• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Adam Smith et la main invisible

Adam Smith et la main invisible

L'économie moderne actuelle n'existerait pas s'il n y avait eu le processus d'esclavage vécu par les africains. 
 

 

Il est incontestable que la déportation des Noirs d’Afrique pour aller travailler comme esclavages en Europe et en Amérique a beaucoup aidé pour l’édification de la structure économique de l’occident.

 

Le père de la science économique moderne, l’Ecossais Adam Smith écrivait que :

 

 « l’expérience de tous les temps et de tous les pays s’accorde, pour démontrer que l’ouvrage fait par des mains libres revient définitivement à meilleur compte que celui qui est fait par des esclaves. » 

 

Il disait ainsi qu’au-delà de l’immoralité de l’esclavage, il y trouvait aussi une stupidité économique. En effet, à bien y regarder, on peut dire avec précision que l’esclavage et la colonisation ont fragilisé économiquement l’occident plutôt que le rendre fort ; le recours à une position de rente a faussé les règles de jeu du marché parce qu’il y avait un acteur (l’occident) qui est arrivé déjà avantagé puisqu’il pouvait recourir à une main d’œuvre gratuite.

 

Imaginez d’avoir dans votre château, 20 employés de maison pour assurer le jardinage, la cuisine, le pressing, la vaisselle, la propreté des locaux, le repassage etc... et tout cela gratuitement, sans que vous payiez le moindre centime. Grâce à ces esclaves, vous aurez un très haut niveau de vie, mais qui au fond n’est qu’artificiel, parce qu’il vient du fait que ces esclaves ne sont pas en mesure de se rebeller et de revendiquer leurs droits, leur paie pour les services qu’ils vous rendent. Le jour où, ils commenceront à fréquenter les voisins, à communiquer avec d’autres semblables, ils prendront conscience de leur état et lorsqu’ils auront la force et le courage de mettre fin à cet état de subordination, pour maintenir le même niveau de vie, vous serez obligé d’emprunter de l’argent pour payer les esclaves d’hier et le processus de surendettement et donc de faillite est enclenché. C’est la situation de l’Europe aujourd’hui et qui vient en partie aussi d’Afrique, au fur et à mesure que l’Afrique se libère grâce surtout aux immenses investissements des capitaux chinois, qui permettent aux Africains de prendre conscience de l’ampleur des conséquences même mentales de leur esclavage passé et présent qu’ils ont subi.

Tags : Economie Société




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • 10 votes
    Éric Guéguen Éric Guéguen 29 juin 2013 09:56

    Et c’est repartiiii !!! Capitaine Flamm et l’éternelle misère noire, sa grande marotte !
    Ne manquez pas le prochain épisode : L’esclavage font du ski !


    • 4 votes
      Flamm Flamm 29 juin 2013 10:20

       @ Éric Guéguen,



      " Capitaine Flamm et l’éternelle misère noire, sa grande marotte !"

       - Bravo Guéguen ! Le type même du blaireau qui lance des avis à l’emporte pièce...
      Si tu n’as rien à dire (comme d’habitude) passe ton chemin,tu n’es pas obligé de répondre,tu sais ?

    • 9 votes
      Éric Guéguen Éric Guéguen 29 juin 2013 10:42

      Demande-toi une fois pour toutes si les avantages de l’Occident lui sont tombés du ciel ; non qu’il ne se soit pas rendu prédateur par son orgueil démesuré, mais le premier de ses crimes est d’avoir saisi sa chance et d’avoir employé son génie machiavélique plus vite et plus loin que le reste de la planète.


    • 2 votes
      maQiavel machiavel1983 29 juin 2013 13:25

      Ah Eric Gueguen vous vous êtes enfin converti au darwinisme des groupes ?Si c’ est le cas , on est d’ accord , l’ occident ces 500 dernières années a été plus fort que les autres et a dominé le reste de la planète. Maintenant que le rapport de force change , ça risque d’ être à son tour de morfler ...


    • 5 votes
      Éric Guéguen Éric Guéguen 29 juin 2013 14:04

      @ Machiavel1983 :
      --------------------------
      Une chose est de dire que l’Occident a considérablement écrasé le monde de son emprise ces 500 dernières années. Prétendre que la politique se résume à cela en est une autre.
      Il faudrait être d’une mauvaise foi outrancière pour ne pas constater cette emprise. Appelons cela "darwinisme civilisationnel" si vous le souhaitez, mais je pense que vous serez d’accord qu’il n’est pas dû au hasard et qu’il n’est pas dû non plus totalement à la spoliation des gentils hommes de couleur par l’infâme homme pâle. Ce dernier a, comme je le disais plus haut, "saisi sa chance", certes, mais cela ne doit pas éclipser non plus le fait qu’il n’était pas pour autant destiné à verser dans la démesure et à vendre ses produits (droits de l’homme, urnes et isoloirs) sur tous les marchés de la planète.
      ------
      Par ailleurs... (ça c’est pour Flamm) :
      L’Occident a été esclavagiste comme TOUTES les autres civilisations.
      En revanche, il a été la SEULE civilisation abolitionniste.


    • 1 vote
      maQiavel machiavel1983 29 juin 2013 14:16

      @Gueguen

      -Appelons cela "darwinisme civilisationnel" si vous le souhaitez, mais je pense que vous serez d’accord qu’il n’est pas dû au hasard et qu’il n’est pas dû non plus totalement à la spoliation des gentils hommes de couleur par l’infâme homme pâle.

      R / Tout à fait, les visages pales, rouge, noir ou jaune n’ont eu de cesse de se faire la guerre entre eux. Ce n’est pas du au hasard, mais à quoi cela est il du selon vous ? Pourquoi des peuples tentent ils de dominer d’ autres peuples et ce depuis des millénaires sans interruption ?


    • 2 votes
      Éric Guéguen Éric Guéguen 29 juin 2013 14:57

      Parce que la chair est faible, et que les faibles seront toujours les plus nombreux Machiavel.
      Vous êtes et demeurez un partisan assumé de la chair, je le sais très bien.


    • 1 vote
      maQiavel machiavel1983 29 juin 2013 15:11

      Ah ! Je ne m’attendais pas à cette réponse ... Bravo !

      En réalité je suis aussi un partisan de l’esprit. Mais je fais le même constat réaliste que vous (un autre étonnement) qui est que la chair gouverne l’humanité et non l’esprit.

      Donc, fermer les yeux sur ce qui est (l’empire de la chair) pour ne voir que ce qui devrait être (le règne de l’esprit) c’est la voie de la destruction et non celle de la conservation.On essaie de survivre donc on ouvre les yeux ...

      Mais quand même, faire ce constat doit vous faire souffrir, raison pour laquelle vous n’irez pas au bout de la logique par idéalisme. smiley 


    • 2 votes
      Flamm Flamm 29 juin 2013 19:01

      Éric Guéguen,



      " Demande-toi une fois pour toutes si les avantages de l’Occident lui sont tombés du ciel." 

       - Je ne vois pas ce qu’il y’a de glorieux d’être un voleur,un parasite,quelqu’un qui vit du travail des autres...
      Ce sont peut-être tes valeurs,mais pas les miennes...
       

    • 6 votes
      O Scugnizzo O Scugnizzo 29 juin 2013 11:46

      Tu confonds esclavage et métaphore de l’esclavage dans ton explication, ce qui fait qu’on y comprend absolument rien. Tu parles d’abord de l’esclavage comme on l’entend communément puis en expliquant la situation actuelle tu utilises la métaphore de l’esclavage pour décrire les conditions modernes du salariat dans les pays pauvres, qui sont justement dues à une libéralisation de l’économie et aux nécessités du capitalisme occidental. Or la vidéo de ce petit économiste très suffisant à la botte des dominants explique le contraire. Ce qui fait que l’essence de ton article n’est malheureusement que très peu compréhensible.


      Si ton propos est finalement de dire que le libéralisme économique libérera l’Afrique, que la main invisible bénira ce continent aux mille merveilles... bah non :)

      • 2 votes
        Flamm Flamm 29 juin 2013 18:28

        O Scugnizzo,



        " Tu confonds esclavage et métaphore de l’esclavage dans ton explication, ce qui fait qu’on y comprend absolument rien."

         - Ah non !
        Il n’y a aucune confusion dans mon argumentation,tu l’as certainement mal comprise au vu de tes explications.
         
        1/ - Je n’aborde aucunement le thème du salariat puisqu’il s’agit de captif.
        Mon exemple du château est juste là pour expliquer la situation de l’occident aujourd’hui.
        Cette explication est valable pour les USA qui ont eux aussi bénéficier de près de 400 ans de travail gratuit c’est le sens de mon propos,rien à voir avec la situation actuelle ou les conditions modernes.


        2/ - La vidéo explique les causes des richesses des nations (occidentales) que je ne partage pas puisque j’en donne d’autres (avec des explications)
        Où as- tu lus que je prônais le libéralisme économique ?

        Je dis :

        L’économie moderne actuelle n’existerait pas s’il n y avait eu le processus d’esclavage vécu par les africains."



      • 4 votes
        Juste Juste 29 juin 2013 12:08

        Et qui étaient les plus grands marchands d’esclave ? Les "esquimaux" et les africains eux-mêmes.

        Quand on inversa les culpabilités, on pourra avancer.


        • 2 votes
          Flamm Flamm 29 juin 2013 18:49

          Juste,



           " Les "esquimaux" et les africains eux-mêmes."

           - Selon qui ? Juste ? 
          On sent que tu as mis toute ton intelligence pour pondre ce genre de commentaire avec des gens comme toi,on comprend mieux pourquoi l’Europe sombre...

          Allez juste un truc absurde,pur produit de mon imagination,juste pour rire :

          - Les africains sont partis d’Afrique pour venir proposer leurs "marchandises" aux européens ? si oui pourquoi ils n’ont pas décliné l’offre ? (ils étaient pourtant civilisés ! lol )

          - Pourquoi les européens descendaient sur les côtes africaines armés jusqu’aux dents si c’était juste pour un commerce ?

          -Tu vois les faits sont têtus ! Il y a de moins en moins de gens qui croient à ces sornettes (peut-être les quelques 10% d’occidentaux qui peuplent encore ce monde,mais pour combien de temps encore ?)

        • 3 votes
          maQiavel machiavel1983 29 juin 2013 13:39

          @flamm

          Bonjour.Je suis d’ accord avec O’Scugnizzo , on ne comprends pas très bien ou tu veux en venir.

          Mais ma plus grande critique est la suivante :" l’Afrique se libère grâce surtout aux immenses investissements des capitaux chinois, qui permettent aux Africains de prendre conscience de l’ampleur des conséquences même mentales de leur esclavage passé et présent qu’ils ont subi".
          Que l’ occident ait exploité l’ Afrique c’ est une chose que personne ne peut contester. Mais c’ est très naïf de croire que l’ oligarchie Chinoise investi des capitaux en Afrique par altruisme ... 
          Tu crois qu’ il y’ a un gentil capitalisme chinois et un méchant capitalisme occidental , non , il n’ y a que le capitalisme et dans cette dynamique , l’ oligarchie chinoise sera contrainte tôt ou tard de faire la même chose que les occidentaux...
          Non , si l’ Afrique doit se libérer ce doit être le fait des africains eux mêmes et je parle de se libérer des impérialismes étrangers d’ ou qu’ ils viennent , y compris des africains.

          • 1 vote
            Flamm Flamm 29 juin 2013 18:55

            machiavel1983,



            " @flamm

            Bonjour.Je suis d’ accord avec O’Scugnizzo , on ne comprends pas très bien ou tu veux en venir."

             - Salut ! j’espère que mes explications à O’Scugnizzo apportent quelques éclaircissement...


            " Mais c’ est très naïf de croire que l’ oligarchie Chinoise investi des capitaux en Afrique par altruisme ... Tu crois qu’ il y’ a un gentil capitalisme chinois et un méchant capitalisme occidental."

             - Rassures toi je ne suis pas si naïf.
             

          • 3 votes
            Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 1er juillet 2013 03:50

            @Machiavel : "Donc, fermer les yeux sur ce qui est (l’empire de la chair) pour ne voir que ce qui devrait être (le règne de l’esprit) c’est la voie de la destruction et non celle de la conservation."


            Le fait que l’humanité soit portée par le souci de ce qui devrait être constitue aussi une réalité, et ne pas percevoir la réalité de ce fait constituerait un déni d’une partie du réel au bénéfice d’une terrible simplification. 

            • vote
              maQiavel machiavel1983 1er juillet 2013 10:58

              Le fait que l’humanité soit portée par le souci de ce qui devrait être constitue aussi une réalité,

              R / Oui sans doute.Est il que ça ne change rien ...

            • vote
              Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 1er juillet 2013 11:36

              Cela change que l’humanité n’est pas seulement gouvernée par le principe de la chair (la volonté de domination), mais qu’elle est aussi animée par un principe de transcendance (un désir de dépassement de ses limites), et qu’elle est le lieu (ou le moment) où s’affrontent (et peut-être se concilient en une informulable alchimie) des tendances contraires. 


               

            • vote
              maQiavel machiavel1983 1er juillet 2013 12:22

               

              Le fait que l’humanité soit portée par le souci de ce qui devrait être et animé d’un souci de transcendance ne change rien au fait qu’elle soit tout de même gouverné par la chair.

              C’est ce qui compte dans notre monde …          

              Quant aux tendances contraire , il faut admettre que l’ esprit ne fait pas vraiment contrepoids à la chair dans ce monde ,à tel point que je me demande si on peut vraiment parler d’ affrontement ... 

              La chair est hégémonique sur la terre des hommes !  


            • vote
              Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 1er juillet 2013 12:41

               "il faut admettre que l’ esprit ne fait pas vraiment contrepoids à la chair dans ce monde"


              Il ne faut admettre que ce qui est réel. Or ce que vous affirmez semble être une position de principe ou une croyance, ou un sentiment. En tout cas, je ne vois sur quoi cela se fonde et pourquoi nous devrions prendre cela pour une description de la réalité. 

            • vote
              Éric Guéguen Éric Guéguen 1er juillet 2013 12:53

              C’est tout l’intérêt de parler en termes de causalité, et de dégager ainsi ce qui est cause efficiente et ce qui est cause finale, ce qui est premier dans l’action (la chair) de ce qui est premier dans l’intention (l’esprit).
              Si l’homme est capable de manger des glands et de penser E=MC², c’est qu’il est fait pour penser E=MC². Autrement, il n’est rien d’autre qu’un porc, au sens "propre" du terme.
              Pour ma part, je n’ai rien contre une humanité qui s’en tient à son versant porcin, ce sont les porcs qui montent à cheval qui m’insupportent.


            • vote
              maQiavel machiavel1983 1er juillet 2013 13:43

              @gaspard

              C’est la perception subjective que j’ai de la réalité. Quelle est la votre ? Vous ne constatez pas que les peuples tentent de se dominer les uns les autres depuis des millénaires et sans interruption ?

              @Gueguen

              Et si …nous ne désirions te ne poursuivions pas une chose parce qu’elle est un bien mais au contraire nous nous disons qu’elle est un bien que parce que nous la poursuivons et la désirons ? Et si le premier dans l’intention était également la chair ? 

              P.S : Je reprécise que nous avons admis que  les faibles sont et seront toujours les plus nombreux.


            • vote
              Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 1er juillet 2013 14:04

              @ Machiavel, je constate que les êtres humains cherchent à se dominer, à se voler, à se violer, à se torturer les uns les autres. Je constate aussi qu’il existe des aspirations très différentes fondées sur le sens du service et du sacré, sur la raison ou sur l’empathie. C’est pourquoi l’espace humain n’est ni un enfer perpétuel ni un paradis terrestre. Voilà ce qu’est l’humanité ; mais bien malin qui pourrait dire où elle va, car nous n’en voyons qu’un petit bout. 


            • vote
              maQiavel machiavel1983 1er juillet 2013 14:21

              @Gaspard

              Oui, il existe plusieurs types d’aspirations, mais on voit bien que les premières que vous citez dominent les secondes. C’est ce qui compte …

              Je ne sais pas ou va l’ humanité mais je sais qu’ on s’ est toujours exterminés les uns les autres. Avec le progrès technique , nous disposons aujourd’hui des moyens militaires pour en finir définitivement ...je ne dis pas que c’ est forcément ce qui va arriver , je dis que c’ est potentiellement faisable.


            • vote
              Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 1er juillet 2013 14:35

              Non, Machiavel, je ne trouve pas que l’histoire nous enseigne que le désir de domination l’emporte sur les aspirations plus subtiles. Si c’était le cas, depuis le temps que le désir de domination est à l’oeuvre, l’humanité serait entièrement anéantie et nous serions tous des démons. Mais il y a constamment de la bonne volonté, de la générosité et des forces de vie qui viennent contrebalancer les expressions de la volonté de domination. De sorte qu’une sorte d’équilibre précaire existe dans l’existence comme dans le coeur de l’homme, et que rien n’est joué encore. Et c’est être simplement réaliste, ni optimiste ni pessimiste, que d’affirmer cela. 


            • vote
              Éric Guéguen Éric Guéguen 1er juillet 2013 14:44

              Machiavel, je crois pouvoir enfin résumer en quelques mots (maux ?) nos sempiternelles discussions :
              - Vous avez tendance à voir comme trait de l’espèce ce que produit l’homme de plus répandu ;
              - Moi, j’ai davantage tendance à voir comme trait de l’espèce ce que produit l’homme de plus élevé.
              Vous vous êtes démocrate, moi je dois me rendre à l’évidence, je suis aristocrate... smiley


            • vote
              maQiavel machiavel1983 1er juillet 2013 15:00

              @gapard

              -Non, Machiavel, je ne trouve pas que l’histoire nous enseigne que le désir de domination l’emporte sur les aspirations plus subtiles.

              R /Ah non ?

              -. Si c’était le cas, depuis le temps que le désir de domination est à l’oeuvre, l’humanité serait entièrement anéantie et nous serions tous des démons.

              R /Non, nous sommes juste tous asservit …

              -Mais il y a constamment de la bonne volonté, de la générosité et des forces de vie qui viennent contrebalancer les expressions de la volonté de domination.

              R /Qui essaie de contrebalancer les expressions de la volonté de domination mais sans succès …

              -De sorte qu’une sorte d’équilibre précaire existe dans l’existence comme dans le coeur de l’homme, et que rien n’est joué encore.

              R /Je ne vois pas ou vous voyez l’équilibre. Je ne vois partout qu’Etat et stratifications sociales asservissantes. Ceux qui essaient d’y échappé se font tuer, renoncent ou réussissent leur révolution pour reproduire caricaturalement les mêmes travers. Ceci dit rien n’est joué mais bon … à un moment donné après quelques millénaires, on commence à douter un petit peu … smiley

              @Eric Gueguen

              Si vous définissez la démocratie de cette façon, alors vous êtes démocrates comme moi ou plutôt vous savez que la réalité est démocratique, vous êtes conscient du règne du nombre même si vous le déplorez (quand je vous pose la question « Pourquoi des peuples tentent ils de dominer d’ autres peuples et ce depuis des millénaires sans interruption ? » vous répondez « Parce que la chair est faible, et que les faibles seront toujours les plus nombreux ». ). Vous en êtes conscient !

              La seule différence est que moi j’ai accepté cette réalité (que je déplore également), vous, vous ne vous y résoudrez jamais, raison laquelle je dis que vous êtes un idéaliste.


            • vote
              Éric Guéguen Éric Guéguen 1er juillet 2013 15:11

              Pas "idéaliste" Machiavel, "humaniste". Je crois en l’humain, quelle qu’en soit la proportion susceptible d’accomplir des choses élevées.
              Mais si, comme vous le dites, les hommes ne seront jamais rien d’autre dans leur grande majorité que des gorets avides de glands, pourquoi perdre autant de temps ici même ? L’affaire est entendue, non ? N’ont-ils pas gagné ?


            • vote
              maQiavel machiavel1983 1er juillet 2013 15:57

              Non l’affaire n’est pas entendue. Il existe un moyen, qui fut très utilisé depuis des millénaires : manipuler les hommes pour qu’ils se comportent bien. L’outil le plus utilisé est la religion. Partant du principe que les hommes  ne peuvent raisonner qu’en termes religieux, si ceux qui les guident sont bons et désintéressés, ils peuvent entrainer les hommes à se transcender collectivement. C’est ce qui explique que l’histoire est faite de dynamiques religieuses (dont les religions laïques d’aujourd’hui comme le droitdelhommisme, le progressisme etc.).

              C’est ce qu’expliquait Machiavel sur la religion : « Les princes ou les républiques qui veulent se maintenir à l’abri de toute corruption doivent, sur toutes choses, conserver dans toute sa pureté la religion, ses cérémonies et entretenir le respect dû à leur sainteté ; parce qu’il n’y a pas de signe plus assuré de la ruine d’un État que le mépris du culte divin(…). Il n’a jamais, en effet, existé de législateur qui n’ait recours à l’entremise de Dieu pour faire accepter des lois nouvelles, et qui, il faut l’avouer, étaient de nature à n’être point reçues sans ce moyen. Combien [1] de principes utiles dont un sage législateur connaît toute l’importance, et qui ne portent pas avec eux des preuves évidentes qui puissent frapper les autres esprits ! L’homme habile qui veut faire disparaître la difficulté a recours à Dieu ; ainsi firent Lycurgue, Solon et beaucoup d’autres qui tous tendaient au même but (…). Malheur à l’Etat où la crainte de l’Être suprême n’existe pas ; il doit périr, ou bien être soutenu par la crainte du prince même qui supplée au défaut de religion ; et comme les princes ne règnent que le temps de leur vie, il faut également que cet Etat-là périsse tôt qui ne tient qu’à la vertu de celui qui règne »

              .

              Tout le problème est de tomber sur des manipulateurs bons et désintéressés comme Lycurge et non sur des manipulateurs qui ne pensent qu’à leur propre intérêt comme Bernays. On n’est pas sortit de l’auberge …



            • vote
              Éric Guéguen Éric Guéguen 1er juillet 2013 16:08

              Ce que vous appelez un "manipulateur bon" n’est rien d’autre qu’un homme qui sait l’immense diversité entre les êtres et la prend en compte dans la constitution de manière à ce que les désirs d’égalité ubiquitaire n’interfèrent pas dans la quête du bien commun.
              Aucune chance qu’un Lycurgue émane des urnes...


            • vote
              maQiavel machiavel1983 1er juillet 2013 16:17

              @Gueguen 

              En parlant d’ urnes et d’ égalité , un article qui devrait vous intéresser !

            • vote
              Éric Guéguen Éric Guéguen 1er juillet 2013 16:31

              Merci, je regarderai ça dès que j’aurai un moment.


            • vote
              Éric Guéguen Éric Guéguen 1er juillet 2013 14:32

              @ Machiavel1983 :
              ------------------------
              C’est presque ce que dit Spinoza, grand lecteur de... Machiavel.
              Sauf qu’avec une telle logique poussée à son comble, les Spinoza et les Machiavel n’auraient jamais existé.
              Je me méfie tout autant de celui qui se réfugie dans l’esprit en oubliant qu’il est de chair, que de celui qui finit par mettre en doute l’esprit par démagogie.
              Est-ce l’organe qui fait la fonction ou la fonction qui fait l’organe ? Est-ce parce que vous avez un cerveau que vous êtes un être rationnel ? Ou est-ce parce que vous êtes un être rationnel que vous avez été nanti d’un cerveau ?
              ---
              En ce qui me concerne, je n’en suis pas venu à me dire que l’effort intellectuel était bon pour moi parce que je le désirais, je n’ai jamais "désiré" en soi le moindre effort. Au contraire, c’est parce que j’ai été amené à voir en quoi l’effort intellectuel était absolument bon que j’en suis venu à m’efforcer de le désirersmiley


              • vote
                maQiavel machiavel1983 1er juillet 2013 15:08

                -En ce qui me concerne, je n’en suis pas venu à me dire que l’effort intellectuel était bon pour moi parce que je le désirais, je n’ai jamais "désiré" en soi le moindre effort. Au contraire, c’est parce que j’ai été amené à voir en quoi l’effort intellectuel était absolument bon que j’en suis venu à m’efforcer de le désirer

                R / Je disais bien plus haut que par « nous », je parlais des hommes tout en prenant en compte que les sont et seront toujours les plus nombreux.

                Votre phrase montre tout simplement que les hommes ne sont pas égaux …

                Evidemment que pour certains, le premier dans l’intention est l’esprit … mais la loi du nombre que vous connaissez et détestez fait que dans l’homme le premier dans l’intention est la chair.

                Ce qui compte ce sont les dynamiques collectives, et elles dépassent les capacités individuelles aussi brillantes que soit cet individu.


              • vote
                maQiavel machiavel1983 1er juillet 2013 15:09

                "aussi brillant que soit cet individu" pardon , enfin bon de toute façon je commet énormément de fautes ...


              • vote
                Éric Guéguen Éric Guéguen 1er juillet 2013 15:15

                Il est bien évident, Machiavel, que jamais je ne vous inclurai dans la soue.


              • vote
                Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 2 juillet 2013 01:43

                @Machiavel : "Je ne vois partout qu’Etat et stratifications sociales asservissantes. Ceux qui essaient d’y échappé se font tuer, renoncent ou réussissent leur révolution pour reproduire caricaturalement les mêmes travers."


                Je vois cela mais je ne vois pas QUE cela. Je vois aussi qu’il est possible à certains obstinés de consacrer leur vie à la recherche philosophique ou scientifique, à la création artistique, et de vivre à peu près comme ils le souhaitent, de manger ce qu’ils veulent, de prier les dieux qu’ils veulent ou de ne pas prier, je vois aussi que je peux voyager assez facilement, parler assez librement, et communiquer avec des milliers de gens à travers Internet.

                Certes, je sais que cela même est en péril, que des puissances travaillent à réduire ces possibilités, c’est pourquoi je dis que rien n’est joué. 

                Et d’ailleurs, qui dit que l’humanité a pour but de "finir la partie" ? Peut-être que la Terre est dans l’univers un espace de mise en équilibre de la lumière et de l’obscurité ?

                Etat et stratifications sociales asservissantes sont la conséquence de ce qu’une partie de l’humanité se comporte en "masses". Vouloir libérer une "masse", voilà ce qui constituerait une belle naïveté ! Ce serait comme vouloir éclairer l’obscurité (pour voir à quoi elle ressemble quand elle n’est plus dans le noir) ou rendre sage la folie (pour qu’elle nous explique ce qu’elle est). 





                • vote
                  Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 2 juillet 2013 01:50

                  @Machiavel : "Qui essaie de contrebalancer les expressions de la volonté de domination mais sans succès" 


                  Vraiment, n’arrivez-vous en aucune façon à contrebalancer les expressions de la volonté de domination dans votre propre existence, et ne voyez vous personne autour de vous mener à bien cette entreprise ? 

                  • vote
                    maQiavel machiavel1983 2 juillet 2013 13:35

                    Contrebalancer pour arriver à l’ équilibre ? Non !


                  • vote
                    Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 2 juillet 2013 05:39

                    @Machiavel "Ce qui compte ce sont les dynamiques collectives, et elles dépassent les capacités individuelles"


                    Mozart est un individu et je ne connais aucune dynamique collective qui l’ait dépassé. "Dynamique collective" est une abstraction, un concept qui n’existe que parce qu’il existe des individus réels pour le penser, comme vous et moi en ce moment. Mais aucune "dynamique collective" ne se pense elle-même. Avant qu’une dynamique collective fût, Je suis. 

                     


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Flamm

Flamm
Voir ses articles







Palmarès