• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Europe, mensonges et zizanie

Europe, mensonges et zizanie

Le sommet des vingt-sept pays de l’Union européenne a été électrisé par la question des Roms. Après deux jours d’escalade verbale entre Paris et Bruxelles sur ce dossier, la polémique a tourné à l’affrontement jeudi entre la France, la Commission européenne et d’autres pays. 

Organisé à Bruxelles ce jeudi, le Conseil Européen devait être initialement consacré à deux enjeux cruciaux pour les mois à venir : la gouvernance économique et la diplomatie européenne. Finalement, il aura surtout été dominé par les violents échanges verbaux entre la Commission et la France, à propos de l’expulsion des Roms.

Ainsi, selon plusieurs participants au déjeuner de travail qui réunissait les dirigeants européens, les échanges entre Nicolas Sarkozy et José Manuel Barroso auraient viré au clash sur ce dossier. Le Premier ministre bulgare a parlé d’un "échange très violent". Claude Juncker, Premier ministre du Luxembourg, a, lui, décrit "une explication mâle et virile". Une version démentie plus tard par le chef de l’Etat français, en conférence de presse : "Il n’y a pas eu d’éclats de voix. Ce n’est pas mon genre, mais j’ai dit franchement ce que la France pensait." 

Le président de la République a indiqué que les Vingt-Sept partageaient son indignation quant aux propos, selon lui "outranciers" et "injurieux", de la commissaire à la Justice Viviane Reding - elle avait fait un parallèle entre les expulsions de Roms et les persécutions pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a par ailleurs défendu sa politique envers les Roms, et affirmé qu’elle respectait "strictement" le droit européen. Et selon Nicolas Sarkozy, la Chancelière allemande lui aurait fait part de sa volonté de procéder à des évacuations de camps de Roms en Allemagne.

Des explications qui ne semblent pas avoir vraiment convaincu. Hier soir, le président de la Commission européenne a tenu à rappeler, dans sa conférence de presse finale, que "la discrimination des minorités ethniques est inacceptable". Le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, a vivement démenti les déclarations du président de la République, mettant ses propos sur le compte d’un "malentendu". La Commissaire européenne à la Justice et aux Droits fondamentaux a, pour sa part, réaffirmé ce vendredi que la Commission enclencherait une procédure d’infraction contre la France s’il s’avère que les Roms ont bien été ciblés sur un critère ethnique.

Dans deux semaines, l’exécutif européen doit décider s’il entamera ou non cette procédure contre la France pour non-respect de la législation européenne sur la libre circulation des personnes au sein de l’UE. Elle peut aboutir à des poursuites contre l’Etat français devant la justice européenne.

Tags : Europe Economie Politique Société




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • 2 votes
    philou017 philou017 20 septembre 2010 22:36

    "Il n’y a pas eu d’éclats de voix. Ce n’est pas mon genre, mais j’ai dit franchement ce que la France pensait."

    Casse-toi pauv con  ???


    • 3 votes
      hakim 20 septembre 2010 23:16

      Merci Maldoror de relever le niveau d’AVTV...
      Parce qu’entre les Paul, BOB34, Tolkien alias Gollum, on est pas gâtés ces derniers temps...


      • vote
        Keuss 23 septembre 2010 19:28

        "Et selon Nicolas Sarkozy, la Chancelière allemande lui aurait fait part de sa volonté de procéder à des évacuations de camps de Roms en Allemagne. "


        Euh... ya que moi que ça choc ? chancelière/camp/allemagne/critère ethnique
        C’est une farce j’espère ?

        • 1 vote
          eQzez edzez 27 septembre 2010 17:14

          @keuss , ça choque tout le monde , tu n’as pas remarqué qu’on nous teste , on fait des choses en europe , pour voir les limites de ce qu’on peut faire et jusqu’où on peut y aller dans la connerie , jusqu’a qu’on se fasse taper sur les doigts.

          Israel qui enfreint les resolutions de l’onu.

          La france et sa politique sur les roms, on lui dit rien , et l’allemagne veut faire pareil.

          De la grosse connerie, la commission europeene , comme l’onu d’ailleurs.

          Aujourd’hui l’enquete par la commission des droits de l’homme et du cityoen , va juger sur l’attaque israelienne sur la flottile de gaza , on va voir ce qu’ils vont dire.


          • 1 vote
            Elsa 6 octobre 2010 21:53

            Elargissons l’Europe encore et toujours...
            Mais personne n’a t-il pensé avant de construire ce grand ensemble de pays qu’est l’europe et qui nous coute tant aux problématiques que cela allait générer ?

             



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Maldoror

Maldoror
Voir ses articles


Publicité





Palmarès