• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Réforme Retraites : pas de problèmes de financement - BFM

Réforme Retraites : pas de problèmes de financement - BFM

Extrait de l'émission de BFM Business - Les Experts - sans langue de bois. "Il n'y a pas de problème de financement des retraites." "Réforme des retraite : Une histoire idéologique plutôt qu'économique ?" "Il n'y a pas de pensée macroniste" Gilets Jaunes : Macron s'est trompé : Le mouvement des GJ va structurer le débat politique sur les 150 prochaines années.

Tags : Emploi Société Journalisme Retraites Prospective et futur Médias Travail Monnaie




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • vote
    mat-hac mat-hac 29 novembre 10:35

    Il y a évidemment de l’idéologie de la dette chez l’animateur.


    • vote
      REMY Ronald REMY Ronald 29 novembre 19:33

      Bonjour.

      Cela fait 18 mois qu’on nous bassine avec une réforme des retraites "à points" dont on ne connait toujours pas les véritables modalités de calcul et la valeur présente, future et éloignée du points. Le tout a été mené dans le flou et une présentation anxiogène mettant en colère (et dans la rue) la majeur partie des 42 régimes particuliers. On apprend aussi que, selon une étude sérieuse du 26 Nivembre 2019 de l’Institut de la protection sociale, la réforme des retraites telle qu’elle est proposée par le Haut commissaire devenu Ministre Jean-Paul Delevoye conduirait à une baisse programmée des retraites pour les mères ayant 2 ou 3 enfants !

      .

      Face à un dossier aussi spectaculairement mal préparé au niveau des calculs prévisionnels et à une si mauvaise communication psychologique, on est en droit de se demander s’il savent vraiment ce qu’ils font au Gouvernement.

      .

      Résultat, le pays risque d’être catastrophiquement et coûteusement paralysé pendant des semaines ou des mois.

      .

      En sus de la démission du Premier Ministre juppéiste Edouard Philippe (que le Think tank "En Marge" avait déjà demandé six mois avant les "Gilets Jaunes" pour non respect de l’engagement électoral de baisse des prélèvements obligatoires pris par Emmanuel Macron en 2017), nous serons fatalement tentés de demander bientôt la démission de Jean-Paul Delevoye pour manque évident de courage et de bon sens.

      .

      Pourquoi ?

      Parce qu’il nous semble que Jean-paul Delevoye

      A) n’a fait que longtemps embrouiller et inquiéter les français avec une histoire de points dont un future gouvernement (via organisme Théodule) pourra faire varier la valeur à la baisse en fonction (dixit) "de la situation économique future".

      B) n’a pas effectué le travail pédagogique de base expliquant

      1. qu’on ne peut baisser les retraites,
      2. qu’on ne peut augmenter les cotisations, et que par conséquent,
      3. la seule et unique variable résiduelle disponible logique mathématique est la date de départ...

      Comme à son habitude, "En Marge" ne se contente pas de critiquer mais propose de communiquer et de débattre pendant un trimestre avec le Parlement, la presse et les partis sur un texte de projet de loi court et compréhensible d’une dizaine de lignes.

      .

      1°) Ce texte rappellerait que la durée de vie allongée depuis 1945 (de 10 à 15 ans) mérite une vie au travail également allongée de deux années, comme l’ont déjà fait la quasi totalité des autres pays d’Europe et de l’OCDE (tableau comparatif des retraites en Europe et débat sur le nombre d’années).

      .

      2°) Cette prolongation serait gérée de manière décentralisée par l’ensemble des actuelles diverses caisses de retraites.

      .

      3°) La réforme serait "lissée" sur une période allant jusqu’à une dizaine d’années (donc d’ici 2030).

      .

      4°) Une "retraite complémentaire de solidarité" gérée par la solidarité nationale comblerait automatiquement les retraites insuffisantes jusqu’à 75% de la valeur du SMIC (discussion sur le %).

      .

      5°) En cas d’opposition excessive des intermédiaires sociaux, afin d’éviter à nouveau les couteuses manifestations et gréves, afin d’éviter aussi le coût d’un référendum isolé, une votation référendaire (de type Suisse) serait organisée sur ce texte court et compréhensible, en même temps que les municipales de 2020.

      .

      Qu’en pensez-vous ?

      Cette approche "simplifiée" et de bon sens mériterait-elle un article dans Agoravox, un débat, et d’être diffusées autour de vous ainsi qu’à l’ensemble des partis politiques du pays pour qu’ils s’en emparent ?

      A+

      Cordialement.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès