• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La crise : la faute à l’autruche

La crise : la faute à l’autruche

La crise : la faute à l’autruche - Nicolas Doze

Tags : Europe Economie Politique Allemagne Dette




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • 3 votes
    babs 26 janvier 2012 12:25

    qu’es qui dit sur la retraite ce naz ? grâce a l’europe ???? a la fin ...


    • 3 votes
      René de Sescendres René de Sescendres 26 janvier 2012 18:58

      Ce qu’il oublie de préciser c’est que c’est Vienne la capitale de l’Autruche.


    • 4 votes
      FrenchDissent FrenchDissent 26 janvier 2012 13:36

      Un jour il faudra faire payer les socialistes de droite et de gauche qui nous ont endetté depuis 40 ans. On accordera l’amnistie à ceux qui relaient leur propagande anti-libérale au motif de la liberté d’expression.


      • 3 votes
        .................... Marc Anciel 26 janvier 2012 19:55

        Ouais donc si je comprend bien, il faudrait suivre le pire modèle parce que lui "marche" : comprimer les salaires, aggraver encore la précarité et laisser crever ceux qui n’arrivent pas à suivre, et puis dans 10 ans il faudra encore s’aligner sur le pire genre la Chine et rétablir l’esclavage... Ouais, c’est une idée. Pourquoi pas ?


        • 2 votes
          Pyrathome Pyrathome 26 janvier 2012 22:24

          L’autruche elle porte un nom, ou plutôt deux ! l’un suce les pissenlits depuis 39 ans, et le fossile restant continu toujours son d’Estaing.....
          Leur œuvre, une loi obligeant à la France d’aller se prostituer sur les marchés.....



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès