• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > L’Amérique en faillite - Envoyé spécial

L’Amérique en faillite - Envoyé spécial

Extrait de l’émission envoyé spécial (France 2), consacré à la faillite des Etats-Unis : Comment le rêve américain est en train de sombrer ...

 

l'amérique en faillite

 

La faillite d’une ville, concrètement, c’est des pensions de retraites qui ne sont plus versées, des quartiers entiers qui ne sont plus entretenus, moins de pompiers, moins d’enseignants, etc, etc ...
Pourquoi cette situation ?


De la délocalisation des emplois de production pour toujours plus de rentabilité, à la finance prédatrice qui pompe inlassablement le travail du productif en passant par l’envie de faire toujours mieux que le voisin que ce soit à l’échelle d’une commune, d’un département, d’une région ou d’un pays, une telle situation ne pouvait que se produire ... Qu’en sera t-il en Europe et en France demain ?

 

Date de diffusion : Jeudi 24 Novembre 2011
Durée : 29mn
Source : L’Amérique en faillite - envoyé spécial

 

hello hello

Partie 1


 

Partie 2


 

Voir aussi :
Crise financière
 

Tags : Economie Politique Etats-Unis Société Retraites Dette




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • 6 votes
    Frida FRIDA 29 novembre 2011 03:06


     

    Le reportage commence par ses mots déficits, faillite...

    Ils nous préparent en quelque sorte au même sort.

    Je trouve ce genre de reportage très manichéen. Ce que l’on retient c’est trop d’endettement mènent à la ruine, des personnes et des États, c’est une tautologie habituelle des médias. Mais à part cela, pas d’explication quand la journaliste nous parle du retraité qui a repris un travail de vigile au lieu d’être en croisière. Elle dit qu’il a repris le travail à 67 ans, qu’il a cotisé

    si l’on compte 21 mois sans retraite (presque deux ans), une retraite d’environ 3600€ d’employés (peu d’employés ou de petits fonctionnaires français ont une telle retraite (c’est 1800€ chacun en moyenne), il a cotisé 35 ans et sa femme 40 ans. C’est loin de ce que l’on nous vend à longueur de journée comme quoi nous avons le meilleur système de retraite et social du monde (je sais que tous les américains ne sont pas logé à la même enseigne, mais c’est pareil en France). 35 ans de cotisation n’est pas 41 et ½ que l’on nous a imposé dernièrement. La journaliste ne nous parle pas s’il s’agissait des retraites par capitalisation ou par répartition. Je suppose que c’est le premier système, puisque que l’on parle de faillite. On suspend les versements dans un premier temps. Et on reprend les versements, 1/3 de la pension à verser. Les gens ont la pression d’être sauvés, sorti de l’enfer. La phrase choc « c’était ça ou rien », et le type dit tout simplement « on ne peut pas indéfiniment avoir plus de dépense que de rentrée d’argent, et c’est ce qui concrètement se passait avec les retraites... » on aurait cru entendre Fillon


    nos retraités savent maintenant ce qui leur reste à faire, voter Fillon et Sarkosy s’ils ne souhaitent pas se suicider

    le reportage est vraiment à l’apologie de la financiarisation à outrance. Bien sûr il y une désindustrialisation incroyable, mais la journaliste ne se pose pas la question à qui en profite et comment ce qui n’est pas produit en Amérique, importé d’ailleurs, peut-il être encore vendu à des gens en faillite ? De même elle ne se pose pas la question sur les tenants et les aboutissants qui font que des politiques sont mis en cause, voire en prison, alors que les banquiers continuent de tirer profit des prêts qui ont ruiné les municipalités ? Pour elle cela n’est pas le sujet, ou peut être que cela est normal, c’est la loi du plus fort, marche ou crève.

    Et puis il y a le larbin de service qui prend le relais, au lieu de mettre son énergie à réclamer son dû, il fait le travail gratis, ainsi les financiers n’ont qu’à dormir tranquilles

    pour résumer l’état d’esprit dans la quelle la droite et Sarkosy prépare le pays avec le soutien des médias, il n’y a rien que ce genre de préparation mentale par l’intermédiaire des médias, c’est payez vos impôts, payez vos cotisations, mais vous n’aurez pas de retraite, pas de dépense en contrepartie des impôts, et il faut travailler jusqu’à en crever, et vous assumerez les dépenses que l’État ne voudra plus faire pour vous et vos enfants. C’est une rapine pour laquelle les gens participent en pensant qu’il n’y a rien à faire. Tant que les gens ne se voit pas spoliés, ils seront prêts à tous les sacrifices pour enrichir volontairement leurs propres voleurs.

    Si vous avez bien regardé la carte, les endroits en violet qui seront entretenus sont des quartiers riches, et les quartiers pauvres, en orange sur la carte seront laissés à l’abandon, c’est à dire pousser les pauvres vers la sortie pour s’approprier leur espace d’habitation et en faire une espace homogène de quartier riche. C’est une politique assez connue et étudiée en géographie humaine et urbaine, c’est une expropriation brutale mais qui ne dit pas son nom.


    La journaliste nous dit que l’habitante refuse d’admettre le naufrage de son quartier, elle ose même dire « … ce n’est pas juste, peut-être, mais Détroit n’a plus d’argent... » la journaliste fait le jeu de l’oligarchie, aucune honnêteté dans sa démarche. Elle veut nous faire pleurer sur le sort de gens sans nous expliquer les vrais méthodes les vrais responsables de ces crimes.


    Enfin de la vidéo, les deux journalistes disent qu’il n’y a pas de révolte ni de résistance, ben oui, si les américains la ferme, ce n’est pas les bouffeurs de grenouilles qui vont la ramener ?!

    C’est bien la compagne de l’UMP et de leur austérité qui commence avec ce reportage

    http://fr-ca.actualites.yahoo.com/finances-municipales-faillite-municipale-record-aux-%C3%A9tats-unis-153603080.html


    • 3 votes
      Yoann Yoann 29 novembre 2011 10:53

      Salut Frida smiley
      En effet on peut le voir comme cela aussi et je suis d’accord sur les orientations de la journaliste qui ne va pas au fonds des choses.
      Mais ce qui est intéressant à mon sens, c’est qu’on apprends clairement que les Etats-Unis se délitent un peu plus chaque jour, et que les conséquences concrètes, c’est comme cela qu’elles affecteront notre quotidien. Nous avons donc le résultat, reste à trouver les causes ... Et là, je suis d’accord que le travail journalistique de Fr2 ne va pas au fond du problème, mais ce n’est pas si dur à corréler avec l’ultralibéralisme qui s’est imposé en dogme dans ce pays, berceau de la dérégulation financière, un des 1er à décentraliser sa production pour maximiser ses marges, le premier à emprunter avec intérêt sur les marchés, un des premiers aussi à avoir dépensé sans compter.
      La france et l’Europe (mais aussi quasiment tous les autres) manipulées puis aguichées par ce doux rêve américain ont suivi le même chemin sans se rendre compte que ce système basé sur le crédit ne fonctionne qu’un temps, comme tout système s’apparentant à une pyramide de Ponzi d’ailleurs ...
      Je vois cela comme un tsunami, la vague est arrivée au états-unis en 2008 et continue de faire des ravages aujourd’hui, elle arrivera tôt ou tard chez nous et je pense, malheureusement, que nous n’avons encore rien vu ...

      Pour résumé ma pensée, on ne peut pas être d’accord avec 100% d’une information ou d’un courant de pensée, il y a forcement des nuances à apporter, des choses à prendre et à laisser, c’est comme cela qu’on forge son opinion en tant qu’individu.


      • 8 votes
        cassia cassia 29 novembre 2011 12:10

        L’Amérique est un pays qui fonctionne comme une tique ! Un pays parasite. Un prédateur incapable de produire la moindre richesse autrement que par le vol, la spoliation ou l’extermination.. Il chutera aussi vite qu’il s’est construit laissant derrière lui toute la misère et le sang qu’il a générés ! Un joli film qui démontre assez bien que ce pays est dirigé par une caste de parvenus, inutiles et improductifs : le film La Couleurs des Sentiments décrit assez bien cette société américaine dégénérée.


        • 1 vote
          rastapopulo rastapopulo 30 novembre 2011 01:37

           C’est pour ça que Lincoln a envoyé des locomotives à la Chine suite à l’expo universel (les convoix seront coulé par les britanniques) ou que Roosevelt nous donnera le GlassSteagall pour empêcher les to big to fail...

          - Tiens c’est l’UE qui a en premier annuler la scission des activités bancaires mais la France l’avait déjà annuler depuis longtemps. Tiens c’est la France qui a les plus désastreux ratio de solvabilité bancaires du monde. Tiens c’est la France qui sombrait dans l’autoritarisme et se laissait dirigé par les Worms à l’entre 2 guerres....
           


        • 1 vote
          DenisRun DenisRun 30 novembre 2011 17:50

          c’est déroutant !
          la faillite annoncé...
          il va falloir qu’on se débouille par nous memes, région par région.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Yoann

Yoann

Relais d'infos


Voir ses articles







Palmarès