• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Cette fonction publique qui coûte si cher aux contribuables

Cette fonction publique qui coûte si cher aux contribuables

Dépenser à gogo l’argent des contribuables est dans l’ADN des fonctionnaires et autres politiciens, même quand il s’agit de faire des économies.
Tout ce gaspillage ne va ni dans le bien-être des Français ni dans la croissance. Le secteur public français est obèse et ses avantages sont injustes par rapport au secteur privé, tant qu’on n’aura pas d’alignement de ces deux secteurs, toutes les professions auront un sentiment d’injustice. L’État devrait s’attaquer en premier lieu à la masse de fonctionnaires avant de s’en prendre aux professions libérales dites "réglementés" et autres privés :

 

 

Agnès Verdier-Molinié et Marc Fiorentino.




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • 4 votes
    jashugally 6 octobre 2014 13:46

    Erwanet,
    Si tu veux faire passer un message qui peut avoir un sens évite les généralisations ("Dépenser à gogo l’argent des contribuables est dans l’ADN des fonctionnaires").
    S’il y a autant d’avantage à la fonction publique je me demande pourquoi tu ne les as pas rejoins. Il doit donc y avoir un certain nombre de désagrément et si tu veux faire une analyse lucide et constructive de la situation il faudrait prendre l’ensemble des éléments en compte (En même temps je me trompe peut-être sur tes motivations...).

    Pour ce qui est des professions réglementés il ne faut pas oublier que c’est un statut protégé/contraint par l’état. Deux options s’offrent à nous : soit on fait sauter toutes les protections/contraintes et je ne suis pas sur que les pharmaciens par exemple apprécieront ni les usagers soit on fait évoluer la règlementation (tel que proposé) afin d’augmenter la concurrence puisque soupçonnées de profiter de leur situation de monopole. Je ne comprends pas trop tes reproches du coup vu que l’objectif recherchés (faire des économies via augmentation de la concurrence) sera (peut-être) atteint.

    Concernant les fonctionnaires je ne comprends pas trop cette problématique vis-à-vis du licenciement. Soit on fait le taf et on continue soit on est aux fraises et on saute. Constat fait par ma femme professeur des écoles...

    Conclusion du débat profession réglementés/fonctionnaire on a l’impression que tu défends des "privilégiés" contre d’autres "privilégiés". Moi qui pensai que tu était contre tout privilège je trouve cela bien étrange...


    • 1 vote
      Erwanet Erwanet 6 octobre 2014 14:30

      Ah mais je ne dis pas qu’il ne faut pas aussi s’attaquer aux profs réglementées, mais il est plus urgent de s’attaquer à la fonction publique obèse. Autant commencer par le plus gros morceau.


    • vote
      jashugally 6 octobre 2014 14:35

      Ok c’est plus claire.


    • 3 votes
      anomail 6 octobre 2014 14:22

      Il n’y a que le troll Erwanet qui puisse se cacher derrière un titre aussi racoleur...

      *Ouvre la news*

      Bingo !

      *Passe à la news suivante* smiley


      • 4 votes
        calem 6 octobre 2014 14:57

        Erwanet


        Pourquoi n’avez vous plus de commentaire à écrire dès qu’un sujet ne parle plus de fonctionnaires mais réellement d’économie.
        En fait l’économie est un sujet qui vous dépasse complètement.

        • vote
          aviso1 9 octobre 2014 17:55

          Faire des économies, c’est moins de recettes pour les grandes surfaces et moins de TVA pour l’ETATS ?

          Avec 5 millions de chômeurs + moins d’embauches de fonctionnaires, cela va nous mener ou ?


        • vote
          ichris31 6 octobre 2014 20:46

          Il s’embête pas Erwanet, pas un seul chiffre, pas un seul tableau. Il n’y connait rien. Dans une collectivité territoriale par exemple, 80% des fonctionnaires sont payés au smic, et en fin de carrière, ils arrivent péniblement à 1600. Bref, rien à voir avec les gavés dont parle l’auteur de cet article vite fait. 

          Non, ce qu’il insinue entre les lignes c’est que la privatisation du service public serait bien plus rentable. J’ai entendu que l’état vendait des actions une fois de plus. Pourquoi pas des écoles, des centres de loisirs, des crèches, des centres culturels, des espaces pour les jeunes , des centres sociaux, des prisons... 
          C’est toujours le même débat. 

          • vote
            anomail 7 octobre 2014 11:49

            Toujours le même sous-entendu : Les fonctionnaires ne produisent rien. Mouhahaha.

            1. C’est juste faux.

            2. Si ils ne sont plus là, nous devrons faire leur boulot à leur place et/ou nous perdrons de la qualité de service, donc de la qualité de vie.

            3. Essayez d’imaginer le nombre de professions et de spécialités qu’Erwapanet englobe dans "fonctionnaires"

            Si ils vous faut des coupables pour la disparition de vos ex-futures retraites, retraites cherchez plutôt ici :
            http://www.youtube.com/watch?v=JdX9Fcj_Kzs

            Et ici :
            http://www.youtube.com/watch?v=ez2ohIhtX0k


          • 1 vote
            1871-paris 7 octobre 2014 12:07

            ca coute bobo...

            le boulot fait pas les fonctionnaire qui est retombé dans le privé, a été rationnalisé. Mais in finé les cout sont plus lourd pour l’utilisateur final (regarder vos factures d’eau, d’EDF, de gaz etc...) 
            car forcement la logique du secteur privé c’est pas l’interet général, mais l’interet des actionnaire, ainsi au cout habituel de structure du secteur publique, il faut ajouter au passage au privé le DIVIDENDE, et celui ci est pris sur la rationnalisation des effectis !
            donc avant c’etait le meme pris mais sans les dividendes et avec plus d’effectifs, maintenant c’est le meme prix avec moins de personnel et les dividendes dans le privé !

            mais bon faut réfléchir un peu pour comprendre et arrete d’ecouter tout les abrutis (médias) financés par les lobbies du secteur privé !


            • 3 votes
              bourre_pif bourre_pif 7 octobre 2014 20:51

              Oui on reconnaît bien là la propagande Européiste, et son fétichisme des économies.
              En y réfléchissant un peu, cette propagande a pour objectif de faire disparaître l’état Français sous prétexte d’économies. Oui car c’est bien ça qui se cache derrière cette propagande pour la fusion des départements et la création des Eurorégions évoquées dans la vidéo.
              Et en parlant d’économie, les donneurs de leçon de l’Union Européenne, car c’est bien à cause de l’UE et de l’Euro que l’économie Française est en crise et que cette stupide austérité nous est imposée en pleine période de récession, les donneurs de leçon de l’UE donc devrait montrer l’exemple en se serrant la ceinture !
              Voir la conférence de François Asselineau (Union Populaire Républicaine, UPR) à ce sujet, l’"Europe c’est la paiE" :
              http://www.youtube.com/watch?v=zP6_h5Y42ak

              L’UE nous coûte beaucoup trop cher, on ferait mieux de consacrer l’argent des Français à des choses plus utililes et surtout moins nuisibles !

              Il devient urgent de sortir de l’Union Européenne, de l’Euro et de l’OTAN ! Visionnez de toute urgence les conférences de François Asselineau, par exemple "Qui gouverne la France ?" :
              http://www.youtube.com/watch?v=Bb8dB7d3BdE


              • 2 votes
                thierry3468 8 octobre 2014 06:44

                Ce qui est merveilleux chez Erwanet,c’est sa capacité à se ridiculiser en quelques lignes.Il défend les professions libérales qui se gavent d’argent public et il trouve ça admissible alors qu’un fonctionnaire au SMIC est insupportable.


                • 1 vote
                  martcar dither icoico 14 octobre 2014 12:23

                  5.4 millions de fonctionnaires français (source wiki)qui n’ont pas le même statut qu’un peu moins de 60millions de citoyens français, les premiers ayant des prilvilèges que les seconds n’ont pas.
                  Avantages juridiques, financiers (en fonction du ministère de rattachement),en terme de sécurité d’emploi.
                  Sans compter la répartition surnuméraire du travail à accomplir, tant l’incompétence que l’inutilité sur certains postes.
                  Et nous ne tombons pas là dans le domaine du mythe.
                  Pourquoi absolument faire accepter l’inacceptable ?
                  Un fonctionnaire étant un outil de l’état qui se prévaut de sa fonction et non pas du peuple (l’état n’étant pas le peuple) ;
                  Arrêtons la langue de bois, voire de plomb.
                  Pour notre part, Erwanet à raison. Il ne faut plus embaucher.
                  De plus, tant que la fonction publique ne sera pas repensé sur le même régime que celui du "peuple" (du vrai), rien ne pourra changer.
                  Lorsqu’un fonctionnaire (y compris les élus) fait une erreur et/ou est incompétent, il devrait en subir toutes les conséquences, licenciement compris et ne plus être "jugé" partialement par sa hiérarchie (pour l’utilisateur, le mal est fait), en interne ou par un tribunal administratif.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès