• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > L’Art de Débattre, ou l’apprentissage de la citoyenneté
#21 des Tendances

L’Art de Débattre, ou l’apprentissage de la citoyenneté

Oser prendre la parole pour partager ses idées, et savoir écouter les idées des autres pour aller plus loin : pas simple ! Alors autant l’apprendre tôt. Les élèves d’une classe de 6ème du collège Gérard Philippe dans le 18ème arrondissement de Paris n’auront pas attendu d’être vieux. Un reportage de la Télé Libre paru le 21 juillet 2017.

Une équipe de professeurs de français, d’histoire-géographie et d’éducation civique ont lancé le premier championnat de débat, accompagnés par l’association CapaCités. Pendant 6 semaines à raison d’une matinée par semaine, les élèves d’une classe de 6eme ont ainsi réfléchi à ce que signifiait débattre, et ont expérimenté, en allant « chercher des sources froides et des sources chaudes pour trouver nos arguments », explique une élève, puis « en s’exerçant, sur les trois thèmes qu’on a travaillé  », complète un autre : pour ou contre le portable à l’école, pour ou contre les voiture en ville, pour ou contre la participation des élèves à l’entretien du collège.

En 6 semaines, toute la classe a ainsi pu sentir l’importance de l’exigence démocratique du débat : qu’il ne soit ni une joute, ni un déferlement d’égos. Une sagesse dont pourraient s'inspirer les adultes qui échangent sur AgoraVox et les autres sites de débat ! Pas évident, mais nécessaire, car débattre, c’est apprendre à « voir le monde du point de vue de la différence » (Alain Badiou), et comprendre qu’elle est nécessaire pour avancer. C’est en ce sens que les élèves, par tirage au sort, ont joué successivement tous les rôles : débatteurs, animateurs du débat et membres du jury, afin qu’ils puissent « expérimenter des rôles (donc des postures) différents », et ainsi « enrichir leur point de vue ».

Comme partout ailleurs, dans cette classe de 6eme, les filles parlent moins fort que les garçons, prennent moins la parole, et lorsqu’elles la prennent, elles parlent moins longtemps. Pendant ce temps-là, les garçons déballent tous leurs arguments de l’autre côté de la classe. On peut faire le même constat sur les sites d'information, où les femmes peinent à trouver leur place entre des mâles préférant bien souvent imposer avec virulence leur point de vue (forcément le seul valable) plutôt que de dialoguer sereinement. Étienne Chouard, lisant l'art de la conversation de Montaigne (dans une vidéo qui devrait servir de référence à tout AgoraVoxien), reste une bien trop rare exception...

Pour revenir à nos apprentis citoyens, sachez que, le jour du championnat, les filles se montrent finalement plus volontaires que les garçons. Face au stress et aux regards des parents, les rôles s’équilibrent.

L’année prochaine, le championnat dépassera les frontières de la classe de 6eme : le débat s’installera dans toutes les classes du collège, et dans plusieurs collèges parisiens, pour un grand championnat final inter collèges. Un rendez-vous démocratique inédit !

Tags : Internet Education Enfance Web 2.0 Démocratie Citoyenneté Philosophie Enseignement Femmes Etienne Chouard



Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • vote
    La mouche du coche La mouche du coche 13 octobre 19:34

    Bon on les laisse "débattre" sur des sujets ridicules, sans enjeux et non clivant (la voiture en ville). Ces profs accepteront-ils un jour les vrais sujets : papa porte une jupe, je veux changer de sexe, sommes nous des singes ? etc. J’ai ma petite idée. smiley


    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 13 octobre 19:36

      Notons en incidente, la haine masculinophobe de l’auteure. Espérons que les profs n’étaient pas sur cette ligne et ont laissé parlé les garçons. Ce n’est pas sûr.


    • 3 votes
      Sutter Kane Sutter Kane 13 octobre 21:48

      @La mouche du coche

      Ouvrez les yeux : voyez-vous beaucoup de femmes venir sur des sites de débats ? Et pourquoi ne viennent-elles pas ? A cause de malotrus comme vous. Ensuite, si vous aviez daigné regarder la vidéo, vous auriez la réponse à votre interrogation : les profs n’ont pas brimé les garçons, rassurez-vous... Enfin, à 11 ans, on pourrait les laisser débattre, comme vous dites, de sujets "anodins". Vous voudriez les amener sur le changement de sexe, le créationnisme et les théories du complot ? Heureusement que vous n’êtes pas prof...


    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 13 octobre 22:29

      @Sutter Kane
      Arrêtez avec vos réflexions de mec féminisé. Il y a quelques femmes sur ce forum. Si les autres ne viennent pas, c’est simplement que ces joutes épistolaires ne les interessent pas. Ce n’est pas leur truc. Où est le problème ? On s’en fout. Elles font autre chose. 

      "Vous voudriez les amener sur le changement de sexe, le créationnisme et les théories du complot "

      Oui je voudrais les sortir de la propagande officielle. C’est à ça que doit servir un débat. A s’ouvrir l’esprit, pas à l’embourber dans ce que l’on sait déjà.


    • vote
      sarcastelle 14 octobre 00:05

      @La mouche du coche

      .

      Même pas un débat sur Apollo, c’est nul leur truc. 


    • vote
      Sutter Kane Sutter Kane 14 octobre 00:23

      @La mouche du coche

      "mec féminisé"... ah ok, j’oubliais que j’avais affaire à un soralien 3e dan avec ses tics de langage...

      Vous pourriez seulement attendre qu’ils aient 15-16 ans pour vouloir leur parler de ces sujets. A 11 ans, ça ne les concerne pas (du moins on peut l’espérer). Avant de "sortir de la propagande", il faut éduquer avec du savoir "officiel", autrement dit de la science. Appliquer sur ce savoir de l’esprit critique, ça vient dans un second temps. C’est comme la critique des religions ; si on n’a jamais reçu la moindre éducation religieuse, critiquer du néant ça n’a aucun sens.


    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 14 octobre 08:24

      @Sutter Kane
      Le portable à l’école, c’est un sujet "de la science" ?

      Quand à votre féminisation, ce n’est pas moi qui l’a abordé mais vous quand vous avez insulté les hommes dans votre commentaire plus haut en suivant en celà les directives LGBT. 


    • 1 vote
      Djam Djam 14 octobre 10:34

      @Sutter Kane

      Contrairement aux suppositions, les femmes viennent volontiers sur les forums mais elles finissent par les quitter plus rapidement que les hommes pour une raison que l’on constate précisément dans cette vidéo : les hommes sont instinctivement attirés par le combat, l’affrontement, le rapport de force. Les femmes sont plus consensuelles et les joutes les gonflent.

      Ça va faire hurler les adeptes du tout-culturel qui croient toujours que les instincts seraient identiques chez les hommes comme chez les femmes. Tant mieux, on tachera de... débattre !

      A part ce "détail" de taille, je crains fort que ce genre d’initiation au débat que l’on propose aux enfants soit surtout un moyen de les formater aux fameuses relations "cool" et "bienveillantes". Car derrière ces jolis mots que l’on ne saurait soupçonner d’être creux se profile en réalité une volonté d’apaiser les relations par l’évitement de l’affrontement. Or, un véritable débat contient aussi des frictions, de l’affrontement. Ce qui maintient l’intérêt du débat est que l’on peut justement se friter à son ou ses interlocuteurs mais... par des arguments solides et sans attaque ad hominen.

      Lire les commentaires sur le forum de commentaires d’AV par exemple, permet de constater qu’il n’y a pas que les enfants qui auraient besoin d’entraînement... sauf que c’est plus difficile à un adulte déjà bien bétonné dans ses "vérités" personnelles qu’à un enfant qui peut encore élargir ses fonctions cognitives.


    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 14 octobre 11:19

      Hugh ! Djam a bien parlé. Rien de bon ne peut venir de profs athées américano-trotskistes. Ces "formations aux débats" ne sont qu’une étape plus subtile de formatage de nos enfants. 




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès