• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > DOCU : Coca-Cola, leader pollueur

DOCU : Coca-Cola, leader pollueur

Comment, malgré ses promesses de réduire ses déchets plastiques, Coca-Cola échoue à lutter contre la pollution de ses bouteilles jetables. Entre ambitions affichées, argument publicitaire et cynisme industriel, une enquête édifiante.

Baleines échouées après l’ingestion de plastique, océans souillés : un quart des déchets marins proviennent aujourd’hui de canettes et de bouteilles en plastique. L'industrie des boissons produit ainsi chaque année 470 milliards de bouteilles à usage unique, dont 25 % proviennent de Coca-Cola. Si le plus grand producteur mondial de boissons non alcoolisées s'est fixé des objectifs ambitieux pour éviter cette pollution de l'environnement, il a souvent failli. Dans les années 1950, la firme vendait sa boisson exclusivement dans des bouteilles consignées en verre, qu'elle lavait pour les remplir à nouveau. Deux décennies plus tard, elles furent remplacées par des bouteilles jetables − décision dont les effets dévastateurs perdurent.

En 2018, face à l’indignation publique et dans la foulée de sa campagne "Un monde sans déchets", lancée sur les réseaux sociaux, le géant des sodas s’engageait d’ici 2030 à rendre ses emballages recyclables à 100 %, à utiliser 50 % de matériau recyclé pour leur fabrication et à collecter et recycler l’équivalent de toutes les bouteilles ou canettes vendues. Mais cette entreprise passée maître dans l'art du greenwashing est connue pour ne pas tenir ses promesses. En outre, des experts affirment que le recyclage ne suffira pas à combattre cette pollution, faute d’infrastructures dans certains pays notamment. 9 % seulement du plastique fabriqué jusqu’à présent, majoritairement à partir de combustibles fossiles, a été retraité. Seules les bouteilles réutilisables permettraient donc ainsi de réduire efficacement la quantité de plastique produite et de soulager les systèmes de gestion des déchets.

Submersion plastique

De l’Ouganda, où des enfants collectent le plastique dix heures par jour pour gagner un dollar et où sa combustion constitue désormais un enjeu sanitaire et environnemental majeur, aux Philippines ou aux îles Samoa submergées par cette désastreuse pollution, ce film examine à la loupe la stratégie vantée par Coca-Cola et ses conséquences, en pointant le cynisme industriel de la firme. Cet état des lieux édifiant alerte sur l'urgence d’agir pour mettre un terme à ce fléau, tout particulièrement dans les pays du Sud.

Documentaire de Laura Mulholland (Allemagne, 2021, 53mn)

Tags : Pollution






Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès