous de vote jalousie, c’est plutôt l’intérêt du personnage (il est bien, il est mal, mais le pourquoi).
    C’est assurément un bon coach : il est encourageant, enthousiasmant, il décoiffe et ouvre l’esprit. ça fait du bien.
    Mais ce n’est pas un scientifique rigoureux. Ses neuromachins et neurotrucs, c’est délire. Par contre ça peut ouvrir à des associations. Il en abuse complètement et elles sont hasardeuses. Mais c’est aussi une manière de réfléchir, sortir du cadre n’est pas facile, lui sait le faire. Mais à la fin, il ne livre rien, parce qu’il lui manque de savoir aboutir.
    Reste la baratinologie : c’est comme la PNL c’est un instrument, qu’on utilise pour le bien ou pour le mal.

    Je pense (mon avis je le donne) qu’il a y une explication avec sa double culture, comme je l’ai évoquée plus haut. Il est d’origine Arabe, mais même de milieu cultivé (voire wiki) il doit avoir le complexe du mépris contre eux (paresseux, violents, pas intelligents...). Il pris ses trois Ph D qu’il est quand même allé chercher, ce n’est pas rien (il les a montrés, c’est vrai). Après peut-être que les écoles les lui ont filé trop facilement. Ben là, j’ai envie de dire, ce n’est pas de sa faute si les universités françaises filent des diplômes sans êtres sérieuses. Donc il en est fier, il a le droit. Il a brodé des expériences (fausses) avec ça, il n’est pas le premier à gonfler un CV. Là où il est con, c’est qu’il s’acharne avec là-dessus et c’est là sa fierté mal placée son complexe d’être Arabe, mais surtout Français, mais sans débiner les Arabes, qui n’est commode pour lui. C’est là que ça ne va pas.

    Je dirais plutôt mégalo, que mytho. Il a besoin de briller, fasciner, ne pas être vilain crapaud. Le mytho ment pour chercher d’autres satisfactions, pour moi, c’est différend.



  • vote
    TchakTchak 15 septembre 11:09

    @yoananda2

    Un baratineur n’est pas nécessairement un mythomane. Ça peut, mais pas forcément (diagramme d’Euler).

    Exemple : Bernard Tapie, super baratineur, pas mythomane.

    Mytho : besoin de refuge, compulsif, de se faire un monde qui lui apporte ou complète ce que le monde réel ne lui apporte pas. (J’ai connu une nana comme ça, c’est une expérience vraiment spéciale et ça ne voit pas tout de suite, loin de là).

    Baratino : pratique qu’on maîtrise super bien pour évoluer socialement.

    C’était ma contribution avec un petit level. Au moins, je ne passe pas des années à proclamer que je suis expert sans jamais rien montrer de ce que j’ai (l’argument d’autorité, ça va un moment…).

     

    Une affaire judiciaire intéressante a été celle de Jean-Claude Romand. Il n’a jamais pu sortir de son premier mensonge, il en a été coincé toute sa vie jusqu’à sa journée de crimes.

    Menteur : oui assurément

    Baratineur : obligé, pas le choix, même au top, mais ce n’était pas forcément son plaisir initial. Très intelligent, mais embarqué dans une vie pour l’employer à ses dépend : haute intelligence et faible caractère ne font pas bon ménage. (Faible caractère : plus compliqué que ça, mais il a au moins été veule à un moment où il ne le fallait pas).

    Mytho ? ben, sais pas… Devenu, par la force des choses, mais sans opinion...