• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La France ruinée par la crise du Covid - entretien avec Mike Borowski pour (...)

La France ruinée par la crise du Covid - entretien avec Mike Borowski pour "Droitards méchants"

670 milliards d'euros en 2020 : tel est le coût de la crise du Covid l'année dernière, soit 10000 euros par Français. Du jamais vu. La France surendettée devient la marionnette des banques et des banques centrales, la soumission des nations est en route sous couvert de crise sanitaire.

Tags : France Economie Politique Dette Emmanuel Macron Covid-19




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • 8 votes
    sirocco sirocco 7 mars 15:19

    "670 milliards d’euros en 2020 [...] soit 10000 euros par Français. Du jamais vu." 

    Justement, il est temps de se poser des questions et de tirer quelques déductions.

    Alors que Macron, à peine élu, s’était empressé d’aller piquer 5 € (diminution d’aide au logement) dans la poche des plus précaires, il aligne aujourd’hui sans sourciller les centaines de milliards comme le magicien sort un lapin blanc de son chapeau.

    Ça signifie quoi ? Que le pognon n’a plus aucun lien avec la réalité des choses. Il n’est plus qu’un clic sur un clavier d’ordinateur. Même la planche à billets a complètement disparu, partout. Un milliard d’euros se réduit donc à une notion virtuelle. Tout dépend(ra) du sens que les banquiers lui donne(ron)t.

    Le problème, c’est que ce sont toujours les mêmes qui peuvent en jouer et que le "meilleur des mondes" qu’ils préparent aux sans-dents s’annonce extrêmement angoissant...


    • 7 votes
      Pakap Pakap 7 mars 23:25

      Vous avez oublié de préciser que l’état ne pouvant plus créer la monnaie doit emprunter aux banques avec intérêts depuis les années Giscard, ce sont 40 à 50 milliards annuels que nous payons aux banques. Vous précisez que l’argent prêté aux états est de l’argent créé par les banques qui ne correspond à aucune richesse donc pourquoi le rembourserions-nous ? La dette sert à mettre la pression sur la population et lui faire gober qu’il faut supprimer tous les services publics alors que le but est de les privatiser.

      Quant aux aides sociales elles repartent aussitôt dans le circuit alors que les produits de la spéculation boursière, le CICE et autres aides aux puissants participent très peu à l’économie. Ce sont, avec la dette bancaire, les GAFA pas assez taxés, la contribution à l’union européenne et le coût du personnel politique, les vrais fardeaux que supportent la classe moyenne.

      Stigmatiser ceux qui n’ont pas de revenus par le travail est assez malhonnête quand on sait comment le chômage a été organisé (surtout dans la situation actuelle) la grande majorité souhaite participer à l’effort collectif et retrouver une vie sociale normale.



        • 3 votes
          bob87 8 mars 22:07

          @sls0
          T’es vraiment in rigolo toi. Un des plus gros organe de propagande comme référence... Pauvre type...


        • 1 vote
          patoufleur patoufleur 8 mars 08:00

          Déjà en 2012 un économiste avait fait un tout autre calcul de la dette privé/public en France, ça causait déjà autour des 500% du pib...

          Notamment parce que les dettes publics sont externalisées ce qui permet l’écran de fumé à la téloche rassurant la ménagère mais..... en créant des organismes Théodules gérant eux, une portion de la dite dette.

          Les collectivistes-franquistes des 81’ ont absolument tout détruit, et de A à Z.. et les suivants ont pris le même plis.


          • 2 votes
            JL 8 mars 08:41

            @patoufleur
             
             oui oui, on sait que les banquiers sont communistes.
             Rassurez vous, tout va bien.
             Vous avez bien pris vos pilules ?


          • 2 votes
            thierry3468 8 mars 11:39

            Vite,vite le Great Reset pour nous sauver de l’apocalypse.Mais,une autre voix est possible contrairement à ce que racontent ces apôtres de la dette .

            Cette dette n’existe que si nous acceptons d’en porter le fardeau .



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès