• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Rémi Gaillard : officiellement candidat aux élections municipales de (...)

Rémi Gaillard : officiellement candidat aux élections municipales de Montpellier !

J’appelle les sans-dents, ceux qui traversent la rue, les infirmières, les Gaulois réfractaires, ceux qui ne lâchent rien, les routiers, ceux qui galèrent à la fin du mois, …

A l’instar du regretté Coluche, c’est au tour de Rémi Gaillard, le Youtubeur bien connu, de prendre la relève et se présenter à des élections. Certes, il ne s’agit pas ici d’élections présidentielles, mais « simplement » des municipales de 2020 de la ville de Montpellier.

C’est l’occasion d’écouter (pour les plus jeunes), ou réécouter (pour les plus anciens), la vidéo où Coluche explique les raisons de sa candidature ; vous verrez qu’elle pourrait être encore d’actualité…

Concernant Rémi Gaillard, voici ce qu’il a déclaré :

 « J’appelle les sans-dents, les saltimbanques, ceux qui traversent la rue, les infirmières, ceux qui ont un chien, les Gaulois réfractaires, ceux qui n’y croient plus, ceux qui ne lâchent rien, les routiers, ceux qui ne mangent pas comme des rois, les handicapés, les boulistes, ceux qui aiment les chats, les Montpelliéraines, les profs, les Sheriff, ceux qui galèrent à la fin du mois, le Père Noël du supermarché, les Pailladins, les Gipsy, la jeunesse, les bisexuels, mes ex, les Trois Grâces, ceux qui fabriquent des trottinettes, les ramasseurs de champignons, ceux qui sont cons comme toi et moi, les écolos et les animaux à peser dans le débat pour un "Montpellier so fresh again". »

A mettre en parallèle avec les propos de Coluche lors des élections présidentielles de 1981 :

 « J'appelle les fainéants, les crasseux, les drogués, les alcooliques, les pédés, les femmes, les parasites, les jeunes, les vieux, les artistes, les taulards, les gouines, les apprentis, les Noirs, les piétons, les Arabes, les Français, les chevelus, les fous, les travestis, les anciens communistes, les abstentionnistes convaincus, tous ceux qui ne comptent pas pour les hommes politiques à voter pour moi, à s'inscrire dans leurs mairies et à colporter la nouvelle. Le seul candidat qui n'a aucune raison de vous mentir ! »

Le youtubeur a précisé cependant :

« Puisque chaque élection est un nouveau canular, puisque le politique fait tristement rire, faut peut-être enfin élire un vrai clown. L’envie, c’est, surtout, d’en finir avec ce cirque pathétique. Marre des tartuffes qui ne défendent que le pognon. Mais je me retire direct de la campagne si un autre candidat, par transparence, porte au moins un nez rouge. »

Source

Un extrait de la vidéo de France 3 Occitanie où l’information de sa candidature est diffusée…

On en parle...

20 Minutes : le politologue montpelliérain Emmanuel Négrier, chercheur au CNRS, voit surtout dans la candidature de Rémi Gaillard le témoignage « de la situation très instable et "liquide" sur Montpellier où, après des années d’hégémonie socialiste, déjà discutée par Philippe Saurel en 2014, le système politique traditionnel implose »…

… « Favorite du scrutin, Clothilde Ollier (EELV) espère rencontrer le YouTubeur  ».

Alors, qui est Rémi Gaillard ?

Voici une courte vidéo sur ses « délires » humoristiques, mais aussi, et surtout, sur ses derniers engagements envers la défense de la cause animale…

Et enfin une vidéo toute particulière sur les rapports originaux qu’il entretien avec la police de Montpellier…

Alors, Rémi Gaillard ira-t-il jusqu’au bout, ou abandonnera-t-il comme Coluche pour les raisons évoquées dans une lettre adressée à Romain Goupil, son directeur de campagne, restée secrète jusqu’à sa récente publication par le journal Le Monde le 01 mars 2019 ?

Extraits de cette lettre dans laquelle l’humoriste évoque aussi des menaces de mort :

« J’arrête. Je ne suis plus candidat. » … « Je suis interdit à la radio, à la télé, tous ceux qui ont essayé de me soutenir se sont fait virer, la grande presse fait le silence. » …« J’espère qu’un jour la France aura un gouvernement qui s’occupe des Français plus que des intérêts de sa famille et de ses copains. J’espère qu’un jour les jeunes pourront se promener dans les rues sans que la police ne les agresse » … « Amusez-vous bien mais sans moi. »

Rémi Gaillard de son côté est-il sérieux ou est-ce juste une de ses nouvelles blagues dont il a le secret ? Tout est possible, mais il n’en reste pas moins que son dernier engagement envers la cause animale est tout ce qu’il y a de plus sérieux et, peut-être, vois-t-il là un bon moyen de se donner les moyens d’agir dans ce domaine.

Une chose est sure : "C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui !"

Tags : Humour Elections




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • 2 votes
    TotoRhino TotoRhino 21 décembre 2019 13:02

    Erreur de lien pour :

    "Et enfin une vidéo toute particulière sur les rapports originaux qu’il entretien avec la police de Montpellier… "

    https://youtu.be/Gm9XNyERe6Q


    • vote
      ahtupic 21 décembre 2019 19:37

      @TotoRhino
      P’tain, la vidéo et celle qui suit, elle est terrible. Gonflé, le mec. Mais c’est désopilant et je me suis bien marré.  smiley


    • 2 votes
      ahtupic 21 décembre 2019 19:39

      @ahtupic
      Le coup de l’escargot, du radar, du kangourou, etc... Faut y penser. Excellentissime


    • 1 vote
      anomail 23 décembre 2019 18:28

      @TotoRhino
      Si il se fait élire il deviendra responsable de la police municipale, il le sait ça ? smiley


    • vote
      TotoRhino TotoRhino 23 décembre 2019 21:59

      @anomail
      +1 :))


    • 2 votes
      TotoRhino TotoRhino 21 décembre 2019 13:08

      Ouarf, la faute : "vois-t-il"

      Mon dieu, je vais m’coucher...


      • 4 votes
        Duke77 Duke77 21 décembre 2019 13:32

        Si j’étais montpelliérain, je saurai pour qui voter désormais. smiley


        • 3 votes
          Conférençovore 21 décembre 2019 14:48

          "mais il n’en reste pas moins que son dernier engagement envers la cause animale est tout ce qu’il y a de plus sérieux et, peut-être, vois-t-il là un bon moyen de se donner les moyens d’agir dans ce domaine."

          Oui, là il a été entier. C’est un type simple dans le bon sens du terme et a bien défendu cette noble cause.

          "Une chose est sure : "C’est en faisant n’importe quoi qu’on devient n’importe qui !""

          Par contre, ce slogan contemporain qui est le sien depuis toujours n’a de sens que dans la déconne pure, la clownerie... Ailleurs il incarne un reflet désolant de la société du spectacle où tout est traité sous l’angle de la dérision, ce triomphe malsain du paraître et de la promotion du futile. Il valide l’idée que la politique n’est que représentation et en cela rejoint paradoxalement (puisque à l’évidence, c’est tout ce que le bonhomme déteste) tout ce qu’un nombre croissant de gens écœure.


          • 1 vote
            TotoRhino TotoRhino 21 décembre 2019 21:26

            @Conférençovore
            Je te trouve un peu radicale pour le coup.
            Il a lancé son slogan a ses débuts et c’était sa marque de fabrique, peut-on lui reprocher ? J’imagine qu’à ses débuts il n’avait aucune idée de ce que ses vidéos allaient déclencher sur Web.
            Mais désormais il s’investit pour la cause animale qui a visiblement marqué un tournant dans sa carrière, quitte à ce que certains internautes se détournent de lui.
            Quant à l’angle de la dérision, qu’il manie avec succès, c’est un peu le rôle d’un humoriste, non ?
            Je crois que Coluche étant un expert dans ce domaine, non ?
            Quant à condamner les gens qui n’envisagent la démocratie que sous la forme représentative, là aussi c’est un choix assez radical.
            Moi aussi je serai pour une démocratie plus horizontale, mais sans pour autant annihiler le principe d’une représentation. Et comme pas grand monde est de cet avis, il faudrait l’imposer, mais dans ce cas, on ne serait plus en démocratie. La seule solution pour envisager une refonte de la démocratie, et donc de la constitution, serait de passer par l’existant et mettre plus de participation citoyenne petit-à-petit en informant les gens.
            Sans cela...


          • 2 votes
            Laconicus Laconicus 21 décembre 2019 22:42

            L’humour et la dérision sont toujours destructrices  parfois dans le bon sens du terme puisque cela peut détruire les illusions et les supercheries qui méritent de l’être  mais une démarche caractérisée par cette tournure d’esprit ne peut faire office de proposition positive. "Le Dictateur" de Chaplin est très révélateur à ce sujet : la folie du chef d’Etat tyrannique y est très bien caricaturée et ridiculisée, mais à la fin du film, la grandiloquence humaniste du discours du héros est tout aussi ridicule par sa puérilité. 


          • vote
            Laconicus Laconicus 22 décembre 2019 20:29

            "L’humour et la dérision sont toujours... destructeurs"


          • vote
            tobor tobor 22 décembre 2019 21:33

            La dernière vidéo est inepte ! Une image fixe avec des petits effets et un sous-titrage redondant, sorti d’on ne sait où. Si c’est comme ça qu’il annonce sa candidature, je ne vois pas trop le parallèle avec Coluche (?)


            • vote
              TotoRhino TotoRhino 23 décembre 2019 08:27

              @tobor

              Je suis d’accord avec toi, cette vidéo n’aurait pas dû faire partie de cet article. C’est une erreur de manipulation de ma part, je le signale en début de commentaire. C’est lors du tri des nombreuses sources que j’ai trouvées sur le sujet que je me suis planté. Bref, c’est de ma faute.

              Et cette vidéo n’est pas de Rémi Gaillard, mais celle d’un internaute. Je n’ai d’ailleurs pas vu le youtubeur faire de la promotion sur sa candidature (si ce n’est sur sa page Facebook), je pense qu’il compte sur les médias pour cela, un peu comme Coluche en son temps. Et justement, concernant le parallèle entre les deux hommes :

              • Artistes du show-biz tous les deux, qui se présentent à des élections,
              • Humoristes qui excellent dans la dérision,
              • Comédiens dont la notoriété touche essentiellement les classes basses et moyennes,
              • Tous deux ont orienté leur carrière pour défendre une cause : les pauvres pour l’un (les restos du cœur) et la cause animal pour l’autre (association Anymal).

              Je pense que s’ils s’étaient rencontrés, ils se seraient bien entendus…



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

TotoRhino

TotoRhino
Voir ses articles







Palmarès