• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Les commentaires de Jean Keim



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 23 octobre 17:35

    Comment naît une idée ?

    Comment se developpe-t-elle ?

    Pourquoi, quand une idée a du succès, devient-elle la chose la plus importante, au détriment de l’élan originel ?

    Peut-on espérer qu’une idée nouvelle puisse sortir de cerveaux routiniers hantés par la cupidité ?

    Sana la perception pénétrante de la nature de la pensée, donc sans une conscience attentive à ses propres mouvements, radicalement rien ne changera.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 22 octobre 07:44

    @nono le simplet

    C’est ce qu’on appelle être dans l’outrance.



  • 2 votes
    Jean Keim Jean Keim 20 octobre 16:08

    @nono le simplet

    Toujours cette propension à faire des cas extrêmes des généralités, il est cependant possible que vous soyez dans l’outrance.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 20 octobre 13:53

    @nono le simplet

    Ce qui m’intéresse n’est pas l’immunologie en tant que science académique, comme toute discipline elle possède un vocabulaire abscons, c’est vrai que c’est pratique on peut se retrancher derrière.

    Dans le domaine de la maladie il y a des indices que peut révéler par exemple une prise de sang, une échographie, un scanner etc., mais quels sont les marqueurs d’une bonne et robuste santé ?

    Si ces marqueurs sont inconnus, alors il y a du taf pour la recherche, s’ils sont tout au moins en partie connus, alors pourquoi imposer une vaccination tout azimut ?

    La médecine est devenue un commerce, il y a même des médecins qui proposent à leurs patient de prendre des médicaments pour qu’ils ne tombent pas malades, il existe des médicaments qui sont destinés à protéger contre les effets indésirables d’autres médicaments, tout en en ayant eux-mêmes des effets secondaires...



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 20 octobre 13:28

    @pemile

    Allons soyons honnête , il est évident que je me suis trompé en remplaçant épidémie par pandémie, c’est épidémie qu’il faut retenir, et c’est bien une épidémie qui se développe relativement localement.



  • 2 votes
    Jean Keim Jean Keim 20 octobre 10:46

    @nono le simplet

    Bien sûr qu’on peut me traiter d’imbécile, seulement l’art de la formule semble ‘’vous’’ échapper, la campagne d’information a été tellement matraquée, et les données tellement manipulées, que toutes les suspicions sont de mise, il y a eu très certainement une épidémie*, je ne vis pas dans un désert mais dans une ville moyenne et je n’ai pas vu autour de moi de cas véritablement graves, il y en avait très certainement dans les hôpitaux ce qui est normal puisque c’est là qu’on conduit les malades qui le justifient, il y a dans cette affaire plus de mensonges que de vérités, bien aveugle celui qui n’y voit que pouic !

    Pour info dans pseudo possible épidémie, à quoi s’applique ‘’pseudo’’ ? À possible, à épidémie ou au deux ?

    (*) Toujours pour info, une pandémie est régionale, voire locale, on a beaucoup parlé de foyers (cluster ça fait plus chic), c’est une des rares vérités qui a été émise.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 20 octobre 09:56

    Les vaccins c’est comme l’alcool, il y a grosso modo avec des nuances deux écoles :

    1) Pour s’aguerrir à l’alcool il fait en boire régulièrement, et bien pour les vaccins c’est la même chose, il faut vacciner et revacciner sans relâche, et ainsi on devient plus résistant.

    2) Pour les quelques rares pseudo bienfaits de l’alcool, il y a en contrepartie des inconvénients à une consommation régulière qui détruit complètement les rares avantages ; serait-ce comparable pour la (les) vaccinations, qui vis-à-vis des mécanismes neuronaux et immunitaires ont un côté bricolage inquiétant, seulement la vaccination est une vérité indiscutable, la remettre en cause est punissable de la damnation.

    La vérité est sûrement quelque part entre les deux points de vue, notamment une vaccination extrêmement ciblée, avec comme première approche un examen minutieux de la qualité des défenses immunitaires, effectué dans un organisme mature.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 20 octobre 09:44

    @nono le simplet et hervet hum.

    Merci pour vos deux réponses.



  • 1 vote
    Jean Keim Jean Keim 20 octobre 08:31

    C’est tout juste si les vaccins n’ont pas été mis sur le marché avant la possible pseudo épidémie de covid.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 20 octobre 08:26

    @sirocco

    Lien riche et documenté, merci.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 20 octobre 08:05

    @——-•–—-••—

    Désolé mais je ne lis pas le morse.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 20 octobre 07:59

    @juanyves

    En fait votre question se pose vis-à-vis de tous les remèdes, il y a probablement des gens qui atteints d’un cancer sans le savoir, vont guérir spontanément, la recherche médicale porte essentiellement sur les maladies mais bien peu sur la ‘’bonne’’ santé.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 20 octobre 07:55

    J’en profite pour poser une question : pourquoi certains écrivent-ils vaxxin avec deux ‘’x’’, alors qu’en français ou en anglais (vaccine) il s’écrit avec deux ‘’c’’ ?



  • 1 vote
    Jean Keim Jean Keim 20 octobre 07:46

    @sirocco

    Dans la vidéo les vaccins à ARNm ne sont pas sur le principe remis en cause, l’une des raisons qui m’ont fait douter des vaccins ‘’Pfiser et compagnie’’, et il y en a beaucoup d’autres, est cette impression de bricolage à la hâte, la préoccupation des labos est d’être dans les premiers à vendre pour gagner de l’argent.

    La science nous étourdi avec ses soi-disant connaissances sur la génétique, mais en réalité elle est beaucoup plus riche en concepts et en vocabulaires techniques qu’en solides connaissances, en fait nous sommes dans ce domaine à la limite de la matière, et le moins que l’on puisse dire est que finalement nous ne savons toujours pas ce qu’est la matière tant galvaudée ; je suis électricien de formation et très rapidement il m’est apparu que si nous maîtrisons assez bien la domestication de cette forme d’énergie, si nous avons des formules performantes, très honnêtement nous ne savons toujours pas ce qu’est l’électricité.



  • 1 vote
    Jean Keim Jean Keim 19 octobre 18:54

    @herve_hum

    Selon une autre source dont je ne me rappelle pas l’origine, dans les premières années de sa vie, dans le développement du bébé il y a le remplacement de l’immunité conférée par la mère par celle que l’enfant va acquérir par son propre développement, dans la vidéo on parle des enfants des campagnes plus résistants que les enfants des villes, cela doit vraisemblablement commencer très tôt, mais néanmoins c’est un parcours plus ou moins long.



  • 7 votes
    Jean Keim Jean Keim 19 octobre 18:44

    @nono le simplet

    Votre mode de penser est toujours orienté dans la même direction, vous traversez des carrefours en gardant le cap, sans vous demander s’il n’y aurai pas d’autres itinéraires, et vous prenez des cas particuliers, dramatiques certes, pour les érigez comme témoins ; dans les bilans de la vaccination covid, il y a le constat que toute une frange de la population qui ayant été vaccinée mais non malade, a néanmoins attrapé la covid, je répète vaccinée et seulement ‘’ensuite’’ malade, cela devrait vous interloquez, vous troublez, et ne me sortez pas l’argument que sans la vaccination elle aurait développé une forme plus grave, cette réponse n’est pas scientifique, mais au mieux dogmatique.

    De plus l’aspect économique avec des profits super juteux, avec très certainement des gens sous influence et des conflits d’intérêts ne vous effleure pas.



  • 2 votes
    Jean Keim Jean Keim 19 octobre 17:43

    @herve_hum

    En effet tous les intervenants sont favorables à la vaccination, mais suivant une approche raisonnée et en avouant que la vaccination présente des lacunes et des risques, ce que j’ai trouvé particulièrement intéressant.

    Il est à noter que la vaccination (contre la variole) a été pratiquée par l’anglais Jenner environ 80 ans avant les découvertes de Pasteur.



  • 6 votes
    Jean Keim Jean Keim 19 octobre 17:25

    @JL

    Je n’affirme rien, je ne suis pas vacciné contre la covid, mais pas pour autant antivax, dans la vidéo on fait référence à une seule étude sur les effets des sels d’aluminium utilisés comme adjuvant, fait en tout et pour tout sur 2 lapins, cela paraît incroyable, peut-être existe-t-il d’autres tests que le réalisateur de la vidéo ne connaît pas ?

    De tout façon, utiliser l’aluminium comme adjuvant semble déjà démentiel, pourquoi du plomb ou du mercure.

    Encore plus démentiel, on injecte 11 vaccins dans dans l’organisme d’un bébé dont les défenses immunitaires ne sont pas encore en place, et c’est obligatoire, notre médecine est devenue dangereuse pour notre espèce.



  • 1 vote
    Jean Keim Jean Keim 8 octobre 08:25

    Dans une conversation deux interlocuteurs débattent, l’un est pour une mondialisation et l’autre pour un universalisme, à moins que ce ne soit l’inverse, pourquoi chacun des deux a un mode de penser particulier, quelle est intrinsèquement la valeur de leurs opinions, sur quoi repose-t-elle ? Si par un coup de baguette magique nos deux idéologues échangeaient leur existence en recommençant à zéro, ne changeraient-il pas également leur mode de penser ? Pour nos deux compères penser n’est pas perçu comme un processus utile pour des applications pratiques comme une activité manuelle, mais qui dans tous les cas fait d’eux et de nous des imitateurs.

    Imaginons qu’une société ‘’organisée’’ autour de l’universalisme remplace l’actuelle, sans que pour autant les consciences changent, le processus de la pensée étant toujours aussi actif et ignoré, la nouvelle société deviendra, sous des aspects différents, une nouvelle pétaudière, c’est inéluctable.

    Sans cette prise de conscience, il y aura toujours des individus qui veulent commander, diriger, avoir des honneurs et des privilèges, à l’instar de ces philosophes que leur art a rendu célèbres et qui acceptent les médailles et les prix nobels en toute contradiction avec l’essence même de la philosophie.



  • vote
    Jean Keim Jean Keim 3 octobre 07:44

    Dans notre conscience il y a ce que nous mettons dedans, cette tautologie est valable aussi bien pour un chef d’état que pour un quidam pris au hasard dans la rue ; peut-être pourrions-nous partir de là.

    Commencer à percevoir que nous répétons à l’envi ce que nous suggère notre mode de pensée est comparable à un grand ménage de printemps, la suite des saisons suivra un cours naturel.