• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


3 votes
ezechiel ezechiel 15 octobre 2022 12:13

Le gauchisme, c’est un peu plus complexe que ça. C’est une Idéologie ayant pour origine la gnose, une hérésie chrétienne qui à la base, prétendait réaliser l’unité des âmes dans le Plérôme, une espèce de Paradis des âmes. Le matérialisme messianiste juif maçonnique issu de la kabbale a réinterprété la gnose chrétienne. Ce matérialisme prétend réparer les imperfection de Dieu sur Terre, et donc que l’homme lui est supérieur. La mise en place de l’idéologie kabbaliste s’est accélérée, en particulier après la révolution française de 1789 (socialisme, marxisme, communisme, léninisme, stalinisme, trotskisme, national-socialisme, castrisme, maoïsme,...) Le Paradis sur Terre serait réalisable en bouleversant l’ordre établi par l’héritage générationnel, ce qui va à l’encontre du message chrétien.

Ce Paradis sur Terre collectif, ne peut s’obtenir paradoxalement, que par la réalisation pleine et entière de la liberté individuelle.

Les élites du gauchisme prônent que cette liberté individuelle ne s’obtiendra que par la destruction de la toute puissance de l’homme blanc garant de l’ordre établi, oppresseur colonialiste des minorités ethniques, des musulmans, des arabes, des noirs, des femmes, des gays, des lesbiennes et autres transgenres. L’objectif est donc de déconstruire la civilisation européenne ordonnée : c’est-à-dire anéantir le christianisme, la famille, la hiérarchie, le patriarcat, la nation, l’armée, la police, l’élite culturelle, le mérite scolaire, l’architecture, la peinture, la littérature.
Le gauchisme (wokisme ou marxisme culturel) imprègne la société civile à tous les échelons :
"On a une télévision d’hommes blancs de plus de 50 ans, et ça, il va falloir que cela change"

Delphine Ernotte - présidente de France Télévisions

"Delphine, tu as dû te sentir bien seule lorsque tu portais un constat, à la fois évident et courageux. L’homme blanc de plus de 50 ans", vous vous en souvenez ? Tu n’es plus seule. Je porterai cette exigence avec autant de passion qu’au sein de mon ministère. Je n’aurai pas de tabou."
Françoise Nyssen - Ministre de la Culture

"L’Oréal fait de la discrimination positive et l’assume. Aujourd’hui, lorsque nous rencontrons un candidat qui a un prénom d’origine étrangère, il a plus de chance d’être recruté que celui qui porte un prénom français de souche."
Jean-Paul Agon, PDG de l’Oréal

"A compétences égales, et bien désolée, on choisira la femme, ou on choisira la personne venant de autre chose que le mâle blanc, pour être claire."
Anne Lauvergeon, PDG d’Areva

"A la tête de la haute administration, on a principalement des hommes, blancs, qui ont fait l’ENA. On manque terriblement de diversité dans les parcours. Quand tout le monde a le même logiciel il n’y a plus d’intelligence collective."
Marlène Schiappa sur Twitter le 6 janvier 2019

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme à partir de maintenant »
Marlène Schiappa

Concernant le rapport Borloo sur les banlieues, "Ça n’aurait aucun sens que deux mâles blancs ne vivant pas dans ces quartiers s’échangent un rapport"
Emmanuel Macron

"Il ne faut pas que les acteurs de l’IA ne soient pas trop comme ce que je suis devant vous : des mâles blancs quadragénaires"
Emmanuel Macron sur les talents en intelligence artificielle.


"Je ne peux pas survivre quand il n’y a que des blonds aux yeux bleus, c’est au-delà de mes forces."
Jean-Luc Mélenchon

Ce militantisme politique est un racisme anti-blancs clairement revendiqué et assumé dans les banlieues françaises où, en moins de 40 ans, les Français de souche ont été éradiqués.

Dans un reportage diffusé sur la chaîne "Public Sénat", l’Éducation Nationale promeut ouvertement l’idéologie woke (gauchisme américain) venue des USA, c’est-à-dire la haine de la race blanche dans les collèges français.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON