• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les centrales de quatrième génération et les DFR

Les centrales de quatrième génération et les DFR

Ségolène Royal a indiqué que la France installera des réacteurs de quatrième génération. Les réacteurs à neutrons rapides sont les préférés du CEA, parce que la France possède du plutonium. Seulement une seule entreprise chimique française possède 8000 tonnes de thorium.

 

 

Il est possible de combiner thorium et neutrons rapides avec les DFR :

 

http://www.solidariteetprogres.org/documents-de-fond-7/science/le-projet-de-reacteur-nucleaire-a.html

 




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Pyrathome Pyrathome 2 mars 2015 14:41

    My god !!
    Pendant qu’on fabrique des quatrièmes générations, les deuxièmes et troisièmes vont nous péter à la gueule ??


    • 1 vote
      la mouche du coche 3 mars 2015 15:39

      ça c’est cool. Des drones mystérieux passent toutes les semaines sur nos centrales et on va continuer d’en faire de nouvelles !!! Merci les politiques. Veautez mes amis, veautez. smiley


    • vote
      Pyrathome Pyrathome 3 mars 2015 16:36

      Des drones mystérieux passent toutes les semaines sur nos centrales

      .

      Des drones d’OVNI, oui....

      Moi je veaute pour les petits gris !

      Au moins, eux, ils ont de l’humour pour asticoter les bombes à retardement des bonobos que nous sommes.... smiley


    • 2 votes
      christophe nicolas christophe nicolas 3 mars 2015 19:57

      On nous vend les surgénérateurs. Le niveau de sûreté des surgénérateurs (page 12 en italique) est carrément catastrophique si on reprend l’historique des réacteurs et les Russes sont restés sur des puissances moyennes. En augmentant la puissance, il va falloir augmenter la circulation du sodium qui est le grand problème.


      Qui est allé regarder l’état des pièces dans une cuve pleine de sodium liquide... qui connait l’histoire du K27 ?

      On nous informe forcément d’un problème en fonctionnement mais pas d’un problème au démontage, d’ailleurs Superphénix vient d’être vidangé ces jours ci. 

      Sur phénix le diagnostique est corrosion cyclique.... la corrosion est cyclique, c’est nouveau ! Forcément ils se trompent dans leur analyse, pas dans les observations mais dans leurs explications.

      Si une pièce casse dans le réacteur, ils ne peuvent pas intervenir, ils sont aveugles à cause du sodium, ils ne peuvent pas détecter les fissures et ça peut faire des excursions nucléaire, ils ont d’ailleurs eu des problèmes de réactivité (page 14) qu’ils n’expliquent pas (rapport chap 4/2/2), heureusement négatives. Ces surgénérateurs doivent être arrêtés, ils pigeront, le problème est économique.

      Je crois avoir bien cerné le souci technique mais je réfléchis à une alternative fission froide qui décontamine. Les industries ont besoin de puissance électrique et ne peuvent pas s’alimenter sur des machines synergétiques. Comme le transport électrique me pose soucis, il faut développer des centrales autonomes de moyenne puissance qui pourrait fonctionner avec des déchets nucléaires en les décontaminant. Le conditionnement sera beaucoup plus dilué et il faudra alimenter les sites qui ont besoin de puissance. Les génératrices seront de moyenne puissance au lieu des mastodontes dans les centrales en mutualisant sur un petit périmètre. L’idée est un chemin de transition pour le secteur de l’énergie électrique forte puissance et des réseaux électriques afin de faire moins puissant et plus autonome, l’inverse de ce qu’on fait mais qui offre de meilleures perspectives pour beaucoup de pays.

      En fait, le leader est Areva, le CEA est prestataire ou co-traitant et ils sont emmanchés dans tous les projets de surgénérateurs. Sans perspective claire, ils sortiront les colts, je marche sur des œufs... 

      Le top est Myrrha à Mol sur un site très sensible, entre Bruxelles, la Ruhr et la Hollande, au coeur de l’économie Européenne... Là, pour des raisons techniques, on entre en zone inconnue de réactivité.
       
      Comme c’est l’UE qui donne les crédits, nos amis Allemands vont cogiter très fort dans les prochaines semaines...

      • vote
        mat-hac matthius 18 mars 2015 11:46

        @christophe nicolas
        Le classement en centrales de quatrième génération demande un arrêt de la centrale peu après la demande.


      • vote
        Lisa Sion Lisa Sion 9 mars 2015 12:11

        Matthius,1- L’origine de l’énergie thermique

        " La Terre émet 4,2. 1013 Watts à sa surface. Cette chaleur de la Terre provient de la désintégration des éléments radioactifs contenus dans les roches (90%) notamment l’uranium 235 et238, le thorium 232 et le potassium 40. Les noyaux de ces atomes sont capables de se fragmenter spontanément (fission nucléaire) et produisent alors un rayonnement et de l’énergie thermique. Cette réaction a lieu dans l’ensemble du globe mais est plus particulièrement active dans la croûte terrestre. " https://svtlyceedevienne.wordpress.com/theme-2-enjeux-planetaires-contemporains/chapitre-1-geothermie-et-proprietes-thermiques-de-la-terre/ Si vous ajoutez ce que la terre reçoit du soleil, vous devez convenir du fait qu’il vaut mieux abandonner toute autre forme de méthode discutable...


        • vote
          mat-hac matthius 18 mars 2015 11:48

          @Lisa Sion
          Manuel Valls a demandé aux écologistes, sous l’analyse scientifique de Ségolène Royal, de remettre en cause les énergies du charbon, nécessaires aux énergies peu denses.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès