• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Pourquoi voter ne change rien

Pourquoi voter ne change rien

Une réflexion sur la nature illusoire du suffrage universel et pourquoi il n'apporte pas de changement véritable.

 

Tags : Politique Démocratie Citoyenneté Elections




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Scalpa Scalpa 31 juillet 15:39

    https://www.youtube.com/watch?v=7uzvlgQenwM

    Les Paysans, les Vaccins et leurs Vaches.

    • vote
      abolab 31 juillet 18:22

      @Scalpa

      Merci pour votre petite vidéo intéressante et humoristique, mais le sujet de cet article est très sérieux. Il ne s’agit pas d’humour.


    • vote
      Scalpa Scalpa 31 juillet 23:51

      l’homme n’a aucune histoire personnelle qui pourrait interreser quelquonque quidam qui se se ferait damner le pion.


      • vote
        abolab 1er août 10:03

        @Scalpa

        Les histoires personnelles sont de la diversion, de l’abstraction. Elles ne permettent pas d’apprendre à penser juste...


      • vote
        Scalpa Scalpa 1er août 11:30

        @Scalpa

        Ca doit être mon perroquet qui a du écrire ce commentaire.


      • vote
        abolab 1er août 18:49

        @Scalpa

        C’est à se demander quel genre de champignons Xavier-Louis de Izarra est-il parti faire la cueillette ?


      • vote
        yoananda2 1er août 10:47

        @Gaspard Delanuit
        et pourquoi ne pas faire l’inverse et redescendre au niveau de la région, ou de la bio-région (bien que j’ai peur que ce ne soit qu’un grigri d’écolo) ?
        régions fédérées ou con-fédérées ensuite ... jusqu’à un niveau mondial, pourquoi pas, puisqu’il y a des problématiques mondiales, n’en déplaisent aux localistes comme moi.


      • 1 vote
        Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 1er août 11:24

        @yoananda2

        Peut-être que ces choses ne se décident pas mais qu’elles se font. C’est ainsi qu’il existe un pays qui se nomme le Luxembourg qui n’est pas plus grand qu’une région de France et qu’il existe de très grand pays comme l’Inde et la Chine. Personne n’a décidé qu’il en serait ainsi, les nations se sont formées elles-mêmes (ou pour le dire autrement le monde s’est organisé ainsi) par la conjonction de rapports de force aboutissant à un certain équilibre pour un certain temps. 

        Ce qu’on peut constater, c’est que la bonne taille semble être pour chaque communauté politique celle dont la définition administrative concorde autant que possible avec la formation naturelle, qu’elle soit géographique, génétique, esthétique, artistique, gastronomique, etc. Bref, tout ce qui fait que des gens peuvent trouver de l’avantage et du plaisir à vivre ensemble et surtout peuvent se faire un peu confiance (une nation ne peut pas être constitués de gens qui craignent d’être égorgés par leurs voisins). On peut toujours m’objecter que la religion et les mœurs peuvent s’imposer par la puissance militaire, ça ne change rien car j’inclus ces rapports de force dans le processus naturel. 

        Quand c’est trop artificiel, ça ne prend pas et ça se brise à un moment : c’est tout le problème des empires. L’administration technocratique (avec toutes ses perversités) s’est toujours développée avec les empires, c’est ce qui les rend possibles et c’est aussi finalement la cause de leur effondrement. D’un autre côté, la multiplication de petits royaumes freine aussi le développement technique et économique (voir l’histoire du Royaume-Uni, par exemple, qui ne porte pas ce nom pour rien).


      • vote
        yoananda2 1er août 11:37

        @Gaspard Delanuit
        je considère que les frontières "naturelles" le sont en effet, mais ça ne veut pas dire qu’elles sont immuables, ni qu’on ne peut pas connaître leur processus de formation et qu’on ne peut pas intervenir dessus.
        En l’occurrence j’estime que la formation des aires nationales actuelles est liée a la présence de barrières naturelles (mer, montagne, désert, marécages, etc...).
        Un marécage ça s’assèche. Une montagne ça se contourne. Un désert ça se survole. Une mer c’est une voie de navigation. Une lague ça se traduit (google trad fait des miracles). En l’occurrence ce que je veux dire c’est que la technologie à changé la nature des frontières.
        Elles étaient "naturelles" avant, elles deviennent de plus en plus artificielles (encore que ...) ou inexistantes.
        Bien sûr on peut toujours se dire "c’est le poids de l’histoire on n’y peut rien", mais peut être que non et que les choses vont changer d’elles même, ce qui donc permet d’y songer, à mon avis. Je dis bien songer, comme dans un rêve, et non pas penser.
        Je crois qu’on est proche d’une fenêtre d’opportunité, un nexus, qui permettra une reconfiguration ... et ce sont les rêveurs qui seront à l’avant poste de cette éventuel changement.

        Donc, pour moi, rien n’interdit de repenser l’organisation du monde dans la mesure ou il y a déjà des tendances qui se dessinent, notamment autour des villes-mondialisées qui deviennent les nouveaux pôles économiques (la notion de nation ayant de moins en moins de poids et de sens, à tous les étages d’ailleurs, cf Bernard Wicht).


      • 1 vote
        Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 1er août 11:41

        @yoananda2

        L’homme propose ses pensées à la nature, la nature dispose. 


      • 1 vote
        Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 1er août 11:44

        En d’autres termes, moins polis : "Quand tu espères pouvoir violer la nature avec ton petit cerveau de singe prétentieux, c’est la nature qui t’encule à sec".  smiley



        • vote
          ged252 1er août 13:14

          Du grand n’importe quoi.

          .

          L’homme doit changer et si chacun faisait l’effort ..... bla bla bla

          .

          Ca na marche pas comme ça, les uns ont raison, les autres ont tort.

          C’est à ceux qui ont tort à changer et non a ceux qui ont raison.

          .

          Ceux qui ont tort aujourd’hui sont ceux qui ont détruit la France, et ceux qui votént pour ceux qui détruisent la France.

          C’est tout et c’est comme ça, le Bien et la Mal existe réellement.

          .

          Ceux qui ont raison, les gens bien, ce sont les nationalistes, les patriotes, et osons-le dire : ils sont l’élite du pays, même s’ils sont RMIstes.

          .

          Il y a tout ce coté "culpabilité de l’homme blanc", dans cette vidéo, c’est la faute à chacun, à l’égoisme de tout un chacun, au manque de solidarité, au manque de partage, à l’égoisme des nationalistes ................ De gauche évidemment.


          • vote
            Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 1er août 13:46

            @ged252

            "même s’ils sont RMIstes"

            Heu...Petite info au passage : Cela n’existe plus depuis plus de 11 ans. Et le terme était assez laid à tous les points de vue, jusque dans sa monstruosité linguistique, pour ne pas souhaiter le conserver au-delà de sa date de péremption. C’est comme le Fiat Multiplia, quoi. 
            https://fr.motor1.com/news/71019/top-5-des-voitures-les-plus-laids/

          • vote
            ged252 1er août 13:33

            Il y a tout ce coté "culpabilité de l’homme blanc",

            .

            Et les anti chrétiens qui sont les premiers à fustiger une culpabilité qui ne viendrait que du christianisme, le péché originel origine de la culpabilité des chrétiens, sont incapables de voir les anti chrétiens prêchant cette culpabilité aux blancs : c’est de votre faute et si vous changiez ......et si vous vous remettiez en question ... tout irait mieux, ... bande de salauds


            • vote
              abolab 1er août 18:58

              @ged252

              Par exemple, pourquoi les chrétiens français acceptent les guerres ? Ne sont-ils pas totalement hypocrites dans leur religion ? Pourquoi ne sont-ils pas dans la rue pour protester contre les ventes d’armes faites par le gouvernement qu’ils ont élu ?


            • vote
              ged252 1er août 19:38

              @abolab
              Voilà tout est de la faute des chrétiens, ils acceptent les guerres, ils acceptent

              les ventes d’armes, et enfin ils ont élus les politiques qui font les guerres ........ que dire ?,


            • vote
              abolab 1er août 22:09

              @ged252

              Les hébreux noirs, une communauté de 3000 individus en Israël, ont documenté avoir eu une immunité collective contre la COVID-19 en 2020, du fait de leur alimentation végétalienne saine. Le directeur du Ministère de la Santé Divine cite notamment la Genèse, chapitre 1, verset 29, pour justifier cette alimentation.

              Pourquoi les chrétiens acceptent-ils de tuer et d’exploiter les animaux ? Pour le plaisir de la chair, à défaut de santé collective et environnementale ?



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

abolab


Voir ses articles


Publicité





Palmarès