• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > L’impôt expliqué par la bière

L’impôt expliqué par la bière

Tous les jours, 10 amis se retrouvent pour boire une bière.
L’addition totale se monte à 100 euros.. Normalement, cela ferait 10 euros par personne.


Mais nos dix amis payaient cette facture selon une répartition qui s’inspire du calcul de l’impôt sur le revenu, ce qui donna à peu près ceci :


- Les 4 premiers (les plus pauvres ), ne paieraient rien.
- Le cinquième payait 1 euro
- Le sixième payait 3 euros
- Le septième payait 7 euros
- Le huitième payait 12 euros
- Le neuvième payait 18 euros
- Le dernier (le plus riche ) payait donc 59 euros.


Les dix hommes se retrouvaient chaque jour pour boire leur bière et semblaient assez contents de leur arrangement.
Jusqu’au jour où le tenancier les plaça devant un dilemme :

« Comme vous êtes de bons clients, dit-il, j’ai décidé de vous faire une remise de 20 euros sur la facture totale. Vous ne payerez donc désormais vos 10 bières que 80 euros. »

La suite dans la vidéo...

Tags : Fiscalité




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • 22 votes
    snake 29 août 2011 12:10

    Pathétique ! J’en rit encore. Belle blague ! Belle propagande anti impôts !


    Une vidéos faites par des gens aisés qui craignent sans doute pour leur porte-feuille. Mais le plus drôle est de voir à quel point ils pensent devoir rabaisser le niveau intellectuel de leurs propos pour se faire comprendre par plus pauvres qu’eux !!

    Ils pensent vraiment avoir à faire à des crétins on dirait. Comme si ils ne pouvaient pas parler normalement. S’en est presque insultant.



    • 6 votes
      Arsene Icke Arsene Icke 29 août 2011 20:40

      Tu ne paye pas d’impôts toi n’est-ce-pas ?


    • 4 votes
      RepublicainVox RepublicainVox 29 août 2011 22:54

      Propagande libérale.


    • 4 votes
      snake 30 août 2011 00:46

      Non, pas encore. Mais j’ai hâte. Hâte de pouvoir enfin donner. Hâte de rendre au pays le niveau d’étude qu’il m’a apporté. Car oui, j’ai un bon niveau d’études. Donc je gagnerais beaucoup d’argent. Beaucoup, je l’espère. J’espère aussi qu’il sera mérité. Je pourrais devenir trader, mais je m’y refuse. Non, je gagnerais mon pain honnêtement. 


      Et je payerais des impôts. Beaucoup, je l’espère. Car si la société devenait celle que je désire. Celle où ce sont les plus aisés qui payent le plus, la relation inverse serait toujours vraie.

      Ce n’est pas celui qui a le meilleur niveau de vie qui paye le plus d’impôts, mais celui qui paye le plus d’impôts qui a le meilleur niveau de vie.

      Si certains riches en ont marre de payer beaucoup d’impôts en gagnant beaucoup. Qu’ils cessent de gagner autant. Je suis certains qu’ils trouveront quelqu’un pour accepter leur travail. 

    • 14 votes
      Bender Bender 29 août 2011 12:23

      Article pathétique. Les plus aisés doivent payer pour les plus pauvres, point. Cela s’appelle la solidarité, une valeur qu’on a tendance à perdre, malheureusement !!
      Sans solidarité, il n’y a pas de redistribution des richesses et c’est justement cela qui manque de plus en plus à notre société. Marre du chacun pour sa gueule et du tous contre tous ; marre de constater que certains idiots utiles au capital, aux marchés financiers et aux grands industriels qui nous dirigent voudraient une société encore plus inégalitaire que celle dans laquelle nous sommes...
      Vous ne passerez pas !


      • 9 votes
        Thorms 29 août 2011 15:30

        "Les plus aisés doivent payer pour les plus pauvres, point."
        OK, on prend tout ce que tu possèdes et on le donne aux peuples d’Afrique.
         
        "Cela s’appelle la solidarité, une valeur qu’on a tendance à perdre, malheureusement !!"
        La solidarité est un acte volontaire, tu confirmes bien que c’est une valeur qu’on a tendance à perdre.
         
        "Sans solidarité, il n’y a pas de redistribution des richesses et c’est justement cela qui manque de plus en plus à notre société."
        La solidarité volontaire ou la solidarité pervertie par l’État ?
         
        "Marre du chacun pour sa gueule et du tous contre tous ; marre de constater que certains idiots utiles au capital, aux marchés financiers et aux grands industriels qui nous dirigent voudraient une société encore plus inégalitaire que celle dans laquelle nous sommes..."
        Celui qui est contraint de se montrer solidaire en devant constamment s’acquitter d’impôts, de redevances et de taxes croissants, ne deviendra sans doute pas plus social, mais de plus en plus rebelle et égoïste. (Christoph Blocher)


      • 9 votes
        requete Requete 29 août 2011 20:01

        Thorms

        ce n’est pas une question de solidarité , ni de social, ni d’égoïsme , mais de corriger une injustice de départ, la captation par les nantis des moyens collectifs de produire de la plus value. Une sorte de vol de bien public du départ , qu’ils ont réussi a faire accepter avec l’arnaque du salariat/esclavage... Mais, la gourmandise n’ayant pas de limite, et les humains n’ayant pas de démocratie véritable, ils se sont debarassé du salariat.
        parler d’impôt est donc une entourloupe


      • 6 votes
        Thorms 30 août 2011 11:25

        "ce n’est pas une question de solidarité , ni de social, ni d’égoïsme , mais de corriger une injustice de départ, la captation par les nantis des moyens collectifs de produire de la plus value"
        Qu’est ce qui empêche certaine personnes de monter des coopératives où si je ne m’abuse, les moyens de production appartiennent à tous les associés. De plus, je pense qu’il y a une majorité d’entrepreneur qui ont acheté leurs moyens de production sans lésé personne.
         
        "Une sorte de vol de bien public du départ , qu’ils ont réussi a faire accepter avec l’arnaque du salariat/esclavage..."
        Si un entrepreneur privé achète une machine-outil à une entreprise privé pour créer son entreprise quel vol de bien public réalise t’il ?
        Quel est l’arnaque du salariat/esclavage ? À tout moment un salarié peut quitter son emplois, renégocier son contrat, changer d’entreprise, ... Et si le salarié ne trouve pas une entreprise qui lui convienne, rien ne l’empêche, à par la monstrueuse réglementation française, de créer son entreprise/coopérative.
         
        "Mais, la gourmandise n’ayant pas de limite, et les humains n’ayant pas de démocratie véritable, ils se sont debarassé du salariat."
        Quand tu dis démocratie, tu parles de la dictature de la majorité ou de la démocratie qui respecte chaque individu ?


      • 3 votes
        requete Requete 30 août 2011 17:49

        Et oui, bravo, ce sont bien tous ces points que tu n’as pas compris.
        essaie peut être dans l’ordre inverse, ça peut marcher.

        Dans une démocratie véritable, on doit empêcher les mécanisme de captation où celui qui a un peu plus peut automatiquement accentuer son avantage jusqu’au taquet : la survie des autres.
        par ex un entrepreneur vole les impôts des pauvres (TVA) pour gaspiller des Biens publics, subventionnés (auto, routes, santé, temps de cerveau...) aussi honnête soit-il , c’est un système injuste puisque les rôles sont certes distribués par le principe salutaire d’offre et de demande, mais créés selon un principe pyramidal , en amont...


      • 2 votes
        Thorms 31 août 2011 17:43

        "Et oui, bravo, ce sont bien tous ces points que tu n’as pas compris.
        essaie peut être dans l’ordre inverse, ça peut marcher."
         
        "Mais, la gourmandise n’ayant pas de limite, et les humains n’ayant pas de démocratie véritable, ils se sont debarassé du salariat."
        Contestes-tu le fait que des entreprises françaises embauchent ?
         
        "Une sorte de vol de bien public du départ , qu’ils ont réussi a faire accepter avec l’arnaque du salariat/esclavage..."
        "ce n’est pas une question de solidarité , ni de social, ni d’égoïsme , mais de corriger une injustice de départ, la captation par les nantis des moyens collectifs de produire de la plus value"
        Contestes-tu le fait, que en France, tu peux acheter ou créer des moyens de production pour créer ton entreprise/coopérative/association ?
         
        ---------------------------
         
        "Dans une démocratie véritable, on doit empêcher les mécanisme de captation où celui qui a un peu plus peut automatiquement accentuer son avantage jusqu’au taquet : la survie des autres."
        Je ne suis pas sûr que le "automatiquement" soit correct : des personnes/entreprises font faillites et des entreprises qui partent de rien arrivent bien à s’insérer dans des marchés. Ensuite, qu’est ce qui est mal dans le fait d’acquérir des actifs de manières honnête ?
         
        "par ex un entrepreneur vole les impôts des pauvres (TVA) pour gaspiller des Biens publics, subventionnés (auto, routes, santé, temps de cerveau...) aussi honnête soit-il , c’est un système injuste puisque les rôles sont certes distribués par le principe salutaire d’offre et de demande, mais créés selon un principe pyramidal , en amont..."
        J’ai du mal avec ce paragraphe.
         
        "par ex un entrepreneur vole les impôts des pauvres (TVA)"
        La TVA est redistribué à l’État et tout le monde la paye non ? Si l’État fait n’importe quoi avec, faut voir ça avec lui.
         
        "pour gaspiller des Biens publics, subventionnés (auto, routes, santé, temps de cerveau...) aussi honnête soit-il"
        En quoi un entrepreneur "gaspille" ? Des gens qui vont voir un match de foot en passant par l’autoroute et qui font des dégradation de bien public gaspilleraient moins qu’un entrepreneur qui créé des emplois et répond à des besoins ? De plus, il y a bien un impôt sur les entreprises non ?
         
        "c’est un système injuste puisque les rôles sont certes distribués par le principe salutaire d’offre et de demande, mais créés selon un principe pyramidal , en amont..."
        Ce n’est pas "le principe salutaire d’offre et de demande" qui distribue les rôles, ça concerne plutôt les prix.
        Quel "principe pyramidal , en amont" ?


      • vote
        requete Requete 7 septembre 2011 15:33

        tu es polarisé sur la personalisation des problèmes politiques.
        tant pis.
        il y a un système de pompe à fric qui va vers ce qui commence à posséder , à collectionner ce qui au départ n’est pas à monopoliser.
        je parle donc de marchandisation, et de capitalisme.
        toi tu es un entrepreneur honnête qui ne fait pas deduire de ses impôts une flopée de véhicules.


      • 1 vote
        Lisa Sion Lisa SIon 29 août 2011 14:00

        Il est des pays où le prix du billet de transport en commun est égal pour tous, et ce ne sont pas des pays communistes. Tout y est nettement plus simple, y compris pour les administrations. Prenez l’exemple du chemin de fer, avant les années 30 tous étaient des compagnies privés, et chacune ajustait son prix en fonction de ses coûts, ainsi Paris / Lyon n’était pas au même prix que Tulle / Mende. La nationalisation pour cause de récession a entrainé la décision idiote de décider du même prix sur tout le territoire, ce qui entraina la fermeture de nombreuses petites lignes à terme. L’époque a changé, mais la même crise est là sauf qu’il est question de privatisation... ? Ne manque plus qu’une bonne prohibition, mais il faut mettre un frein à l’immobilisme.


        • 9 votes
          Moutonphobe Moutonphobe 29 août 2011 14:44

          Stade très avancé du syndrome du larbin !!!

          http://www.youtube.com/watch?v=HH5fVD-1_I4


          • 7 votes
            trimix 29 août 2011 15:24
            la vidéo ne me pose pas de problème.
            Par contre ce qui me choque c’est que ces 10 dernières années, 10% de la population a capté 75% des richesses du pays.
            ça c’est un vrai problème de répartition de richesses.

            • 3 votes
              machin19 29 août 2011 18:02

              Faut il que les capitalistes soient aux abois pour nous pondre des inepties pareilles. Nous prendraient pour des cons en plus !!!


              • 3 votes
                QaviQeQuarQo davideduardo 29 août 2011 20:26

                Le 10eme ne paye pas d impot car cela fait bien longtemps qu il a bougé ses bénéfices en suisse ou aux iles vierges, dans les paradis fiscaux.


                Et si il veux s en aller vers des pays imposés a 5 % :Je propose une forte imposition sur les flux financiers a l emigration.
                Il n y a pas de raison que les capitaux qui ont été gagné grace a la consommation francaise parte dans d autres pays, seulement parcequ ils ont baissé leur pantalon face au libéralisme.

                • 6 votes
                  samagora95 samagora95 30 août 2011 00:04
                  Comme d’habitude ce type de vidéo ne montre qu’un seul versant de la réalité (celle qui arrange son créateur), et présente une vision volontairement naïve de la société.

                  La vidéo ne nous montre pas ce qui se passe à l’extérieur du bar.

                  - Pourquoi à quelques exceptions près, les riches sont toujours les mêmes (quelques milliers de familles) ? non ! gagner 4000 euros par mois à deux ce n’est pas être riche !

                  - Comment les riches gagnent leur argent en exploitant la grande masse qui se lève à 5h du matin :
                     - Pour élever du bétail, faire pousser des légumes.
                     - Fabriquer 
                     - Construire 
                     - Nettoyer 
                     - Faire à manger
                     - Transporter 

                  Souvent pour des salaires misérables, rien que là ils ont déjà payés 10 fois leur tournée.
                      ça c’est pour les riches qui créent des entreprises (c’est pas les pires). 

                  Et la vidéo nous montre que le soir venu, les riches payent une bière aux pauvres par solidarité, foutage de gueule !

                  Le système libéral (tel qu’il est conçu ) créera inévitablement des grumeaux de riches (l’argent attire l’argent) et des grumeaux de pauvres (Très difficile de remonter du fond d’un puits).

                  Il faut trouver un bon équilibre, mettre une limite à l’effet boule de neige de la richesse et savoir tendre la perche à ceux qui souhaitent progresser, malheureusement le système tend de plus en plus vers l’inverse.



                  • vote
                    requete Requete 30 août 2011 08:37

                    @samagira95
                    et oui, maispour ça, faudrait déjà réussir à convaincre tout le monde de l’existence de cet effet boule de neige, et de la formation de ces grumeaux...
                    bref de la nécessité d’une politique active et réaliste.
                    or, il faut toujours le réexpliquer à partir du début.
                    là est le noeud .


                  • 8 votes
                    edwig 30 août 2011 02:09

                    Bien sur...c’est limpide...
                    sauf que chez nous, le plus riche il boit sa bière gratuite et il récolte l’impôt et c’est même les neufs autres, enfin, quatre autre... qui lui servent...
                    parce que les sdf, les plus pauvres,ils n’ont pas droit à leur bière gratuite...d’ailleurs ils n’ont même pas le droit de stationner dans une des cases, sinon ils se font virer à coup de grosses grolles !


                    • 2 votes
                      Domkishoot Domkishoot 30 août 2011 08:56

                      Mais comment peut-on produire une explication aussi médiocre. Ce n’est meme pas du niveau d’un CM1. C’est affligeant ! Seule la suffisance du propos est à l’égal de la prétention du site qui l’a initié.


                      http://www.contrepoints.org/ - Le nivellement par le haut !

                      Confondre dépenses et revenus, est une malversation stalinienne.


                      • 3 votes
                        traboule traboule 30 août 2011 11:06

                        Perso, dans la vraie vie, j’ ai jamais eu besoin des riches pour me payer une mousse, et même pour payer une tournée.Ils feraient mieux de payer une tournée chacun leurs tours, et celui qui peux pas, il payera la prochaine fois ! (ou pas) C’est ça la solidarité !

                        Et la manière de nous parler comme si on était completement neuneu, surtout pour essyer de légitimer le systêmed’ imposition actuel qui est une pure arnaque pour les couches les plus modestes, c’est vraiment insupportable.

                        D’ ailleurs la barre des votes en témoigne largement.

                        Vous ne nous aurez plus avec vos balivernes !!!


                        • 2 votes
                          Activista 30 août 2011 13:12

                          Le discours sur l’impôt est un non-sens ou plutôt une hypocrisie sans fin.

                          Prenons la plus-value dégagée par le travail d’un ouvrier, posons qu’elle représente cent unités.

                          Sur ce "bénéfice" l’entreprise, le patronat et l’actionnariat vont "taxer" 98 unités.

                          L’ouvrier en "gagnera" 2, sur ces 2 unités l’État lui en taxe 1 afin d’entretenir le bien public (en principe).

                          Et la droite (le patronat et l’actionnariat) viendront expliquer à l’ouvrier qu’il est scandaleux que l’État lui ponctionne une unité, sans jamais évoquer les 98 qu’ils ont spoliés…


                          • 1 vote
                            Nicosan 30 août 2011 14:13

                            Ce que ne dit pas cette vidéo, c’est que 10ème comparse, le plus riche, exploite les 7 premier dans son usine, où il les pait très généreusement au SMIC, voir un peu au dessus. Smic, qui comme chacun le sait, est largement suffisant pour vivre dans l’allégresse, mais insuffisant pour se payer une bière. :)

                            Mais pour être plus constructif, une bière à 10 euros, je leur conseillerais de changer de bar, ou de kidnapper le 10 ème et l’obliger à les payer plus ! Et de changer d’amis, car pour fuir aux rendez vous comme il le fait, ca ne doit pas en être un bon (ami), car les vrais ne vous lâchent pas. ;)


                            • 1 vote
                              edwig 30 août 2011 23:34

                              tiens vous pourriez nous faire la même vidéo avec le salaire de chaque individu et la proportion d’impôt qu’il paye avec la tva ?
                              parce que la tva est sans doute l’impôt le plus important et curieusement celui qu’on oublie le plus souvent dans ce genre de comparatif savant...

                              Si je gagne 1000 € par mois, je dois malheureusement tout dépenser pour pouvoir survivre, donc 1000€ pour manger et autres besoins fondamentaux en société, à 20% de tva...je paye 200€, ce qui fait donc un impôt de 20% de mon salaire...

                              Par contre si je gagne 100.000€ et que je dépense 1000€ pour mes besoins fondamentaux à 20% de tva....je paye aussi 200 €, mais là,
                              ça ne fait plus qu’un impôt de 0,2% de mon salaire...


                              • vote
                                Desperado Desperado 31 août 2011 17:57
                                L’impôt expliqué par la bière
                                C’est vrai qu’il faudrait arreter de boire maintenant. Du délire d’alcolique, sans doute.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès