• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les assassins économiques

Les assassins économiques

Cette vidéo raconte comment des pays entiers, particulièrement en Amérique latine, ont été trompés et ruinés par des étatsuniens voulant étendre ce qu’ils appellent l’empire global, la mondialisation au profit des États-Unis, la doctrine Monroe appliquée, le drainage des ressources naturelles et économiques de pays en voie de développement par une poignée de salopards.
 
John Perkins a été un assassin financier, un economic hitman, EHM comme ils disent entre eux. Ces hommes, ces femmes travaillent pour quelques grandes compagnies étatsuniennes auxquelles ils font faire des milliards en plus de leur donner un contrôle certain sur une nation.

Les assassins financiers élaborent de grands modèles statistiques sur la fulgurante croissance économique que pourrait connaître le pays qui fait appel à la firme pour laquelle ils travaillent. Ces modèles statistiques sont néanmoins faux ou du moins, truqués : c’est connu, on peut faire dire n’importe quoi aux chiffres, il suffit de savoir les manipuler correctement. Et ça, les assassins financiers savent le faire.

À la lumière de ces "brillantes" études, il n’en faut plus beaucoup pour convaincre le pays de contracter une dette énorme : il pourra aisément la rembourser puisqu’elle doit servir à financer une croissance économique absolument extraordinaire. La plupart du temps, les grandes institutions financières de la planète (qui consentent aux pays sous-développés des prêts comportant des conditions qu’aucun pays développé n’accepterait, soit dit en passant) accordent le prêt au pays demandeur à condition que celui-ci embauche un certain pourcentage (assez élevé de manière générale) de firmes américaines (dont celles qui a fait les "études" avant l’octroi du prêt).

C’est après que les problèmes commencent : le pays emprunteur qui comptait sur les profits générés par les investissements faits avec son emprunt faramineux déchante rapidement en voyant que les profits générés sont peut-être, au maximum, le quart de ce que les consultants lui avaient dit.
Incapable de rembourser son prêt, le pays devient alors une cible facile au chantage en tout genre et finit souvent par devoir céder ses ressources les plus importantes à une compagnie américaine en échange d’un rééchelonnement du prêt...


Réagissez à l'article

3 réactions à cet article


  • 5 votes
    Cpt Anderson (---.---.xxx.164) 18 mai 2010 20:54

    J’ai lu son livre "Les confessions d’un assassin financier". Ce livre, qui devrait être obligatoire, nous apprend les méthodes de l’empire US depuis 1950 pour prendre le contrôle d’un pays afin de parvenir à l’émergence d’un gouvernement global : prêt mirobolant, assassinat, coup d’état puis guerre. L’horreur dans toute sa splendeur.

    Je vous recommande également, pour ceux qui parlent anglais, l’interview de ce même John Perkins sur Aljazeera http://www.youtube.com/watch?v=g3ua5GWuneo et http://www.youtube.com/watch?v=ywVA...

    Merci M.Perkins pour votre témoignage.


    • 3 votes
      Machiavel 18 mai 2010 22:42

      Pourquoi ne pas proposer un grand Boycotte de la redevance " odieuvisuel " car cela devient de plus en plus oripilant d’’être matraqué en permanence par les idéologues grand spécialistes du marché de la finance internationale et autres spécimens fanatiques du libéralisme (Guy Sorman , Alain minc et Consor ... )qui monopolisent les radios et les télés de service pubic rejetant systématiquement les idées nouvelles proposant d’autres alternatives que le libéralisme.
      Tout ces individus d’une violence extrême sont prêt à tout pour garder leurs influences des pouvoirs médiatiques et économiques . Ils ont toute une panoplie de journaleux félons , cireurs de pompes prêt à servir leurs intérêts moyennant finance bien entendu Vous aurez toujours des beaux esprits qui vous dirons que vous avez la chance de vivre dans une démocratie et vous finirez par accepter la tyrannie des " Saigneurs" de l’économie de marché avec leurs analyses machiaveliques de l’actualité .
      Il y a heureusement quelques érudits comme ce mr. Perkins qui commencent à se faire entendre mais hélas ils sont encore minoritaires .


      • 2 votes
        Maldoror (---.---.xxx.132) 19 mai 2010 10:57

        L’assassinat économique de l’Europe :

        La crise budgétaire grecque, devenue crise de l’euro, n’est pas la conséquence fatale d’une autorégulation des marchés, mais d’une attaque délibérée. Pour Jean-Michel Vernochet, elle participe d’une guerre économique conduite, depuis Washington et Londres, selon les mêmes principes que les guerres militaires actuelles : recours à la théorie des jeux et stratégie du chaos constructeur. L’enjeu final est de contraindre les Européens à s’intégrer dans un Bloc atlantique, c’est-à-dire dans un Empire où ils payeront automatiquement le déficit budgétaire anglo-saxon par le biais d’un euro dollarisé. Un premier pas a déjà été franchi avec l’accord conclu entre l’Union européenne et le FMI, accordant au Fonds une tutelle partielle sur la politique économique de l’Union.
        http://www.egaliteetreconciliation....

        

        Ajouter une réaction

        Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

        Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


        FAIRE UN DON







Palmarès