• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Les commentaires de Jean Keim



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 20 janvier 2022 07:01

    @Vraidrapo

    Des Zaharoff depuis que le monde a une histoire, il y en a toujours eu, la guerre est avant tout une entreprise économique, un vaste champ d’activité, selon la position de celui qui s’exprime. un champ d’honneur ou un champ d’horreur.



  • 3 votes
    Jean Keim Jean Keim 20 janvier 2022 06:51

    Ben oui il faut beaucoup de pauvres pour faire un riche et son corollaire, la richesse engendre de la pauvreté ; il faut toutefois relativiser la pauvreté entre celui qui n’a pas les moyens d’avoir une télé plus grande et celui qui ne mange pas à sa faim.



  • 3 votes
    Jean Keim Jean Keim 1er janvier 2022 18:12

    Raz le bol des beaux discours qui se trompent de cause, et elle cause bien la dame et elle se fait plaisir quand elle déroule son beau discours tout prêt contre le pass d’abord sanitaire puis vaccinal, mais nom de nom on en est plus là, il ne s’agit pas de supprimer les pass trucs ou machin, il s’agit avant tout de refuser de se vacciner pour deux raisons bien simples à comprendre pour une intelligence ordinaire,

    1- une personne en bonne santé se sortira toute seule de la covid grâce à ses défenses immunitaires naturelles, le mot clé est ‘‘naturelles’’, seulement que deviendra cette défense si elle est soi-disant aidée par une mixture chimique, à l’instar des champions sportifs qui se dopent et qui plus tard souvent en payent le prix, si votre médecin ose prétendre que l’immunité procurée par la chimie est préférable aux défenses immunitaires naturelles, alors cherchez en un autre.

    2- de plus en plus les infos démontrent que les vaccins dans le temps perdent de leur efficacité, combien ont déjà oublié qu’au départ du cirque vaccinal, il n’était question que d’une injection, et maintenant on commence à en envisager une 4ème, on a même la bénédiction des instances médicales pour mélanger les différents vaccins entre eux, comme ça simplement sur l’impression que ça devrait normalement si tout va bien probablement bien se passer sans trop de bobos.

    Au cours d’une ballade on m’invite instamment à porter un casque et passer sous un échafaudage branlant, SI UNE AUTRE ALTERNATIVE EST POSSIBLE, je refuse poliment le casque et je fais un détours, je dois avoir le choix sinon il y a anguille sous roche, qq. chose de pas clair est en train de se tramer.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 5 décembre 2021 21:31

    Les choix du plus grand nombre me semble également rédhibitoires, une majorité ira voir les films, lira les livres, écoutera les chansons, portera les vêtements, votera pour le candidat, achètera les gadgets indispensables, et même pensera ce que le code social lui suggérera..., généralement ce qui est proposé sur une échelle de 0 à 10 est bien en dessous de la moyenne ; l’humain est grégaire, ce n’est pas une preuve d’intelligence, j’ai cette vision sur les gens en bonne santé qui se sont fait injecter la mixture des labos pour pouvoir être libre de suivre le code social, ils ont gobé les mensonges, ont succombé à la peur et au pression et on laissé passer l’opportunité de refuser l’arbitraire.

    Quand à tenter de seulement essayer d’expliquer en quoi consiste penser et pourquoi là se trouve la source de tous nos maux, je me demande si ça sert vraiment à qq. chose – si quelqu’un essaie il se heurtera aux poncifs – tellement le mal est mondialement endémique (c’est bien plus grave qu’une pandémie) et probablement génétiquement transmissible, nous sommes devenus des machines à (mal) penser.



  • 2 votes
    Jean Keim Jean Keim 5 décembre 2021 19:08

    Les répercutions mentales du traitement autoritaire de la possible pseudo pandémie n’est qu’une partie du problème, s’en tenir à cet aspect est réducteur.

    Je n’ai pas visionné 100 % de la vidéo, mais par petits morceaux, donc je ne sais pas si Marie-Estelle Dupont mentionne qu’elle est vaccinée, il y a son devoir de non ingérence dans le choix de ses patients, il est probable que oui en tant que thérapeute.

    Elle dit qq. part que ce qui fera la différence pour les non vaccinés sera le courage avec lequel ils supporteront la pression, pour un esprit pas trop abîmé par la vie moderne, le choix de ne pas se faire vacciner ne repose pas sur une théorie complotiste quelconque, mais sur un ensemble d’éléments comme la confiance que l’on peut avoir envers le gouvernement ; sur celle que nous accordons aux labos, à la grosse pharma et à ses produits, la liste des méfaits des médicaments et les procès en attente en disent long sur leur bienveillance ; sur notre capacité à résister aux microbes ; sur le retour d’expérience que la Vie nous a inculqué ; sur notre volonté raisonnée ou pas de résister aux diktats ; on peut également ajouter une intime conviction...



  • 1 vote
    Jean Keim Jean Keim 5 décembre 2021 17:36

    Il y a qq. chose qui ne tourne pas rond dans cette affaire, avant dans les années 1970 l’inflation sévissait, puis grâce à l’emprunt dette privatisé, plus d’inflation mais une dette souveraine grandissante, et maintenant cerise sur la gâteau on a les deux, pourquoi ? Qui peut expliquer non pas avec un discours économique abscons mais simplement, comment les deux effets économiques pernicieux se conjuguent ? L’avidité insatiable des actionnaires y est-elle pour qq. chose ? Leur part de dividendes jadis d’environ 33 % des bénéfices, actuellement dépasse allègrement les 60 %.

    Il y a un point qui ne change pas : si l’économie va mal ce n’est pas le moment d’augmenter les salaires, et si elle va bien, non plus, sinon elle ira de nouveau moins bien, finalement nos sacro-saints modèles économiques ne sont que des théories fumeuses qui justifient le statuquo.

    Il est grand temps de changer nos modes de pensées.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 29 novembre 2021 07:45

    Cette allocution n’est que mensonges et méchanceté.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 29 novembre 2021 07:41

    @sls0

    Attention méticuleuse, c’est quoi, est-ce se concentrer sur sa propre attention ? Seulement le hic est que la concentration focalise sur un point quand l’attention ouvre grand le champ d’observation...



  • 3 votes
    Jean Keim Jean Keim 11 novembre 2021 08:17

    Si nous votons pour un candidat nous serons toujours déçus, si nous votons pour un parti nous le serons encore plus, les mensonges proférés s’additionnant, mais si nous votons pour une (bonne) idée, sachant qu’une idée n’appartient pas à un homme ni à une chapelle, alors nous nous émancipons autant qu’il est possible de l’être de l’autorité et du mensonge électoral organisé.

    Dans le cirque électoral actuel, un candidat se fait élire sur la base de son physique, de sa bonne mine, de son beau costume, de ses talents d’orateur... et surtout de ses PROMESSES, et une fois élu il fait ce qu’il veut, il peut absolument faire le contraire de ce qu’il a promis, c’est d’ailleurs souvent ce qui se déroule lors de son mandat, alors oui au RIC et donc au changement de la constitution.



  • 1 vote
    Jean Keim Jean Keim 17 octobre 2021 08:17

    La vie est comme une marche dans le temps, un pas : je suis vivant ici-bas, le pas suivant idem, et puis un pas de plus et je suis mort, le pas suivant... ça c’est une autre affaire.

    Qu’est-ce qui est essentiel ?

    L’idée que l’on marche, le pas qui va suivre ou le pas en soi, penser que l’on marche n’est pas marcher.



  • 1 vote
    Jean Keim Jean Keim 11 octobre 2021 08:15

    Dire que les multinationales font du profit est une billevesée inventée pour noyer le poisson ; la multinationale n’est qu’un concept, comme le sont l’État ou la société, si on oublie qu’ils sont constitués d’individus qui mènent la danse, ce fait finit même par être oublié par leurs dirigeants qui avancent au nom de l’organisation pour laquelle ils se dévouent corps et âme comme le prêtre pour sa religion organisée, et si malgré tout la corruption prend le dessus, alors c’est le fric ou une autre forme de profit qui domine les esprits.

    Tant que le profit matériel ou psychologique sera le moteur de notre civilisation, l’actionnaire aura le dernier mot.

    Le profit de l’actionnaire (les intérêts) doit bien être payé par quelqu’un, par qui ? Ben par les autres mais pas par tout le monde, de préférence par ceux à qui on peut piquer des sous sans qu’ils puissent se défendre, moi, vous, la multitude besogneuse et docile, inconscience de sa force.

    Pour autant doit-on prendre de force le fric aux riches pour le donner aux pauvres ? On ne ferait que rester dans le même mouvement, le communisme en qq. sorte avec ses élites et ses apparatchiks.

    Alors nous faisons quoi ? Nous ne faisons pas, nous défaisons, soient nous sommes solitaires (collaboration, entraide, partage), soit nous ne changeons rien sinon rapidement le nouvel ordre sera pire que l’ancien, vous en doutez ! Alors sortez dans la rue et humez l’air du temps, mais pour cela il vous faut ôtez la muselière, pardon ! le masque.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 11 octobre 2021 07:35

    Plus de savoirs donnent-il plus d’intelligence ? A moins que ce ne soit l’intelligence qui permette d’accéder à plus de savoirs.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 10 octobre 2021 18:18

    Rien de nouveau dans le discours de Zemmour, toujours le même principe qui consiste à dire ce que les gens veulent entendre, un individu qui recherche le pouvoir n’est pas sain d’esprit, nous en voyons passer sans cesse depuis que la politique existe, c’est dire si le mal est endémique.

    Pour mémoire, au sujet du passe sanitaire, Macron le 29 avril 2021 a affirmé que jamais il ne sera instauré.



  • 2 votes
    Jean Keim Jean Keim 2 octobre 2021 18:03

    Je ne m’attendais pas à ce contenu, donc résumons : les labos limiteraient la production de leur soupe vaccinale (tant mieux mais ce n’est pas le sujet de la vidéo) afin de la rendre rare et donc coûteuse, ce qui prouve sans ambiguïté que le profit est avant tout leur raison d’être, raison de plus pour s’en méfier comme de la peste et de refuser la vaccination, CQFD (comme dirait notre ami Mao.



  • 3 votes
    Jean Keim Jean Keim 6 septembre 2021 07:58

    Il n’y aura jamais intrinsèquement la moindre présence d’un esprit intelligent dans une machine fut-elle quantique.



  • 1 vote
    Jean Keim Jean Keim 23 août 2021 18:48

    Donc pourquoi depuis plus de 80 ans, des pays africains du nord au sud, sont dirigés soit par des potentats qui gagnent les élections, quand il y en a, avec des scores dépassant parfois les 80 %, et s’enrichissent ainsi que leurs familles et clientèles ; soit par des maîtres dirigeants qui ont dans une main le Coran et dans l’autre le fusil d’assaut, et édictent des lois dont le moyen-âge n’aurait pas voulu ; pourquoi depuis des décennies les peuples n’ont-ils pas su choisir des élus vertueux, et pris leur destin en main.

    Je ne sais pas si cette dame saurait répondre à cette question, sa vision est toute dans l’analyse qui repose sur ce qu’elle sait ou croit savoir sur les états africains, mais l’Afrique comme le monde entier ne saurait changer en profondeur sans une modification des consciences.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 16 août 2021 09:34

    Nous ne commentons pas les décisions de santé publique (et donc des politique qui sont les décideurs), nous les appliquons, c’est la même logique que celle des forces de l’ordre qui chargent aveuglément des manifestants, CQFD comme le dirait Mao-Tsé-Toung.



  • 1 vote
    Jean Keim Jean Keim 7 août 2021 22:04

    Cette vidéo est outrancière, autant que peuvent l’être les détracteurs qui apparaissent sur l’écran derrière Tronche de Fake.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 27 juillet 2021 20:48

    Quand on dit débat, voire polémique ‘’on pense à un échange d’idées’’, tout est dans deux mots ‘‘penser’’ et ‘’idée’’ ; les pensées que nous exprimons viennent d’idées, mais ces dernières ne surgissent pas de nulle part, elles viennent de nos mémoires et leurs contenus ne sont ni plus ni moins que ce que nous savons, nos savoirs donc ; nous sommes incapable de penser à une chose que nous ne connaissons pas, faisons une expérience, fermons les yeux et essayons de visualiser une couleur inconnue rien de vient, bien évidemment ce n’est pas dans nos bases de données, dans les bd de SF, les ET mêmes les plus extravagants ont malgré tout un air de déjà vu.

    Si dans une conversation d’échange d’idées nous avons présent à l’esprit que chacun des participants, y compris nous même, exprime ce qu’il sait ou croit savoir, alors un dialogue peut s’instaurer.

    La pensée est donc un processus, c’est à dire que sa nature est mécanique à l’instar d’un programme informatique certes extraordinairement complexe, elle crée un domaine spatio-temporel, l’espace est la place que les savoirs occupent dans nos mémoires, le temps manifeste les incessants aller retour entre le passé connu et le futur imaginé.

    Si nous percevons, ce qui est mieux que comprendre, les implications de la nature processuelle de la pensée, alors il appert que son domaine d’excellence est le concret, le réel, le pragmatisme, mais que son utilisation dans des domaines de l’abstraction, du subjectif, risque d’être calamiteux, si besoin est les guerres de religions, les génocides ethniques ou idéologiques, et même les conflits en général sont là pour nous le rappeller.



  • 8 votes
    Jean Keim Jean Keim 13 juillet 2021 18:56

    Les vaccinations sont en chute libre... Un discours autoritaire digne d’un despote et hop ! si on en croit les chiffres, 1.5 millions de gens réclament leur piqûre, il faut bien écouler les stocks, mais c’est peut-être une stratégie qui consiste à donner d’une main et reprendre de l’autre.

    Attendre la suite et tenir bon me semble pour le moment le plus sage.