• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Biodiversité : vers une sixième extinction de masse ?
#50 des Tendances

Biodiversité : vers une sixième extinction de masse ?

Insectes, poissons, mammifères : partout sur terre le constat est le même, la faune et la flore disparaissent à un rythme effrayant. D’où cette question : l’Homme est-il en train de massacrer la planète et ses habitants ? Pour y répondre, Bruno David, président du Muséum d’Histoire naturelle et auteur de “A l’aube de la sixième extinction.”

***

00:35​ - introduction

01:17​ - Selon le une étude de Reporters d’espoirs en 2019, moins de 1% des sujets parus dans les médias généralistes traitent des problèmes climatique , encore moins parlent de l’effondrement du vivant, quelle est la situation de la biodiversité aujourd’hui et en quoi cette crise est au moins aussi préoccupante que celle du climat ? 03:50​ - On les modélise mieux, les questions de climat ?

06:18​ - A quelle point la crise de l'effondrement du vivant est-elle grave ?

07:59​ - Le rapport Planète vivante du WWF dit qu’il y a moins 68% des effectifs de vertébrés, c’est un effondrement cataclysmique ?

11:39​ - On dit qu’on est dans la 6ème extinction de masse. Par rapport aux précédentes extinctions, quels sont les points communs et quelles sont les différences ?

15:25​ - La biodiversité, on peut la caractériser à plusieurs égards, il y a un effondrement des populations, mais il y aussi un effondrement génétique. Est-ce que c’est préoccupant ? Comment est causé cet effondrement génétique ? 18:14​ - Sur Terre, il y a 9 espèces qui correspondent à 66% de l’alimentation mondial, est-ce qu’on est en train de tuer la diversité génétique ?

22:23​ - Parmi les disparitions d’espèces et les effondrements de populations qu’est ce qui vous inquiete le plus, la disparition des insectes, des pollinisateurs, des oiseaux, des poissons, des grands mammifères, du plancton ?

26:13​ - On a beaucoup parlé de la faune microscopique. Il y a quelque chose qui peut nous paraître anodin, c’est la disparition de la mégafaune, des grands mammifères. A quel point a-t-elle un impact sur les paysages, le climat et la biodiversité ?

28:53​ - On apercevait des marsouins dans la Seine, des saumons dans la Loire, qu’on apercevait fréquemment des baleines sur nos côtes. La crise de biodiversité, c’est d’abord une crise de mémoire ? On ne se rend pas compte de ce que l’on a perdu ?

30:04​ - On voit les animaux vivre dans des ères géographiques. Le réchauffement climatique bouscule cette répartition des animaux sur terre. A quel point les animaux sont-ils en train de migrer ?

33:40​ - Est-ce qu’on est capable d’identifier des points de bascules ? des points de ruptures ?

35:08​ - Dans votre livre, il y a un point de bascule que vous mentionnez à partir de 600 ppm de CO2 dans l’atmosphère. C’est un point de bascule à partir duquel la biodiversité s’effondrerait ?

40:19​ - On parle souvent de l'artificialisation des sols. On parle moins des effets de la pêche sur la biodiversité. La pêche, ça vous inquiète ?

43:12​ - On a l’impression que la crise de biodiversité à laquelle nous assistons se passe dans une relative indifférence, qu’il y a une forte inertie face à l’effondrement du vivant. Comment expliquer que des médias, des politiques, des citoyens en général sur cette crise ?

44:41​ - Est-ce qu’il n’y a pas une grande méconnaissance du fonctionnement du vivant aujourd’hui ?

47:11​ - C’est particulièrement prégnant dans les élites ?

49:42​ - Est-ce qu’il n’y a pas un mépris de la biodiversité, de se dire que s’émerveiller pour le vivant ça n’est bon que pour les enfants. Que s’émerveiller pour des lions ou des baleines, ce n’est pas sérieux ?

50:41​ - Depuis quelques années, il y a des sommets internationaux autour de la biodiversité, comme le One planet Summit, organisé en janvier dernier par la France, qu’est-ce que l’on peut attendre de la diplomatie sur ces questions-là ?

52:22​ - Est-ce que c’est une tocade de pays riches, ou est-ce que les chefs d’État sur la planète commencent à vraiment se saisir du sujet ?

53:15​ - Est-ce qu’il n’y a pas un paradoxe sérieux quand on voit des dirigeants défendre des accords de libre-échange avec le MERCOSUR ou avec le Canada, et d’organiser de l’autre côté des sommets pour la biodiversité. Est-ce qu’en tant que naturaliste, on n’est pas intrinsèquement contre le libre-échange dans sa forme actuelle ?

55:55​ - Depuis quelques années, on voit apparaître dans les universités des travaux autour du “réensauvagement” ou du rewild en anglais, est-ce que vous pouvez nous expliquer ce que c’est ? Est-ce que c’est un horizon désirable pour nos sociétés ?

57:58​ - Qu’est ce que vous voulez dire aux gens qui nous écoutent et qui ont compris la gravité de la situation ?

 

source Greenletter

Tags : Biodiversité




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • 5 votes
    Berthier Berthier 3 avril 13:28

     

    Cet homme a un problème de boisson.

     

    Ciseaux, qu’en pensez-vous ?

     


    • 1 vote
      mat-hac mat-hac 3 avril 15:58

      @Berthier
      On va vers une période glaciaire.


    • 3 votes
      ZardoZ ZardoZ 3 avril 16:12

      @Berthier

      Il peut pas répondre, j’ai un peu forcé sur le fer 7, les doigts ont dérouillés en sus des guiboles...


    • 2 votes
      Berthier Berthier 3 avril 16:15

      @Zardose
       
      Oh vous me raconterez !!!

      Il a couiné un peu ?
       


    • vote
      ZardoZ ZardoZ 3 avril 17:16

      @Berthier

      Bah, il est à l’hosto quasi momifié dans ses plâtres, le chef de service (un pote à moi) l’a mis dans une unité Covid, le Ciseaux est bien sur étiqueté comme ayant chopé la vérole chinoise malgré son groupe sanguin O+.
      Pour en revenir au moment de l’action proprement dite, il a non seulement couiné mais il a aussi pas mal déballé sur ses frasques caribéennes, sans doute, je présume qu’il pensait avoir à faire à un père ou un frère vengeur de quelques pêchés véniels et sordides affaires putassières.
      Bizarrement, il cherchait à tout prix à protéger son vélo malgré les coups qui ne cessaient de pleuvoir.
      Une saine et sainte rouste pour remettre le pêcheur dans le droit chemin, n’a jamais fait de mal à personne...Nom d’un pt’it bonhomme !


    • 2 votes
      LUCA LUCA 4 avril 12:51

      J’ai proposé cette vidéo à la modé car il me semblait important de relever que le changement climatique sera la prochaine cause des restrictions à venir, à l’encontre surtout et majoritairement des peuples occidentaux. La pseudo pandémie covidienne n’étant qu’un début, elle est imposée par la peur et l’angoisse pour préparer et soumettre les populations aux prochaines étapes du grand reset.


      • 3 votes
        Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 4 avril 13:18

        @LUCA
        Quel est selon vous l’objectif de ceux qui veulent "soumettre les populations" ? Qui sont ceux qui tirent les ficelles et combien sont-ils ? Est-ce qu’un "grand reset" va rendre Jeff Bezos (la plus grosse fortune mondiale) encore plus riche, par exemple ? Quel intérêt auraient les milliardaires à casser le système actuel qui leur réussit si bien ? Ou même à détruire les bons restaurants français, car où diable iront-ils manger quand ils seront en week-end à Paris ? Est-ce que vous avez déjà vu des premiers de la classe essayer d’incendier l’école ? Imaginez que vous gagnez chaque jour le gros lot, voudriez-vous un grand reset de la loterie ? Les populations ne sont-elles pas déjà un peu partout aussi parfaitement soumises qu’un ultrariche peut le souhaiter ? 


      • 5 votes
        LUCA LUCA 4 avril 16:54

        @Gaspard Delanuit
        Je vous entends bien mais les mecs dont vous parlez sont les initiateurs du grand reset, avec la participation des politiques ils se font encore un peu de pognon sur le dos du vieux monde histoire d’avoir un fond de caisse conséquent pour affronter le suivant, et je rajoutes qu’à leur niveau l’argent n’est plus l’ultime valeur puisqu’il se fabrique à la demande.
        Vous ne voyez pas le truc arriver, mais il s’agit d’une décision unilatérale, prise par les chefs d’Etats lors de conseils mondiaux, et dans le cadre écolo du "bon pour la planète" les milliardaires ont déjà anticipé la manière de le rester.


      • 1 vote
        Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 4 avril 17:59

        @LUCA

        "les mecs dont vous parlez sont les initiateurs du grand reset"


        Je ne comprends toujours pas. Pourquoi font-ils ça, selon vous ? Il serait plus logique qu’ils fassent au contraire tout ce qui est en leur pouvoir pour que ce système où ils sont maxi-gagnants perdure le plus longtemps possible. 

      • 2 votes
        LUCA LUCA 4 avril 18:32

        @Gaspard Delanuit
        Ils font cela parce que c’est leur projet ! ils entrevoient le monde de demain en fonction du réchauffement climatique et reconstruisent leurs bases économiques sur un monde qu’ils ont élaboré avec l’appuie des politiciens et des scientifiques qui sont à leur botte.
        Vous avez pu vous rendre compte de l’évolution des toutes les grosses boites style Amazone qui ont multiplié leur chiffre d’affaire non ? 
        La plus grosse partie de la pollution carbone sera uniquement émise par ses multinationales et entrera sans une gestion globalisée servant de référence mondiale. Les gueux comme moi seront taxés en fonction de notre consommation et bien que celle-ci aura préalablement été largement restreinte par des interdictions les petits plus que l’on s’octroyait dans la vie d’avant seront les moins de demain.


      • 1 vote
        Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 4 avril 18:46

        @LUCA

        Je comprends parfaitement que les puissances financières de ce monde cherchent à s’adapter aux changements de circonstances énergétiques probables et qu’elles cherchent à tirer le plus grand profit possible de tout nouveau système global. Ce serait même stupide de ne pas le faire à leur niveau, alors que même un petit entrepreneur doit y penser. 

        Mais quand on parle de "grande réinitialisation", on ne parle pas de cela : on veut dire que des ultrariches complotent pour faire disparaître le monde actuel. Or, je ne vois pas pourquoi ils feraient ça, je le répète, puisque le monde actuel est celui dont ils sont les rois. 


      • 1 vote
        LUCA LUCA 4 avril 19:01

        @Gaspard Delanuit
        Ils le font parce qu’ils n’ont pas le choix, ils n’auront plus de royaume si l’humanité continue à gaspiller les ressources !


      • 2 votes
        Joe Callagan Joe Callagan 4 avril 19:02

        @Gaspard Delanuit

        "Il serait plus logique qu’ils fassent au contraire tout ce qui est en leur pouvoir pour que ce système où ils sont maxi-gagnants perdure le plus longtemps possible."

        Vous n’êtes pas le seul à "bloquer" là dessus car ça dépasse toute logique. Je ne vais pas m’embarquer dans un long commentaire mais en résumé :

        1. Peut-être attribuez-vous trop de pouvoir aux ultra riches conventionnels (i.e. entrepreneurs) tels que Bezos, Musk et Cie.

        2. Vous oubliez les dynasties bancaires et les monarchies dont la fortune et le pouvoir surpasse(raie)nt ceux de ces hyper entrepreneurs. Je pense que les chiffres publics concernant leurs fortunes sont bidonnés à la baisse afin qu’elles ne soient pas trop exposées et que la masse ne se doute pas que ce sont véritablement elles qui tirent les ficelles.

        Ensuite, placer les ultra riches entrepreneurs en haut de la pyramide permet de les jeter en pâture à la vindicte populaire lorsque la masse grogne et cherche à déterminer les responsables du merdier. C’est ce que fait Mélenchon avec Arnault et Bolloré par exemple ou ce que font certaines théories qui attribuent à Gates la responsabilité de la pandémie.

        3. Toujours plus d’argent n’est pas forcément leur seule motivation. Ce serait plutôt une volonté de pouvoir absolu ainsi qu’une volonté de matérialiser leur (vraisemblablement abjecte) vision du monde.

        4. La planète ne peut pas supporter 8 milliards d’habitants au mode de vie outrancier. En outre, la robotisation et l’informatisation toujours croissantes associées désormais à l’IA réduisent les besoins en esclaves : il y a ainsi trop de bouches inutiles...

        Il y aurait encore beaucoup à écrire mais je vais arrêter là...


      • 1 vote
        LUCA LUCA 4 avril 19:07

        @LUCA
        Oups ! le truc est parti tout seul !

        Ils le font parce qu’ils n’ont pas le choix, ils n’auront plus de royaume à gouverner si l’humanité continue à gaspiller les ressources élémentaires !
        Oui bon, je parle de grand reset mais vous avez raison, ce n’est pas un reset mais une adaptation mondiale de l’homo aux éléments naturels à venir ! smiley


      • 1 vote
        Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 4 avril 19:25

        @Joe Callagan

        "la robotisation et l’informatisation toujours croissantes associées désormais à l’IA réduisent les besoins en esclaves : il y a ainsi trop de bouches inutiles..."

        Je trouve aussi qu’il y a trop d’êtres humains sur Terre. Je ne suis pas en train de dire qu’il faut tuer des gens mais que ceux qui se reproduisent comme des lapins doivent arrêter. Mais les maîtres du monde, s’ils existent vraiment, ou bien ne partagent pas cet avis ou bien n’ont pas la main sur les leviers démographiques. 

        "Je pense que les chiffres publics concernant leurs fortunes sont bidonnés à la baisse afin qu’elles ne soient pas trop exposées et que la masse ne se doute pas que ce sont véritablement elles qui tirent les ficelles."

        Le problème, c’est que l’argument des chiffres bidonnés donnent une absolue flexibilité au réel de sorte que l’imagination délestée peut s’envoler comme un ballon et se trouver livrée à tous les vents. Si les chiffres sont bidonnés, pourquoi seraient-ils bidonnés dans ce sens et pas dans un autre ? Pourquoi ce ne seraient pas les ultrariches industriels et commerçants qui feraient croire que les horreurs du capitalisme sont le faits de méchants banquiers (si vous adoptez cette hypothèse, vous verrez qu’elle peut aussi satisfaire votre cerveau : elle n’est pas moins crédible que l’autre, tout en étant peut-être pas plus vraie). 

        "Toujours plus d’argent n’est pas forcément leur seule motivation. Ce serait plutôt une volonté de pouvoir absolu ainsi qu’une volonté de matérialiser leur (vraisemblablement abjecte) vision du monde."

        Vous voyez qu’en fait vous revenez à ma question posée plus haut à Luca.  smiley



      • 1 vote
        Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 4 avril 19:27

        @LUCA

        "Ils le font parce qu’ils n’ont pas le choix, ils n’auront plus de royaume à gouverner si l’humanité continue à gaspiller les ressources élémentaires !"


        Ah, dans ce cas, c’est plutôt bien alors. Heureusement qu’ils sont là.  smiley

      • 2 votes
        jjwaDal 4 avril 19:30

        @Joe Callagan
        Le terme "reset" est particulièrement approprié car il vient de l’informatique où il signifie relancer le même système d’exploitation (tiens... tiens...) mais avec d’autres paramètres que ceux qui ont coincé par ex, où après une grosse mise à jour (tiens... tiens... aussi).
        Ceux qui tirent de loin les plus gros bénéfices du système d’exploitation actuelle (des ressources et du salariat) savent que nous allons dans le mur et que faute d’infléchir la trajectoire, cela se terminera dans un bain de sang. Or historiquement tous les bains de sang récents ont abouti à une nouvelle redistribution des richesses après la destruction massive de patrimoines accumulés pendant les décennies précédentes. Le système d’exploitation doit donc subir une mise à jour critique pour continuer à traire et les ressources et les salariés au profit d’une infime minorité de la population humaine actuelle (ne parlons même pas des générations futures). On va continuer à aller dans le mur bien sûr mais un peu moins vite avec les "énergies renouvelables", le véhicule électrique, un peu moins de viande, un peu plus de pauvreté dans les pays riches, un peu moins dans les pays moins riches, des Etats plus autoritaires pour faire supporter le poids de ces changements au plus grand nombre (les moins riches bien sûr). Donc différentes modalités de mise en oeuvre du capitalisme, mais le même système d’exploitation au service essentiellement des mêmes.


      • 1 vote
        Joe Callagan Joe Callagan 4 avril 20:02

        @Gaspard Delanuit

        Vous savez, je n’ai pas de certitudes. J’ai simplement le sentiment que ça pue à mort et que ça ne date pas d’hier...

        Quant à la suite ? Qui vivra verra...


      • 1 vote
        Joe Callagan Joe Callagan 4 avril 20:05

        @jjwaDal

        Pourquoi pas, votre propos ne me paraît pas délirant. À vrai dire, je ne suis sûr de rien...


      • 1 vote
        LUCA LUCA 4 avril 20:38

        @Gaspard Delanuit
        Oui je les aime bien, ils sont beaux, pètent dans la soie et pensent surtout à laisser une trace dans l’évolution du vivant en sprintant dans les pas de la création universelle ! Mais si vous voulez vraiment une réponse objective à tout ce micmac posez-la directement à la métaphysique supérieure des dirigeants non terrestres qui gouvernent réellement notre monde ! smiley


      • vote
        jjwaDal 4 avril 20:39

        @Joe Callagan
        J’ai juste décrit les tendances visibles déjà à l’oeuvre. Ce n’est pas une prédiction sortie du chapeau.


      • vote
        Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 4 avril 20:43

        @Joe Callagan

        "Vous savez, je n’ai pas de certitudes." 

        Moi non plus. J’ai seulement l’impression qu’il y a deux tendances qui vont s’affronter de plus en plus violemment. D’un côté le désir d’autonomie des individus dans le monde réel, de l’autre la volonté d’hyper-contrôle par les administrateurs de l’Etat et du pouvoir financier. 

      • 1 vote
        Joe Callagan Joe Callagan 4 avril 21:03

        @jjwaDal

        J’entends bien et ça commence à faire un paquet d’années que j’observe de mon côté...


      • 2 votes
        Joe Callagan Joe Callagan 4 avril 21:15

        @Gaspard Delanuit

        "J’ai seulement l’impression qu’il y a deux tendances qui vont s’affronter de plus en plus violemment. D’un côté le désir d’autonomie des individus dans le monde réel, de l’autre la volonté d’hyper-contrôle par les administrateurs de l’Etat et du pouvoir financier."

        Ça me paraît tout à fait plausible !


      • 2 votes
        sls0 sls0 4 avril 16:14

        Merci pour le message et l’explication.


        • 4 votes
          jjwaDal 4 avril 17:35

          Entretien intéressant et qui brosse le tableau général de la perte de biodiversité. Comme on peut le voir dans les commentaires tout le monde s’en tape, mais il est toujours important de rappeler à la conscience qu’il y a d’autres sujet bien plus important que la covid-19 sur cette planète, sujet marginal même si il est en tête de gondole en ce moment.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès