• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Grèce : Alexis Tsipras convoque un référendum le 5 juillet

Grèce : Alexis Tsipras convoque un référendum le 5 juillet

 
Michel Barnier : "Alexis Tsipras doit faire preuve de courage"

Michel Barnier était l'invité des 4 Vérités ce vendredi 26 juin.
FRANCE 2)
Francetv info
 
 
Roland Sicard recevait ce vendredi 26 juin Michel Barnier. En plateau, l’ancien Commissaire européen est revenu sur la situation de la Grèce qui n’a toujours pas trouvé d’accord avec ses créanciers. Le conseiller spécial à la Commission européenne pense et souhaite qu’un accord soit conclu : "Ce serait un drame pour la Grèce que de sortir de l’Euro". Face à la situation, Michel Barnier estime que la Grèce "doit faire une partie du chemin. Alexis Tsipras que nous respectons veut garder sa majorité, mais je pense qu’il faut qu’il fasse preuve de courage".
Le débat en France

Michel Barnier se dit choqué par le débat en France et plus précisément par "le soutien ou les encouragements que reçoit la Grèce pour ne pas payer, pour s’extraire de ce que l’on appelle l’austérité, pour ne pas faire face à son propre passé, à ses propres responsabilités. Encourager la Grèce à ne pas respecter la règle du jeu, c’est la mettre dans la main des spéculateurs", affirme le conseiller spécial à la Commission européenne.
 
 
 

Tags : Economie Finances François Hollande Grèce Dette Polémique Angela Merkel Alexis Tsipras Union européenne




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • 2 votes
    michel-charles 27 juin 2015 10:41

    La foire aux faux-culs de l’UE...Tous les pays sont endettés de plusieurs milliards sur la "GRAISSE"...vous savez ce pays qui ne veut pas payer d’impôts préférant mettre son argent dans des paradis fiscaux... !


    • 6 votes
      la mouche du coche 27 juin 2015 11:19

      Avec un discours pareil, on ne doute plus qu’il soit lui aussi sous contrôle de la NSA.


    • 4 votes
      wendigo wendigo 27 juin 2015 11:48

      C’est vrai que là, actuellement, elle n’est pas la proie des spéculateurs .....
      Et pendant se temps là, à l’autre, autre bout du monde, horresco referens, l’Afrique du Sud dans un sursaut de démence, ratifiait l’infâme accord pour la création de la "banque du BRICS" ; banque où, étrange hasard, ou coup du destin, la dite "Grèce" a déposée, traitreusement et par anticipation, un dossier de crédit nauséabond et haineux .
      Attention amis Grecs, si vous sortez de la dette, vous deviendrez un pays en voie de développement ! Comme la Chine .


      • 3 votes
        joelim joelim 27 juin 2015 13:58

        Attention amis Grecs, si vous sortez de la dette, vous deviendrez un pays en voie de développement ! Comme la Chine .

        Excellent. smiley 

        J’ajouterais : Attention amis Grecs, si vous sortez de la dette, vous deviendrez un pays isolé, mis au ban des nations ! Comme la Russie.


      • 3 votes
        Joe Callagan Joe Callagan 27 juin 2015 14:47

        @joelim

        Les Grecs n’ont qu’à dire aux banksters :

        "Allez vous faire voir chez nous !"


      • 1 vote
        Romios Romios 29 juin 2015 09:52

        @joelim

        En tant que Grec, ces deux déchéances le tentent beaucoup.

        Si en plus nous devenons un pays régressis en matière de moeurs, par exemple en n’adoptant pas le mariage homo, je crois que j’allumerais un cierge. 


      • 3 votes
        joelim joelim 27 juin 2015 13:32

        Barnier comme Tusk déclarent qu’il s’agit d’un jeu !


        Un jeu où des millions de gens sont dans le dénuement, c’est plus marrant que le Monopoly.

        Et pour qu’ils puissent jouer, nous contribuables les payons des mille et des cent.

        • vote
          Romios Romios 29 juin 2015 09:53

          @joelim
          Vu de Grèce, le jeu n’est pas très divertissant. 


        • 7 votes
          joelim joelim 27 juin 2015 13:56

          Ce type est monstrueux. Il sait très bien que le scandale est que la facture due aux spéculations bancaires a abouti chez les contribuables. Sans parler de la simple logique : utiliser l’excédent primaire (qui est redevenu positif) à rembourser consiste à tuer l’économie du pays (donc pour rembourser plus tard... macache). C’est trop simple pour qu’il ne le sache pas. Mais à son niveau de salaire il semble qu’on n’hésite pas à oublier les raisonnements évidents. L’hypocrisie ça paye. 

           Il va vraiment falloir abandonner l’UE, qui commence à ressembler à une caricature de IIIe Reich. Les allemands sont dans la merde en 53 : on efface leur dette. Les grecs pour l’égrégore occidental sont comme les russes : de la chair même pas à canon, des undermenschen. Les autocrates de l’UE feignent même d’être bons avec la Grèce en leur imposant de verser le produit de leur travail aux banques anglo-allemandes. Puisque les européens qu’ils croient gouverner avalent cette malbouffe pseudo-intellectuelle, pourquoi changeraient-ils de posture ? 

          Le côté positif est que cela va obliger les grecs à remettre en question la vision idyllique qu’ils ont de l’union européenne qui s’avère dans l’exacte continuité des valeurs nazies (Les origines cachées de la "construction européenne"). Notre civilisation occidentale basée sur la colonisation et la finance a simplement fait un pas supplémentaire : celui de revenir à l’esprit du nazisme tout en s’affichant anti-nazi. Goebbels est dépassé sur ce coup là.


          • 1 vote
            Heimskringla Heimskringla 28 juin 2015 08:24

            @joelim

            Je suis en partie d’accord avec vous mais comment expliquez vous les énormes différences entre les deux idéologies sur le plan social par exemple ?

            Ce qu’on propose aujourd’hui est une sorte de nazisme j’en conviens totalement mais pour un Européen c’est j’ai envie de dire la pire forme, la forme saxonne, la plus violente. Pour moi la forme Allemande n’avait rien a voir avec cela. 

            Puis dans le numéro 3 y’avait quand même un rapport un respect des cultures et du particularisme des nations et je pense que c’est la grande différence, une envie de trouver un équilibre entre conservatisme et aussi, une vision environnementale que je ne trouve pas dans celle du 4e.


          • 8 votes
            stabilob0ss stabilob0ss 27 juin 2015 15:08

            Une saloperie de collabo dans l’océan de collabo, une merde dans la grande décharge, une vieille pute qui fait ce pour quoi on la paie.


            • 3 votes
              stabilob0ss stabilob0ss 27 juin 2015 15:59

              Si je devais formuler un souhait : qu’on enterre cette saloperie !


              • 3 votes
                stabilob0ss stabilob0ss 27 juin 2015 15:59

                Si je devais formuler un souhait : qu’on enterre cette saloperie VIVANTE !


              • 4 votes
                Boris le laid 27 juin 2015 16:55

                Inch allah ! Sinon on peut aussi bien brûler vif cette infidèle, ou le noyer. Pasque les égorgements, les décapitations avec exposition de têtes, ou le shoot’em up de touristes retraités en maillots sur la plage, c’est devenu d’un banal. Je suis d’accord khouya, faut innover ^^

                salaam aleikoum les loukoums 


              • 4 votes
                stabilob0ss stabilob0ss 28 juin 2015 02:14

                mwaaahahaha t’es payé pour foutre tes liens à la con dans tes propos. Je veux dire, tu fais des brouillons ? j’en ai rien a battre de tes "attentats" primates pour justifier la politique des tes maitres.
                Dis en clair, tes fixettes de sionards de bac à sable sur les bougnouls, je m’en bas les roustons


              • 4 votes
                stabilob0ss stabilob0ss 28 juin 2015 02:18

                Et ton FN infiltré de sionard tu peux te le foutre ou je pense, ahahah et je pense pas à tel aviv mon con !


              • vote
                Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 27 juin 2015 16:29

                http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/grece-alexis-tsipras-va-organiser-un-referendum-sur-le-plan-d-aide-de-l-europe_1693943.html

                "Le peuple doit décider hors de tout chantage" selon Alexis Tsipras

                Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a annoncé, vendredi soir, qu’il allait soumettre à un référendum le plan d’aide proposé par les créanciers pour sauver le pays du défaut de paiement. Le vote des citoyens est prévu pour le 5 juillet.

                Le Premier ministre Alexis Tsipras a annoncé dans la nuit de vendredi à samedi la tenue d’un référendum en Grèce sur le texte qui pourrait résulter samedi de l’Eurogroupe prévu à Bruxelles entre Athènes et ses créanciers.

                "Le peuple doit décider hors de tout chantage (...), le référendum aura lieu le 5 juillet", a déclaré le Premier ministre dans une allocution télévisée diffusée vers 01H00 locale (minuit en France) sur les chaînes de télévision grecques, à la veille d’une ultime réunion des ministres des Finances de la zone euro à Bruxelles avant un possible défaut de paiement de la Grèce au FMI le 30 juin. 

                CQFD


                • 2 votes
                  bataillons 27 juin 2015 17:15

                  La dérobade de Tsipras !

                  Pourquoi Tsipras a-t-il attendu d’avoir été pressuré par la Troïka pour lancer un référendum ?

                  Il devait sortir de l’UE dès le début pour préserver les intérêts de son peuple. Maintenant, il va transférer la responsabilité à celui-ci pour s’adapter à la réponse à une question probablement orientée.

                  L’analyse antérieure de François Asselineau de l’UPR Les Grecs vont maintenant pouvoir constater que Syriza est un parti-leurre  reste d’actualités.


                  • 2 votes
                    joelim joelim 27 juin 2015 18:57

                    Pas d’accord. Tisseras a été élu sur un programme et il l’applique. S’il ne peut l’appliquer il demande ce qu’ils veulent aux grecs.

                    S’il avait dit qu’il rejetait l’euro il n’aurait pas été élu. Comment lui reprocher son honnêteté alors que par sa politique il amène les grecs à comprendre qu’il n’y a pas de solution dans l’euro ?

                    Donc sur Syriza je ne suis pas d’accord avec Asselineau.


                  • 1 vote
                    jeanpiètre jeanpiètre 28 juin 2015 09:09

                    @bataillons
                    cette critique venant du grand maître de l’upr ne manque pas de piquant.


                  • 4 votes
                    Antisimpliste Antisimpliste 27 juin 2015 21:45

                    Non mais depuis quand, hein ? depuis quand on demande au peuple son avis ? surtout dans une "démocratie" européenne...
                    ces grecs sont d’une audace !!!
                    C’est répugnant !


                    • vote
                      Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 28 juin 2015 07:16
                      Rappel :
                      Poker menteur entre la Grèce et l’EuroGroup : opération de la dernière chance, avant le verdict fatal ?

                      http://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/poker-menteur-entre-la-grece-et-l-49729

                      par Mao-Tsé-Toung
                      jeudi 30 avril 2015

                      Sommes-nous au

                      verdict fatal ?

                      ==============================

                      Informations de dernière heure venant de Grèce :

                      Allocution du premier ministre A. Tsipras au peuple grec. Le choix au peuple souverain .#Référendum
                      Publié le juin 27, 2015

                      par VangelisGoulas

                      Nous avons livré un combat dans des conditions d’asphyxie financière inouïes pour aboutir à un accord viable qui mènerait à terme le mandat que nous avons reçu du peuple. Or on nous a demandé d’appliquer les politiques mémorandaires comme l’avaient fait nos prédecesseurs. Après cinq mois de négociations, nos partenaires en sont venus à nous poser un ultimatum, ce qui contrevient aux principes de l’UE et sape la relance de la société et de l’économie grecque. Ces propositions violent absolument les acquis européens. Leur but est l’humiliation de tout un peuple, et elles manifestent avant tout l’obsession du FMI pour une politique d’extrême austérité. L’objectif aujourd’hui est de mettre fin à la crise grecque de la dette publique. Notre responsabilité dans l’affirmation de la démocratie et de la souveraineté nationale est historique en ce jour, et cette responsabilité nous oblige à répondre à l’ultimatum en nous fondant sur la volonté du peuple grec. J’ai proposé au conseil des ministres l’organisation d’un référendum, et cette proposition a été adoptée à l’unanimité.
                      La question qui sera posée au référendum dimanche prochain sera de savoir si nous acceptons ou rejetons la proposition des institutions européennes. Je demanderai une prolongation du programme de quelques jours afin que le peuple grec prenne sa décision.

                      Je vous invite à prendre cette décision souverainement et avec la fierté que nous enseigne l’histoire de la Grèce. La Grèce, qui a vu naître la démocratie, doit envoyer un message de démocratie retentissant. Je m’engage à en respecter le résultat quel qu’il soit. La Grèce est et restera une partie indissoluble de l’Europe. Mais une Europe sans démocratie est une Europe qui a perdu sa boussole. L’Europe est la maison commune de nos peuples, une maison qui n’a ni propriétaires ni locataires. La Grèce est une partie indissoluble de l’Europe, et je vous invite toutes et tous à prendre, dans un même élan national, les décisions qui concernent notre peuple.

                      Traduction:Vassiliki Papadaki

                      http://syriza-fr.org/2015/06/27/allocution-du-premier-ministre-a-tsipras-au-peuple-grec-le-choix-au-peuple-souverain-referendum/

                      CQFD


                      • 4 votes
                        lupus lupus 28 juin 2015 07:59

                        "respecter la règle du jeu" !!! c’est un jeu ! appauvri, voler, humilier, tuer les peuples européen c’est jouer.
                        barnier est une merde. 


                        • 1 vote
                          crow le celte 28 juin 2015 08:26

                          Le pion noir menace le fou blanc !

                          Les US ont, par un montage financier (Goldman Sachs, Lehman Brothers) permis à la Grèce d’adhérer à l’UE pour de simples raisons géo-stratégiques, puisque la guerre froide ne fait que continuer, on assiste actuellement à l’édification d’un mur territorial entre l’Est et l’Ouest. Dans le cas de la Grèce, si vous voulez mon avis, les méthodes Tsipras me paraissent coïncider avec celle d’un certain Poutine, Chypre n’est pas loin. La tension entre amis serait-elle sur le point de céder ?

                          • 3 votes
                            Latigeur Latigeur 28 juin 2015 09:31

                            "Le plan d’aide financière à la Grèce va prendre fin mardi 30 juin, a annoncé samedi 27 le président de l’Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, estimant que la Grèce a rompu les négociations."


                            "Malgré le refus de l’Eurogroupe d’accorder un délai supplémentaire, Yanis Varoufakis ne baisse pas les bras : la Grèce « continue de se battre pour qu’il y ait un accord au dernier moment d’ici mardi », a-t-il déclaré. Si un tel accord est atteint « nous dirons au peuple grec de voter oui » lors du référendum."


                            C’est mal parti, surtout pour les grecs qui ne vivaient que sous perfusion financière depuis 15 ans, l’échelle est retirée, c’est le casse gueule assuré. Il va leur falloir vivre sur leur propres ressources.

                            Pauvres mais libres comme diraient la Méluche ou la Mère Lepen avec des trémolos dans la voix et c’est là que le difficultés vont commencer pour Tsipras et ses alliés, ça va se disputer sec dans les décombres et l’élan national si tant est qu’il y a élan national risque de se commuer en affrontement interne.

                            • 1 vote
                              laertes 28 juin 2015 14:44

                              @Latigeur. Il y aura certes des difficultés pour la Grèce... Mais vous oubliez le principal : l’aspect politique et géo stratégique. Les répercussions politiques au sein de la Zone sont incalculables et peuvent renforcer un délitement. De plus, la Grèce ce n’est pas le Luxembourg ni Malte ! sa position géostratégique cruciale va certainement jouer dans le rapport de forces. Les imprudents allemands devraient se souvenir de leur histoire (cf. la seconde guerre mondiale) avec la Grèce. Croyez vous que les USA vont laisser la Grèce seule ? No way ! Ils feront comme les Anglais .Avec la Turquie fragilisée, le moyen orient troublé et la Grèce au milieu..... cela ne peut arriver ! croyez vous que l’Italie qui est à portée de fusil va laisser faire ? Rien n’empêchera la Grèce d’accueillir une floppée de migrants et de les aider à passer en Italie ! Ca c’est un levier ! Et Tsipras ne s’est certainement pas privé d’en parler en catimini. De plus, le danger de la proximité de la Crimée donc de la Russie est à prendre en compte. Pourquoi croyez vous que Tsipras soit allé en Russie ? Pourquoi croyez-vous que Merkel se démène comme une diablesse pour faire taire Schaüble. Merkel est prise en sandwich entre une opinion allemande imprudente jusqu’auboutiste et la conscience aigüe d’un rapport de forces qui ne peut qu’à terme nuire à l’Allemagne. 

                              Contrairement à la chèvre couarde Barnier, Tsipras a du courage à revendre mais Barnier n’a pas suffisament de courage pour acheter une partie du courage de Tsipras.

                              Qui va l’emporter ? Nul ne sait.


                            • 1 vote
                              laertes 28 juin 2015 14:50

                              @Latigeur : je vois arriver un compromis d’un compromis gros comme une maison. Tsipras a incroyablement bien joué avec le référendum ! Il gagne SUR TOUS LES TABLEAUX : temps, démocratie, exemplarité, soutien etc...


                            • vote
                              Romios Romios 29 juin 2015 09:53

                              @laertes

                              C’est pas Coluche qui a expliqué ce qu’est un compromis ? 


                            • 1 vote
                              Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 28 juin 2015 09:46

                              Latigeur (---.---.---.89) 28 juin 09:31

                              Le plan d’aide financière à la Grèce va prendre fin mardi 30 juin, a annoncé samedi 27 le président de l’Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, estimant que la Grèce a rompu les négociations
                              =============================
                              Poker menteur continue ? ou c’est le défaut grec assuré après le Référendum ?

                              Merci

                              CQFD


                              • 3 votes
                                Latigeur Latigeur 28 juin 2015 10:39

                                @Mao-Tsé-Toung

                                Le référendum n’a plus de sens puisque l’Eurogroupe à l’unanimité, sauf la Grèce bien sur, a mis fin au plan d’aide financière.

                                Sauf coup de théâtre dans les 48 h, le défaut de la Grèce est assuré au lendemain du 30 juin.

                                Les grecs vont-ils voter sur une proposition qui est de fait obsolète ?

                                Tsipras pourrait transformer sa question en faisant voter sur le maintien de la Grèce dans l’Europe par exemple...


                              • vote
                                laertes 28 juin 2015 14:56

                                @Latigeur : "Le référendum n’a plus de sens puisque l’Eurogroupe à l’unanimité, sauf la Grèce bien sur, a mis fin au plan d’aide financière"

                                vous êtes naïf. L’Eurogroupe a mis fin............................................jusqu’à ce qu’il mette fin à cette propre fin.

                                Le défaut de la Grèce est inévitable et en fait ce n’est plus là selon moi que ça se joue. C’est comment les clowns de l’Eurogroupe vont gérer ce défaut aux conséquences encore inconnues c’est à dire quelle place vont-ils donner à la Grèce sur le plan économique et politique qui ne soit pas un danger pour leurs grosses fesses !


                              • vote
                                Scalpa Scalpa 28 juin 2015 13:32

                                Une chinoiserie peut être.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mao-Tsé-Toung

Mao-Tsé-Toung
Voir ses articles







Palmarès