• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Grèce : une vie en autarcie loin de la crise

Grèce : une vie en autarcie loin de la crise

Un groupe de jeunes grecques ont décidé de vivre en autarcie, loin de la ville et de toute son agitation. Ils vivent de la nature seulement. De plus en plus de personnes intéressées par ce mode de vie se joignent à eux pour former une vraie communauté. Je vous propose de partager un moment de leur vie à travers ce reportage.

 

 

Tags : Economie Agriculture Grèce Crise financière




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • 14 votes
    jumasi 16 août 2012 07:26

    comme quoi la crise peut avoir du bon


    • 12 votes
      Captain Captain 16 août 2012 11:44

      C’est le rêve, mais utopique. Beaucoup ont essayé dans les années 60-70. Il n’en reste plus rien.

      Ce sont des jeunes, mais commentyvont-ils faire lorsqu’ils auront une infection dentaire, des douleurs les empéchant de bouger, et surtout avec la vieillesse et la dépendance.

      Ils vont vite déchanter.

       


    • 9 votes
      sergel sergel 16 août 2012 12:19

       

      http://tempsreel.nouvelobs.com/la-crise-grecque/20120615.OBS8817/grece-certains-ont-ete-obliges-d-interrompre-leur-chimio.html

      « Plus d’une centaine de médicaments auraient ainsi purement et simplement disparu du marché. »

      "certains ont même été obligés d’interrompre leur chimio"

      La réalité en Grèce : « Le pays connaît des pénuries de médicaments (notamment les anticancéreux, les antidiabétiques, les atherothrombotiques et les antihypertenseurs) en provenance de certains pays européens - Il est donc conseillé aux voyageurs qui suivent des traitements médicaux de prendre, avant le départ, les dispositions nécessaires afin de ne pas risquer de se retrouver en rupture de stock de médicaments durant le séjour. »

      http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/grece-12253/


    • 30 votes
      guyver 16 août 2012 13:02

      "c’est utopique". Comment définir ce terme ? L’étymologie dit "le pays de nulle part". Le sens populaire est "irréalisable". Vouloir vivre de ce que l’on produit, en vase clos, c’est utopique ? N’est-ce pas ce que fait la planète, qui n’importe rien depuis l’espace ? Quelle est la taille minimale d’une communauté autarcique ?
      En tout cas il existe des communautés autarciques, qui perdurent :
      http://www.onpeutlefaire.com/ilslontfait/ilof-nef-des-fous.php
      http://www.marinaleda.com/inicio.htm

      Question subsidiaire : croire que l’on peut vivre en croissance perpétuelle (quantité de dette, vitesse de consommation des ressources, vitesse de pollution de l’environnement) sur une planète de surface finie, n’est-ce pas la plus débile de toutes les utopies ?


    • 10 votes
      Bender Bender 16 août 2012 18:48

      "commentyvont-ils faire lorsqu’ils auront une infection dentaire, des douleurs les empéchant de bouger, et surtout avec la vieillesse et la dépendance."

      Oh oui, c’est vrai ; d’ailleurs notre mode de vie a toujours existé et existera toujours... Non mais qu’est ce qu’il ne faut pas lire comme stupidités venant de votre part !!


    • 3 votes
      Yvance77 Yvance77 16 août 2012 09:52

      Cela est infaisable quand tu as une famille comprenant des enfants en bas age.


      • 30 votes
        elfableo 16 août 2012 10:00

        des enfants en bas âge ne pourraient pas vivre dans une yourte ? ah bon .


      • 42 votes
        cassia cassia 16 août 2012 12:31

        Bien au contraire, les nombreuses personnes que je connais et qui ont adopté ce style de vie ont des enfants en parfaite santé, bien plus équilibrés et robuste que les autres....
        Pour un enfant au contraire, c’est une chance de mener cette vie là !

        Un enfant survacciné, gavé avec des laits maternisés mis en crêche dés l’âge de 3 mois, choppant bronchiolite sur bronchiolite, antibiotiques sur antibiotiques, qui ensuite passe sa vie devant la TV, Mac Do et les toutes cochonneries en barquette, bourrées d’additifs chimiques etc...voit son capital santé fortement compromis


      • 3 votes
        Schweizer.ch 16 août 2012 12:50

        "Pour un enfant au contraire, c’est une chance de mener cette vie là !"

        Et on a assez de recul pour connaître son espérance de vie, sans tricheries à base d’antibiotiques, d’interventions chirurgicales et de soins intensifs ?

        Je dis bien tricheries, parce que si je n’ai rien contre ceux qui retournent à la primitivité, j’ai assez peu d’estime pour ceux qui font les sauvages à temps partiel et à géométrie variable.


      • 21 votes
        cassia cassia 16 août 2012 13:23

        Il ne s’agit pas de "primitivité" ni de retour en arrière mais d’adapter les connaissances dont on dispose à un mode de vie naturel.


      • 9 votes
        Vla l'Jean Jean Valjean 16 août 2012 14:57

        Il est évident que les enfants seront le maillon faible de cette communauté, car si ce type d’initiatives se développent, le pouvoir fera tout pour les détruire avec l’utilisation d’accusations calomnieuses portant sur la condition des enfants (manque d’éducation, hygiène, pédophilie) le genre de prétextes en béton pour saper ce type de communautés.


      • 10 votes
        cassia cassia 16 août 2012 15:19

        Tu as malheureusement raison Valjean  !
        Avec la dictature sous couvert de normes européennes qui se met implacablement en place, je pense qu’il faut faire trés attention...S’organiser en autarcie mais de manière plus discrète, faire du localisme et du troc. En revanche, au plus nous serons nombreux et de toute manière contraints par la crise, au plus les contrôles seront difficiles et hasardeux...


      • vote
        Yvance77 Yvance77 16 août 2012 16:22

        Sérieusement, combien seront prêt à vivre ainsi ? Ils n’arrivent déjà à lâcher leur téléphone portable 2 minutes de rang, alors tout quitter ?
        .
        Et que faire pour les soins médicaux si urgences ? Les courses, ils se transforment en fermiers type mormons ?

        Pour une poignée de jeunes je ne dis pas, mais pour ceux qui sont d’age mur je demande à voir sur pièce, surtout pour une femme qui a eu des enfants, elles désirent le meilleur des conforts pour sa progéniture.
        .
        Vous idéalisez trop le truc à mon avis


      • 6 votes
        cassia cassia 16 août 2012 16:34

        Le principe, comme la si bien dit Kuota, c’est qu’il n’y pas d’obligation à adopter ce mode de vie ! De plus, il est possible de garder son portable si on le désire, je ne vois pas où est le problème. Il ne s’agit pas de retourner à l’âge de pierre....Il s’agit d’indépendance alimentaire et locative.
        Quand aux courses, ils sont paysans alors ils échangent,
        Et s’il y a maladie ou accident nécessitant une intervention chirurgicale, ben ma foi, on va pas recoudre avec les dents, on va à l’hopital ! Logique non ?


      • 6 votes
        Vla l'Jean Jean Valjean 16 août 2012 16:59

        Sérieusement, combien seront prêt à vivre ainsi ?
        -
        De plus en plus crois moi, ça risque fort de devenir une question de survie d’ici la fin du quinquennat.
        Car doit on attendre gentillement le grand crash de l’économie avec plus d’argent au guichets,
        des supermarchés dévastés, un état et des régions en faillite pour se mettre au potager ?


      • 3 votes
        QaviQeQuarQo davideduardo 16 août 2012 20:51
        Schweizer.ch
        "j’ai assez peu d’estime pour ceux qui font les sauvages à temps partiel et à géométrie variable. "

        Je ne vous comprend pas trop, selon vous soit l on doit courrir tete baissée vers la société de consommation, soit on doit vivre a poil aux fonds des bois sans contact avec la civilisation ?
        Un juste milieu n est il pas possible ?

        Le fait qu ils aillent a l hopital ou chez le dentiste, s ils en ont la nécéssité ne remet pas du tout en cause l intégrité de leur projet.
        Et a aprt pour les gros bobos, il est tres facile d apprendre les soins de base commel arrachage de dent, ou recoudre quelques points.

      • 2 votes
        cassia cassia 16 août 2012 21:18

        Euh, pour l’arrachage de dent, on prèfère quand m^me un dentiste avec anesthésie en règle....Idem, la suture d’une plaie à vif avec du gros fil, perso, c’est pas ma tasse de thé...


      • vote
        QaviQeQuarQo davideduardo 16 août 2012 22:33

        les points de suture sont faciles a réaliser, et on trouve facilement du fil et une aiguille courbé dans n importequelle pharmacie.Le tout est d avoir confiance, bien nettoyer la plaie, et recoudre dans un environement propre, et avoir des antiinflamatoire sous la main.L anesthésie n est generalement pas utile.

        Pour les dents c est plus douloureux, l arrachage sans anesthesie est bien sur la solution ultime. il vaut mieux un bon rendez vous chaque année chez le dentiste c est sur.

      • 13 votes
        elfableo 16 août 2012 09:56

        très bon ! 

        c’est le retour du mythe d’une vie libre et communautaire : ce concept des années 70 a encore de beaux jours devant lui !


        • 3 votes
          Marco07 16 août 2012 09:59

          Pas très convaincu par cette "communauté", ça a vraiment la structure d’une secte.

          Le terrain à est au nom d’une personne, qui profitera des autres et s’enrichira (structures & cie) à son nom propre.


          Et il "profite" de la misère des autres pour recruter.

          Il manque plus qu’une statue du grand skippy

          • 8 votes
            elfableo 16 août 2012 10:02

            une secte qui veut s’enrichir sur le dos d’incrédule ? t’as pas tout compris , je crois . 

             t’as pas une ficelle plus grosse ???

          • 2 votes
            Marco07 16 août 2012 10:21

            On peut s’enrichir de plusieurs manières, que ce soit financière ou en "infrastructure"...


            C’est pas une association ou un terrain acheté à plusieurs. Le jour ou le "chef" dit c’est bon vous dégagez, il restera les bâtiments construits par les participants....

            Et ils échangent ce qui est produit contre des biens (bouffe, outillage, autre), ces bien appartiendront au gourou.

          • 7 votes
            elfableo 16 août 2012 11:29

            t’es à côté de la plaque , mais peut-être leur liberté d’esprit te dérange .

             c’est trop de gauche pour toi , sans doute . 
            dommage que la politique te mette des oeillères ...

          • 4 votes
            Marco07 16 août 2012 12:37

            Non, certainement pas à côté de la plaque.

            Ils auraient acheté le terrain ensemble ça aurait été différent.

            Là ils viendront "bénévolement" nourri logé en contrepartie de leur travail mais pas payé.
            A la fin de cette "période" ils repartiront comme ils sont venu, à la différence que le propriétaire aura vécu grâce à cette main d’oeuvre gratuite et se sera enrichit avec.

            Les communautés qui démarrent sans égalité, je reste méfiant...


            ça se rapproche un peu trop à de l’esclavagisme... (encore une fois au cas ou les troubles de la vue ne se seraient pas dissipés, le terrain appartiendrait à tous ces participants, je ne serais pas contre, mais là seul une personne en cas de fin de ce projet possédera ces infrastructures -futurs bâtiments de l’école inclus-)

          • 12 votes
            Kuota 16 août 2012 10:54

            J’aime ce modèle, car il ne vise pas à s’imposer aux autres. Si cela ne vous attire pas, si vous voulez faire autrement, faites le. On n’oblige personne à adhérer à la communauté, ceci est un fondement de la démocratie : Ceux qui ne veulent pas changer de vie ne sont pas obligé.


            De même que dans une démocratie, nous devrions avoir le droit de ne pas vouloir payer d’impot qui serviront à payer les intérêt d’une fausse dette pour les banques

            L’initiative des grecs est une réponse à la crise, ces gens sont heureux, ils ne dérange personne (sauf les banquiers qui flippe un peu car eux ne savent réellement rien faire de leur main).

            Humour : 
            Un banquier dit à un autre, " a force de ne plus donner d’argent aux pauvres, ils ont appris s’en passer"..... Merdre répond le second, qu’allons nous devenir ????

            • 18 votes
              Vla l'Jean Jean Valjean 16 août 2012 11:08

              La solution se trouve bien sûr dans ce type d’initiatives, même si ça peut faire sourire certains.
              Arriver à vivre sans engraisser les parasites des banques et de la grande distribution, ou les monopoles de l’eau et de l’énergie.
              C’est la seule lutte efficace contre le totalitarisme marchand et le cauchemar des enflures de la finances et du FMI.
              -
              Contrairement aux Hippies des années 60/70 qui ont souvent sombré dans les drogues dures,
              ces jeunes sont motivés par la dureté de la conjoncture économique, c’est pour eux une question de dignité et de survie.


              • 3 votes
                elfableo 16 août 2012 11:32

                quant aux hippies des 60/70’s et la drogue , question d’époque . Mais tout le monde n’a pas fini avec une seringue dans le bras , malgré tout .

                se servant des erreurs du passé , il existe des communauté tout à fait respectables .

              • 8 votes
                Vla l'Jean Jean Valjean 16 août 2012 12:12

                Certes, mais les communautés de l’époque surfaient sur une mode plus superficielle et ils avaient aussi le choix de vivre sans problèmes et confortablement en dehors des communautés. Pour certains (beaucoup ?) ce n’était que de la frime et ils sont vites retournés dans le monde capitaliste faire du fric et t devenir les bourges qu’ils étaient destinés à devenir. (le passage de Hyppie à Youppie)

                Pour ces jeunes Grecs c’est ça ou se faire tondre et devenir des esclaves de l’UE ou du FMI.
                C’est très nettement un acte de résistance contrairement à beaucoup de hippies qui prenaient quelques mois ou années de vacances avant de rentrer plus ou moins dans le rang.


              • vote
                eQzez edzez 16 août 2012 11:45

                • 17 votes
                  cassia cassia 16 août 2012 12:14

                  Je considère que ce mode de vie est notre seule issue possible pour échapper pacifiquement à la mise en esclavage progressive d’une élite financière.
                  Vive l’autarcie et le troc sur lesquel ils n’ont guère de prise....Tripple quenelles !


                  • 2 votes
                    Famine(la grande) Famine 16 août 2012 12:20

                    La yourte en été, c’est très difficile. Surtout en Grèce. Par contre pour l’hiver même en climat rude ou montagnard, c’est imbattable. 


                    • 3 votes
                      Marco07 16 août 2012 12:40

                      Marrant de voir autant de commentaires approuver cette structure biaisé.


                      Le terrain n’est pas partagé, le titre de propriété dans ce cas est à 1 seul nom....


                      Vous voulez vous affranchir de ces "requins" qui nous font travailler tout en travaillant gratuitement pour un autre suzerain...

                      • 5 votes
                        Talion 16 août 2012 13:18

                        Quand le choix se réduit à ça ou crever de faim, il me semble que c’est vite vu...


                      • 6 votes
                        Marco07 16 août 2012 14:03

                        Bon faut que j’achète du terrain...


                        Il y a des gens intéressés pour un projet de "construction en communauté" ?

                         smiley

                      • 3 votes
                        maQiavel machiavel1983 16 août 2012 17:54

                        @marc 007
                        Alors on se prépare à dominer les paysans de son château fort ? Si tu veux je me débrouille pas mal en sport de combat , je peux devenir le capitaine de ta garde ?
                        Sérieusement , la question de la propriété est effectivement centrale , t’ as raison ! Les gens trouveront plus facile d’ aller chez quelqu’ un sans entrevoir les inconvénients qui risque d’ en découler, c’ est la nature humaine ! Esclave du banquier ou esclave du propriétaire , ça reste être un esclave ! On est dépendant de la vertu d’ autrui alors que le but du projet est l’ indépendance !
                        De l’ autre coté quand t’ es comme moi et que t’ as zero tunes , c’ est chaud ! Mais bon je préfère bosser 20 ans et avoir un chez moi que la solution de facilité qui cache de grands maux !


                      • vote
                        Marco07 16 août 2012 20:24

                        Ou alors un partage crescendo des infrastructure/terrain en fonction du temps (ça équivaut à un salaire)...

                        (mais ça c’était pas du tout évoqué dans le reportage, le propriétaire est déjà trop "bon" d’accueillir des manants sur ses terres)


                        En l’état, 1 titre de propriété avec 1 propriétaire, c’est de l’escroquerie sur le long terme.
                        Pour peu qu’il y ait des permis de construire derrière sur du constructible, c’est du bonheur pour "l’exploitant"


                      • 1 vote
                        Schweizer.ch 16 août 2012 12:54

                        "N’avez vous pas remarquer que plus on s’enfonce dans la crise plus les sommes gagnées à l’euro Millions sont extravagantes..."

                        Ca n’a rien à voir avec la crise smiley

                        Le montant du Jackpot est la conséquence du l’absence de gagnants du premier pendant une vingtaine de tirages consécutifs.


                      • 9 votes
                        Vla l'Jean Jean Valjean 16 août 2012 14:25

                        "En effet le message en gros est démerdez vous mais surtout ne vous révoltez pas."
                        -
                        Pas du tout !
                        Les révoltes types grèves, manifs et en allant plus loin une insurrection, ne mènent à rien car le pouvoir aura toujours le dernier mot avec des moyens de répression supérieurs à la violence de la rue.
                        Les révolutions dans le sang cela mène généralement à la mise au pouvoir de systèmes encore plus répressifs.
                        -
                        Au contraire ce type de vie envoie un message clair à l’oligarchie financière et politique
                        et attaque le mal à la racine :
                        Nous pouvons nous passer de vous et nous vivons mieux sans parasites et en dehors de vos règles. Et sans nous (à grande échelle) vous n’existez plus.
                        -
                        Après il est certain que si ce type d’expériences de généralisent, les attaques du pouvoir seront sans pitié avec à la clef tous le s moyens de calomnies et des procès pour : Entreprise sectaire, pédophilie, projets terroristes etc...


                      • 3 votes
                        dom y loulou dom y loulou 16 août 2012 14:50

                        non nimbuss, l’idiot utile c’est vraiment toi qui rêves de violences vengeresses


                        tant que tu auras ce genre de volontés haineuses tu seras TRES EXACTEMENT ce que les rottenschld attendent de toi et qui leur permettra de t’ ELIMINER, car la violence c’est ce qu’ils connaissent le mieux que personne d’autre, les marchands d’armes que crois-tu ?

                        Ainsi toutes les psychologies pour te maintenir en haine contre eux et contre tes frères, c’est PRECISEMENT ce dont ils ont besoin pour justifier leur armada macabre et ce à quoi sert TOUT le système, regardes les JO et leur esprit de compette, c’est l’esprit-même de la guerre !! 

                        c’est là contre qu’on lutte en soi-meme !! pour garder notre liberté D’ESPRIT

                        tu vas défaire des armadas de soldats avec une fronde sans reposer des bases de VRAIE vie ? Alors tu resteras dépendant tout révolté que tu es et tu deviendras un criminel qui se sera attaqué à plus ignorant que lui, mais qui, lui, sera tout content de te foutre sur la gueule puisque tu lui en donnes l’occasion et il y a 2000 ans déjà qu’ils ont hurlé qu’ils s’appelaient LEGION, la noirceur qui emplit les fous, les esclaves volontaires


                        on ne combat pas un empire avec sa violence, si tu veux un changement tu dois ETRE ce changement et pas attendre que des rottenschild deviennent ce que tu voudrais qu’ils soient et qu’ils t’offrent ton monde rêvé, cela n’arrivera JAMAIS pour une raison TRES simple

                        dans l’absolu ils peuvent bien te manipuler, personne ne peut leur ôter LEUR LIBERTÉ de nuire, ensuite cela dépend de toi si TU tombes dans les pièges spirituels qu’ils t’offrent à la pelle et ce sera TOUJOURS vers la haine qu’ils voudront t’emmener, car c’est peut-être la seule chose qu’ils savent TRES BIEN faire, 6000 ans qu’ils s’y emploient à tout va

                        c’est LEUR monde contre toi, en face d’eux et de leur machinerie eugéniste il y a LE monde vivant et c’est à nous de le rejoindre et pas de vouloir que eux changent, car alors nous ne faisons que devenir comme eux, des tyrans

                        vois la justice suprême : l’enfer sera un infini bain d’amour... vois comme ils y seront avec leur méchanceté ... et trouves la paix car sans elle tu deviendrais aussi une nuisance pour la vie

                        et c’est ce que VEULENT les rottenschild pour toi

                        alors maintenant tu sais comment t’affranchir de leur emprise

                        oh non je ne dis pas que c’est facile oh non, c’est bien le challenge le plus ardu que la vie puisse te donner, mais tu as reçu des remèdes précis pour y arriver et de te dépolluer des rancunes qu’ils ont empilé en toi 

                        vois le Ludus - le jeu de perles de verre www.ludus.ch


                        il y a tant de villages quasi abandonnés en France, demandes- toi pourquoi

                        ils t’attendent et la terre t’attend pour te montrer son abondance et on a même un moyen pour la dépolluer maintenant, tandis que eux la polluent... alors espoir il y a ;)


                      • 3 votes
                        alison2 16 août 2012 13:09

                        Merci pour ce documentaire. Et oui le grec n`est pas le français car son histoire sa culture est différente et ce n`est qu`en vivant sur place que l`on peut saisir cette différence.

                        Les médias mais aussi les intervenants du web s`imaginent que nous vivons un moment tragique a travers le changement de modèle de société qui n`est basé que sur le matérialisme, l`égoïsme, la peur etc... Révisez votre histoire pour vous apercevoir que l`homme ne fait que reconduire son destin.

                        Exemple le Moyen Age, similitude avec notre époque ? Bien sur et bien plus qu`on ne l`imagine.
                        La violence des jeunes, leur désarroi devant un avenir bouché, les soirées de beuverie, le viol des filles en bandes, le piercing, le tatouage, on retrouve tous ces thèmes dans les fabliaux. Alors c`est toujours le même malheur et la même peur ? La peur devant un monde qui change que l`on ne reconnait pas. Le monde n`a jamais autant changé qu`au Moyen Age, Chaos puis renouvellement il faut en passer par la...
                        Comment sait on qu`ils avaient peur ? Par les textes et l`archéologie, les objets que l`on retrouve dans les fouilles. Ils étaient obsédés par leur sécurité, ils construisaient des murs pour se protéger du voisin, des châteaux et des tours pour décourager d`éventuels assaillants, il s`agissait de faire peur a tout prix ! Beaucoup de fossés, d`enceintes, de meurtrières étaient des protections symboliques et ne servaient jamais. Les verrous, les cadenas et les clefs sont des objets que l`on retrouve fréquemment lors de fouilles.

                        On s`effrayaient de les changements climatiques, les inondations, le réchauffement de la planète. En l`an mil il y a eu de gros écarts de température et un réchauffement qui a fait monter le niveau des lacs alpins de deux mètres ! De nombreux villages se sont retrouvés sous l`eau...

                        Bref continuez d`avoir peur, de comploter comme sous le royaume de France mais le monde se reconduit avec ou sans l`homme, avec ou sans internet.

                        Bonne journée        
                         



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

libriste

libriste
Voir ses articles







Palmarès