• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Coralie Delaume : Comment l’euro et le marché unique détruisent (...)

Coralie Delaume : Comment l’euro et le marché unique détruisent l’Europe

Les Rencontres Déconnomiques 2018 avaient pour thème "La monnaie dans tous ses états". Voici quelques-unes des interventions, qui ont eu lieu les 6 et 7 juillet.

Coralie Delaume : "Comment l'euro et le marché unique détruisent l'Europe"

Thomas Lagoarde-Segot : "Finance et soutenabilité : de l'idéologie à l'utopie"

Jean-Louis Odekerken : "La création monétaire ou le mystère de la monnaie"

Thomas Guénolé : "L'antisocial va-t-il détruire le modèle social français ?"

Tags : Euro Monnaie Dette Finance Union européenne




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • 7 votes
    La mouche du coche 22 juillet 18:31

    Le titre est trompeur. En réalité, cette "journaliste" valide totalement l’idéologie américano-européiste. Elle ne peut pas dire autre chose parce que sinon elle se retrouverait au chomage. Préférez écouter François Asselineau qui lui ne nous enfume pas comme elle le fait.


    • 3 votes
      lejules 23 juillet 08:55

      Coralie Delaume , contrairement a ce que dit la mouche du coche ne valide aucunement l’idéologie ambiante.elle décrit le phénomène de prise de pouvoir des institutions sur les états. elle fait le constat des dérives de ces institutions administratives qui au fil des crises prennent des décisions de plus en plus politiques et anti démocratique. 


      • vote
        La mouche du coche 23 juillet 09:24

        @lejules

        .
        Oui, elle donne une apparence de discours critique mais au moment de proposer des solutions pour s’en sortir, elle se tait. Elle évite soigneusement de citer les responsables. Elle évite soigneusement de dire ce qu’il faudrait faire. Bref, elle est là pour nous enfumer. Sur le site de l’UPR, il y a une description des problèmes ET des propositions pour les résoudre. C’est mieux. smiley


      • vote
        lejules 24 juillet 01:03

        a propos de thomas guénolé et des droits sociaux je suis entierement d’accord sur ce qui est dit là ou nos opinions diverge c’est dans la manière de résoudre les problèmes. les fameux plan A et plan B.

         
        le plan A repose sur la possibilité de faire une option de retrait prévu dans les textes de l’ EU. peut on croire un seul instant que la France peut proposer une option de retrait sur l’Euro, qui ruine notre économie et le monde du travail. il se passerait ce qui c’est passé en Grèce et en Italie quand ces 2 pays on fait mine de le quitter. la réaction des marchés a été d une telle virulence, fermeture des banques et des guichets de retraits en Grèce, crise politique majeur en Italie tant et si bien que les gouvernements ont du faire marche arrière. en s’asseyant sur le référendum en Grèce (faillite du plan B ?) et en imposant un changeant de 1er ministre en Italie(faillite du plan A ?) qu’en serait il des travailleurs détachés, d’une fiscalité des services publiques des...... la liste est trop longue pour être accepté comme option de retrait tout simplement. on va vers un refus net et catégorique.

        "il faut doucement mais surement comprendre qu’il n’existe plus de politique intérieur nationale, il n’y a plus que des politiques européennes qui sont partagées dans une souveraineté commune." V. Reding vice présidente de la commission européenne. ce qui veut dire en clair les états européens doivent fermer leur gueules devant le pouvoir européen.
         l’Europe est un organisme supra national pas comme lONU qui a une structure démocratique c’est une dictature qui ne dit pas son nom. on ne discute pas avec une dictature on la quitte. 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès