• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > 100 élus locaux s’opposent à la finance
#82 des Tendances

100 élus locaux s’opposent à la finance

Déclaration des 100 premiers signataires du manifeste "Pour un vrai aménagement du territoire, la République doit gouverner la finance".

https://manifeste2020.fr/

Ce manifeste et ce projet sont une contribution de Solidarité et progrès en vue d’un élargissement à d’autres acteurs individuels et collectifs.

Tags : Démocratie Infos locales Mondialisation Crise financière Oligarchie Finance




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • vote
    sls0 sls0 14 avril 19:24

    Dire qu’avant il y avait des plans quiquennaux, c’était réfléchie. On avait le temps de critiquer.


    • 2 votes
      Conférençovore Conférençovore 15 avril 09:42

      Pas une seule fois le mot France a été prononcé (sauf pour "banque de France"). Il n’est question que de République. En même temps, parmi les 100 il y a une élue Malienne et un élu du Cameroun (? !?) donc, quelque part, ça se tient : le "pays" est à tout le monde. 

      Pas une seule fois non plus, la question des dépenses n’est posée. Bah oui, "nous voulons des investissements", "nous voulons", "nous voulons"... Très bien mais il va falloir se décider à prioriser. Perso, je pense que 2 milliards par an (plus tous les frais supplémentaires, en santé, justice, police, etc) rien que pour des prétendus mineurs clandestins qui ne viennent même pas de pays en guerre pour la plupart, c’est trop : retour au pays. 30 à 50 milliards de sécu volés par an, ça doit s’arrêter. Selon certains calculs, l’immigration nous coûte chaque année 80 voire 100 milliards. II y a également la fraude fiscale mais plus ça va plus je la comprends vu que notre pays est un enfer fiscal mais ça, je pense que nos amis boomers ne l’ont pas encore compris. Bref, le pognon est bien là (même s’il faut bien remettre la main sur la finance, la banque de France, etc) et il suffirait de rationaliser un peu nos dépenses pour refonder une santé publique de qualité, une école qui tourne, etc.

      Pas une seule fois, les sujets qui fâchent ne sont abordés. On se croirait à l’UPR...

      Bref, initiative qui part sans doute d’un bon sentiment mais en politique, les sentiments n’ont pas leur place. Ces élus le sont de communes rurales et manifestement ils ne connaissent pas très bien la réalité française au-delà de leur canton. C’est mignon mais pas très sérieux. 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

remilebrun


Voir ses articles


Publicité





Palmarès