• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Interview de l’excellent Jean-Paul Fitoussi !

Interview de l’excellent Jean-Paul Fitoussi !

 

L’un des économistes encore lucide en France, bien que je considère cette discipline comme la plus pauvre du système académique...




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • 14 votes
    ffi 17 juin 2013 11:19

    "Pour sauver l’Euro".
    Mais pourquoi faudrait-il sauver l’Euro ?
    Comme il dit, l’Euro n’est pas une monnaie commune à tous, c’est une monnaie étrangère à tous... Il faut renoncer au projet politique de l’UE.
     
    Ce renoncement n’est pas dû à des raisons dogmatiques, mais pratiques :
    L’attrait d’un projet politique (qui est dogmatique) n’est pas une raison suffisante pour désindustrialiser tous les pays de l’UE, y créer le chômage de masse et y mettre en péril la protection sociale.


    • 2 votes
      Flamm Flamm 17 juin 2013 12:41

      ffi,



      - Jean-Paul Fitoussi dit aussi ceci : " La science économique se réduit à ce qu’elle est capable de rationaliser ou d’éclairer.Le problème est qu’elle se relève de moins en moins apte à résoudre les problèmes majeurs de notre temps,notamment celui du chômage et de celui de l’environnement. "

      - Donc faut pas trop lui demander.


      La Fontaine dit :" Les délicats sont malheureux,rien ne saurait les satisfaire..." ça c’est pour : " Mais pourquoi faudrait-il sauver l’Euro ?" 
      Justement parce que ce sera pire sans aujourd’hui..
      J’ai déjà dit ici que l’Euro est une erreur dès le départ (gestation chaotique) de un,de deux le fait même d’appliquer une politique monétaire unique à des réalités économique totalement divergente est une aberration économique.


      " Ce renoncement n’est pas dû à des raisons dogmatiques, mais pratiques."


       - Certains apparemment n’ont pas encore compris que c’est l’union qui fait la force..


      L’attrait d’un projet politique (qui est dogmatique) n’est pas une raison suffisante pour désindustrialiser tous les pays de l’UE."

       - La désindustrialisation est un choix économique et non une conséquence de l’Euro faut pas tout mélanger.









    • 14 votes
      ffi 17 juin 2013 14:17

      Mais non, c’est avec l’Euro que c’est pire,
      puisque aucun pays Européen ne peut plus ajuster son taux de change vis-à-vis de ces voisins...
       
      La désindustrialisation est une conséquence directe de l’Euro et de l’UE
      1°/ impossibilité de protéger le marché intérieur.
      2°/ impossibilité de régler la valeur de la monnaie.
      3°/ impossibilité de s’endetter à moindre coût pour investir.


    • 1 vote
      Flamm Flamm 17 juin 2013 15:07

      ffi,



      - J’ai du mal avec les affirmations péremptoires,à mon humble avis une bonne réponse est argumentée... 

    • 5 votes
      ffi 17 juin 2013 15:25

      Ma réponse me semble correctement argumentée.
      Que ne saisis-tu pas ?


    • 2 votes
      Flamm Flamm 17 juin 2013 18:17

      ffi,



      " Ma réponse me semble correctement argumentée." 

       - Juste un exemple pour te démontrer le contraire (avec argument à l’appui) La désindustrialisation est une conséquence directe de l’Euro et de l’UE. Ce qui est naturellement Faux ! pourquoi ?
      Parce que :

      1/ - La cause première de la désindustrialisation est la concurrence internationale,On produit moins cher ailleurs avec le même know how, le capitalisme c’est la recherche du profit ok ? (rien à voir avec l’Euro !)

      2/ - Les dirigeants politiques qui ne comprennent rien à rien à l’industrie d’où le 3 ème point (rien à voir avec l’Euro !)

      3/ - L’insuffisance de l’innovation,sous investissement etc,etc... (plus d’idées,plus de créations ! toujours rien à voir avec l’Euro)

      Vous autres du Fhaine rabâchez à longueur de journée les élubrications de mme Lepen : Faut sortir de l’Euro ! faut fermer les frontières ! pour quelle finalité ?


       

    • 13 votes
      zeitgest zeitgest 17 juin 2013 13:03

      "L’un des économistes encore lucide…"
      Oxymore ! Si l’économie était une science on aurait pas cette pléthore d’experts autoproclamés qui ne savent pas vraiment où ils tamponnent avec leurs solutions !


      • 1 vote
        Flamm Flamm 17 juin 2013 14:35

        zeitgest,



        " Oxymore !"

         - Un peu court, non ?


        " Si l’économie était une science on aurait pas cette pléthore d’experts autoproclamés qui ne savent pas vraiment où ils tamponnent avec leurs solutions !"

         - Quel est le rapport entre la " pléthore " d’experts et le fait que l’économie soit une science ?
        On reproche toujours aux économistes d’avoir des avis différents,d’être prisonniers de l’idéologie,de ne pas être d’accord entre eux,mais en médecine il existe le plus souvent différents traitements de la même maladie diagnostiquée ?(quand il y’a unanimité sur le diagnostique) .
        Dirait-on que la médecine n’est pas faite de connaissances objectives reposant sur un savoir scientifique parce qu’il existe différents traitements ou diagnostiques ?

        L’économie de la même manière est basée sur des connaissances (langage universel des mathématiques) objectives résultantes d’un long processus de recherche accumulée au fil des ans,il y’a donc différents remèdes mais qui obéissent tous aux mêmes principes qui régissent les lois intangibles de l’économie.

        Mais avec des limites comme en médecine ou tout autre science,faisons là évoluer au lieu des débats confus et stérile (spécialité française).

        " L’économie n’est pas encore arrivée à un état d’élaboration très pointu. On n’est au niveau de la physique ou de la Chimie d’il y a deux siècle. " Selon Charles Wyplosz 


      • 7 votes
        ffi 17 juin 2013 16:13

        La question est de savoir si les mathématiques sont aptes à décrire correctement l’économie.
         
        Après-tout, les symboles des équations mathématiques ne "vivent" pas.
        Par contre les agents des opérations économiques, eux, ils sont bien vivants.


      • 1 vote
        Flamm Flamm 17 juin 2013 17:39

        ffi,



        " La question est de savoir si les mathématiques sont aptes à décrire correctement l’économie." 

         - Je dis que l’économie est un science car elle utilise entre autre le langage universel des mathématiques,et non que les mathématiques devraient expliquer l’économie.

         

      • 11 votes
        zeitgest zeitgest 17 juin 2013 17:51

        Au contraire de l’Univers, l’économie est une invention humaine. Les mathématiques dans ce domaine ne servent qu’à fabriquer des martingales qui enrichissent surtout ceux qui les inventent.


      • 2 votes
        lemanu lemanu 17 juin 2013 20:29

        Le problème avec les sciences, c’est qu’elles n’existent en réalité que pour les scientifiques. Les autres sont spectateurs, impuissants, livrés à leur angoisses de la crédulité, certes, mais après tout, la chimie aux chimistes et la physique aux physiciens. C’est eux que ça concerne, nous on regarde.
        Le problème avec la science économique (et pourquoi pas au fait ?), c’est qu’on y comprend toujours autant que dalle qu’avec les autres sciences, et que même si on reste spectateurs impuissants (c’est d’ailleurs à voir), cette fois c’est bien nous que ça concerne...
        Le "spectateur concerné", lol, nouveau concept sociologique définissant la vision de l’économie par l’ignorant. Accumulation de frustrations qui retrouve l’équilibre dans le recours aux extrémismes ? On pourrait le croire...


      • vote
        Mansan Mansan 18 juin 2013 12:31

        Par ici pour signer la pétition : http://basicincome2013.eu

        Le Revenu de Base est universel, individuel, inconditionnel et suffisant pour assurer à chacun une vie digne et sa participation dans la société.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Flamm

Flamm
Voir ses articles







Palmarès