• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Frédéric Lordon : un gouvernement Mélenchon, serait KO avant même de prendre (...)
#25 des Tendances

Frédéric Lordon : un gouvernement Mélenchon, serait KO avant même de prendre ses fonctions !

Un extrait de l'interview donnée par Frédéric Lordon au site Hors-série.

D'après celui-ci, les élites de la finance tenteraient de faire un putsch financier si un gouvernement de gauche était élu en France ; le cas de la FI est évoqué.

Vivre sans ?

LORDON, MÉLENCHON ET LA RÉVOLUTION Frédéric Lordon invité de Judith Bernard pour Dans le texte sur www.hors-serie.net.

Publiée par Hors-Série sur Samedi 19 octobre 2019

Tags : Economie Politique Frédéric Lordon France Insoumise




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • 2 votes
    vaietsev1 21 octobre 11:38

    Charline Van noeud na coeur ,s’est inquiété que Jean Luc Mélechon est disparu de la scène politique .

    En plus de parler arabes dans 2 ans mon gars ,y’a des chances que tu leur manges dans la main ,tu risques d’en tomber carrément love ,quand pourtant quand t’es du mauvais côté ,ceux là ne prenne rarement de pincettes quand ils savent ou tu vis dans ton quotidien tout comme les blancs ,ils te disent les choses de façon interposée,vous savez comme ceux qu entende des voix ,aussi parce qu’ils savent que plusieurs entendent des voix .

    Tu comprendras le bourrinage des boeufs .


    • 13 votes
      Kevlenerf 22 octobre 01:38

      @vaietsev1 Ça pourrait être une chance pour toi. Peut être que l arabe tu pourrais arriver a l écrire correctement. "Que JLM "est" disparu" non mais tes sérieux ? On t a pas appris la différence entre les verbes être et avoir ? Font rire ces imbéciles adeptes du grand remplacement qui veulent défendre leur pays et la france mais qui sont incapables d écrire 3mots sans 1 faute grossière. Rallume ton cerveau. Ou achete en un autre. Celui la a l air etein.


    • 1 vote
      vaietsev1 21 octobre 11:39

      A cause d’elles ,tout ce merdier a cause d’elles !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


      • 5 votes
        maQiavel maQiavel 21 octobre 12:04

        Analyse très juste de Lordon sur le constat mais pas sur la solution.
        Mais ça va bien au-delà du cas d’un gouvernement Mélenchon, n’importe quel chef d’Etat, élu par inadvertance avec un programme s’opposant frontalement à la domination de la finance, restera dans les annales de l’histoire de France pour s’être pris une fessé monumentale. Le lendemain de son élection, donc avant même sa prise de fonction, la hausse des taux d’intérêts et la fuite massive des capitaux seront telles, qu’en quelques jours ce serait le chaos, avec des millions de personnes cherchant à retirer leurs avoirs des banques, comme à Buenos aires au début de la décennie passée. Les médias profiteraient de cette situation catastrophique pour alterner entre les moqueries sur l’incompétence du nouveau chef d’Etat et l’appel à l’insurrection « démocratique ». Même la majorité des électeurs de ce candidat l’abandonneraient rapidement face au désastre. Le président élu se retrouverait dans l’obligation de démissionner rapidement pour ne pas se faire renverser par un coup d’Etat militaire appuyé par des millions de personnes dans la rue exigeant son départ. C’est là qu’on verrait que les « révolutionnaires » les plus efficaces et déterminés, ce sont les défenseurs de l’ordre établit, ces gens savent réagir promptement dès qu’il est mis en cause, entre eux il n’y aura pas de débat, comme on a pu voir avec les GJ, pour déterminer si l’usage de la violence est légitime ou non, la violence ira de soi, avec la complaisance de tout l’establishment.
        Ça ne veut pas dire qu’on ne peut rien faire contre la domination financière, il y’a des mesures qui permettraient d’éviter ce scénario catastrophe ( sortie de l’euro et de l’UE, réintroduire le contrôle des capitaux, mettre en place un système de répression financière etc. ) mais elles ne peuvent être prises qu’après une préparation adéquate. Pendant la préparation, il ne faut surtout pas afficher ses intentions, il faut envisager la chose comme une opération militaire de type commando, c’est-à-dire que lorsqu’on est prêt on frappe par surprise, avec une vitesse et une force telle que les capacités de riposte de l’ennemi s’en retrouveraient réduite.
        C’est pour ça que je n’ai jamais pris au sérieux tous ces candidats qui annoncent de but en blanc leur programme de lutte contre la finance, soit ce sont de piètres tacticiens, soit c’est de l’esbrouffe pour séduire les électeurs assoiffés de postures « antisystèmes ».


        • 1 vote
          Ozi Ozi 21 octobre 19:34

          @maQiavel : Le président élu se retrouverait dans l’obligation de démissionner rapidement pour ne pas se faire renverser par un coup d’Etat militaire appuyé par des millions de personnes dans la rue exigeant son départ.
          C’est évident ---> 

          https://www.youtube.com/watch?v=uxat0lJqdCc  smiley

          Mais tu sais, cela ne sert à rien de se préparer à frapper par surprise un système qui s’effondre, suffit juste d’être encore un peu patient..
          Les contraintes physiques, énergétiques et environnementales vont tout simplement mettre fin à ce système..
          La prise de conscience écologique va réussir à concrétiser en quelques années/décennies ce que les révolutionnaires du grand soir espèrent depuis deux siècles.
          Reste la question fondamentale : Par quoi remplacer ce système et à quelle échelle ?
           smiley


        • 1 vote
          maQiavel maQiavel 21 octobre 22:20

          @Ozi

          Toi et moi butons toujours au même endroit. smiley

          Le système peut s’effondrer pour donner naissance à un système encore pire si les peuples ne reprennent pas le pouvoir de décision sur eux-mêmes et sur leur environnement, autrement dit, leur souveraineté. La prise de conscience écologique, sans le pouvoir de décider et sans la puissance de s’affranchir des contraintes oligarchiques, est un pétard mouillé. Et pour être souverain , il faut remporter des rapports de force. Donc, de toute façon, il faut se battre et frapper.


        • vote
          pegase pegase 23 octobre 09:46

          @maQiavel
          -
          C’est pourtant bien ce qui s’est passé au lendemain de la guerre, nombre de grandes entreprises et de banques projetaient de se développer avec la nouvelle Europe allemande "Das neu europa" , dont ils ont participé à sa création

          ... A la libération, De Gaulle a pris de vitesse les américains, et pourtant la France s’est très vite redressée, avec quelques aléas il est vrais, remboursant chaque obus tirés par nos "alliés" jusqu’au dernier centime ...

          Aujourd’hui la France compte plus de 60 millions de consommateurs, ça représente un certain poids dans la balance smiley

          Une sortie UE, euro, Otan c’est à quelques détails prêt se retrouver dans la même situation qu’au lendemain de la guerre, c’est pourquoi de nombreux militants upr exhibent des drapeaux de la France libre avec la croix de Lorraine ...


        • 1 vote
          Traroth 23 octobre 13:45

          @maQiavel
          Vous préconisez donc d’accepter l’esclavage par peur d’une fuite des capitaux, si je comprends bien ?


        • vote
          maQiavel maQiavel 29 octobre 19:47

          @Traroth
          Pas du tout. Je préconise la stratégie adéquate pour s’évader de la plantation d’esclave. Et ce n’est pas en disant de but en blanc au maitre " bon voilà, je vous informe que demain on va s’évader" qu’on y arrive, ça va juste le faire marrer. 


        • 1 vote
          TotoRhino TotoRhino 21 octobre 13:20

          "... il ne faut surtout pas afficher ses intentions, il faut envisager la chose comme une opération militaire de type commando, c’est-à-dire que lorsqu’on est prêt on frappe par surprise, avec une vitesse et une force telle que les capacités de riposte de l’ennemi s’en retrouveraient réduite."

          Je ne sais pas si la solution de FL est mauvaise, mais je ne suis pas sûr que la tienne soit bien réaliste : comment se faire élire si on n’affiche pas ses (vraies) convictions ? Faire campagne sur des mensonges, pour faire le contraire ensuite, ce qui ressemble beaucoup à ce qui se passe aujourd’hui sauf que, dans ce cas, ce serait à l’encontre du système ? Il faudrait donc : trouver une personne sans passé et sans orientations politiques connues (sinon il perdrait en crédibilité), qui devra constituer un gouvernement avec des gens qui, soit seront dans le coup, soit découvriront le pot aux roses une fois élu (et ?). Etc.

          C’est une solution qui me semble pas mal utopique, non pas que je déteste ça, bien au contraire, mais je crains de grandes difficultés...

          Mais c’est vrai que ce serait un joli pied de nez et une sacrée revanche citoyenne !


          • 1 vote
            maQiavel maQiavel 21 octobre 13:54

            @TotoRhino

            « Faire campagne sur des mensonges, pour faire le contraire ensuite, ce qui ressemble beaucoup à ce qui se passe aujourd’hui sauf que, dans ce cas, ce serait à l’encontre du système ? »

            ------> Exactement. Ça fait des décennies que les politiciens prennent les français pour des pigeons avec des promesses de campagne qui ne sont jamais suivit d’effet, pourquoi ne pas appliquer la même logique pour la « bonne cause » ? Le système électoraliste favorise le mensonge, alors pourquoi ne pas l’utiliser pour mettre en place une vraie stratégie de sortie de l’euro et de la domination financière ?

            « Il faudrait donc : trouver une personne sans passé et sans orientations politiques connues (sinon il perdrait en crédibilité), qui devra constituer un gouvernement avec des gens qui, soit seront dans le coup, soit découvriront le pot aux roses une fois élu (et ?). Etc. »

            ------> Oui. Ou alors avec une orientation politique qui va dans le sens de l’idéologie dominante et qui formule des critiques très légères du système actuel. Une personne qui donne l’image d’un social-démocrate bien mou en quelque sorte. Les membres de gouvernement ne sont que des communicants chargées du service après-vente de décisions prises dans les coulisses des cabinets par des spécalistes, donc de ce coté là pas de problème. La vraie difficulté c’est de réussir à recruter une équipe de technocrates occupant des places stratégiques dans l’infrastructure étatique parce que sans eux, ça ne peut pas se faire.

            Bien sur que c’est difficile mais il faut bien comprendre qu’il n’existe aucune solution de facilité, là c’est prison break et on ne s’évadera pas en claquant des doigts, il va falloir prendre des risques. Ce qui est utopique, c’est croire qu’on peut déclarer la guerre à la finance de but en blanc et la gagner. Dans notre condition actuelle, c’est quasiment impossible. Il faut se montrer plus habile. 


          • 1 vote
            Davesnes 22 octobre 11:11

            @maQiavel
            C’est l’éternel débats des moyens et de la fin. On finit toujours par confondre la fin et les moyens. Quand on de fait élire par le mensonge, on gouverne par le mensonge. Ta solution n’en est pas une.


          • vote
            maQiavel maQiavel 22 octobre 13:12

            @Davesnes

            Tu devrais lire « Le prince » de Machiavel si tu ne l’as pas déjà fait, particulièrement le chapitre « Comment les princes doivent tenir leur parole  ».


          • 6 votes
            Pyrathome Pyrathome 21 octobre 14:24

            les élites de la finance tenteraient de faire un putsch financier si un gouvernement de gauche était élu en France ; le cas de la FI est évoqué.

             

            Tenter ne veut pas non-plus dire réussir.....

            Si c’était la FI et Mélenchon, en sachant que pour régler le problème le plus important il faut sortir absolument de l’ue/euro/otan, il aurait l’air vraiment très con en ayant prôné la non sortie pendant des années auprès de ses électeurs......Mélenchon finirait donc comme Tsipras....dans les poubelles de l’histoire des couards et autres guignols....

            Avancer masqué "maquiavéliquement" est une arme à double tranchant, qui a toutes les chances de se retourner contre celui qui l’utilise, rajouter des mensonges aux mensonges n’apporterait rien, c’est même un non-sens !!

            Alors que se faire élire largement sur un vrai programme de changement parfaitement clair, sans ambiguïtés et sans carabistouilles change totalement la donne, elle confère une légitimité populaire sur laquelle on peut s’appuyer pour répondre avec tous les moyens dont on dispose à toute attaque des zombies/prédateurs de la finance....

            Je pense que Lordon expose là, les limites de la FI/Mélenchon et de ses cryptos-stratégies à "mords moi le noeud", voire de ses manipulations douteuses...

            La seule et unique façon de lutter contre le mensonge, c’est la vérité, si vous en connaissez un autre, faites le savoir !!


            • 1 vote
              Guit’z 21 octobre 16:56

              @ maQ :

              Je n’aurais su mieux dire. 100% d’accord avec votre commentaire, comme souvent d’ailleurs !


              • 10 votes
                zzz999 21 octobre 17:14

                Mélenchon fait partie intégrante du système : une fois élu il trahirait sans vergogne ses électeurs comme un Tsipras quelconque.


                • vote
                  Davesnes 22 octobre 11:15

                  @zzz999
                  C’est pas le sujet (même si je suis d’accord sur le fait qu’on ne peut pas faire confiance à Mélenchon). Mélenchon n’est ici qu’un exemple. Ce que veut dire Lordon, c’est que n’importe quel candidat qui voudrait changer radicalement l’ordre des choses se ferait balayer s’il n’y a pas une insurrection derrière lui. Les seules élections sont de plus en plus visiblement un piège à cons. Les anars qui le disent ont bien raison là dessus.


                • vote
                  Soi même 21 octobre 22:53

                  Il faut pas rêve un trublion comme Nélanchon ne peut élue que dans une période révolution, et une fois élus nous aurons un nouveau Robespierre dans toute sa grandeur terrifiante.


                  • 4 votes
                    capobianco 22 octobre 08:14

                    Evidemment, en dehors de hollande, sarko, macron, le pen ou un vert ( qui ne trahissent jamais ... ?) pas de salut ! JLM fait "l’union sacrée" contre lui sur avox, car imaginez qu’enfin quelque chose puisse changer dans notre si beau pays est insupportable pour les soutiens de la droite. Tout va tellement bien chez nous, l’avenir est tellement beau pour tous les salariés, retraités, chômeurs, sdf ou encore les 10 millions sous le seuil de pauvreté qu’il convient de vous protéger du "risque" JLM....

                    Aller parlez nous plutôt du voile, de la sécurité assurée par nos gentilles forces de "l’ordre", des formidables "réformes" genre prolonger le chômage des vieux de 50 ans jusqu’à 65 ou 70 ans... Surtout ne changez rien !


                    • 1 vote
                      Julot_Fr 22 octobre 08:26

                      Melanchon etant issu de la franc maconnerie, son gouvernement ne changerait rien.. la seule difficulte serait de faire oublier ce detail aux moutons francais qui se satisferaient de mesurettes symboliques de redistribution d argent pique a ceux qui produisent


                      • 5 votes
                        vesjem vesjem 22 octobre 09:13

                        lordon se montre là, dans l’utopie la plus niaise


                        • 6 votes
                          Laulau 22 octobre 09:27

                          Malheureusement tout ce que dit Lordon est vrai. Rien ne changera sans une formidable mobilisation populaire derrière un gouvernement anti-capitaliste. Et a lire l’indigence des commentaires de certains...on n’a pas le cul sorti des ronces !


                          • 1 vote
                            Sparker 22 octobre 09:44

                            @Laulau

                            L’indigence des commentaires... et oui c’est certainement ça le pire et le premier blocage au changement de quoi que ce soit. C’est vrai que sur Avox c’est une spécialité.


                          • vote
                            Sparker 22 octobre 09:39

                            De toute façon ça ne se passera pas comme ça, la FI ne sera pas élue et personne d’autres ne le sera (ni de gauche, ni de droite). Macron ou son clone sera élu par défaut car c’est là la dynamique électorale actuelle, le peuple fait défaut il lui suffit de 10% de l’électorat pour rester en place.

                            En revanche quand le chaos généré par le désespoir, la déprime, la décérébration, la paupérisation auront fait leur œuvres, ( et c’est en marche smiley ), et qu’il faudra décider de quoi et de comment faire, nous aurons bien besoin de gens au fait des réalités collectives avec des idées et des perspectives. Là la FI, comme d’autres, pourront jouer leur rôle.

                            A un moment donné pour les plus riches ça sera "le couperet" non pas celui de la guillotine, mais celui de la chute ou de la participation.


                            • 1 vote
                              elbecko 22 octobre 10:31

                              Mouaip.....la vieille menace libérale ;)

                              Surtout un tissu de conneries : le vrai problème c’est que beaucoup de citoyens aimeraient plus de partage des richesses et moins de capitalisme mais ils ne veulent pas se passer de Netflix et de leur Iphone. Point barre.


                              • vote
                                egos 22 octobre 14:34

                                Enchainer des hypothèses purement abstraites est un procédé éprouvé et usé servant à valider une conclusion pré-établie,

                                sans entrer dans les détails de sa pertinence ou de ce que pourrait être l’attitude d’un ancien membre du gvt pro-libéral jospin confronté aux puissances de ladite finance internationale tel un bravache Mitterand néanmoins euro-atlanltiste soumis.

                                Rien ne permet de postuler que le candidat LFI se vit opposer, au second tour, à celui du RN, pas plus que son éventuelle remontée dans les sondages précédant due scrutin n’ait entrainé, par panurgisme ou effroi des électeurs, un recentrage des voix des droites (LR & PS) autour de LREM.

                                Dans ce cas quel eut été le score d’un match JLM vs EM ...

                                Ce débat n’est pas d’actualité, du moins il masque les rapprochements bien réels, ou leurs prémices, pré-électoraux EELV, PS, LFI, Grenoble, Marseille, Nantes, CF, Paris ?

                                ceux là mêmes suggérés par JLM lors de sa tournée ( semie-retraite spirituelle) en Amérique Latine.

                                Donc exit les diatribes vraie gauche et fausse gauches, les faux semblants et pudeurs hypocrites,

                                l’heure est au grand rassemblement des intendances,

                                en résumé LFI ne serait elle pas en voie de remplacer l’ex PC défunt ?

                                Qd à JLM, qu’il soit en convalescence, en phase de pause médiatique ou tente de faire oublier ses récents exploits sur-médiatisés,

                                gageons qu’il ns reviendra intact pour la saison 2022.


                                • vote
                                  Sparker 23 octobre 17:05

                                  @egos

                                  Pas sur qu’il soit de la partie en 2022, 71 ans plus la violence politico-médiatique actuelle, je crois qu’il à pris une claque avec le coup des perquisitions, ce qui était le but recherché et réussi.
                                  Mais bon s’il n’y a personne d’autre pour faire le job...
                                  La FI aimerait une femme comme candidate mais bon...
                                  Le problème est de devoir se mouler dans une campagne de présidentielle alors que cette fonction voudrais être éliminée dans une nouvelle constitution, pas simple comme affaire.


                                • 1 vote
                                  beo111 beo111 23 octobre 01:15

                                  Un gouvernement Mélenchon serait KO avant même de prendre ses fonctions !

                                  Donc on a aucun intérêt à voter pour lui...


                                  • 1 vote
                                    jjwaDal 23 octobre 19:04

                                    Rien de nouveau dans ce qu’il dit : on est dans la situation d’un troupeau de vaches laitières, convaincues que la seule vie possible est celle qui leur est imposée et que le débat démocratique se limite dans son périmètre à débattre des modalités et horaires de la traite.
                                    D’où le spectacle chatoyant de souris s’acharnant à mettre des chats à leur tête, qui, devinez quoi, font des politiques en faveur des chats et non des souris...
                                    Lordon l’a décliné sous toutes les formes : "Dans le cadre tel qu’il existe, il n’existe aucune alternative à ce que nous connaissons". Donc, peu importe le nom du successeur du gérant actuel de la boutique. S’il envisage la sortie du cadre il est mis à mort par tous les moyens existants (les grands médias et la finance déjà) et s’il ne l’envisage pas il peut participer au combat de coq, pour déterminer, non la politique qui sera suivie après la présidentielle, mais juste le nom du nouveau gérant.
                                    Je prédis que nous ne seront même pas un souvenir, quand la majorité des citoyens aura atteint un degré de malaise la poussant à prendre la pilule rouge de Néo (matrix) et descendre dans le terrier à la poursuite du lapin blanc.


                                    • vote
                                      lion 29 octobre 19:31

                                      @jjwaDal

                                      Je viens de m’incrire sur ce site ou 80% des articles que j’ai lu sont intéressants parce qu’ils touchent les limites de la dialectique.Mais j’ai trouvé que ta façon de dire les choses avec des références animalières façon La fontaine était la plus pertinente , de mon point de vue , bien sur.


                                    • 1 vote
                                      thierry3468 6 novembre 05:41

                                      Cette analyse marche aussi pour le RN.Toute victoire aux élections d’un parti "renégat" aux yeux de l’oligarchie entrainerait des représailles de la finance .

                                      Mais,il serait illusoire que la liberté s’obtient sans effort,sans opposition avec les maitres.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

TotoRhino

TotoRhino
Voir ses articles







Palmarès