• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Elections en Suède – la droite "radicale" en pleine ascension

Elections en Suède – la droite "radicale" en pleine ascension

Elections en Suède – la droite "radicale" en pleine ascension

La parti anti-immigration, les Démocrates de Suède (Sverigedemokraterna - SD) arriveraient en deuxième ou troisième position lors des prochaines élections en Suède avec environ 20% des suffrages, au coude à coude avec le parti des Modérés (conservateurs), les sociaux-démocrates du sortant Stefan Löfven étant en tête.

Ce parti dirigé par Jimmie Akesson est né en 1998 dans un contexte de périphéries en voie de désindustrialisation et de recul des services sociaux (fermeture d'écoles, de maternités, etc.). Comme de nombreux mouvement de droite dite extrême en Europe, il a alors beaucoup séduit les jeunes. Faisant figure d'épouvantail pour une majorité de Suédois le SD ne pourrait néanmoins pas bénéficier d'une éventuelle coalition. En revanche des accords locaux sont en train de se mettre en place entre chrétiens-démocrates et SD.

Les sociaux-démocrates de Stefan Löfven crédités de 24-25% dans les sondages sont sous pression et en net recul (1 électeur perdu sur 4 depuis le dernier scrutin) mais devraient selon toute vraisemblance rester le premier parti de Suède. A l'échelon national, le bloc de gauche-écologistes (sociaux-démocrates, parti de gauche et écolos) devancerait donc l'alliance de droite (conservateurs, libéraux, centristes et chrétiens-démocrates) et le poste de 1er ministre devrait donc se disputer entre Ulf Kristersson (parti des Modérés, tendance conservateurs) et le sortant Löfven.

Une évolution conforme au reste de l'Europe

En 2010, ce parti qui fit son entrée au parlement monocaméral, ne rassemblait alors que 5,7% des voix. Mais en 2014, il fit mieux que doubler son score précédent (12,9%) avec cette fois-ci 39 sièges obtenus sur 349. Björn Söder devint alors l'un des trois vice-Président du parlement. Dans un contexte d'un creusement des inégalités sociales (le plus important des pays de l'OCDE) et une remise en question d'une politique migratoire jugée de plus en plus déraisonnable (300 000 demandeurs d'asile en plus depuis 2015 pour un pays de seulement 9,5 M d'habitants ! 400 000 depuis 2012 soit 1 personne pour 25 habitants, soit le record absolu en Europe), le SD a le vent en poupe et pourrait bien de nouveau faire un bond spectaculaire le 9 septembre prochain.

Il faut néanmoins tenir compte que les 20% probables du SD n'ont en réalité pas progressé depuis la crise migratoire de 2015 : en consultant l'historique des sondages, on peut constater que ces 20% étaient déjà atteints en 2015 et depuis lors ce score n'a fait qu'osciller entre 15 et 24%. Ce n'est donc pas une augmentation soudaine des derniers mois mais plutôt un maintien dans le temps. A ce titre on peut comparer avec l'évolution d'autres partis (un plancher atteint il y a quelques années mais un plafond qui semble difficile de dépasser au-delà des 22%)

Il faut également tenir compte d'un contexte économique favorable avec un chômage contenu à seulement 7%, une croissance record de 3% et un excédent budgétaire.

Voici leur clip de campagne (activez les sous-titres pour une traduction en Anglais) :

Malgré de bons indicateurs économiques, la grogne monte face aux défis évidents d'intégration des nouveaux arrivants. Le gouvernement de Löfven a été forcé ces deux dernières années de resserrer les critères d'accueil. Löfven clame désormais vouloir mener une politique migratoire en conformité avec l'aspiration des Suédois... comprendre par là, que face aux légitimes interrogations, aux évidentes difficultés (existence de « quartiers sensibles » comme on dirait chez nous, faits divers sordides, émeutes, etc.), il est, à l'instar d'autres dirigeants européens, bien obligé de tenir compte de l'opinion.

Akesson, un parcours typique de l'ère du temps

J. Akesson est en entré en politique via les Modérés (centre droit) mais déçu par leur politique libérale et le soutien à l'adhésion à l'UE il s'en écartera rapidement. Le jeune député rejoint alors le SD dont la colonne vertébrale est un euroscepticisme et une opposition à l'immigration qu'il lie à la hausse de criminalité. S'il écartera plusieurs des membres en faisant une politique de tolérance zéro vis-à-vis du racisme de ceux-ci (il saluera d'ailleurs Marine Le Pen pour avoir systématiquement écarté les membres du FN jugés racistes).

Les médias n'ayant pas grand chose à reprocher à Akesson, c'est sur une affaire privée de jeu – le seul vice que l'on connaît chez ce gendre idéal – qu'ils feront leurs choux gras : Akesson aurait misé 50 000 € sur des sites de casino en ligne, une « affaire tout à fait privée » pour le leader du SD.

Akesson mène surtout une politique de dédiabolisation de son parti depuis une vingtaine d'année qui est en train de porter ses fruits. Récemment il a abandonné l'idée d'un « Burka ban » (une idée lancée par le gouvernement Danois pour lutter contre le voile intégral) expliquant en février dernier qu'il était davantage « favorable à limiter la capacité des parents à imposer aux enfants le port de vêtements religieux dégradant limage des filles ». Il expliquait déjà en 2015 « qu'il n'y a aucun doute que de nombreux membres de mn parti sont favorables à une interdiction complète du voile intégral (…) mais la question est plus complexe qu'une simple réponse « oui » ou « non » ». Ce mois-ci le SD a mis la question de la double-nationalité sur le devant de la scène : elle concerne, entre autres, de nombreux Finlandais (même s'ils ne sont pas le problème puisque le SD ne s'opposerait pas au maintien d'une double-nat pour les ressortissants des pays scandinaves) ayant émigré en Suède et voici la position du SD résumée par Paula Bieler (porte-parole du SD pour les questions migratoires) :

« La citoyenneté devrait fonctionner sur le principe d'une nationalité unique. Quelqu'un qui acquiert la nationalité suédoise devrait renoncer à son autre nationalité et inversement. Nous sommes favorables à ce principe simple basé sur le fait que vous êtes un citoyen de part la loyauté et la nationalité à votre nation. Voilà notre principe directeur en tant que parti nationaliste, avec la foi en notre état national ».

Outre le cas des quelques 100 000 Finlandais ayant la double-nationalité pour des raisons historiques évidentes, il concerne également près de 135 000 Syriens, 100 000 Iraniens, 54 000 Polonais, 30 000 Allemands, etc. Rappelons au passage que seuls 3 pays refusent la double-nationalité (le voisin Norvégien, l'Autriche et les Pays-Bas).

Pour le SD, la double-nationalité devrait être abandonnée. Bien entendu, pour le Ministre des affaires publiques, le social-démocrate Ardalan Shekarabi, c'est tout simplement impensable.

SD et réseaux sociaux

Le Responsable de Communication du SD, Joakim Wallerstein, epliquait il y a quelques mois : « Les médias sociaux sont depuis lngtemps un canal privilégié pour notre com. Il fût un temps où nous n'avions pas de moyens financiers, aucune publicité dans la presse. Voilà ce qui explique notre présence sur les réseaux sociax. Nous pouvons répondre immédiatement et obtenir des « feedback » [NDA : désolé, je n'ai pas de mot en Français pour traduire] dans la foulée. » Plusieurs experts des médias tempèrent néanmoins ce succès : le SD est le seul parti a sous-titrer en anglais ses publications et le succès électoral ne se joue au nombre de like et de partages [NDA : un certain micro-parti français en sait quelque chose...].

Assurément le SD est le parti le plus performant sur les réseaux sociaux mais il est aussi conscient que ceux-ci ne remplaceront pas de sitôt les rencontres physiques (meetings). C'est en substance ce qu'explique Helen Salomonson, Directrice de communication du parti.

Le SD va-t-il traduire dans les urnes cette bonne santé numérique ? Réponse dans une dizaine de jours.

Tags : Elections Immigration Suède




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • 2 votes
    La mouche du coche La mouche du coche 27 août 13:19

    Bof. Ce parti semble l’équivalent de notre Le Pen, un parti à la dissidence sous contrôle, dont le rôle est de faire peur aux mougeons afin qu’ils veautent bien comme il faut. smiley


    • 2 votes
      Qirotatif Qirotatif 27 août 14:25

      @La mouche du coche
      Pas aussi simple la mouche...

      Le mode de scrutin ici est le vote préférentiel. Donc ce qui compte c’est surtout de faire le plus haut score possible et par le jeu de la proportionnelle on obtient une représentativité au parlement. A titre de comparaison, le FN a 4 députés en Fr bien que ce soit en réalité le premier parti de Fr. En Suède le SD a obtenu 49 sièges aux dernières législatives correspondant à ses 12,9 % (c’est un peu plus compliqué que cela mais c’est en gros l’idée). Donc en fait, une montée du SD est bien plus inquiétante que des bons scores FN aux législatives au premier tour, sachant que chez nous, il y a en plus systématiquement un "front ripoublicain" qui se dresse et 0 proportionnelle, ce qui fait que les "partis de pouvoir" comme les nomment les MSM sont garantis d’être majoritaires dans d’écrasantes proportions. 

      Sachant en plus que le Français ne bouge même pas ses fesses 5 mn tous les 6 ans... on a la situation actuelle. Sachant en plus que le pouvoir n’est plus chez les politiques ou le législateur qui se contente d’exécuter des directives...


    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 27 août 16:36

      @Qirotatif
      Ce parti veut-il sortir de l’UE ? En parle-t-il ? C’est le critère signifiant.


    • vote
      Qirotatif Qirotatif 27 août 16:49

      @La mouche du coche
      Evidemment qu’ils en parlent... Le SD appelle à un référendum pour un svvexit. Au-delà de cette formation, cette question est abordée par d’autres partis qui pensent qu’ils ne vont plus pouvoir continuer ainsi. Pour rappel la Suède a conservé sa monnaie. Et sinon, non, ce n’est pas le critère signifiant, mais une question très importante, assurément. Si tu lis l’anglais...


    • vote
      mmbbb 27 août 23:03

      @La mouche du coche un lien de Libe
      http://www.liberation.fr/planete/2016/01/22/suede-de-l-angelisme-au-racisme_1428394

      il y eut aussi un article dans le Monde https://www.lemonde.fr/europe/article/2017/06/14/l-immigration-modifie-le-modele-social-suedois_5144263_3214.html

      Donc quand deux journaux pro immigration ecrivent des articles sans artifice, cela prouve que l on ne peut plus cacher la verite Ces images de voitures brulees et de ces violences urbaines sont similaires aux reportages de nos banlieues. En revanche, ces deux journaux se dispensent d ecrire des articles de fond sur les mêmes maux qui rongent notre pays. La propagande nous dit et selon une etude de l université de Lille, cette immigration represente un solde positif pour l economie francaise. Evidemment cette etude se dispense de donner le cout de la délinquance dans ce pays. Evidemment les chiffres peuvent etre constestes si le cout indirect de l immigration rentre dans les chiffres ecole logement sante Le petit sejour de la gentille famille Leonarda a coute 500 000 € Donc c est gratuit Un cas d ecole La propagande et le tabou sont tenaces. Moi je suis persuade que nous nous en sortirions mieux, c ’est une évidence les evidences sont difficilles a admettre. Quoi qu il en soit cette immigration sera un des facteurs agravant de la dislocation de l Europe . Ce fut un des facteurs du Brexit et du vote italien . PS j ai occulté le fait religieux notamment l islam dont la Suede a aussi des problemes .


    • 1 vote
      pegase pegase 28 août 10:38

      @Qirotatif

      Attention, la suède est dans l’UE, mais a rejeté l’euro en 2003 par vote referendum...

      Leur situation est loin d’être aussi "handicapante" économiquement parlant que nous ... Enfin, "le Français ne bouge même pas ses fesses 5 mn tous les 6 ans" , il a quand même bougé ses fesses pour le vote referendum de 2005 avec 54% de non, et plus de 70% de votes (à vérifier, mais il me semble que c’est 70%) ..

      Le seul reproche qu’on peut lui faire, c’est qu’il fallait qu’il se révolte en 2007 - 2008 suite au vote parlementaire, sauf qu’il y a eu une propagande incroyable, on ne savais pas ce qui nous attendais etc ... 


    • vote
      Zatara Zatara 27 août 14:31
      l’UE dans toute sa gloire : une machine ultra libérale produisant de l’extrème droite en masse... La Suède était à surveiller, et voilà le résultat en avance de 5/10 ans max

      gôgôche des valeurs et droadroate du travail, big mother est ravi

      • vote
        ezechiel 27 août 22:42
        La Suède continue de foncer à marche forcée vers son islamisation.

        Des mosquées fleurissent par centaines, (avec appel du muezzin), les musulmans ont été accueillis avec bienveillance pendant une trentaine d’années, le voile islamique est même permis à l’école.
        Résultat, l’application des lois de la charia islamique fait que des quartiers de villes islamisées sont aujourd’hui quasiment en état de guerre civile.

        • vote
          mmbbb 27 août 23:12

          @ezechiel L europe se suicide Je ne comprendrais jamais pourquoi les natifs d un pays sont desormais devenu des surnuméraires dans leur propre nation alors que l on prete tant d attention a des personnes venues d ailleurs et leur donnant toutes les vertus. tous les droits toutes les aides. Les enfants des bisounours risquent eux de se plier aux nouvelles moeurs et ils maudiront leurs parents. Qui veut faire l ange fait la bête. La bête sera reveillee et deviendra immonde


        • 1 vote
          Qirotatif Qirotatif 28 août 09:07

          @mmbbb
          C’est assez simple : de ce que m’en relate une connaissance qui y a vécu plus de 10 ans : logiciel gauchiste, soit mélange de déni et d’explications exclusivement matérialistes. Comme chez nous, les autochtones forcés de côtoyer les nouveaux arrivants s’adaptent à leurs moeurs. Le reste de la pop a un niveau de vie très élevé et ne saisit tout simplement pas la totale inadéquation entre leur modèle libéral et celui des nouveaux arrivants. Comme chez nous, les immigrés qui veulent s’insérer sont pris en otage par certains de leurs coreligionnaires. Entre les deux pop il y a les services sociaux, la police, etc. qui essaient d’éteindre l’incendie. Le pire est sans doute le cas de Malmö dont la pop est désormais composée pour moitié d’étrangers/immigrés. La police, complètement dépassée et manquant de moyens, en est réduite à conseiller aux autochtones - les femmes surtout, subissant agressions et viols sordides - de ne pas sortir après le coucher du soleil... ou comment transformer un petit paradis en enfer en moins de 20 ans.

           Il y a un réveil tout de même assez fulgurant (les progrès du SD qui aura quadruplé son électorat en 10 ans seulement) mais leur classe politique aussi pourrie que la notre et responsable de ce chaos fera tout pour se maintenir. Ces élections - très peu médiatisées, d’où ce bref sujet - vont permettre d’évaluer où en sont exactement les Suédois mais même avec 22% voire plus, même en supposant qu’il s’impose comme la deuxième force politique, le SD sera de toutes façons exclu de toute alliance et ne pèsera que très peu sur la coalition qui continuera de mener dans le mur le pays. Comme chez nous, en pire encore, le Suédois a un niveau de vie très élevé et a globalement les moyens de vivre loin de ces pb, alors comme chez nous, tout va bien madame la marquise. En rajoutant une bonne couche d’angélisme et un bon matraquage médiatique padamalgamiste on obtient un peuple largement inconscient du fait que leurs principales villes deviennent des poubelles avec le cocktail habituel : islamisme, explosion de la criminalité, émeutes ethniques, terrorisme, zones interdites à la police, guet-apens, gangs qui s’affrontent pour le contrôle des trafics (drogue et prostitution)... 

          Quant au traitement médiatique et politique français, on peut déjà deviner les titres, tvvitts et commentaires au lendemain des résultats : "Montée de l’extrême-droite raciste", "Le populisme et l’intolérance gagnent du terrain", "Poussée de fièvre raciste en Suède", "La lèpre scandinave en marche"... 


        • 1 vote
          ken_le_sous-vivant ken_le_sous-vivant 28 août 08:16

          Ce n’est pas une surprise. L’oncle Sam a une sainte horreur des états providence qui fonctionne (fonctionnait ?) bien. RIP Sweden.

          On peut aussi citer la défunte 3è voie française qui semblait plutôt bien fonctionner, du moins bien mieux que maintenant.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Qirotatif

Qirotatif
Voir ses articles







Palmarès