• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Henri Guillemin sur les causes de la guerre de 14-18 : « Morts pour la (...)

Henri Guillemin sur les causes de la guerre de 14-18 : « Morts pour la (Banque de) France »

 

La République des banquiers : conférences d'Henri Guillemin sur l'avant-1914

 

« Croire à l'histoire officielle, c'est croire des criminels sur parole. »

Simone Weil (Philosophe)

 

« Faites attention à l'histoire que l'imposture se charge d'écrire. »

Chateaubriand

 

« En réalité, pour dire les choses telles qu'elles sont, et sous une apparence peut-être véhémente mais pourtant exactement fidèle à la vérité, la IIIe République était, sous une apparence de démocratie, pratiquement une oligarchie financière. Et je sais bien qu'il n'y a pas très longtemps encore, un journal sérieux disait : ‘C'est une rengaine de parler de la toute-puissance de l'argent.’ Il est facile d'appeler rengaine la constatation obstinée d'une évidence.  »

Henri Guillemin, La République bourgeoise



« En dépit des apparences démocratiques en France, le peuple ne contrôle pas ses gouvernements. Un groupe étroit s’est emparé des conseils d’administration des grandes sociétés financières. Ces quelques hommes tiennent entre leurs mains les banques, les mines, les chemins de fer, les compagnies de navigation, bref, tout l’outillage économique de la France. Sans oublier la sidérurgie et les fabriques d’armes d’où ils tirent de croissants profits. Ils dominent le parlement et ont à leur solde la grande presse. La guerre ne leur fait pas peur, ils la considèrent même avec intérêt. (…) Nos banques ont gardé le souvenir des bénéfices énormes réalisés par elles en 1871. »

Francis Delaisi, La guerre qui vient, 1911

 
 
 
 
Conférences indispensables de Henri Guillemin :
 
 
 
 
 
 
 

 

(1) L’autre avant guerre - 1871-1914 - L’ordre moral - Henri Guillemin

 

 

(2) L’autre avant guerre - 1871-1914 - La république des républicains - Henri Guillemin 

 

 

(3) L’autre avant guerre - 1871-1914 - Début du colonialisme - Henri Guillemin 

 

 

(4) L’autre avant guerre - 1871-1914 - Le général Boulanger - Henri Guillemin

 

 

 (5) L’autre avant guerre - 1871-1914 - De Boulanger à Dreyfus - Henri Guillemin 

 

 

(6) L’autre avant guerre - 1871-1914 - L’affaire Dreyfus - Henri Guillemin

 

 

(7) L’autre avant guerre - 1871-1914 - La défense républicaine - Henri Guillemin 

 

 

(8) L’autre avant guerre - 1871-1914 - L’occident dévore le monde - Henri Guillemin

 

 

(9) L’autre avant guerre - 1871-1914 - La république bourgeoise - Henri Guillemin 

 

https://www.youtube.com/watch?v=hClDN2ojrAY

 

 (10) L’autre avant guerre - 1871-1914 - Le Maroc - Henri Guillemin

 

https://www.youtube.com/watch?v=6XSipRliZ5Y

 

(11) L’autre avant guerre - 1871-1914 - La guerre qui vient - Henri Guillemin 

 

https://www.youtube.com/watch?v=qIGvjmxyzmg

 

(12) L’autre avant guerre - 1871-1914 - Le socialisme, Jaurès - Henri Guillemin 

 

https://www.youtube.com/watch?v=I8Ao1e9RYyk

 

(13) L’autre avant guerre - 1871-1914 - L’explosion de 1914 - Henri Guillemin

 

https://www.youtube.com/watch?v=72PtZve-Yvc

 

 

Tags : Histoire Guerre




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • vote
    lancelot 4 juillet 2015 17:53

    les guerres arrivent quand une puissance emerge, surtout demographiquement .

    depuis des decennies l allemagne en pleine expansion inquiete l’empire britannique, et ce qui devait arriver arrive en 14 .la France suit le mouvement , elle n est qu une annexe britannique depuis 1815 . 

    • 3 votes
      lancelot 4 juillet 2015 17:59

      le premier round c est evidemment 1871 , le troisième en 39/45. je repète : la france n est qu un pion dans cette histoire , la bataille de leadership se joue entre anglais et allemands .comme dailleurs aujourd hui en europe. Sauf sursauts ponctuels ( bonaparte, clemenceau ,de gaulle) la France est toujours trahit par ses élites, c est une tradition remontant a charles quint. 


      • 3 votes
        Le Celte le celte 4 juillet 2015 20:00

        @lancelot
        La France, c’est Paris.


      • 1 vote
        DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 5 juillet 2015 10:15

        Je viens de découvrir ce grand Monsieur nommé Henri Guillemin ... merci pour ce partage croustillant !


        • 4 votes
          Hieronymus Hieronymus 5 juillet 2015 10:33

          Guillemin et sa grille de lecture gôchiste appliquée sur tout et à propos de tout !

          il est comme Michelet, un grand conteur mais sûrement pas un historien rigoureux...


          • 6 votes
            Cedric K 5 juillet 2015 11:28

            @Hieronymus

            En histoire pas d’objectivité, cette discipline n’est pas une science, "c’est de la cuisine" et cela Guillemin le reconnait volontiers, il donne son opinion, michelet lui ment.

            Quand a "gochiste", êtes vous donc prés à n’importe quel approximation ?

            L’anathème plutot que l’argument ? Ca serait pas un peu "gochiste" comme méthode ?


          • 1 vote
            gerfaut 5 juillet 2015 12:28

            Oui, Guillemin se sert de l’ Histoire pour réciter son gauchisme, mais l’ Histoire c’est du sérieux, pas du n’ importe quoi, si on ne veut pas se faire tailler par les vrais historiens. C’ est comme une enquête, on croise les faits, il y a ce qui est certzin et ce qui prête à interprétation, mais si on arrive à trouver des preuves contre un criminel, c’ est la même chose en Histoire.


          • 5 votes
            Le Celte le celte 5 juillet 2015 12:43

            @gerfaut
            Vous faites certainement allusion aux "vrais" historiens qui ont écrit l’histoire en occultant certains faits ?... 

            Pour mieux s’informer il vaut mieux avoir plusieurs "sons de cloches", le bilan se fait après, le matin sur les toilettes, seul moment de vérité ! 


          • 8 votes
            Cedric K 5 juillet 2015 12:44

            @gerfaut

            Mettre gauchiste à toutes les sauces me rappel un peu la manie des gauchistes à mettre faschisme à toutes les sauces.

            Dans ce cas Bainville (que je trouve tout de même beaucoup plus sérieux) exprime t il sont "droitisme" ?

            Ce n’est pas sérieux de définir Guillemin comme un gauchiste quand on voit son jeanne ou l’affaire jésus. Quel gauchiste pourrait produire (je ne parle pas ici d’approximation historique mais bien de l’opinion qui ressort des recits qu’il produit) ces recits sous cet angle ?

            Chretien fortement empreint de justice sociale, appelé à tort chretien de gauche, guillemin n’a rien d’un gauchiste. A moins que ce soit son anti cléricalisme qui vous pousse à le definir ainsi ? je trouve cela tres leger.


          • vote
            gerfaut 5 juillet 2015 14:28

            @Cedric K
            Les nuances sur le gauchisme de Guillemin ne m’ interessent pas, désolé, je vous le laisse il parle sans cesse de gentils et de méchants, de classes sociales, de vils accapareurs, etc.... L’ Histoire vu à travers le prisme déformant de son gauchisme, très peu pour moi, et il a fait des études de lettres, pas d’ Histoire, ce n’ est pas un historien mais un conteur médiatique orienté. Il parle de trop de sujets sans les connaitre pour parler en fait de son gauchisme. Trop de détails dans ce qu’ il dit démontrent son ignorance fine des sujets qu’ il traite.

            Quand au manque d’ objectivité en Histoire, vous êtes victime d’ une tendance actuelle qui ne cesse d’ asséner ce manque d’ objectivité. Je le répête, faire de l’ Histoire est comme une enquête, il y a des faits qui sont intangibles, le reste est interprêtation, on dit la thèse de ceci ou de cela. Mais bien des thèses, à la lumière de l’ avancée des connaissances, sont maintenant écartées. On avance en écartant des interprêtations, mais on avance.


          • 4 votes
            Hieronymus Hieronymus 5 juillet 2015 16:09

            je précise au vu des réactions ;

            j’ai été un temps impressionné par l’érudition de Guillemin et séduit par son formidable talent de conteur, il m’apparaissait alors comme un grand historien, un de ceux qui nous aident à mieux comprendre la réalité de notre monde...

            sauf que, désormais il me fait plutôt l’impression d’un propagandiste attaché mordicus à ses idéaux qu’un honnête chercheur de vérité !

            un des premiers détails choquants dans toutes ses élocutions est sa manie farouche de présenter toujours les Bourgeois comme étant des salauds congénitaux, c’est absurde et crétin, même Soral souvent très excessif, ne laisserait pas entendre un truc aussi stupide, mais cela fait partie du catéchisme marxiste de Guillemin, le "bourgeois" est moralement un sale type, détestable et méprisable, principal responsable du malheur de l’humanité, alors qu’un simple coup d’oeil sur l’histoire de l’humanité nous permet d’être au contraire plutôt fier de la civilisation européenne et d’observer qu’elle doit son particularisme au développement de la Bourgeoisie, mais bon, marxiste un jour, marxiste toujours, certains universitaires sont des gens qui vivent hors sol et ne "virent jamais leur cutie"

            partant de là, un peu tout le reste du même acabit, la faute au grand capital, Napoléon un infâme salaud qui a créé la Banque de France (alors qu’il s’est opposé de toutes ses forces au mondialisme naissant de la puissance anglo-saxonne) et puis les guerres mondiales dont les causes sont très largement multi-factorielles, mais non c’est la Banque on vous dit : je n’ai plus envie de me laisser bourrer le crâne par sa "doxa gôchiste" voilà tout !

            après les autres font comme ils veulent...


          • 2 votes
            Joe Chip Joe Chip 5 juillet 2015 16:39

            @Hieronymus

            Même chose pour moi. Il faut faire attention avec le facteur séduction qui opère à plein chez Guillemin en raison de sa maîtrise de la langue et de son art consommé de conteur.

            C’est quelqu’un qui n’est pas attaché à l’analyse des faits (qu’il déforme à travers un amoncellement de citations et de détails secondaires) mais qui les utilise pour démontrer des idées formulées à priori, un peu comme un avocat chercherait à étayer une thèse.

            Son essentialisme dialectique qui l’amène à opposer un gentil peuple d’opprimés à des salauds d’exploiteurs bourgeois est difficilement recevable aujourd’hui, mais là il faut se remettre dans le contexte de l’époque où ce mode de pensée était dominant, à gauche en tout cas.

            Son analyse sur Napoléon relève effectivement du délire intégral même si elle s’avère souvent très drôle tellement elle est d’une mauvaise foi jubilatoire... mais sur le fond il a tout faux : une des raisons de l’échec de Napoléon tient précisément à sa défiance excessive envers l’argent et les financiers, vieux préjugé aristocratique contre la bourgeoisie qui perdura après la révolution. Il faut dire que la banque-route qui avait causé, en grande partie, les violences révolutionnaires, avait durablement marqué les esprits en France. On avait même juré solennellement de ne plus jamais faire de dette en détruisant symboliquement les machines à imprimer des assignats en 1796 : Napoléon refusa donc toute impression monétaire durant son règne. A tort ou à raison, c’est difficile à dire au regard de ce qui avait précédé, mais, au regard de ce qui a suivi.... l’Angleterre a vaincu grâce à ses banques et à la dette. Ses soldats n’ont pratiquement jamais fait face aux soldats français. La fin justifie les moyens... donc Guillemin est totalement à côté de la plaque et il est d’ailleurs le seul historien à soutenir cette thèse absurde du complot de la Banque de France.


          • 3 votes
            Joe Chip Joe Chip 5 juillet 2015 16:59

            @gerfaut

            Cette histoire de l’objectivité impossible à assumer en histoire est encore une idée à la con répandue par les "dissidents" pour justifier le fait de ne avoir à s’embarrasser avec la méthode historique et pouvoir systématiquement vendre une version alternative des faits. 

            Le fait que les historiens soient soumis à une subjectivité individuelle plus ou moins marquée n’est absolument pas contradictoire avec la démarche historienne consistant à interpréter les faits de manière scientifique et objective. Après, c’est le travail du temps, des autres historiens et des commentateurs de faire la part des choses, sachant que l’histoire est constamment revisitée en fonction de l’époque : chaque période produit sa propre compréhension des évènements pour éclairer le présent. 


          • 1 vote
            gerfaut 5 juillet 2015 18:56

            @Joe Chip
            Oui, cette objectivité impossible à trouver est une nouvelle connerie pour détruire nos racines et nous perdre encore plus. Et c’ est toujours les mêmes qui sont à la manoeuvre. 

            On avance en éliminant des thèses anciennes et on en produit de nouvelles, tout en ayant de nouvelles sources, découvertes au fur et à mesure. Ainsi on connait mieux les Romains aujourd’ hui qu’ au Moyen Age, par exemple.


          • 3 votes
            Hieronymus Hieronymus 5 juillet 2015 23:59

            @Sylvenold Starzenegger
            le terme de "gauche" est un terme revendiqué comme vertueux moralement par certains qui se jugent "progressistes"

            il y a bien des gens pour lesquels "être de "gauche" est une vertu cardinale, bon c’est leur problème, même si je vois bien à quels critères ils s’identifient eux-mêmes, je trouve que ;

            1) ces critères sont faux, illusoires et utopiques

            2) le spectre gauche droite qui date de la Révolution française et qui a pu par moment correspondre à un clivage politique ne rend plus compte des vrais enjeux actuels


          • 2 votes
            Réactionnaire 6 juillet 2015 01:31

            Je vais rappeler simplement des faits omis par Guillemin, faits omis qui montrent sa malhonnêteté sur Napoléon :

            guillemin qui taxe napoléon de suppôt de la bourgeoisie, oublie que cette bourgeoisie qui a mis napoléon au pouvoir s’est totalement retourné contre lui à la fin quand l’empereur commençait à avoir de défaites (vers 1808) comme plein de franc-maçons, les maçons le soutenaient au début mais qu’au début.

            en effet ses guerres incessantes empêchaient à la bourgeoisie de commercer avec plein de pays et l’embargo commercial empêchait à la bourgeoisie de commercer avec l’angleterre. les besoins de l’armée ont raréfié la main-d’œuvre, ce qui a permis une diminution du chômage et une augmentation des salaires, au dépens des bourgeois. la demande était ultra instable : des millions d’hommes avec les guerres napoléoniennes, se déplaçaient en permanence et s’installaient systématiquement dans une région différente, ainsi la demande variait énormément selon les déplacements des armées, les bourgeois ont pas aimé. la stagnation de la population provoqué par les guerres napoléoniennes ont empêché la croissance éco. les patrons avaient en permanence plusieurs de leurs salariés conscrits ou tués, pas cool. Les bourgeois devait payer 6000 francs pour éviter d’êtres engagés dans armée, très très lourd à l’époque comme somme. enfin, n’oublions pas toutes les perturbations, tous les problèmes, dégâts humains et matériels infligés aux civils (au dépens des bourgeois et de l’économie) par les batailles, les armées et la guerre qui n’ont pas fait que des dégâts chez les soldats et le secteur militaire. les civils dont les bourgeois ont été touchés. 
            Napoléon sacrifiait les intérêts de la bourgeoise sur l’autel de la guerre, pour ça que la bourgeoise s’est retrouvé lassé de ses guerres et n’en pouvait plus. 

            avec Napoléon la bourgeoisie ne pouvait plus s’exprimer librement. enfin la bourgeoisie avait au-dessus d’elle le commandement incontrôlé d’un appareil militaire et policier, d’un "sauveur" couronné, ça pouvait pas durer. le gouv naturel de la bourgeoisie : la démocratie libérale où le pouvoir est le plus facilement contrôlable par les forces de l’argent et plus perméable aux forces de l’argent. la bourgeoisie quand elle soutient dictature (napoléon, hussein, hitler, musoslini...) c’est un plan D par nécessité, elle ne kiffe pas particulièrement la dictature, d’ailleurs ces gens cités, la bourgeoisie n’en a plus voulu à la fin, et ces dictatures à la fin ne leur servaient plus à rie,n, retour à la démocratie libérale ou à la monarchie constitutionnelle.

            napoléon foutait des droits de douane en moyenne à 40 % pour rappel, le système actuel n’aimerait pas ça, on est dans la mondialisation et napoléon a interdit l’importation de café et sucre de cannes pour l’exploitation sur le sol métropolitain du sucre de betterave et de la chicoré à la place (autarcie et ça a emmerdé pas mal de commerçants et d’exploitants coloniaux).

            napoléon a mis en place l’étalon or tant haï par les banksters et la banque de france ne pouvait que sortir des coupons de 500 fr et 1000 fr, de sommes énormes à l’époque du coup ça servait seulement pour les gros négociants,donc la création monétaire était donc limité, ainsi que par l’étalon or. napoléon voulait pas que le montant de billets en circulation dépasse le montant d’or en circulation.

            napoléon a nationalisé la vente, la culture et fabrication du tabac (c’est devenu un monopole d’etat), après qu’il ait déclaré au Conseil d’État qu’il ne tolérerait pas que les propriétaires de grands domaines pussent, à leur gré, les cultiver ou non. napoléon à propos de la banque de france : 1806 "La Banque n’appartient pas seulement aux actionnaires, elle appartient aussi à l’État puisqu’il lui donne le privilège de battre monnaie… Je veux que la Banque soit assez dans les mains du Gouvernement et qu’elle n’y soit pas trop. Je ne demande pas qu’elle lui prête de l’argent, mais qu’elle lui procure des facilités…" "Je dois être le maître dans tout ce dont je me mêle, et surtout dans ce qui regarde la Banque, qui est bien plus à l’Empereur qu’aux actionnaires, puisqu’elle bat monnaie" Napoléon a pris le contrôle total de la BDF au fil du temps et a augmenté la part des actions qui’l avait. napoléon a emprunté plusieurs centaines de millions de francs à sa bdf à taux 0 ou très bas, ce qu’aucun gouv ferait maintenant. napoléon savais tu qu’il a annulé une très grande partie de la dette publique pour les remplacer par des rentes bcp moins avantageuses pour les créanciers ? napoléon citations sur les financiers : « La bourse je la ferme, les boursiers je les enferme. » " « Lorsqu’un gouvernement est dépendant des banquiers pour l’argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au-dessus de la main qui reçoit. […] L’argent n’a pas de patrie ; les financiers n’ont pas de patriotisme et n’ont pas de décence ; leur unique objectif est le gain. »

            d’ailleurs ce mec a vendu la Louisiane pour éviter d’emprunter et a perçu une tonne de taxes des pays vaincus et régions soumises pour éviter la dette. il a taxé dans l’empire les produits suivants dés 1802 : les boissons, les voitures, les cartes à jouer, les tabacs, les matières d’or et d’argent et les produits coloniaux, des produits que seul les riches achetaient à l’époque. d’ailleurs "Que l’on frappe les riches, c’est une nécessité de guerre, mais les pauvres, c’est une infamie."

            aussi "L’effort le plus important en matière de contributions directes à concerner la contribution foncière, régie par une loi de l’an VIII pour améliorer le rendement. Le principal problème concernant cet impôt était d’apprécier son assiette. Napoléon Bonaparte a ordonné de manière à rendre plus juste cet impôt, l’établissement d’un cadastre : le parcellaire et ce dès le 15 septembre 1807. Le travail a accomplir était considérable puisqu’il fallait mesurer 100.000.000 de parcelles puis confectionner par communes un plan des différentes parcelles. Ensuite il fallait les classer selon le degré de fertilité du sol, et enfin il fallait évaluer le produit imposable de chaque parcelle, réunir toutes les parcelles par propriétaire et donc déterminer le revenu cadastral. Le travail se poursuivra tout au long du régimes et en 1814, 9.000 communes sont cadastrées, ceci sera fini sus Louis Philippe et la monarchie de juillet. "

            aussi "L’effort le plus important en matière de contributions directes à concerner la contribution foncière, régie par une loi de l’an VIII pour améliorer le rendement. Le principal problème concernant cet impôt était d’apprécier son assiette. Napoléon Bonaparte a ordonné de manière à rendre plus juste cet impôt, l’établissement d’un cadastre : le parcellaire et ce dès le 15 septembre 1807. 

            Le travail a accomplir était considérable puisqu’il fallait mesurer 100.000.000 de parcelles puis confectionner par communes un plan des différentes parcelles. Ensuite il fallait les classer selon le degré de fertilité du sol, et enfin il fallait évaluer le produit imposable de chaque parcelle, réunir toutes les parcelles par propriétaire et donc déterminer le revenu cadastral. Le travail se poursuivra tout au long du régimes et en 1814, 9.000 communes sont cadastrées, ceci sera fini sus Louis Philippe et la monarchie de juillet. "

            "Le cadastre napoléonien ou ancien cadastre ou plan cadastral de 1812 est un cadastre parcellaire unique et centralisé, institué en France par la loi du 15 septembre 1807, à partir du « cadastre-type » défini le 2 novembre 1802. C’était un outil juridique et fiscal, permettant d’imposer équitablement les citoyens aux contributions foncières. Il fut levé par les méthodes de l’arpentage et fut révisé par la loi du 16 avril 1930." wiki

            bref pour que la taxation soit mieux répartie, + égalitaire et juste, et que les plus gros bourgeois et plus gros propriétaires payent +.

            ah encore : "Pendant la Révolution, une grande partie des impôts versés par les citoyens ne parvenaient pas jusqu’aux caisses de l’Etat. Pour y remédier, Bonaparte créa une administration très simple. Un percepteur dans chaque canton était chargé de recueillir les impôts des communes, puis de verser au receveur général du département, et celui-ci les faisait parvenir jusqu’au ministre des Finances. Cette organisation si simple permit à Bonaparte, comme elle permet encore à notre gouvernement, de faire rentrer dans les caisses de l’Etat tous les impôts du pays." "Napoléon appliqua un système de collecte d’impôts stable et égal, par la création d’un corps de précepteurs et contrôleurs" ce qui permettait de récolter la quais totalité des impôts dus, quasiment aucun échappatoire, les riches payaient ainsi systématiquement l’argent qu’ils devaient. 

            napoléon a fait le décret "infâme" qui annule les dettes vis à vis des juifs et les interdit d’usure. ce décret interdit aussi l’immigration juive en france et supprime les moyens d’éviter la conscription.

            napoléon a fait le concordat qui liait l’Eglise à l’Etat.. on sait tous que l’élite bourgeoise est anti-cléricale, matérialiste, vs toute spiritualité et morale, est sataniste et maçonnique. napoléon a rétablit le calendrier chrétien et s’est fait couronner par le pape aussi.

            napoléon avec son code civil a largement renforcé le patriarcat, le foyer, le couple, la famille et on ils reconnaissaient largement les différences hommes-femmes... des choses mis en danger actuellement. l’avortement était puni aussi, avortement soutenu par on sait qui comme le féminisme.

            napoléon a interdit aux gosses de moins de 10 ans de travailler dans des mines. napoléon a installé des égouts et éclairages dans les rues parisiennes. il a limité le prix du pain à paris là où ça augmentait. enfin il recrutait massivement les prolos dans l’armée, ce qui a causé une augmentation des salaires chez les ouvriers (bcp moins de demande d’emploi) au dépens des employeurs et ça permis au prolos d’être dans un boulot qui élève bcp plus et valorise plus : celui de soldat. de plus 0 exploité pour des intérêts d’argent dans l’armée. napoléon a créé plein d’établissements qui étaient là pour mettre à l’intérieur (pendant un certain laps de temps) les vagabonds et mendiants dedans afin de les loger, de les nourrir et de les faire travailler un peu pour faciliter leur ré-intégration, c’est les dépôts de mendicité.

            la france était + que souveraine et indépendante avec napoléon, l’empire dominant tout-puissant qui s’étendait partout et dirigeait toute l’europe, c’était totalement le contraire de la france actuelle vassale et caniche des usa, de la france dilué dans l’ue et qui abandonne sa souveraineté à l’ue dans tous les domaines.

            napoléon anti immigration : droit du sang et étrangers vagabonds exclus tout de suite.

            le centralisme napoléonien est contraire à l’euro-régionalisme.

            demandes toi aussi pourquoi la famille Rothschild a massivement financé l’Angleterre et ses alliés, jamais napoléon, pouruqoi l’Angleterre pays le plus financier de l’époque et capitaliste, le plus bourgeois... était violemment anti fr.

             « Des villages entiers ont été expropriés par les Juifs ; ils ont remplacé la féodalité, ce sont de véritables nuées de corbeaux. On en voyait aux combats d’Ulm qui étaient accourus de Strasbourg pour acheter des maraudeurs ce qu’ils avaient pillé. Il faut prévenir, par des mesures légales, l’arbitraire dont on se verrait obligé d’user envers les Juifs, ils risqueraient d’être massacrés par les Chrétiens d’Alsace, comme ils l’ont été souvent et presque toujours par leurs fautes ». ( Napoléon à la séance du Conseil d’État , 30 avril 1806).« De même la suzeraineté des Juifs s’étendant sa cesse au moyen de l’usure et des hypothèques, il devient indispensable d’y mettre des bornes ».  ( Napoléon dans la lettre à M. de Champagny, datée de Poznan, 29 novembre 1806).-« J’ai décidé de faire quelque chose pour les Juifs ; mais je n’en veux pas voir entrer davantage dans mon royaume ; vraiment j’ai tout fait pour prouver mon mépris envers cette nation, la plus vile de l’univers. ».  ( Napoléon, lettre à son frère Jérome de 1808, citée par Céline dans "l’Ecole des cadavres », p. 206).



            "Des négociants français préparèrent l’événement qui commença d’ébranler la puissance de Napoléon. En provoquant une disette artificielle, des agioteurs parisiens l’obligèrent de reculer de près de deux mois le déclenchement de la campagne de Russie, donc à la repousser dans une saison trop avancée." dixit Marx Pourquoi si Napoléon était un larbin du grand capital, les agioteurs fr essayaient de la faire perdre ? Ça serait illogique.

            Pouruqoi Rothschild après la bataille de waterloo quand il a menti en disant que Napoléon avait gagné, toutes les actions ont baissé en valeur (rachetés par Rothschild ainsi dés que la vraie info est passé c-à-d celle de la défaite de napoléon, les prix des actions ont tous remonté mais Rothschild avait acheté une tonne de ces actions devenus coûteuses à bas prix grâce à ses mensonges) ? pk la finance anglaise a donc mal accueilli et digéré l’annonce mensongère de la victoire de Napoléon , en effet Guillemin dit que Napoléon était un larbin de la finance.

            Pourquoi Mme de Staël et Constant des grands possédants bourgeois et grand penseurs ultra libéraux étaient vs Napoléon ?

            Pk les franc maçons Fouché et Lafayette (qui était un véritable défenseur et agent de la bourgeoisie selon guillemin) ont poussé les députés à demander à Napoléon d’abdiquer.

            Pourquoi le maréchal franc maçon Grouchy a trahi Napoléon à Waterloo ?

            Pourquoi Talleyrand le franc maçon a trahi Napoléon et a négocié pour le faire virer ?

            Pourquoi Charles XIII de Suède franc maçon qui a a assisté au sacre de Napoléon, lui a au final déclaré la guerre ?

            Pourquoi les Philadelphes franc maçons étaient des opposants virulents vs Napoléon ?

            Pourquoi napoléon a dit des franc maçons à saint Hélène : "C’est un tas d’imbéciles qui s’assemblent pour faire bonne chère et exécuter quelques folies ridicules." ?



          • vote
            Réactionnaire 6 juillet 2015 01:46

            et puis j’en ai marre de cette vison ultra-complotisme de l’histoire, je crois malgré tout au nouvel ordre mondial mais il y a des abus en matière de "complotisme", je veux dire on peut pas être nationaliste et dire que toutes les grandes batailles et victoires de notre pays c’est un complot des Rothschild illuminati franc-maçon ! C’est pas bien pour l’image de la France.


          • vote
            Babac 6 juillet 2015 05:35

            Le terme "Bourgeois", je pense qu’il l’utilise pour ceux que l’on appelle aujourd’hui bobos, leurs parents, aieux et autres grands patrons mondialistes.


          • vote
            Réactionnaire 7 juillet 2015 01:42

            "Que l’on frappe les riches, c’est une nécessité de guerre, mais les pauvres, c’est une infamie."

            —citation de Napoléon

            "ce décret (...) supprime les moyens d’éviter la conscription."

            —pour les juifs décret "infâme"


            " la demande était ultra instable : des millions d’hommes avec les guerres napoléoniennes, se déplaçaient en permanence et s’installaient systématiquement dans une région différente, ainsi la demande variait énormément selon les déplacements des armées, les bourgeois ont pas aimé. "

            —pour une entreprise bourgeoise, en effet les déplacements à travers l’europe de plein d’hommes foutus dans l’armée, faisaient varier énormément sa demande. une entreprise bourgeoise qu’elle quelle soit (et plus ou moins selon l’entreprise) vendait moins dans certains coins et plus dans d’autres coins et ne vendait pas dans toutes les régions d’Europe, loin de là donc les déplacements permanents à travers l’europe de tonnes d’hommes à cause des guerres, ça rendait la demande instable et très variable.


          • 1 vote
            gaijin gaijin 7 juillet 2015 08:47

            @Hieronymus
            " ’un simple coup d’oeil sur l’histoire de l’humanité nous permet d’être au contraire plutôt fier de la civilisation européenne"

            pas plus qu’un coup d’ oeil alors .......parce qu’au second on s’apercevra que c’est la pire calamité de l’histoire connue .....la seule civilisation a avoir depuis 500 ans éradiqué tout ce qui n’était pas elle au nom du seul pouvoir de l’argent ayant tout utilisé pour cela : génocides, coup de force, trafic de drogue ........et bien sur la grande liste des mensonges et hypocrisies que l’on appelle : raison d’état

            en effet si tout cela parait acceptable alors on peut être fiers .......


          • vote
            Soi même 7 juillet 2015 10:47

            @Hieronymus, c’est pour a peut près les mêmes raisons que je trouve que Guillemin est historien imbu de lui même et insupportable.

            Quand, je l’ai écouté déblatérer des bêtises sur Jeanne d’Arc , sur un des personnage historiques le mieux connue de son époque, donc les fait et gestes sont de notoriété public dans toute les cour d’Europe.

            Lui ce permet avec des fausses Jeanne qui ont vraiment existé de prétendre que Jeanne n’est pas morte à Rouen.

            Contredisant du même coup toute la géostratégie de l’Époque, les Anglais, les Bourguignons et les Luxembourgeois et le Clergé qui avaient épouser leurs causse étaient soulagés d’avoir réglé le problème par le bûche .

            Et voilà notre grand historien de pacotille nous sort les histoires de substitutions invraisemblables non par soucis historique, mais par parti prit idéologique de salir un personnage historique en traversent l’histoire.

            Quand l’on utilise de tel procéder, il n’est pas étonnant que lui accorde peut de crédit à ses travaux, il reste un doute, visiblement son manque d’impartialité et cette volonté de faire de l’histoire une arme politique.

             

               

             


          • vote
            gerfaut 5 juillet 2015 19:09

            Sur la privatisation de la banque de France par Napoléon, il faut ressituer dans le contexte, on sort en effet de la banqueroute, de la monnaie papier et de la planche à assignats gagés sur les biens de l’ Eglise. 


            Le tiers consolidé de Ramel a fait son office mais il fallait restaurer la confiance avec du VRAI ARGENT, donc il ne fallait pas de l’ argent de la planche à billets mais de l’ argent emprunté. Seuls les privés en avaient. Les Français n’ ont eu confiance qu’ en cet argent là. Et c’ est ainsi qu’ on a restauré nôtre monnaie.

            • vote
              jeanpiètre jeanpiètre 5 juillet 2015 20:37

              @gerfaut

              Notre monnaie ?

              vous vous attribuez un peu vite la création d’autrui


            • 1 vote
              gerfaut 5 juillet 2015 21:16

              Guillemin n’ a laissé aucun grand livre, aucune thèse interessante qui a perduré, en fait chez les historiens, il est considéré comme un conteur, il n’ a aucun crédit. Renseignez vous ! 


              Si vous voulez vous faire avoir, continuez de visionner son discours et son idéologie avec l’ Histoire comme prétexte.

              • 1 vote
                jeanpiètre jeanpiètre 5 juillet 2015 21:50

                @gerfaut
                guillemin n’est pas jésus, qui lui non plus n’a laissé aucun livre.

                Mais quand on vois à qui il déplait , je me demande si ça me dérange vraiment.

                la vérité n’existe pas, il n’y a que des faisceaux de réalité.

                mais vous préférez sans critique la voix de votre maitre , c’est un choix


              • 3 votes
                Sayed 7asan 6 juillet 2015 06:02

                Incroyable, ce torrent de discrédit déversé sur le Professeur Henri Guillemin ! Et dans tout ça, pas une ligne, pas un mot qui concerne le sujet en question ! C’est révélateur à plus d’un égard.

                Guillemin EST une autorité. Ses travaux sur Rousseau et les Encyclopédistes, par exemple, sont une référence de tout premier choix (je puis en juger parce que c’est ma spécialité « universitaire  »). Que les élites pro-encyclopédistes, qui nous enseignent encore des supercheries du style « Voltaire incarnait la tolérance », s’efforcent de l’occulter, c’est tout à son honneur. Même chose pour la somme que constitue sa trilogie sur la guerre de 1870, et le reste de son énorme bibliographie de recherches érudites de très haut vol. Car Guillemin est un chercheur avant tout, mais qui avait au cœur de vulgariser ses travaux pour le plus grand nombre, d’où ses conférences (celles sur Robespierre sont accessibles à tous, mais son ouvrage Robespierre, politique et mystique est une somme qui peut terrasser même les plus aguerris). Après, l’historiographie évolue, et comme disait Chateaubriand, « Le temps fait pour les hommes ce que l’espace fait pour les monuments ; on ne juge bien des uns et des autres qu’à distance et au point de la perspective ; trop près on ne les voit pas, trop loin on ne les voit plus. » Guillemin FERA autorité pour les prochaines générations, celles qui se seront réapproprié leur passé véritable en lieu et place des fariboles des véritables « conteurs  » officiels (on fera tout pour).


                • vote
                  Le Celte le celte 6 juillet 2015 08:18

                  @Sayed 7asan
                  Incroyable, ce torrent de discrédit déversé sur le Professeur Henri Guillemin ! Et dans tout ça, pas une ligne, pas un mot qui concerne le sujet en question ! C’est révélateur à plus d’un égard.

                  Merci ! Il est important de ne négliger aucun indice pour se rapprocher de l’exactitude des faits historiques.


                • 1 vote
                  gerfaut 6 juillet 2015 09:46

                  @le celte
                  J’ ai fais mes études en Histoire, j’ ai préparé l’ agrégation, je n’ ai jamais entendu parler de lui. Il n’ a RIEN laissé, il n’ est pas pris au sérieux. Ce n’ est pas un historien, il a fait des études de lettres, je le répête. Encore une fois, renseignez-vous !


                • vote
                  Le Celte le celte 6 juillet 2015 17:52

                  @gerfaut
                  Bonjour, je me suis renseigné et ne discrédite nullement vos connaissances, pardonnez-moi si c’est l’impression que je vous ai faite. Je me suis, sans aucun doute, mal exprimé. Je pensais développer mon argument sur les "dessous"’ de l’histoire (la non officielle), comme par exemple ; la coupe du monde au Quatar, dont on connait mieux maintenant, les tenants et les aboutissants. Car si une enquête n’avais pas eu lieu, l’histoire serait passée à côté des faits, et occulterais donc la vérité. Je ne connaissais pas non plus GUILLEMIN, mais peu importe, ce qu’il dit doit-être écouté, puis analysé, et c’est ce que nous faisons. Merci.


                • vote
                  gaijin gaijin 7 juillet 2015 09:37

                  @Sayed 7asan

                  " Incroyable, ce torrent de discrédit déversé sur le Professeur Henri Guillemin ! Et dans tout ça, pas une ligne, pas un mot qui concerne le sujet en question ! C’est révélateur à plus d’un égard."

                  ben oui mais enfin vous ne voudriez tout de même pas qu’un type qui dit la vérité soit considéré comme un historien sérieux smiley smiley


                • 1 vote
                  julien julien 7 juillet 2015 10:22

                  @gaijin
                  "ben oui mais enfin vous ne voudriez tout de même pas qu’un type qui dit la vérité soit considéré comme un historien sérieux"

                  Sérieux ? Comme le rappelle d’autres plus haut, c’est un propagandiste et un idéologue qui tords les faits pour les faire rentrer dans sa grille de lecture marxiste, bref un de ses escrocs qui ne savent que saloper (on a Cuny sur AV qui en ce moment fait feu de tout bois dans le genre qui est aussi pas mal dans le genre) ce qu’ils touchent parce que la réalité ne correspond pas à leurs fantasmes.


                • 2 votes
                  gaijin gaijin 7 juillet 2015 11:08

                  @julien
                  " grille de lecture marxiste ...... "

                  si vous voulez mais alors disons marxo-capitaliste puisque les deux réduisent le monde a son aspect financier

                  il y a bien sur d’autres choses a dire mais le " complot " des riches pour le rester est une réalité il ne faut pas déconner, pas besoin d’être marxiste pour le constater .....

                  dénoncer quelqu’un comme étant quelque chose ( marxiste ,complotiste, nazi , populiste .......etc ) me parait assez vain.


                • 1 vote
                  Le Zouav 7 juillet 2015 11:13

                  "Guillemin n’est pas historien, il a fait des études de lettres..."

                  C’est le genre d’argument imparable, que peut-on répondre à cela ?
                  Donc si on n’a pas fait d’étude dans un domaine, il est impossible d’être crédible quand on en parle ?
                  Luchini qui parle de la langue française ? Un tocard, il n’a pas fait d’étude de lettres !
                  Angela Merkel chancelière ? Aucune crédibilité, c’est une physicienne de formation, elle ne connait rien en management ou en économie, et un chancelier n’a pas besoin de manier des éprouvettes.
                   
                  C’est avec ce genre de logique qu’on accepte sans broncher les arguments des blouses blanches (ils ont eu leur diplôme et bien fait leur étude) quand ils affirmaient via des études "indépendantes" que les cigarettes Lucky Strike étaient meilleurs à la santé que les autres marques.
                   
                  @gerfaut
                  Etude d’histoire, agrég, je suppose que vous avez du entendre parler de Churchill alors ? En matière de prisme déformant, celui de Winston est sympa, non ? Ou peut-être qu’il est plus raccord avec la doxa en fait. Et il ne s’embarrasse pas avec, comme vous dites, "les histoires de gentils et de méchants, de classes sociales", ça c’est sur.
                  "Je suis fermement en faveur de l’utilisation de gaz toxiques contre les tribus non civilisées" W.C
                  Les écrits de Winston, c’est tout ce qu’il y a de plus officiel, admis et utilisé par les "historiens". Il relate des faits, mais il doit broder un peu non ?
                   

                  Si on a un peu de jugeote, on est à même de lire Churchill ET écouter Guillemin en prenant en compte leur prisme respectif, non ?
                  Prenez un bouquin d’histoire de lycée et si vous avez un brin d’honnêteté, on ne peut que conclure que c’est tout aussi dénué d’objectivité que les récits de Guillemin, et tout aussi porteur d’une idéologie.

                  Alors oui, quand on l’écoute, il faut prendre des pincettes, et savoir que Guillemin est "orienté". Mais qui ne l’est pas ?
                  C’est justement en croisant des points de vue opposé qu’on peut arriver à se faire une idée correct de l’ensemble, pas en se dénigrant bêtement machin parce qu’il est "gochiste", ou truc parce qu’il est "bourgeois".


                • 1 vote
                  julien julien 8 juillet 2015 16:04

                  @gaijin
                  "dénoncer quelqu’un comme étant quelque chose ( marxiste ,complotiste, nazi , populiste .......etc ) me parait assez vain. "

                  Au contraire, c’est le coeur du sujet : est-ce moi qui lui colle une étiquette réductrice ou lui qui le fait sur la réalité des faits ?


                • 1 vote
                  Soi même 6 juillet 2015 18:11
                  Henri Guillemin historien de la causalité, dans la pure tradition de l’histoire est une fable convenue.

                  • 2 votes
                    Fabien07 7 juillet 2015 09:01

                    Je lis : on n’en parle pas dans les universités, personne ne le prend au sérieux, il n’a pas d’autorité.

                    Parce qu’il y en a ici qui croient que les universités sont neutres dans le choix des savoirs qu’elles transmettent ? Que toute la connaissance se trouve dans les universités ?
                    Avez-vous foi dans l’honnêteté intellectuelle et morale des maîtres de chaire ?
                    Ce monsieur Guillemin n’est pas objectif, certes, mais qui l’est ?
                    On oublie un peu vite que dans l’histoire certaines "vérités" martelées par les puissants et véhiculées par tous se sont révélées être des âneries.
                    Ça ne veut pas dire que seules les opinions minoritaires sont dignes d’intérêt, mais ça pourrait nous conduire au moins à leur prêter une oreille (voire les deux).
                    Dans l’histoire récente on sait très bien que certains "faits" imposés comme réalité se sont révélés être des mensonges (je pense aux fausses déclarations américaines concernant l’Irak et Sadam, ou encore les fameuses émeutes au Tibet).
                    Cela dit, je comprends qu’il soit plus confortable de nager dans le sens du courant...
                    C’est étonnant à quel point beaucoup de gens, qui ne prêteraient pas leur portable à un inconnu dans la rue et n’ouvrent jamais leur porte sans avoir regardé par le judas, donneraient le bon Dieu sans confession à ceux qu’ils considèrent comme "l’autorité". Une telle attitude est encouragée, naturellement.
                    Par contre, celui qui questionne l’autorité et les "vérités" établies, celui-là est un "complotiste" ; un abruti à qui l’on répète "renseignez-vous" comme si ce dernier ne passait pas déjà une bonne partie de son temps à lire et à faire des recherches pendant que les autres vont docilement servir les intérêts de quelques uns en répétant la Grande Messe du Capital...


                    • vote
                      herve_hum 7 juillet 2015 22:26

                      merci pour le partage,

                      Henri Guillemin est un honnête homme, et ils sont rare.

                      Pas une seule des critiques porté ici ne tient la route, Henri Guillemin s’appuie sur des faits, non sur des hypothèses.

                      Si la lecture de l’histoire n’est pas tout blanc tout noir, la volonté de domination à des fins d’exploitation du temps de vie de la majorité par la minorité, est la raison d’être de la colonisation et de la propriété qui en découle et dont on tire la plus-value pour récolter le profit. Cette constance va faire l’histoire sanglante de l’humanité et peu importe qu’il y eut de gens honnêtes parmi ces nobles et grands bourgeois, ils ne sont au mieux que des intermèdes dans la voracité et la cupidité sans fond de l’esprit qui anime ces gens là.

                      ne reculant devant aucune abjection, puisque c’est là qu’ils puisent leur source d’inspiration, ils finissent par statufier ces honnêtes nobles ou bourgeois pour mieux faire oublier leur propres malhonnêteté et parfois, de faire passer au yeux de l’histoire, d’honnêtes hommes pour des crapules.

                      Henri Guillemin est un honnête homme et il n’y a que les malhonnêtes pour le calomnier.

                      chacun se reconnaîtra.


                      • vote
                        gerfaut 8 juillet 2015 00:18

                        @herve_hum
                        Garde tes petites leçons de morale pour toi, ils sont fatiguants les nouveaux petits curés rouges.


                      • vote
                        herve_hum 8 juillet 2015 09:06

                        @gerfaut

                         tu t-es reconnu !!!

                        je te répondrai qu’ils sont très fatigants ces gens qui crache à la figure de ceux et celles qui ont souffert et sont morts pour te permettre de vivre dans les conditions que sont les tiennes aujourd’hui.

                        Sans doute est tu de ceux qui rêvent de revenir aux conditions de travail du XIXème siècle, jugeant qu’aujourd’hui il y a trop de congés, qu’il faut revenir aux 12h de travail, 6 jours par semaine, sans congés payés et sécurité sociale. Bref, revenir à une vrai et bonne aliénation comme au bon vieux temps.

                        J’imagine que tu fais partie de ce fameux 1% qui vit du travail des autres ? Non, même pas ?

                        Ben alors, dis moi, elle est où ma morale et la tienne ?


                      • vote
                        gerfaut 8 juillet 2015 09:21

                        @herve_hum
                        Et gnagnagna ça ne s’ arrête jamais, la petite leçon... L’ éternel progressisme de la gaugoche. Maintenant les gens ne bossent plus, sauf les cadres et les indépendants qui ne comptent pas leurs heures.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès