• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Le loup vu par des éleveurs

Le loup vu par des éleveurs

 Article L113 alinéa 8 : le Gouvernement doit " assurer la pérennité des exploitations agricoles et le maintien du pastoralisme, en particulier en protégeant les troupeaux des attaques du loup et de l'ours dans les territoires exposés à ce risque".

 

 

Une vidéo qui ne manquera pas de faire réagir...

Tags : Biodiversité Animaux Polémique




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • vote
    Clocel Clocel 16 décembre 2017 15:21

    Jésus Marie Joseph !

    Ça m’a rappelé la traversée des Pyrénées par Robinson Crusoé !

    Sérieux !? Vous comptez vraiment sur Hulot et Macron ???

    Z’ont pas fini de crever vos bestiaux...

    Savez, y’a une époque pas bien lointaine où vos prédécesseurs auraient classés le problème... Les fusils auraient quitté le clou pendant quelques jours...

     


    • 1 vote
      bergerlotois 16 décembre 2017 18:11

      @Clocel Les condamnations sont lourdes : plusieurs mois de prisons et jusqu’à 30000 € d’amende...


    • vote
      Clocel Clocel 17 décembre 2017 11:19

      @bergerlotois

      Sans doute faut-il vous rendre à l’évidence : Vous n’avez plus les moyens de faire votre boulot convenablement et qu’il faut passé à autre chose...

      Vous n’ignorez pas que l’État attalien rêve de peupler nos campagnes "désertes" par des immigrés somaliens ou Érythréens, et vous, représentants du vieux monde vous faites tâche dans le paysage !?

      Lot ? J’ai pas mal zoné sur la Brauhnie (spéléo), de quel coin êtes-vous ?

      Courage...


    • 1 vote
      bergerlotois 18 décembre 2017 18:55

      @Clocel Vous avez raison, nous sommes une race en voie d’extinction...Si nous abdiquons, les landes et les milieux ouverts disparaîtrons pour laisser la place au maître des lieux : quercus, le chêne. Avec la fermeture, qui s’opère déjà, partirons la plupart des orchidées et des piafs ou du lézard occelé pour ne prendre que les plus symboliques. Ce sera place aux sangliers, aux cerfs...et au loup !

      Pas très loin du Ressel...même si je ne plonge pas.


    • vote
      Clocel Clocel 19 décembre 2017 09:24

      @bergerlotois

      "Avec la fermeture"

      Sans parler des toujours opportuns feux de forêts ou de garrigues qui rendent si juteuses les transactions immobilières...

      J’ai bien peur que, quoi qu’on fasse, le scenario ne se termine le fusil à la main...

      Faut laisser les glands suffrageurs se faire à l’idée qu’on ne change pas le monde en glissant un bulletin dans la petite boite fendue, pas plus qu’en se faisant les doigts carrés devant son ordinateur...

      Pour te divertir, essaies d’imaginer un exode, genre 1940 sur les campagnes actuelles...


    • vote
      Maetha 16 décembre 2017 19:23


       Par la succession des liens que permet internet, on trouve dans la chaîne de vidéos reliés à celle qui est proposée ci-dessus par l’auteur, une autre, excellente :

       youtube : conférence de Jean-Marc Moriceau, attaque de loup sur l’homme. Saint Dié 2017.

       Conférence de 45 minutes d’un historien spécialiste de l’histoire du loup en France, particulièrement intéressante.
       J-M Moriceau est professeur d’histoire moderne à l’université de Caen. Directeur fondateur de la revue internationale : "histoire et sociétés rurales".
       Film réalisé en octobre 2017 lors du festival international de géographie à Saint-Dié-des-Vosges.


      • vote
        bergerlotois 16 décembre 2017 21:07

        @Maetha merci pour l’apport


      • 4 votes
        DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 16 décembre 2017 21:19

        Honte à vous !!!
        Les bergers qui ne savent pas protéger leur troupeau des attaques de loups devraient changer de métier au plus vite et laisser la place à des gens plus compétent et plus concerné par leur métier ...


        • 4 votes
          bergerlotois 16 décembre 2017 22:56

          @DJL 93VIDEO Après avoir fait le tour de la profession, je peux dire que des bergers indemnes d’attaques, y’en a pas. En revanche, des bergers désespérés, divorcés, ruinés, dépressif, au bout du rouleau, etc, ça, y’en a plein.

          https://www.youtube.com/watch?v=ptU0iwLZRdc


        • 2 votes
          Maetha 16 décembre 2017 23:17

          @DJL 93VIDEO :

           Vous devez avoir un troupeau dans une zone à risque, pour être si affirmatif, comment vous y prenez-vous ? Où vit votre cheptel ?


        • 2 votes
          pegase pegase 16 décembre 2017 23:29

          @bergerlotois


          Quels bergers ? Il n’y a plus de bergers, je ne vois que des gens le poil dans la main ne surveillant JAMAIS leurs troupeaux, attirés par le fric facile, vendant leurs bêtes pour l’Aïd el kebir ...

          Regardez moi ça, voilà les éleveurs de France smiley 

          https://humanite.fr/aid-abattage-rituel-des-moutons-quelles-conditions-cest-permis-615030

          https://www.youtube.com/watch?v=OnaYcKvupAY


        • 1 vote
          pegase pegase 16 décembre 2017 23:32

          @bergerlotois

          45 mouton, abattoir, hallal, égorgement, agonie, découpés vivant...

          https://www.youtube.com/watch?v=b3yC_xIKM9A


        • 1 vote
          DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 17 décembre 2017 03:54

          @bergerlotois

          Je pense que les bergers font mal leur travail quand ils se font bouffer leur bêtes par des prédateurs ... Si on suivait leur volonté, on tuerait tous les loupes et il y aurait encore moins de faune sauvage dans la nature ... Il faut bien comprendre que les loups ont peur de l’homme, ils s’en éloignent le plus possible, et même s’il crèvent de faim, il ne risquerait pas leur vie à s’approcher de l’homme ... Le loup attaque quand il y a une absence de l’homme ... Les loups sont essentiels pour réguler la faune et la flore sauvage ... Peut-être que s’il y avait des millions de chèvres, de poules et moutons sauvages en liberté en France, les éleveurs n’auraient plus de problème avec les loups ?

           

          J’entends bien que les bergers souffrent dans leur profession et j’en suis attristé ... Je pense qu’un berger doit protéger son troupeau de tous les prédateurs, c’est sa mission numéro 1 ... Avant la nourriture essentiel au troupeau, la sécurité doit primer donc il doit faire changer sa stratégie pour renforcer sa sécurité ... Avoir un chien ou 2 de bergers çà peut aider, un fusil aussi, une houlette pour diriger le troupeau et des jumelles ... Et il faut toujours garder à vue les animaux, un peu comme des enfants que l’on garde.


        • 1 vote
          DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 17 décembre 2017 04:05

          @Maetha
          Mon père a grandit dans la campagne marocaine dans une ferme. Il avait des moutons, des chèvres, des poules, des champs de légumes et des oliviers. Il y avait beaucoup de prédateurs au Maroc en son temps, des renards, des loups, des hyènes, des coyotes, beaucoup de chiens et chats sauvages ... Les sangliers faisaient et font encore de gros dégâts dans les champs ...

           

          Un livre saint disait justement qu’un berger doit protéger ses brebis des prédateurs à l’affût ... Les animaux qu’on élève doivent être considéré comme des enfants, donc on ne doit jamais les lâcher des yeux à l’extérieur de la maison, et on ferme bien sa fenêtre le soir avant de dormir ...


        • 2 votes
          bergerlotois 17 décembre 2017 05:11

          @DJL 93VIDEO Ca ne suffit plus, les troupeaux se font dézinguer en plein jour devant les bergers...impuissants. Tous les systèmes de protections sont un échec. Ils fonctionnent peu de temps, le loup s’adapte vite. Désormais, les attaques se font de jour sur les secteurs où les troupeaux sont rentrés la nuit. Les loups attirent les chiens de protection et les dispersent pendant que le reste de la meute s’occupe du troupeau. En terrain plat non boisé, le berger est efficace. Dès que viennent les déclivités et/ou les zones plus fermées, c’est mission impossible.


        • 2 votes
          bergerlotois 17 décembre 2017 05:15

          @pegase Je pense que vous êtes très caricatural sur le travail des éleveurs. Par ailleurs, pour ce qui est de l’appât du gain, on voit beaucoup plus d’élevages faire faillite que faire fortune...

          Pour l’Aïd, je confirme, c’est un problème en terme de bien-être animal.


        • 3 votes
          bergerlotois 17 décembre 2017 05:29

          @Maetha Je ne suis pas dans une zone où le loup s’est sédentarisé. J’ai subit une seule attaque, il y a 6 ans, par un loup de passage. Les morsures sont sans équivoques. Le résultat sur le troupeau a été marqué. Une de mes brebis a perdu ses deux agneaux (un tué sur place, l’autre disparu), l’année qui a suivie, elle n’a pas mis bas. Deux ans après, elle a fait une petite femelle (que j’ai gardé). Elle la suivait de tellement près qu’elle s’alimentait mal. Elle l’a menée jusqu’à l’âge de sa survie et est morte d’épuisement. Une expérience que je ne veux pas vivre plusieurs fois par an.

          Pour mon côté affirmatif, ma race de brebis est à petit effectif. Tous les éleveurs se voient une fois par an pour l’achat des béliers. C’est l’occasion d’échanger : le loup tient une place centrale dans les discussions. Même ceux qui font du gardiennage sont impactés.


        • 1 vote
          wendigo wendigo 17 décembre 2017 10:03

          @bergerlotois

           Dites moi, juste une question, vos confrères, ils font comment ? Je ne parle pas de ceux de France mais ceux de pays extravagants à la faune fantaisiste , comme le Canada, la Sibérie, mais aussi l’allemagne, l’Italie, l’espagne ... voir même les éleveurs Massaï.
          Comment ils font pour avoir moins de perte que vous dans un milieu bien plus brutale ?
          Je ne vais pas faire court, mais il y a des choses à vous dire.
          1) vous nous parlez d’attaque de "loup", au lieu de dire "attaque de canins". Une attaque qui laisse la bête sur pieds ; c’est pas l’oeuvre d’un loup qui lui prédate pour bouffer, mais l’oeuvre de chiens vagabondant, qui attaquent pour le sport. Le loup vous ne retrouveriez que des petits bouts, mais pas la bête entière. Donc première chose que doit faire un berger, c’est connaître les prédateurs.

          2) vous foutez quoi les mecs ? je croise très souvent des troupeaux dans mon coin (je suis dans les pré-alpes savoyardes) mais jamais un seul berger ... pas le cul d’un , j’ai déjà vu un lynx, quelques loutres, mais pas de berger ; au stade où je me dis que ça doit être une légende. Vous les gardez vos bestes ? si oui, comment et par quels moyens, (GPS, Satellites, drones, voyage astral, vaudou ...) Vous êtes tellement présent que sur le terrain, se faire un méchoui pour pas cher, relève du sport de jeunesse. Heureusement que la montagne et les paturages ne sont pas des activité des "lascars musulmans, m’est avis que pour l’aïd, vous auriez beaucoup d’attaques de loup.

          Maintenant la dépression, mais elle est générale au monde rurale, que ça soit agriculteurs, comme éleveurs, votre problème n’est pas le loup, mais le requins, le modèle bancaire et politique qui passe pour la tonte toute les 5mn. Vous ne pouvez pas protéger vos têtes, non par manque de courage, ou de labeur, mais par un manque de moyens. Si vous étiez taxe juste à hauteur de 20% tout compris, mais vraiment tout ; vous pensez que vous pourriez avoir les moyens de vous préserver du loup ?
          Mais une supplique de ma part, vous pouvez éviter de trafiquer la réalité en montrant des attaques de chiens pour justifier vos allégations ? Les loups chassent en meutes et une meute ça vous fera des confétis de la bestiole, ça ne lui bouffera pas que la croupière ; ça c’est l’oeuvre d’un chien non pas errant, mais "vagabondant", il a la gamelle pleine à la maison et qui va faire du sport au cul des moutons. C’est taquin un clebs qu’en ça se fait chier


        • 1 vote
          DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 17 décembre 2017 10:49

          @bergerlotois
          Je ne crois pas que ce soit mission impossible de protéger son troupeau des attaques de loups, je crois que C dur, très dur, j’entends bien ... Donc çà demande un gros taux d’engagement de la part du berger ... Moi je verras cela comme un guerre et je prouverais aux loups que l’humain est le roi de la jungle, tout en haut de la chaine alimentaire, on peut même bouffer du loups si l’on crève de faim ... Je tuerais un ou 2 loups, je crierais fort pour que les loups m’entendent et je mettrais les corps mort de ces loups autour de ma ferme, histoire de montrer aux loups ce qui les attends s’il s’approche ...

           

          Par contre, je suis contre le fait de tuer tous les loups d’une forêt. Si on avait des vaches sauvages, des poulets sauvages, des moutons sauvages, les éleveurs n’auraient pas de problèmes avec le loups car ce dernier aurait de quoi manger dans la nature et il régulerait les troupeaux d’animaux sauvages ...


        • 3 votes
          pegase pegase 17 décembre 2017 12:44

          @DJL 93VIDEO

          Dans la sierra de Gredos, en Espagne, il doit y avoir plus de 2000 loups recensés, et pourtant il y a des immenses troupeaux de moutons avec leurs bergers, il y a des "auberges du loup", des grandes pancartes "ici vous rentrez dans la vallée des loups" ..... Les bergers n’ont aucun problème particulier, ils ont leurs chiens et ils surveillent leurs bêtes, les forêts regorgent de gibier, les touristes affluent pour voir le loup, les auberges sont pleines ...etc ....

          En Espagne il y a des vrais Bergers ...

          Mais ici on est en France avec son ministère de l’agriculture classant les animaux comme des biens (identique à une armoire ou une table) et les chasseurs de l’ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage), et ses 900 000 chasseurs, 1,5% de la population décimant la faune sauvage ...

          et surtout des gens qui veulent faire du fric sans rien foutre en exploitant l’évènement Aïd el Kebir ... Voilà la problématique du loup en France !


        • 3 votes
          Hieronymus Hieronymus 17 décembre 2017 14:46

          @DJL 93VIDEO
          Honte à toi, tu sais pas de quoi tu parles

          Monsieur .. "y a qu’à" .. "et puis" .. "c’est sûr"

           smiley

          la vraie question : c’est celle de la surprotection du Loup

          par qui cela a-t-il été décidé et pourquoi ?


        • 3 votes
          pegase pegase 17 décembre 2017 18:08

          @Hieronymus

          la vraie question : c’est celle de la surprotection du Loup

          par qui cela a-t-il été décidé et pourquoi ?



          Mais vous rigolez ou vous n’avez pas idée de ce qui se passe réellement sur le terrain ????
          Ici ils traquent le loup, ils les tirent au fusil à lunette, ils les piègent et ils les empoisonnent, lynxs y compris, au mépris des lois et de leur soi disant protection !!!!!!!!! avec la bénédiction de l’office de la chasse smiley

        • 1 vote
          pegase pegase 17 décembre 2017 18:17

          @Hieronymus

          La nuit avec des lunettes thermique montées sur le fusil .... j’ai encore entendu de tirs la nuit dernière ...


        • 2 votes
          DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 17 décembre 2017 19:15

          @pegase
          Il est génial ton exemple sur l’Espagne et leur vallée des loups. Ça prouve que si les loups ont du gibier, ils n’iront jamais se frotter à l’homme. Ton exemple me rappelle les propos de Claude Bourguignon :

          Voici ce que dis Lydia et Claude Bourguignon à propos du loup :

          "En Turquie, un berger qui se fait bouffer une bête par un loup, n’ose plus rentrer au village, c’est la honte absolue ... Il n’y a qu’un seul berger au monde qui se sait pas cohabiter avec le loup, c’est le berger Français ... Les bergers Italiens et Espagnols se demandent si on a encore des bergers en France ..."

          Lien de la vidéo (à partir de 18m19sec) :
          https://youtu.be/wCGbJOTDwVM?t=18m19s

           

          Je ne savais pas qu’il y avait autant de chasseurs en France ... Terrible vu le nombre de faune sauvage à chasser !


        • vote
          DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 17 décembre 2017 19:25

          @Hieronymus
          Je sais de quoi je parle, mon père élevait des animaux dans une ferme à la campagne marocaine. Et au Maroc, même les fourmis sont ultra-dimensionnés, on a des loups, des renards, des chiens sauvages et même des sangliers qui peuvent te détruire un demi hectare de champs en une nuit ...


        • 3 votes
          Hieronymus Hieronymus 17 décembre 2017 22:01

          @pegase
          peut être qu’il y a du braconnage mais ceux ci prennent de gros risques, il est même prévu des peines de prison ferme

          en fait vous ne répondez pas à la question (comme personne d’autre d’ailleurs) que j’ai posée qui est :

          1) qui a pris la décision de réintroduire le Loup en France ?

          2) d’en faire une espèce hautement protégée (lourdes peines de prévues)

          3) quel est le but (non avoué) de cette réintroduction ?

           smiley


        • 2 votes
          bergerlotois 18 décembre 2017 12:44

          @wendigo Petit hic à votre démonstration, les loups s’hybrident...avec des chiens !

          Pour savoir comment ça se passe ailleurs : https://www.youtube.com/watch?v=pSVEUTyki70

          PS : les morsures de loups sont différentes de celles des chiens (profondeur), et des attaques de chiens, il y en a, mais on retrouvent toujours les chiens errants, et jamais très loin. Donc, je sais que les paysans sont bêtes, fainéants, etc....je vous conseille d’aller faire un tour chez des éleveurs concernés, vous vous ferez une idée par vous-même.


        • 2 votes
          bergerlotois 18 décembre 2017 12:51

          @pegase En Espagne, le loup n’est pas une espèce protégée ; donc quand un problème survient, ils butent les loups..


        • vote
          wendigo wendigo 18 décembre 2017 18:42

          @bergerlotois

          Donc, je sais que les paysans sont bêtes, fainéants, etc....

          ***

           Ca, je vous laisse maître de vos propos, mais disons que si vous en arrivez à mettre ça en guise de fin d’argumentation, c’est que vous ne devez pas être bien certains de ce que vous avancez, et ça le comprend tout à fait.
          Perso, je ne me permet pas de juger des gens que je ne connaît pas (comme vous le faites), mais visiblement je constate un certain manque de compréhension dans le domaine de la lecture qui devient inquiétant. Vous avez au moins saisi autre chose que la ponctuation dans ce que j’ai écrit précédemment ?
          Maintenant vous allez tenter de me faire gober qu’il y aurait une différence masticatoire entre le loup et le chien .... mais avec qu’elle race de chien, le pékinois, ou le mâtin de naple ?
          Moi ce que je vois, ce sont des troupeaux laissés à la bade (pour le loup c’est un buffet garni qui lui est offert) vous me l’expliquer avec qu’elle pirouette cet état de fait ?
          Alors avant de vous braquez vous allez bien lire (voir relire si besoin) ce que je vous pose là :

          Votre problème n’est pas le loup, mais le manque de moyens pour protéger vos bêtes. Manque de moyens du au coût du travail. La seule chose efficace contre le loup c’est l’homme et uniquement l’homme. Ne pensez pas qu’en tirant les loups vous vous débarrasserez du problème, preuve en est, il revient et reviendra inlassablement, ce qu’il faut et c’est ce que les autres pays font, ce sont des patres, des pégrelus vivants avec le troupiot ; mais voila vous êtes dans un pays qui est un enfer fiscal, votre pb, n’est pas le loup mais les requins qui vous taxent et qui n’en branlent pas eu là bas en haut au sommet de l’état (de décomposition) Vous pouvez bien flinguer autant de loups que le bon dieu peut en bénir, le problème demeurera ...la nature n’aime pas le vide, un secteur sans prédateur ne dur jamais bien longtemps, alors à moins d’être atteint du syndrome de sisyphe et d’aimer pousser le même cailloux éternellement chaque jour, le mieux est de vous adapter ou de vous faire une raison ou alors aller demander à nos voisin Italiens, Espagnoles, etc etc ce qu’ils font pour ne pas avoir vos problèmes, non parce que visiblement la peur du loup est très géolocalisée en exagone, dirait on !
          Maintenant mon opinion est que nos bergers ne sont pas cons, comme vous le dites, mais qu’ils ont juste pris de mauvaises habitudes et qu’ils sont très mal secondés par des carriéristes politiques qui n’en ont rien à foutre (tant que l’on crache au bassinet) que l’éradication du loup n’est pas une solution (preuve en est) et que donc il faut prendre une autre démarche et comme on le dit en science "quand on ne peut se débarrasser du problème, on fait avec, voir on en tir parti".


        • 1 vote
          bergerlotois 18 décembre 2017 19:54

          @wendigo

          Dans un de vos posts antérieurs, vous demandez aux éleveurs ce qu’ils foutent, et mettez en doute leurs compétences ; j’en conclu donc que vous nous prenez pour des gens bêtes et fainéants ; et aussi que vous vous permettez de juger les gens que vous ne connaissez pas, même si vous vous en défendez.

          Admettons que je me plante, et repartons sur votre dernier post.

          Notre problème n’est pas que le loup, c’est vrai. La problématique du loup et du pastoralisme met en avant l’abandon par les citoyens et par nos dirigeants de la question à mon sens centrale de la souveraineté alimentaire.

          Vôtre démonstration est discutable ; si le loup est exterminé, il n’est plus un problème par définition. C’est ce que la France a vécu pendant un siècle. Ensuite, contrairement à ce qui est dit, dans les autres pays, ça ne se passe pas bien ; et à eux aussi on dit "vous êtes nuls, les français, eux, n’ont pas de soucis avec le loup". En Allemagne, c’est aussi un bordel sans nom (je prend les allemands parce qu’ils sont l’exemple permanent qu’on nous oppose en tout). Il y a donc une volonté un peu partout en Europe de masquer le fait que la cohabitation ne se fait pas aussi facilement qu’annoncé.

          Partout, l’élevage est en recul. Les effets négatifs, en particulier sur le plan écologique commencent à se faire sentir. Lorsque les troupeaux auront disparus, ils ne reviendrons que très difficilement : le métier ne suscite que peu de vocations.


        • vote
          wendigo wendigo 19 décembre 2017 00:31

          @bergerlotois

           Ben écoutez, flinguez les tous, on n’est pas à une connerie prêt, visiblement vous n’avez pas trop de connaissance sur l’importance des prédateurs et des loups en particulier, et visiblement même en vous le faisant savoir, vous y trouveriez à redire. Alors flinguez ; mais sachez quand même que les loups ont un impacte directe sur les cours d’eau, la réintroduction du loup dans le parc de yellowstone nous en a appris bien plus que prévu, tout comme son impacte dans la région de Tchernobyl. Mais passons, visiblement votre volonté est de flinguer et non de résoudre un problème, alors flinguez, ; c’est tellement humain et puis dans cent autres années, vous croiserez un autre problème dont la solution était le loup. Visiblement l’homme n’aime pas retenir de ses erreurs !
          Sinon et pour finir, sachez que le loup supporte très mal certaines fréquences d’ultrason que le bétail (ovin, bovin) supporte très bien, la solution est peut être dans le neurone (objet désuet et dépourvu d’intérêt dans notre joli monde) et non dans les cartouches, sur ce bonne journée et bon abatage !


        • vote
          bergerlotois 19 décembre 2017 07:47

          @wendigo

          "mais sachez quand même que les loups ont un impacte directe sur les cours d’eau" est une des phrase les plus dénuée de sens qu’il m’ait été donné de lire ; et remplie d’une mauvaise foi. Ce n’est pas le loup qui a un impact direct, ce sont les grands cervidés qui en surpâturant engendrent une déplétion de la ressource et de la diversité biologique végétale. S’en suit une érosion des surfaces surpâturées avec tous les problèmes que cela apporte aux cours d’eau. 

          C’est la régulation des grands cervidés qui a permis le retour à une situation d’équilibre, équilibre permis ici par le loup ; l’homme aurait pu faire la même régulation. Donc dans votre matrice de pensée, on peut en arriver à la phrase "mais sachez quand même que les hommes ont un impact direct sur les cours d’eau" ; impact de même nature que le loup il en va de soi.

          A force de mettre en avant que l’homme est à la source de tout problème, on finit par oublier qu’il est lui-même l’ultime prédateur, n’en vous déplaise.

          On mettra des ultrasons plein la nature, ça aura surement un impact écologique merveilleux. Et vous, vous serez heureux, vous aurez plein de loups.

          Au fait, combien en voulez-vous ? 1 000, 10 000, 100 000 ; parce qu’à un moment, on va rentrer en concurrence frontale avec lui. Alors le loup régulera l’homme...surement une chouette perspective pour vous !


        • 4 votes
          Hieronymus Hieronymus 19 décembre 2017 10:03

          @bergerlotois
          Alors le loup régulera l’homme

          celle là, j’y avais pas pensé, mais effectivement c’est une perspective intéressante smiley


        • vote
          bergerlotois 19 décembre 2017 15:02

          @Hieronymus

          Et c’est même pas farfelu !

          https://www.youtube.com/watch?v=tCRlNbGoKio


        • vote
          Soi même 17 décembre 2017 01:53

          Un berger, en compagnie d’un loup, de sa chèvre et d’un choux, veut traverser une rivière. Pour cela, il dispose d’une petite barque qui ne peut contenir que vous et un autre objet ou animal. Le problème qui se pose au berger est qu’il ne peut laisser sans surveillance le loup avec la chèvre, ou la chèvre avec le choux. Vous pouvez vous faire une idée de ce qui peut arriver sinon…§

          Et les éleveurs nous somme plus au moyen age où les loups rodaient, il y a actuellement une compensation financière étatique qui vous dédommages, certes c’est vexant de pas être rembourser plein pot c’est comme pour la SC il existe probablement des mutuelles.


          • 1 vote
            bergerlotois 17 décembre 2017 05:54

            @Soi même
            Pour les compensations, vous devez savoir qu’elles sont conditionnées. Vous devez d’abord être dans une zone où la présence du loup est reconnue par les services de l’état (souvent avec plusieurs années de retard). En cas d’attaque, vous devez démontrer que vous avez mis en oeuvre tous les moyens de protections (chiens, clôtures,etc...). Ensuite, il faut retrouver les animaux prédatés, les faire expertiser par un personnel habilité. C’est seulement après que vous êtes indemnisé (sur les animaux retrouvés, le reste c’est pour votre poche).

            Les bergers ont des assurances, mais elles ne couvrent pas ce type de risque. En revanche elle couvrent (une seule fois) les conneries faites par les chiens de protection sur les autres usagers de la nature. Après, c’est de votre poche.

            Pour le moyen-âge, je vous laisse juger (à partir de la mn 23 jusqu’à mn 49).

            https://www.youtube.com/watch?v=ptU0iwLZRdc



            • vote
              bergerlotois 18 décembre 2017 13:00

              @Heimskringla
              Magnifique reportage, avec un point de vue un peu orienté, mais tout a fait recevable. Mais, il n’y a pas d’activité humaine contrairement aux zones qui nous importent en France. La question n’est pas de savoir si le loup a sa place dans la nature, elle est de savoir si sa présence est possible et supportable dans un milieu anthropisé.


            • 4 votes
              DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 17 décembre 2017 19:26

              Voici ce que dis Lydia et Claude Bourguignon à propos du loup :

              "En Turquie, un berger qui se fait bouffer une bête par un loup, n’ose plus rentrer au village, c’est la honte absolue ... Il n’y a qu’un seul berger au monde qui se sait pas cohabiter avec le loup, c’est le berger Français ... Les bergers Italiens et Espagnols se demandent si on a encore des bergers en France ..."

              Lien de la vidéo (à partir de 18m19sec) :
              https://youtu.be/wCGbJOTDwVM?t=18m19s


              • 2 votes
                Maetha 18 décembre 2017 10:35

                @DJL 93VIDEO

                 Vos persiflages sont assez ridicules.

                 Premier point, vous n’êtes pas concerné directement par ces attaques de loup et vos propos sont déplacés, pourquoi en rajouter de cette façon cynique qui caractérise le troll de service.

                 Deuxième point : nous ne sommes ni au Maroc, ni en Espagne, ni en Italie, ni, encore, en Turquie, l’avez-vous remarqué ? Nous sommes en France, dans un état de droit et il est entendu de tous que ce droit doit être respecté, celui-ci doit en premier lieu défendre de façon égale les intérêts et les biens des citoyens de ce pays.

                 DE TOUS, bergers et autres éleveurs, cela va de soit. Il est dit et redit que l’on ne peut se faire justice par soi-même. Donc les fusils, les pièges, les poisons sont d’un autre âge.

                 C’est donc aux responsables de l’Etat de faire en sorte que ces attaques de loups sur des animaux d’élevages, de gardiennage ou ceux dit "de compagnie" ne soit plus possibles. C’est là où se situe le problème. L’avez-vous remarqué ?

                 Si le loup est si indispensable dans les parcs nationaux (rendus, malgré nous, par des soi-disant écolo, extrémistes nostalgiques des temps primitifs de l’humanité, à la vie sauvage), au moins que ces jusqu’au-boutistes prennent les mesures qu’il faut pour que les prédateurs qui attaquent seul, en petit groupe ou en meute ne sortent pas de ces zones de non droit.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès