• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Jean-Paul Jouary : Quelle alternative à la « crise de la représentation » (...)

Jean-Paul Jouary : Quelle alternative à la « crise de la représentation » ?

Ce que nous appelons communément aujourd’hui démocratie est pour l’essentiel le « régime représentatif », qui consiste pour les citoyens à élire une ou plusieurs personnes qui décideront du sort de tous pendant une certaine période. Une libre dépossession du pouvoir au profit de « représentants ». Mais que signifie « re-présenter » ? On sait ce que cela signifie à l’égard d’un absent, d’un enfant mineur ou d’un aliéné mental, mais pour un peuple ? Ce régime est visiblement en crise, tandis que se développent diverses formes nouvelles d’existence du politique. Y a-t-il une alternative au « régime représentatif » ? Conférence de Jean-Paul Jouary, agrégé et docteur en philosophie, professeur de chaire supérieure, et auteur d’une trentaine d’ouvrages parmi lesquels Rousseau, citoyen du futur et Mandela, une philosophie en actes.

Source : Comprendre et Agir

Tags : Politique Démocratie Elections




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Le Celte Le Celte 4 octobre 10:52

    Très très bonne analyse du concept démocratique actuel, concept que les autocraties occidentales souhaitent imposer à toute la planète et je me demande bien pourquoi ? smiley

    Clin d’oeil à l’enquête de Laurent Mauduit ? smiley

    • 1 vote
      maQiavel maQiavel 4 octobre 13:08

      @Le Celte

      Ah très intéressant la vidéo de Laurent Mauduit, on pourrait en effet la voir comme un complément. 

      Ceci étant j’ai été inspiré par le fait que nous fêtions les 60 ans de la Ve république. Il est temps de dépoussiérer un peu tout ça... smiley


    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 4 octobre 20:22

      Qu’est-ce que c’est que cette vidéo d’enfumage des gens ? Etienne Chouard nous a depuis longtemps prouvé que la France n’a jamais eu l’ombre de démocratie et ce monsieur ne fait que répéter plus mal ce qu’Etienne Chouard a déjà magnifiquement expliqué. Fuyons cette étrange vidéo dont on ne comprend pas le but.


    • vote
      Le Celte Le Celte 5 octobre 09:59

      @maQiavel
      Vous avez raison, faire le ménage après la fête n’est pas une mince affaire ! C’est d’ailleurs bien connu, c’est au lendemain d’une bringue que l’on reconnaît les gens efficaces, malheureusement jamais très nombreux !


    • 3 votes
      pegase pegase 5 octobre 10:31
      Gouverner ou diriger, de toutes façons ce ne sont même plus nos élus qui dirigent le bateau France ... Le Frexit au plus vite !

      à ce propos l’UPR vient de franchir le cap des 32 000 adhérents smiley

      • vote
        Zatara Zatara 5 octobre 19:10
        et rien sur le nerf de la guerre smiley

        y’en a qui aime se toucher, mais à ce point là, c’est du grand art...




        • vote
          mmbbb 6 octobre 09:36

          c ’est le hiatus entre l elite et le peuple. Le vote est un acte de confiance , cette confiance a ete rompue Les politiques francais sont des guignols, ils n ont plus aucun pouvoir sinon de suivre les diktats de Bruxelles Alain Minc le dit sans ambages , ce fervent soutient a ce degenere de Macron , lui reproche de ne pas avoir adopte les ordonnances . Pourquoi faire , appliquer des reformes drastiques et s aligner sur l Allemagne . Alain Minc ne fait que reprendre l idee de Juppé Fillon , Ce n est pas nouveaux donc Donc legiferer par ordonnance c est passer outre le parlement c ’est a dire eviter le debat. Sarko s est assis sur le vote des francais en 2005 concernant le referendum . Le peuple il est vrai est con , mais il prend conscience qu il se fait avoir La crise de la reprensentation, cri d orfraie de l elite qui craint pour la democratie avec la montée des populismes . La chapeau bas , on atteint le summum de la malhonnêteté intellectuelle , cette élite qui nourrit ce populisme est vient jouer le naif . Les Anglais ont tire les premiers , l Italie suit , l Europe est mal parti PS j ai regarde en pointille cette video dont l auteur semble ne pas evoquer les problemes essentiels


          • 1 vote
            maQiavel maQiavel 6 octobre 10:50

            @mmbbb

            j ai regarde en pointille cette video dont l auteur semble ne pas evoquer les problemes essentiels

            ------> Il parle d’un des aspects du problème , j’ai beaucoup de mal à comprendre cette tournure d’esprit qui ne conçoit pas que l’on puisse aborder des problèmes de façon spécifique. C’est pourtant cela « analyser » , décomposer en tout en ses éléments de manière à en comprendre spécifiquement les parties.

            Vous mettez le doigt sur le hiatus entre les élites et le peuple , Le Celte a publié une vidéo sur cette question. Et il y’a d’autres vidéos sur ce site et ailleurs sur beaucoup d’autres problèmes qu’on peut considérer comme essentiel , comme l’UE , la spéculation financière , les questions énergétiques , les troubles géopolitiques etc . A chaque fois qu’un interlocuteur s’exprime , il ne va tout de même pas à chaque fois faire l’inventaire exhaustif de tous les problèmes essentiels de la planète pendant des heures  avant de parler spécifiquement de son sujet , ça n’a pas de sens  smiley . Et puis , une fois qu’on a énuméré tous les problèmes « essentiels » à n’en plus finir de France et de Navarre , après on fait quoi ? Comment on résout ces problèmes ? Par quel bout on les prend ?

            Jean-Paul Jouary parle ici d’un de ces problèmes et laissez-moi vous dire qu’on ne pourra résoudre aucun des problèmes que vous jugez essentiel en faisant l’économie de la case de la réorganisation institutionnelle.



          • 2 votes
            Zatara Zatara 6 octobre 11:29

            @maQiavel
            la réorganisation institutionnelle national n’a strictement aucun intérêt dans le cadre européen... ce serait un lifting sur une vieille peau, une gueule étiré sur un cerveau malade.

            Ainsi peu importe le degré d’efficacité des institutions nationales, c’est l’Europe qui gère le calendrier et les lois, tout le reste n’est qu’esthétique et tartufferie, et gare à ceux qui ne s’en laisseraient pas compter : offensive financière sauvage pour dépecer le pays sous couvert d’un recadrage économique "nécessaire".

            Tout le monde sait que l’union européenne est morte (sauf en France ou on fait encore le pari inverse, on ne se demande pas d’où ça vient, ce fumet d’océan...), personne ne veut en être le coupable désigné, le bouc émissaire, sous peine d’en payer le prix historique et de devenir une cible financière.

            Et le plus beau dans tout cela, c’est que l’union européenne n’est plus qu’une machine à fabriquer de l’extrême droite, dont les collabos les plus pure alchimiquement sont aussi les premiers à jouer les effarouchés, les outrés... quand ils ne sont pas en train de produire des contres-feux sur des sujets sociétaux de cinglés...


          • vote
            Zatara Zatara 6 octobre 11:33

            @maQiavel
            ....aussi, les petites turpitudes soulevées par ce monsieur (au demeurant, intéressantes) ne valent pas tripette. Ça va bien 2 minutes de se toucher la nouille sur le doigt au lieu de la lune.


          • vote
            mmbbb 6 octobre 11:37

            @maQiavel certes mais il passe neanmoins un moment sur la Suisse. La Suisse n est pas la France c est l evidence même , il parle d education , j ai rencontre un prof francais enseignant en Suisse lors de la traversée des Alpes Systeme oppose , en aucun il ne pourrait exercer en france , Nous avons un classement PISA pas tres honorable Nous avons un système educatif a deux vitesses depuis fort longtemps Je suis passe par cette spécificité bien francaise de l egalite des chances mais sur le papier Le principe est dure et la pratique est souple dans ce pays La citoyenneté est une chimère . Je n ai jamais considére ce pays comme une démocratie aboutie , C est un vieux pays qui a fait sa révolution certes mais qui a garde dans sa structure même ses nobliaux, ses feodaux ses multiples pouvoirs intermédiaires et sa structure administrative fort complexe Ses réseaux dont son élite se coopte . Je visualisais il y a quelques temps une émission a ce sujet mais sur TV 5 Suisse , rien ne vaut un éclairage extérieur , Le journalistes malicieux ne se privait pas de mettre en exergue cette exception culturelle francaise . le probleme est aussi intrinsèque et je doute que les francais soient des démocrates. In fine ce qui fait de moi un tres mauvais citoyen désabusé dont la confiance a été égratignée PS je ne passe pas trop de temps et ébauche rapidement des reponses et arguments il est vrai que si je prenais le temps , non seulement j argumenterai et structurerai mieux


          • vote
            maQiavel maQiavel 6 octobre 13:28

            @mmbbb

            Pour ce qui est de la Suisse : oui la Suisse n’est pas la France , c’est une évidence. On ne peut pas importer le modèle suisse en France tel quel et du jour en lendemain même en supposant que ce soit souhaitable ( ce qui est très discutable ) , c’est aussi une évidence. La Suisse est un pays qui est loin d’être parfait , c’est une lapalissade. Une fois qu’on a fait tous ces constats , on peut quand même dire qu’il y’a  en Suisse des institutions démocratiques par lesquels se manifestent la souveraineté populaire dont on peut s’inspirer ( et non pas copier bêtement ). Les institutions suisses ne sont quand même pas exotiques au point qu’elles ne puissent pas même constituer un motif d’inspiration il me semble. Et je ne dis pas non plus qu’une refonte institutionnelle ne devrait s’inspirer QUE de la Suisse ( ce n’est pas ce que vous avez insinué mais je précise pour plus de clarté )  , les inspirations peuvent venir de beaucoup d’autres endroits présents ou passés et nous permettre d’inventer des nouvelles manières procéder en concordance avec notre temps et notre lieu.

            Pour ce qui est de la démocratie , les vrais démocrates sont très minoritaires et ce n’est pas plus mal car en réalité , la démocratie est un régime qui est irréalisable dans notre contexte pour des raisons structurelles , la question n’est donc pas selon moi de mettre en place une vraie démocratie mais un régime dans lequel il existerait une dimension démocratique ( c’est toute la nuance que beaucoup de gens ne comprennent pas ) , il n’y a pas besoin d’avoir un peuple foncièrement démocrate pour que ce soit faisable.

            Du reste , vous êtes un citoyen désabusé comme beaucoup et je le comprends mais ce n’est pas parce que l’oligarchie qui est au pouvoir vous a écœuré que toute alternative est forcément écœurante. C’est ce que j’avais essayé d’exprimer dans l’article que j’ai mit en lien , ce dégout généralisé est peut être l’un des effets pervers  des actions de ces oligarques car les propositions alternatives sont amalgamées à leur pratique du pouvoir. Et le hic , c’est que sans alternative crédible , rien ne changera , les perroquets médiatiques de ces gens-là disent depuis des années  dans les grands médias « qu’est-ce que vous avez à proposer » , pour ne pas dire  « arrêter de vous plaindre et de geindre puisque vous n’avez rien à proposer , il n’y a pas d’alternatives donc laissez nos patrons agir comme bon leur semble ». Et quelque part ce n’est pas faux , on adore contester , protester , critiquer , manifester et parfois chialer mais qu’est ce qu’on propose concrètement ? C’est la raison pour laquelle la question des prescriptions , des propositions et des alternatives institutionnelles m’intéressent , car oui , je pense qu’il existe des alternatives , très loin d’être parfaites certes , mais elles existent …



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès