• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Conflit Ukraine 10/06 : Progression russe en direction de Slaviansk

Conflit Ukraine 10/06 : Progression russe en direction de Slaviansk

0:00 Intro

0:35 Infos générales

2:05 Kharkov

2:33 Izium - Lyman

4:39 Severodonetsk

5:37 Popasna - Bakhmut

9:03 Donetsk

10:05 Dnipro

10:44 Mikolaiv - Kherson

12:16 Résumé

12:54 Remerciements

13:36 Comparatif ligne de front

Tags : Armée Prospective et futur Russie Guerre Ukraine




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • vote
    sls0 sls0 11 juin 09:37

    The British Independent, citant un rapport de renseignement, fournit une analyse sur l’équilibre des forces russes et ukrainiennes.

    ▪️Les troupes ukrainiennes sont 20 fois inférieures aux troupes russes en artillerie, 40 fois en munitions et 12 fois en portée.

    ▪️La partie ukrainienne est presque complètement à court de missiles pour le Smerch et l’Uragan MLRS.

    ▪️L’Ukraine a toujours le Grad MLRS et des obusiers qui frappent un maximum de 20 à 30 km.

    ▪️Les javelots antichars et les NLAW étaient très utiles dans la première phase de la guerre, ils sont utiles maintenant, mais ils ne peuvent pas toucher l’artillerie à longue portée de l’ennemi.

    ▪️Les Russes peuvent frapper les concentrations de troupes ukrainiennes avec des roquettes à une distance de plusieurs dizaines voire centaines de kilomètres. Il existe une situation "d’inégalité absolue sur le champ de bataille, sans parler de la domination complète des avions ennemis dans les airs". Il est rare d’abattre des avions et des hélicoptères russes.

    ▪️Les "combats intenses" ont un effet démoralisant grave sur les troupes ukrainiennes, à cause desquels le nombre de cas de désertion parmi les soldats ukrainiens augmente.

    ▪️Les Russes sont bien conscients que le nombre d’armes puissantes envoyées par les pays occidentaux est encore assez faible et qu’il atteint lentement le front. Ils essaient donc d’utiliser leur avantage (écrasant) pendant qu’il dure.

    ▪️Après une série d’échanges, l’Ukraine a capturé 550 Russes, tandis que les Russes ont plus de 5 600 Ukrainiens, et Moscou exige un échange 1:1. A noter que selon les autorités russes et la LDNR, plus de 7 000 personnes sont en captivité.


    • 1 vote
      Eric_F 13 juin 18:22

      @sls0
      Voilà qui nous renseigne de manière précise sur le déséquilibre des forces en présence, ce qui montre que le ’’discours obligé’’ occidental sur une possible victoire de l’Ukraine (reprise de tous les territoires occupés) est une chimère.

      Il est néfaste de donner de faux espoirs, certes dans un premier temps l’Ukraine a évité la submersion du pays et le conflit s’est concentré à l’Est, mais la progression Russe est désormais engagée, mieux vaudrait inciter l’Ukraine à céder aujourd’hui un peu de territoires pour éviter de perdre bien davantage demain comme le recommande Kissinger.


    • 1 vote
      juanyves juanyves 13 juin 00:48

      Interdit de traiter de nazi les nazi : Twitter vous bloque même si vous êtes un américain bien blanc.
      https://www.youtube.com/watch?v=p3NJd-llKAo

      "Mace" un lieutenant ukrainien dans le Donbass décrit qui sont les envahis et les envahisseur, c’est pas un pro-russe :

      https://www.rollingstone.com/culture/culture-news/ukrainian-military-unit-russia-artillery-1365021/

      Yeah, they’re all waiting for Russkiy mir,” Mace says, laughing when I ask his opinion about the locals. Russkiy mir, or “Russian world,” is the revanchist

      .......

      Traduction en français :

      "Ouais, ils attendent tous Russkiy mir", dit Mace, en riant quand je lui demande son avis sur les locaux. Russkiy mir, ou "monde russe", est le concept revanchard selon lequel la Russie doit rétablir son rôle central dans les affaires de ses voisins, et ses frontières, comme elles l’étaient à l’apogée de l’empire soviétique.

      Il affirme qu’il y a eu des cas où des collaborateurs locaux se sont fait prendre à fournir des informations sur les mouvements ou les emplacements des troupes ukrainiennes. En effet, Slovyansk est tombée aux mains des séparatistes russes en 2014 : La reprise de la ville par l’armée ukrainienne plus tard cet été-là a été la première grande bataille dans le Donbas.

      "Presque tout le monde ici est pro-russe. Mais vous ne pouvez pas arrêter les gens juste pour ça", dit Mace. En tout cas, la police et le SBU - le service de sécurité intérieure ukrainien - font ce qu’ils peuvent. "Le SBU a même arrêté deux personnes de notre brigade", dit-il.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès