• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Guy de La Fortelle : « La dette ne sera JAMAIS remboursée ! Ca nous pétera à (...)

Guy de La Fortelle : « La dette ne sera JAMAIS remboursée ! Ca nous pétera à la Gueule ! »

Le grand entretien de Guy de La Fortelle de sur l’actualité économique du moment : crise éconimique, Christine Lagarde, marchés financiers…

 

Tags : Economie Monnaie Dette Finance




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • vote
    Candaule in the wind Candaule in the wind 8 juillet 16:59

    Les accents sur des majuscules ce n’est pas automatique mais ils sont cependant indispensables. Essayez d’écrire « Ca marche comment ? » et vous aurez une faute dans votre phrase. Alors que rajouter des accents sur une lettre ce n’est en réalité par très compliqué.

    Que ce soit une cédille ou un accent, il existe un raccourci sur vos claviers qui permet à la lettre de s’afficher automatiquement et sans faute. Pour un ç cédille en majuscule il suffit en effet tout simplement de taper sur son clavier : ALT suivi de 128.

    C’est avec la combinaison de ces deux touches que vous verrez tout naturellement apparaître un « Ç ». Il ne vous reste plus qu’à continuer votre phrase.


    • 2 votes
      Et Hop ! 9 juillet 10:39

      @Candaule in the wind

      C’est assez nouveau de mettre des accents sur les majuscules en français, il n’y en avait pas dans les livres d’il y a plus de 30 ans.


    • 1 vote
      Et Hop ! 9 juillet 10:37

      Il n’y a rien de mieux pour un usurier que d’avoir une créance qui n’est pas remboursée, ça lui permet d’encaisse des intérêts à perpétuité.

      45 milliards par an, rien que pour les prétendues dettes de l’État, probablement autant pour les colectivités locales, les établissements et les entreprises ubliques.

      C’est des impôts payés par les Français en pure perte, il n’y a rien en contrepatyie, aucun service public, aucun investissement, c’est de l’argent qui quitte l’économie française pour aller dans des banques étrangères.

      Les 45 milliards du budget de l’Éducation Nationale, ça donne des salaires à 1 million de fonctionnaires qui le dépensent dans l’économie, payent des taxes, des cotisations sociales, construisent des maisons, ça paye l’entretien des bâtiments, les universités, les bibliothèques, les laboratoires de recherche, en plus d’instruire tous les enfants. Les 45 milliards d’intérêt : rien, c’est de l’argent perdu.


      • vote
        pegase pegase 10 juillet 09:12

        @Et Hop !
        ça donne des salaires à 1 million de fonctionnaires qui le dépensent dans l’économie,

        Qui achètent des babioles sur amazon en provenance de Chine, roulent en grosse berline allemande et boivent du coca cola au mac do ....

        Bonjour les devises qui foutent le camp, c’est aussi ça l’endettement !


      • vote
        HELIOS HELIOS 10 juillet 11:51

        @Et Hop !

        La dette pourrait parfaitement etre remboursée, au moins pour sa partie due a l’etranger.
        En effet, TOUS les pays qui ont une dette exterieure en doivent une partie a la France. S’il y avait une "compensation" de la dette, celle-ci deviendrait ridiculement petite.

        Alors, evidement, cela diminuerait drastiquement la charge de cette dette (les interets versés) car rappelons le encore une fois, ces interets font vivre des quantités de "preteurs" (des gens qui en général n’ont pas d’argent, mais le crée artificiellement avec l’aide des banques centrales) ainsi que toute la chaine financière qui fait marcher ce système... comme les organismes de prets, de refinancement, de gestion etc et ceux qui ratissent également les sources de capitaux en offrant des "produits" prédateurs pour ceux qui pretent comme ceux qui empruntent. (vous connaissez tous les assurances en tout genre appelées "assurance-vie", et les "placements" quels que soient la mecanique cachée derriere ces contrats leonins)

        Par contre, il y a un élément majeur dans l’économie d’un pays, c’est sa balance commerciale.
        En clair et de manière simplifiée, chaque fois qu’un pays importe des biens ou des services d’un pays etranger, il gagne de la richesse certe... mais doit payer avec une part de la richesse interieure(*). il faut bien comprendre que c’est la richesse interieure (le potentiel de travail, la connaissance, les produits manufacturés, la monnaie... peu importe, tout cela sert a payer ce que nous importons.

        Alors, comprenons bien, ce qui est important, c’est bien que ce que nous vendons qui doit "payer" ce qu nous achetons et c’est là qu’on voit ce que veut dire l’expression "les termes de l’echange". Si nous payons trop cher ce que nous importons, nous devalorisons notre richesse interieure et de plus nous nous appauvrissons. Heureusement et comme jamais personne ne vous le dit, nous avons la chance d’avoir un Euro "fort" qui permet de maintenir notre richesse... et au final de contenir notre dette exterieure.

        (je ne vous expliquerai pas pourquoi il faut un double systeme de compte... l’Euro pour l’exterieur et le franc pour l’interieur, en plus c’est simple a faire...)... cela permettrait de cacher ce que notre souveraineté perdue nous interdit de faire : des droits de douanes ... le seul moyen de permettre la re-industrialisation de notre pays qui ne fait plus ren, qui a perdu grace a nos amis écolos ses competence... et pas seulement q’en termes nucleaire, mais on ne sait plus non plus fabriquer des voitures, bref tout materiel industriel etc... et cela rejoint un paragraphe plus haut dans ce texte avec une étoile.... plus on perd de compétence plus notre richesse interieure diminue avec les conclusion qu’on en tire...

        Pas necessaire de s’appeler Piketty ou n’importe qui pour comprendre que notre perte de souveraineté, de l’incurie de ceux qu’on a mis aux postes clefs de notre pays et des traités que nous avons signés, comme ces personnages sans foi ni loi qui rançonnent tout ce qu’ils peuvent rançonner et qui se payent en autre sur la dette font de nous des nouveaux esclave d’un systeme hors sol qui un jour ou l’autre se terminera dans le sang.

        Chao... (pour un vendredi...)


      • vote
        Et Hop ! 10 juillet 19:54

        @pegase

        Même en admettant qu’ils roulent en VW, ils payent de la TVA, de l’essence, des péages, un garagiste, et ils ne se nourrissent pas que de coca, ils achètent de l’eau minérale, de la viande, du fromage, des légumes, du vin, de la charcuterie, du lait, des baguettes, des pommes, ils vont au restaurant, en vacances, etc..

        Ils payent un loyer ou s’achètent un logement, ils vont chez le médecin et chez le coiffeur, ils s’achètent des livres, leurs enfants prennent des cours de musique, de ski, de judo, tout cet argent fait tourner l’économie.


      • 5 votes
        Djam Djam 9 juillet 11:36

        Les économistes (spécialistes, certes, mais d’une approche exclusivement abstraite) qui annoncent en boucle que la dette colossale nous "pétera à la gueule" se trompe.

        Pourquoi ?

        Parce que c’est précisément la dette irremboursable (du fait de son augmentation continue) qui sauve le néo capitalisme mondial. Transférée en totalité sur le dos des peuples, la dette devient ainsi une rente perpétuelle pour les prêteurs privés qui s’assurent ainsi un enrichissement sans limite.

        Le capital emprunté, déjà parfaitement virtuel car ne correspondant à rien d’autre qu’à des chiffres sur une ligne, n’est pas fait pour être remboursé. Mais... les intérêts, eux, sont exigés par les prêteurs. C’est ce que font les banques en exigeant que les 3 premières années de remboursement d’un prêt soient celui des intérêts !

        Ce principe de dette irremboursable donc perpétuelle est la martingale de l’économie mondiale virtuelle fondée sur la spéculation de l’argent par l’argent. C’est le système le plus pervers au monde qui garantie l’aliénation définitive de tous les peuples.

        Pourquoi croyez-vous que les mêmes salopards poussent à la disparition de l’argent liquide ? Si tout est payable par transfert artificiel de chiffre et que la grande machine mondiale numérique algorithmique gère le tout, plus aucun humain ne pourra guider ni sa vie ni son destin d’homme.

        "Le chiffre de l’homme sera 666"... exprimé sous forme de métaphore un peu mystérieuse, certes, mais parfaitement constable aujourd’hui. Ils seront "tous marqués du chiffre de la bête"... oui, tatoué comme des animaux, domestiqués jusqu’à l’esclavage achevé, encodés dans des "espaces virtuels" comme dans la Matrice.

        Jean fils de Zébédée ou Jean le Presbytre, qu’importe, l’auteur de l’Apocalypse (Révélation et non "catastrophe") avait probablement le don de vision dans l’espace-temps. Comme la distinction Passé-Présent-Future n’est qu’une invention arbitraire du début de la modernité (qui a fait émerger l’unilatéralité de la pensée, c.à.d. la préférence rationnelle, abstraite et clivante de la perception du monde), les cerveaux de génie avérés sont ceux qui ont une activité approfondie de l’hémisphère droit (dit "irrationnel", global, intuitif, créateur...) fonctionnant en totale harmonie avec l’hémisphère gauche.

        Code à barre, tatouage de code ou introduction de RFID, obsession pathologique de l’argent (veau d’or), vanité sans limite (Babel et hybris ou hubris), esprit pervers et narcissique (Sade, maître de la pensée intellectuelle post moderne), athéisme ou avatar dégénéré de la Religion Primordiale (anti christique)... NON, la dette ne "nous pétera pas à la gueule", mais elle est devenue la chaîne-boulet soudée au pied de chaque individu isolé de ses frères et sœurs.


        • vote
          sylvain66 9 juillet 17:21

          @Djam
          On peut même dire que rembourser la dette, avec le système de création monétaire actuel est un non sens . Si on remboursait tout, il n’y aurait pour ainsi dire plus d’argent, et la seule manière d’en recréer serait de refaire un prêt .
          Si ce système marche comme il devrait le faire ( celui de l’argent dette), plus on a de bien à échanger, plus le PIB est élevé plus la dette doit être importante . La seule manière de rembourser la dette pourrait donc être d’arrêter toute forme de commerce, ou de changer de système monétaire, ce qui me parait mieux


        • vote
          HELIOS HELIOS 10 juillet 11:56

          @sylvain66

          = = = Si on remboursait tout, il n’y aurait pour ainsi dire plus d’argent, et la seule manière d’en recréer serait de refaire un prêt . = = =

          ben non, il y a l’autre solution, la vraie et elle s’appelle "travail". il suffit de retravailler pour créer de la richesse... mais je reconnais que le mot travail fait peur...


        • vote
          sylvain66 11 juillet 15:07

          @HELIOS
          la richesse dont vous parlez n’a rien a voir avec de l’argent, ces concepts sont même aujourd’hui presque totalement décoréllés .Dans sa bonne forme, utile, l’argent est censé être un média pour échanger et comptabiliser la richesse dont vous parlez, mais il s’est largement éloigné de cette forme .

          Je maintiens donc mon affirmation : Si on remboursait tout, il n’y aurait pour ainsi dire plus d’argent, et la seule manière d’en recréer serait de refaire un prêt .

          J’aurais du ajouter dans le système monétaire actuel, on pourrait en changer . Et ceci ne veut pazs dire qu’il n’y aurait plus dez richesses


        • 1 vote
          babelouest babelouest 9 juillet 20:41

          La dette NE DOIT PAS être remboursée. C’est tout. On passe l’éponge.C’est Lordon qui l’explique dans un article tout récent. Mais pour moi c’était depuis longtemps évident. Ce n’est que de la poudre aux yeux, soutenue par une propagande bestiale. Pourquoi s’inquiéter pour ce qui n’existe pas ?


          • 1 vote
            Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 9 juillet 22:47

            La plupart n’ont pas compris qu’avec la DETTE on est au cœur même -le crédit Roi à tout va- du système capitaliste ! Donc tant qu’on n’abandonnera pas ce système

            la DETTE

            sera toujours là et toute la problématique qui l’accompagne restera !

            Autre fille capricieuse du capitaliste

             : la CROISSANCE illimitée : même combat !

            NON ! Vous ne pouvez avoir, à la fois, le beurre & l’argent du beurre

             : il va falloir choisir !

            CQFD


            • vote
              Zip_N 11 juillet 11:48

              Les champions de l’économie expriment des doutes  ? Si les dettes ne sont pas remboursées se sera le plus gros hold-up de l’histoire de l’humanité. Ils pourront en faire un film lorsque cela se réalisera. 

              Pour que se soit remboursable il faudrait diviser la dette en 2 paquets, par exemple la dette d’avant 1980 et la dette d’après 1980. La dette d’avant 1980 pourrait être remboursable beaucoup plus tôt, imaginons dans 150 ans. Celle qui est compliquée c’est celle qui vient après. Plus les emprunts sont réalisé tardivement plus ils seront perdant en profit à l’inverse des autres qui sont réalisé tôt, c’est comme pour la bourse, il y a les gagnants qui viennent tôt et les perdants qui viennent trop tard. Les emprunts qui sont remboursables en 1 versement avec échéance de dizaine ou centaine d’années sont de la rigolade, Imaginez que vous devez rembourser 100 ans après l’emprunt de 200 francs ou 20000 anciens francs de votre grand-mère pour sa maison. La grosse valeur de l’époque en est plus une au remboursement d’aujourd’hui. Même la valeur de l’or augmente.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès