• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Bilan des élections européennes : les abstentionnistes sauvent l’honneur (...)

Bilan des élections européennes : les abstentionnistes sauvent l’honneur !

En résumé, tout ça pour ça :

En détail :

Source :

ernesto deupoinzero

 

Tags : Politique Elections européennes




Réagissez à l'article

148 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Mahler 31 mai 12:03

    Bah ça dépend pour l’honneur. Si les abstentionnistes iraient voter pour des petites listes par exemple, ça pourrait les faire bien monter. Toute façon compte tenu des rapports de forts et de la réalité de bien de votes que ce soit l’abstention ou le vote ça mène quoiqu’il arrive à l’impasse. Il y’a de grandes chances que tout ça ne se règle ni par le vote ni par l’’abstention pour l’abstention(car sans projet et action politique de la part des abstentionnistes-qui ne forment même pas un groupe homogène-ça ne mènera à rien).


    • vote
      Mahler 31 mai 12:04

      @Mahler
      rapports de force


    • 4 votes
      maQiavel maQiavel 31 mai 14:26

      @Mahler

      « Si les abstentionnistes iraient voter pour des petites listes par exemple »

      ------> Avec des « si » , on mettrait Paris en bouteille. Et puis , ce sont les petites listes qui doivent réussir à séduire les abstentionnistes , ce n’est pas aux abstentionnistes de s’excuser de ne pas voter pour des micro-partis.

      Sinon , évidemment que l’abstention pour l’abstention mène à l’impasse. Ceux qui s’abstiennent , non par désintérêt de la chose politique mais au contraire pour des raisons politiques savent très bien que l’abstentionnisme seul n’est pas plus utile que l’électoralisme. Et c’est précisément là toute la différence avec l’électeur moyen qui lui s’imagine que mettre un bulletin dans une urne suffit à changer les choses.


    • 4 votes
      Belenos Belenos 1er juin 00:41

      @Mahler
      "Si les abstentionnistes iraient voter"

      Aie, ça pique les yeux !! "Si les abstentionnistes allaient voter..." 


    • 1 vote
      gaijin gaijin 1er juin 11:10

      @Belenos
      " "Si les abstentionnistes allaient voter...

      "
      et bien ils n’iront pas non plus ..... smiley smiley
      par définition


    • vote
      pegase pegase 1er juin 19:43

      @Belenos

      @Mahler
      "Si les abstentionnistes iraient voter"

      Aie, ça pique les yeux !! "Si les abstentionnistes allaient voter..."

       
      Si les abstentionnistes voteraient smiley

      pourquoi aller ?




    • vote
      Mahler 1er juin 19:46

      @maQiavel
      " Avec des « si » , on mettrait Paris en bouteille. Et puis , ce sont les petites listes qui doivent réussir à séduire les abstentionnistes , ce n’est pas aux abstentionnistes de s’excuser de ne pas voter pour des micro-partis." Je ne dis pas le contraire, mais beaucoup d’abstentionnistes politiques sont dans une posture de ne jamais aller voter, "Elections pièges à con" etc. Donc l’’offre pourrait être excellente, bien vendue et tout que ça ne suffirait pas à les séduire. Après je ne suis pas là pour critiquer abstention(je la pratique aussi, même si pas tout le temps), juste qu’il n’y a pas de quoi se draper d’un quelconque honneur sauvé(pas plus en allant voter d’ailleurs).


    • vote
      Mahler 1er juin 19:49

      @Belenos
      Je suis irrécupérable sur la question. Je fais souvent cette faute quand "j’écris" par ordi. Vous faites bien de me reprendre. 


    • 1 vote
      maQiavel maQiavel 1er juin 20:08

      @Mahler

      «  beaucoup d’abstentionnistes politiques sont dans une posture de ne jamais aller voter. Donc l’’offre pourrait être excellente, bien vendue et tout que ça ne suffirait pas à les séduire  ».

      ------> C’est vrai et pour diverses raisons. Mais c’est qu’une offre électoraliste ne sera jamais suffisamment bien vendue parce qu’elle ne s’intéresse pas aux raisons qui poussent à boycotter les élections ;

      « il n’y a pas de quoi se draper d’un quelconque honneur sauvé »

      ------> En regardant le résultat des dites élections , c’est un honneur de ne pas y avoir participé. Mais ce n’est évidemment qu’une opinion.


    • vote
      Belenos Belenos 1er juin 23:07

      @pegase

      "Si les abstentionnistes voteraient 

      pourquoi aller ?"

      Dans ce cas : Si les abstentionnistes votaient (pas "voteraient" !!)


    • vote
      Belenos Belenos 1er juin 23:15

      @Mahler
      "Je suis irrécupérable sur la question. Je fais souvent cette faute quand "j’écris" par ordi. Vous faites bien de me reprendre."

      Cette erreur finira pas disparaître (sauf si personne ne vous reprend).


    • vote
      pegase pegase 2 juin 00:05

      @Belenos

      "Voteraient", c’est au conditionnel présent non ?

      bref j’en sais moi, et puis j’en ai marre de me faire rabrouer par ma cop, et pas rien que pour mes fautes de français .... s’ils eussent votassié, voilà ça me plait bien comme ça smiley


    • vote
      Belenos Belenos 2 juin 00:52

      @pegase

      On utilise un imparfait de l’indicatif pour indiquer la condition (ou parfois l’hypothèse) dans une proposition subordonnée circonstancielle ("si...") ; le présent du conditionnel vient après, pour la proposition principale exprimant une action ou une situation qui se trouve affectée par la condition exprimée.

      Exemple : si j’avais su (imparfait de l’indicatif pour exprimer la condition) je ne serais pas venu (présent du conditionnel pour exprimer ce qui serait arrivé sous cette condition).

      https://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-28092.php


    • 1 vote
      Belenos Belenos 2 juin 01:07

      @pegase
      "bref j’en sais moi, et puis j’en ai marre de me faire rabrouer par ma cop"

      Si vous aviez été plus attentif à l’école primaire, votre compagne ne pourrait trouver d’occasion de vous rabrouer pour vos fautes de grammaire. Mais encore eût-il fallu que vous fussiez alors averti de la probable conséquence fâcheuse de votre néfaste distraction et que vous prissiez la saine et salvatrice résolution de livrer un hardi et franc combat contre votre enfantine insouciance. 


    • 2 votes
      gaijin gaijin 31 mai 12:56

      Yé !

      très bien résumé ..........

      élection piège a cons......

      élections piège a cons .....

      mais allé courage les gars peut être que la prochaine fois ? hein smiley ?


      • vote
        Quasimodo 2 juin 13:23

        @gaijin Certes , l’écologie Libertaire Autogestionnaire , c’est un beau programme mais si l’on est pressé d’y arriver le temps d’installer tout ça avec la prise de conscience de la population il faudrait faire face à la répression  généralisée qui pourrait déboucher vers une guerre civile , ( Ex. / commune de Paris , Guerre d’Espagne ) en attendant on peu toujours se contenter de s’abstenir ou de voter UPR ou Ecolo et surveiller de prêt leurs stratégies économiques et sociales quit à les remettre bien en cause et les contredire si nécessaire pour arriver progressivement à notre cause . C’est tout le problème du mouvement anarchiste divisé en deux , les partisans de la non violence évolutive et ceux qui pensent qu’un changement ne peu arriver que par la violence . les 2 théories peuvent se défendre , l’objectif n’est pas simple pour trouver le juste équilibre entre les deux théories .


      • 1 vote
        Pierre Régnier 31 mai 13:37

        Je ne vois pas quel "honneur" est sauvé ici, mais pas là non plus :

        Pas assez populaire ou pas assez intello ? Passant mal à la télé ? Trop fougueux ou pas assez combattif ? Pas assez écolo ? 

        Ni dans la partie de la Droite qui n’a pas suivi Bardella ou Macron, ni dans ce qu’on appelle encore la Gauche, on ne pose les moyens de reconstruire après avoir fait le constat que ces interrogations n’ont aucun sens, ni même que des erreurs de programme ou de sa présentation n’ont vraiment d’importance. Ni que la qualité des individus en tête de liste aurait beaucoup compté dans l’échec.

        Tous les "battus", pourtant, n’ont démérité que sur un seul point :

        Ils n’ont pas compris que, pour de nombreux électeurs encore votants il y avait une priorité absolue : mettre fin au mépris du peuple français affiché depuis des années par la "Gauche" puis par Macron, et concrétisé dans l’Europe telle qu’elle se fait.

        Il n’ont pas voulu comprendre et admettre qu’un seul vote, celui de la liste Bardella Le Pen permettait d’avancer un peu, un tout petit peu, vers ce rejet.


        • 2 votes
          gaijin gaijin 1er juin 07:51

          @Pierre Régnier
          " Il n’ont pas voulu comprendre et admettre qu’un seul vote, celui de la liste Bardella Le Pen permettait d’avancer un peu,"
          mais bien sur la famille le pen les opposants en bois qui en focalisant les esprits permettent a l’état français de se maintenir dans la continuité de sa politique depuis 40 ans .........vivement la prochaine génération ( marion, sa progéniture, son chien ....) pour promouvoir le changement dans la continuité ....
          sans rire vous bossez a WWE ?


        • vote
          Pierre Régnier 1er juin 08:47

          @gaijin

          Le programme de la famille Le Pen n’est pas le mien, et il me semble que Marion est, plus encore que sa tante, "jeanmarielepeniste", c’est-à dire porteuse de ce que, avec raison, vous considérez comme largement responsable de la situation de la politique française depuis 40 ans.

          Il est tout à fait contre nature que ce soit "à l’extrême droite" qu’on résiste au bien réel remplacement de population par l’immigration illégale et à l’islamisation de la France.

          Cette résistance devrait être l’un des plus importants comportements d’une vraie Gauche.


        • 1 vote
          Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 1er juin 10:03

          @Pierre Régnier
          Voilà un homme qui n’a rien compris à la gauche, force de création auto-destructrice... il est tout à fait normal au contraire que les forces de droite s’opposent au délire prométhéen de la gauche.


        • 1 vote
          Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 1er juin 10:25

          @gaijin
          J’entends ça depuis longtemps, notamment de la part d’abstentionnistes... il est tout à fait idiot d’amalgamer un parti qui n’a jamais gouverné à ceux qui ont gouverné sous prétexte que l’un soutient les autres en perdant tout le temps. Evidemment, en politique, tout le monde soutient tout le monde, il n’y a aucune pertinence à le relever et ça ne fait pas partie d’un complot à la con. Condamner moralement des gens par avance qui n’ont pas eu de responsabilités est idiot. D’autre part, le système électoral uninominal à deux tours oblige à des alliances dont n’a pas bénéficié l’ex-Fn ; là réside la vraie explication d’un parti qui n’a cessé de progresser dans la durée.
          Il est tout aussi idiot de recommencer la même histoire que le Fn (c’est-à-dire 40 ans de progression) en prétendant que celui-ci défend le système alors qu’on est soi-même pour l’immigration massive que promeut le système... certains upériens maniaques se reconnaîtront.

          L’ex-FN est le seul parti d’opposition massive au système immigrationniste en diable.


        • 1 vote
          gaijin gaijin 1er juin 11:05

          @Jean Robin contre Fantômette
          " que l’un soutient les autres en perdant tout le temps."
          ce n’est pas ce que j’ai dit ....pour le reste revenez sur l’histoire du parti , sa création comment il a été propulsé au départ etc ......
          " d’opposition massive au système immigrationniste"
          en effet mais pour le reste atlantiste , européiste , liberal .....


        • 2 votes
          gaijin gaijin 1er juin 11:08

          @Pierre Régnier
          la vraie gauche ...la vraie droite ....concepts a géométrie variable selon qui s’arrange de quoi .....
          droite et gauche sont des matérialismes positivistes qui excluent l’humain de leurs logiques et conduisent au final aux mêmes aberrations 


        • vote
          Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 1er juin 11:22

          @gaijin
          L’ex-Fn n’est plus du tout un parti libéral comme au temps de Le Pen père ; c’est un parti populiste de gauche. Tous les partis de gauche d’opposition considèrent Macron comme libéral d’ailleurs. Donc ça n’est pas du tout un parti libéral sur le plan économique. L’Etat fort, l’Etat stratège, tout ça, implique une place forte de l’Etat dans l’économie. Marine Le Pen s’est opposée à toutes les privatisations récentes. 

          Européiste ? Je n’en sais rien vu le virage récent de MLP sur la question. Elle n’est pas fédéraliste, ça c’est sûr. Je suppose qu’elle et Dupont-Aignan ou Philippot pensent la même chose, donc une Europe à la carte, avec des projets communs etc. Moins de bureaucratie. 

          Je ne vois pas tellement l’intérêt de se remémorer l’histoire d’un parti quarante-cinq ans en arrière au moment de voter... Le Fn a été propulsé par Mitterrand pour paralyser la droite UPR, je le sais bien. Et après ?


        • vote
          Pierre Régnier 1er juin 11:48

          @gaijin

          Oui. Aujourd’hui elles sont bien ça.
          Et elles conduisent aussi, au final, à la destruction des moyens de vivre sur la planète.


        • 2 votes
          gaijin gaijin 1er juin 18:58

          @Jean Robin contre Fantômette
          " pas tellement l’intérêt de se remémorer l’histoire d’un parti quarante-cinq ans en arrière au moment de voter."
          la politique moins l’histoire ? il y a un réel intérêt pour comprendre a se remémorer .....Mitterrand bien sur instrumentalise le fn pour diviser la droite mais dès avant ...
          un parti, une personne , ne changent pas d’adn juste de discours ( ça vaut pour les autres bien entendu ) le fn parti créé par les services pour rassembler et contrôler les agités du bocal a l’extrême droite ....comme les trotskistes pseudo opposants mais véritables alliés du pouvoir pour casser les risques de révolution gauchiste .....
          le pouvoir organise ses oppositions ..........réveillez vous et relisez l’histoire pour de vrai ............


        • vote
          gaijin gaijin 1er juin 19:00

          @Pierre Régnier
          " Et elles conduisent aussi, au final, à la destruction des moyens de vivre sur la planète."
          oui et aussi a la régression évolutionnaire en cours de l’espèce humaine ....( mais ça demanderai de trop longs développements ) 


        • 1 vote
          gaijin gaijin 1er juin 19:30

          @Jean Robin contre Fantômette
          " c’est un parti populiste de gauche."
          oui c’est a dire un partit d’ extrême droite ça vous a jamais étonné que dans national socialisme il y avait socialisme ? 
          vous avez étudié ce qu’est le socialisme et en quoi il est crée pour s’opposer au communisme. lequel communisme est tout comme le libéralisme un impérialisme internationaliste ..... smiley smiley smiley
          vous n’y comprenez rien ? retournez étudier l’histoire au moins les 500 dernières années ) et méditez sur ces paroles d’un magicien : un magicien c’est un type qui ment tellement que vous ne pouvez même pas croire l’inverse de ce qu’il dit
          pareil pour un politique
          si vous ne comprenez pas ça : pitié arrêtez de veauter


        • 1 vote
          Mahler 1er juin 19:42

          @gaijin
          "oui c’est a dire un partit d’ extrême droite ça vous a jamais étonné que dans national socialisme il y avait socialisme" Euh le terme socialisme était surtout là pour s’accaparer le vote ouvrier (partie importante de la population) et parce que la critique du Capitalisme avait le vent en pouple. Un terme accrocheur, séduisant ça paie. National-capitalisme ça aurait moins plu. Sinon je ne pense pas que l’on puisse mettre le national socialisme à l’extrême droite, c’est un genre politique(totalitaire beaucoup trop à part). L’extrême droite c’était Franco, les monarchistes etc mais pas des mouvements aussi atypiques que le national socialisme qui est un peu un mélange d’extrême droite et d’extrême gauche(et encore c’est réducteur). 

          "vous avez étudié ce qu’est le socialisme et en quoi il est crée pour s’opposer au communisme" Le Socialisme est une phase de transition avant le communisme, il n’y ait pas du tout là pour s’y opposer, Marx parlait bien de "socialisme scientifique" pour parler de sa doctrine. A moins que vous sous entendez par socialisme le terme "social démocratie".


        • vote
          Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 1er juin 19:44

          @gaijin
          Je ne théorise pas tout comme le genre de kikoule anarchiste-complotiste que vous êtes. Le RN actuel n’a rien à voir avec le nazisme, c’est d’une bêtise de faire ce genre de rapprochement. 


        • vote
          gaijin gaijin 2 juin 10:39

          @Jean Robin contre Fantômette
          " kikoule anarchiste-complotiste"
          c’est quoi kikoule ?
          quand a complotiste si c’est être complotiste de regarder l’histoire sans se limiter a la partie émergée de l’iceberg alors oui ...
          " Le RN actuel n’a rien à voir avec le nazisme, c’est d’une bêtise de faire ce genre de rapprochement."
          c’est que vous avez retenu de ce que j’ai écrit ?


        • 1 vote
          gaijin gaijin 2 juin 10:45

          @Mahler
          " Le Socialisme est une phase de transition avant le communisme"
          mdr ! vous croyez que hollande par exemple envisageait les choses de ce point de vue ?
          " le terme socialisme était surtout là pour s’accaparer le vote ouvrier"
          oui en partie et c’est bien ce que je tente de démontrer : l’imposture des étiquettes politiques et des gesticulations a destination du " peuple "


        • vote
          Mahler 2 juin 11:42

          @gaijin
          "mdr ! vous croyez que hollande par exemple envisageait les choses de ce point de vue  ? " Ah parce que Hollande est socialiste (au sens marxiste du terme) ?


        • vote
          gaijin gaijin 2 juin 12:38

          @Mahler
          " " Ah parce que Hollande est socialiste ?"
          ben non justement ....ce qui ne l’empêchait pas d’être le chef du partit socialiste ( comme hitler ...) et les gugusses qui ont voté pour lui d’être persuadés de voter pour un socialiste .....
          " au sens marxiste du terme"
          il y a longtemps que les termes n’ont plus aucun sens qu’il soit marxiste ou autre .....


        • vote
          Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 2 juin 18:13

          @gaijin
          Le pur qui n’accepte pas les étiquettes ou le "veaute" mais qui répand ses calembredaines sur internet, avec son petit drapeau de pur...


        • 1 vote
          gaijin gaijin 2 juin 19:28

          @Jean Robin contre Fantômette
          " répand ses calembredaines"
          démontrez le au lieu de tenter de transformer le débat en conflit de personne ......


        • 2 votes
          thierry3468 31 mai 15:00

          Certes,élections=piège à cons mais abstention=baisé de toute façon.

          L’abstention n’est pas prise en compte car les élections se basent sur les suffrages exprimés.Comme le relève Pascot,certains élus profitent largement de l’abstention pour se faire élire avec des pourcentages ridicules en terme d’électeurs inscrits.Les abstentionnistes ne sauvent pas l’honneur ;ils bottent en touche uniquement.Beaucoup d’élus préfèrent que les gens s’abstiennent au lieu de voter contre eux.

          Pascot veut la prise en compte du vote blanc et rendre le droit de vote obligatoire .Il a mille fois raisons car c’est la seule façon de dégager bon nombre d’élus qui profitent de l’abstention.

          S’abstenir ne change à rien et n’est pas un moyen efficace pour changer les choses.Finalement,pas de quoi faire le cake !!!!


          • 2 votes
            maQiavel maQiavel 31 mai 15:36

            @thierry3468

            Aucun abstentionniste "actif" ne s’imagine qu’une élection sera annulée parce qu’il y’a trop d’abstentionnistes. Contrairement aux électeurs qui se font des illusions sur leur bulletin. Comme le gars le dit dans la vidéo , l’abstention ne peut être efficace que si des actions sont menées en parallèles.

            C’est très simple à comprendre : dans n’importe quel système participatif , plus la participation est faible de façon répétitive et plus les alternatives sont audibles, puis considérées comme nécessaires. Avec une forte participation, les alternatives ne sont pas pensées, discutées et ne servent à rien puisqu’officiellement le système convient. Ceux auxquels notre régime convient ont raison de continuer d’élire. Ceux qui rejettent notre régime devraient logiquement être abstentionnistes et proposer autre chose à la place. Mais ceux qui rejettent notre régime mais qui continuent d’élire agissent contre leurs intérêts … 

            La prise en compte d’un vote blanc révocatoire , je suis pour mais comment on fait pour l’instaurer dans un régime ou les représentants n’y ont pas intérêt et dans lequel ce sont eux qui font les lois et structurent les institutions ? Elire n’apportera aucune solution , bien au contraire … 


          • vote
            Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 1er juin 10:11

            Les abstentionnistes n’ont pas le droit de se plaindre. Ils ont le droit de voter et ne veulent pas en user : qu’ils se taisent. Il est tout à fait normal que le système les ignore comme il ignore le vote blanc qui n’apporterait aucune solution positive.


          • 3 votes
            maQiavel maQiavel 1er juin 12:13

            Les électeurs n’ont pas le droit de se plaindre puisqu’ils ont donné leur voix. Qu’ils se taisent puisqu’ils ont élus des représentants pour parler à leur place , il est tout à fait normal que le système les ignore.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès