• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Aldo Carcaci (député belge) : « l’Europe n’est pas très démocratique (...)

Aldo Carcaci (député belge) : « l’Europe n’est pas très démocratique »

En Russie pour observer les élections municipales, le député belge Aldo Carcaci déplore le manque d'indépendance de la diplomatie européenne, qui préfère suivre Washington plutôt qu'une politique de « protection de ses citoyens et d'elle-même »

Tags : Economie Société Démocratie Citoyenneté Union européenne



Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • vote
    Clocel Clocel 19 septembre 12:39

    Il est vif ce garçon...

    Faudra quand même prendre le temps de lui expliquer les limites du suffrage universel...



    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 20 septembre 09:30

      Il faudrait surtout lui expliquer ce qu’est la démocratie.


    • 1 vote
      aleter3 19 septembre 14:20

      Ce monsieur doit comprendre qu’il est considéré comme "euroseptique" simplement parce qu’il ne croit pas à la religion européenne.

      Il préfère dire qu’à l’intérieur de l’UE il existe plusieurs courants. Il a compris qu’il y avait des intérêts mais pas des nations ce qui est différent de "courants d’idées ou de pensées" et que ces intérêts étaient des intérêts nationaux.

      Il comprend que l’Union Européenne ne fonctionne pas et qu’elle ne protège pas ses citoyens. En poussant l’analyse un peu plus dans ce sens il aurait compris que le citoyen européen est un mythe et que l’UE n’a pas été faite pour les citoyens. L’UE a été faite pour une caste d’individus qui forment plusieurs organisations et qui veulent concentrer tout le pouvoir politique et la richesse dans leur main. La Commission Européenne, le Président de l’UE et les autres n’en sont que les humbles serviteurs.

      L’UE est le centre de la mondialisation économique et de sa doctrine donc dans un grand "espace d’échange" (toujours selon cette doctrine) aucune frontière n’est permise, aucune personne n’est citoyen d’un pays ou d’une nation mais une espèce de chose qu’on peut déplacer comme une marchandise à travers tout cet espace. Il est donc hors de question de protéger des individus ou des citoyens. Malheureusement ce n’est pas la réalité et l’idéologie se heurte à la réalité. Ca ne peut fonctionner et ça ne fonctionnera jamais.

      Conclusion : c’est un discours d’une autre Europe, cette Europe là n’est pas possible tant que nous n’avons pas quitter l’Union Européenne actuelle. (En bref, de ne plus être soumis aux Traités européens qui ne peuvent pas être changé d’un iota sans le consentement de 27 pays)... etc... Faudra t-il encore attendre 10 ans avant que cela soit réellement compris ?


      • vote
        Emma Joritaire 19 septembre 20:57

        @aleter3

        "...aux Traités européens qui ne peuvent pas être changé d’un iota sans le consentement de 27 pays..."

        En l’état actuel des choses, c’est une chance. Grâce à cette disposition, les pays dirigés par un gouvernement national empêchent les Juncker, Merkel, Macron et consorts d’aller plus loin dans leur dérive fédéraliste.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès