• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Le couple franco-allemand n’existe pas
#58 des Tendances

Le couple franco-allemand n’existe pas

Xerfi Canal a reçu Coralie Delaume, blogueuse d'actualité politique, dans le cadre de son livre "Le couple franco-allemand n'existe pas....". Une interview menée par Adrien de Tricornot.

Tags : France Economie Politique Allemagne Entreprises Prospective et futur Monnaie Polémique Finance Industrie Union européenne




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • 7 votes
    louis 27 novembre 23:24

    je suis d’accord avec cette dame a une exception prés , pour elle les allemands ne le font pas exprès , moi je suis sur que si, parce que c’est un peuple dominateur et même s’ils essaient de changer , comme dit le dicton ; chassez le naturel , il revient au galop .


    • 8 votes
      Hijack ... Hijack ... 28 novembre 00:44

      Depuis quelques temps ... c’est le patron allemand et sa maîtresse française.


      • 5 votes
        ken_le_sous-vivant ken_le_sous-vivant 28 novembre 07:13

        Les élites françaises rêveraient d’avoir un peuple docile et soumis comme le peuple allemand, leur fascination germanique récurrente n’est pas trop étonnante finalement.

        Pas de chance pour elles, on est de vrais casses-couilles !


        • 6 votes
          mat-hac mat-hac 28 novembre 09:22

          @ken_le_sous-vivant
          Je trouve les français plutôt dociles. Ils ont voté pour Macron et Le Pen comme leur avait demandé les sondages.


        • 5 votes
          ken_le_sous-vivant ken_le_sous-vivant 28 novembre 20:16

          @mat-hac
          Macron a été élu car il n’y a pas de quorum à atteindre. Souvenez vous de l’abstention astronomique, 1er parti de France.

          Les Français ne sont pas dociles du tout, ils sont résignés.


        • 3 votes
          Ar zen 28 novembre 10:10

          François Asselineau, président de l’UPR, martelle ce fait de l’inexistence du couple Franco-Allemand depuis maintenant plus de 10 ans ! Ce n’est donc pas une découverte pour celles et ceux qui suivent l’actualité, la vraie et non celle des médias de masse. 

          L’alliance Germano-américiane pour le XXI siècle est bien plus important que ce couple "franco-allemand" dont on ne parle jamais en Allemagne.

          Un article de l’UPR datant de février 2014. Coralie Delaume a pris un peu de retard !

          https://www.upr.fr/actualite/france-europe/couple-franco-allemand-alliance-germano-americaine-1-ans-le-27-fevrier-2014/

          Merci toutefois pour cet article et cette piqûre de rappel.


          • vote
            mat-hac mat-hac 28 novembre 11:37

            @Ar zen
            Et le couple Solidarité et Progrès qui permet Dupont Aignan et Asselineau ?


          • 1 vote
            Ar zen 28 novembre 13:09

            @mat-hac

            Je n’ai jamais rien lu sur le couple franco-allemand chez solidarité de progrès.

            Par ailleurs, je ne comprends pas votre phrase "qui permet DA et Asselineau" ?


          • vote
            mat-hac mat-hac 28 novembre 13:50

            @Ar zen
            Asselineau et Dupont-Aignan ne sont financés que parce que Solidarité et Progrès existe encore.


          • 1 vote
            Ar zen 28 novembre 14:16

            @mat-hac

            Je ne comprends toujours pas ce que vous voulez dire.S&P c’est Jacques Cheminade, Debout la France, NDA et François Asselineau, UPR. Pourquoi parlez vous de "financement" ?


          • 1 vote
            mat-hac mat-hac 28 novembre 14:21

            @Ar zen
            Tout financement de Solidarité et Progrès est empêché, alors qu’Asselineau et Dupont Aignan sont financés. Pourquoi d’après vous ? Après tout, tous les 3 sont sur le même créneau : Dénoncer une part d’idéologie démagogique.
            Par contre ce qui distingue Solidarité et Progrès et est repris par Ségolène, par ailleurs pas diffusée sur Agora Vox, c’est la dénonciation de la monnaie financière.


          • 3 votes
            ken_le_sous-vivant ken_le_sous-vivant 28 novembre 20:31

            @mat-hac
            Après tout, tous les 3 sont sur le même créneau

            Rien n’est plus faux, NDA a ses entrées sur les plateau de télé régulièrement, il n’est donc pas dangereux. S&P et l’UPR par contre, sont souvent calomniés et complètement ignorés des grands médias.


          • vote
            mat-hac mat-hac 28 novembre 20:47

            @ken_le_sous-vivant
            Nettement moins pour l’UPR lors des élections.


          • 1 vote
            Ar zen 28 novembre 20:52

            @mat-hac
            Il faudrait vérifier vos sources.

            Lorsque vous dîtes que l’UPR est financée de quoi parlez-vous ? L’UPR est financée exclusivement par ses adhérents et sympathisants. Rien d’autre.

            Je ne comprends pas d’où vous vient cette fausse information sur le financement de l’UPR.

            Pour DLF, ce parti est "financé" par les deniers publics", en partie, puisque la loi électorale, et les résultats de ce parti, autorisent un financement.

            Votre hypothèse de départ étant fausse, votre raisonnement est faux, votre conclusion est fausse. 


          • vote
            mat-hac mat-hac 28 novembre 20:54

            Par exemple les journalistes se sont moqués d’une phrase intelligente d’Asselineau. Quel cadeau !


          • vote
            Ar zen 29 novembre 11:19

            @mat-hac
            Votre exemple est en relation avec quoi ? Difficile de vous suivre ????


          • vote
            mat-hac mat-hac 29 novembre 14:51

            @Ar zen
            Avec une meilleure convenance des médias pour Asselinau.
            Par ailleurs comment expliquez-vous que l’UPR se soit développé aussi rapidement, alors que Solidarité et Progrès milite depuis 40 ans et a dû revoir sa location de locaux ?


          • vote
            ken_le_sous-vivant ken_le_sous-vivant 30 novembre 00:44

            @mat-hac
            comment expliquez-vous que l’UPR se soit développé aussi rapidement, alors que Solidarité et Progrès milite depuis 40 ans et a dû revoir sa location de locaux

            Asselineau est bien plus percutant dans ses analyses que Cheminade, il ne laisse pas indifférent. Ses conférences sur l’UE sont vraiment bien fichues, les gens apprécient ce côté éducation populaire sans langue de bois, c’est ce qui l’a fait décoller sur la toile. Et puis Cheminade manque de charisme malheureusement, il défend aussi des thèses venues d’outre atlantique qui collent moins à "l’esprit français" à mon avis. Mais ça ne le rend pas moins intéressant aussi.


          • vote
            mat-hac mat-hac 30 novembre 09:31

            @ken_le_sous-vivant
            Ce que vous insinuez n’engage que vous. Il y a par exemple un débat avec Taddéi et Asselineau où les commentaires sont plutôt frustrants.
            https://www.agoravox.tv/actualites/europe/article/interdit-d-interdire-brexit-a-quel-79453
            Reconnaissez que Cheminade a une vision à plus long terme qu’Asselineau avec le crédit productif public et la destruction de la spéculation financière, ce que propose très rarement Asselineau, étrangement.


          • vote
            ken_le_sous-vivant ken_le_sous-vivant 12 décembre 05:37

            @mat-hac
            Ce que vous insinuez n’engage que vous

            Peut-être, n’empêche qu’Asselineau a décollé vers 2010/2011 lorsque ses premières conférences ont été postée sur youtube, juste avant la présidentielle ! Les gens ont accroché !

            https://www.upr.fr/wp-content/uploads/2016/01/croissance-UPR.jpg


          • vote
            mat-hac mat-hac 12 décembre 06:01

            @ken_le_sous-vivant
            J’ai rencontré un militant UPR. Je pense qu’Asselineau doit sa popularité à ses militants qu’il censure. Ainsi des dirigeants de l’UPR l’ont quitté pour les mêmes raisons.
            Par contre, le bi-mensuel Nouvelle Solidarité permet aux militants actifs de Solidarité et Progrès de s’exprimer.
            Le miliant de l’UPR défendant les petits projets d’Asselineau face aux grands projets de Solidarité et Progrès.


          • 2 votes
            maQiavel maQiavel 28 novembre 16:27

            Et voilà. On passe de l’officieux et ses bruits de couloir aux déclarations officielles : « L’Allemagne propose que la France cède son siège permanent à l’Union européenne  ». Les rumeurs c’est finit , maintenant ils mettent les pieds dans le plat. 

            Pour le partage européen de la dissuasion nucléaire, ça prendra un peu plus de temps pour être formulé officiellement par les autorités allemandes ( du fait entre autre de la dissuasion nucléaire américaine et de l’hostilité des allemands pour le nucléaire ) mais c’est déjà dans les tuyaux …


            • vote
              Gollum Gollum 28 novembre 16:32

              @maQiavel

              C’est clair. Finalement les GJ vont peut-être sauver le France avant qu’elle ne soit définitivement enterrée...


            • vote
              maQiavel maQiavel 28 novembre 17:07

              @Gollum

              J’imagine que c’est ironique. smiley

              Pour le moment, je suis dubitatif vis-à-vis de ce mouvement, qui est plus ou moins spontané et sort des limites fixées par les syndicats, les partis politiques et autre associations subventionnées par le pouvoir, ce qui est rafraichissant. Mais le revers de la médaille, c’est que ça part dans tous les sens et les expressions du ras le bol qui en ressortent sont parfois très contradictoires (ce qui est sans doute lié à sa sociologie hétéroclite).

              Je prendrai ce mouvement au sérieux lorsqu’il en émergera une revendication politique claire et concrète. Jusque-là, je considérerai comme non négligeable le risque de son instrumentalisation par les forces néolibérales qui en profiteraient pour défaire les mécanismes de sécurité sociale et l’appareil d’Etat (ce qui contribuerait à encore plus dissoudre la France dans le néolibéralisme globalisé). 


            • 1 vote
              Gollum Gollum 28 novembre 17:22

              @maQiavel

              Non pas d’ironie. Il n’est pas impossible que cela débouche sur une prise de conscience collective (et pourquoi pas faisant contagion ailleurs) débouchant sur des choses neuves.

              Bien évidemment les risques de dérapage sont énormes. Aussi.


            • vote
              maQiavel maQiavel 28 novembre 17:32

              @Gollum
              Observons. 


            • vote
              nephis 28 novembre 17:39

              @maQiavel

              Bonsoir maQiavel,

              Pour ma part, je suis surpris de la rapidité de cette proposition qui est à mettre en corrélation avec les demandes récentes de création d’une armée dite européenne. Compte tenu de la réelle nature géopolitique de l’entité « UE-OTAN » et de la Constitution européenne, accepter cette proposition reviendrait à une vassalisation complète et à une perte quasi-totale du peu de souveraineté qu’il reste à l’État « frOnçais ». Dans le couple franco-allemand (syntagme qui ne veut rien dire dans l’idiome teuton), c’est l’allemand qui tient le rôle du mâle-client et le français celui de la femelle-péripatéticienne (et l’américain celui du proxénète), mais bon ça ne date pas d’hier. smiley


            • vote
              Zatara Zatara 28 novembre 17:57

              @maQiavel
              Jusque-là, je considérerai comme non négligeable le risque de son instrumentalisation par les forces néolibérales qui en profiteraient pour défaire les mécanismes de sécurité sociale et l’appareil d’Etat (ce qui contribuerait à encore plus dissoudre la France dans le néolibéralisme globalisé).

              ...Et ils creuseraient ainsi leurs propres tombes politiques, UE avec...


            • vote
              maQiavel maQiavel 28 novembre 18:08

              @nephis

              Comme je l’avais dit sur un autre fil, les élites allemandes ne se contentent plus de jouer les seconds rôle dans les relations internationales , elles veulent concilier leur puissance économique à une puissance politique qui pèse sur le plan géostratégique. Seulement, elles savent qu’elles ne peuvent pas le faire au nom de la nation allemande, d’abord pour des raisons historiques liées aux deux précédentes guerres mondiales encore très présentes dans les esprits et ensuite parce que l’Allemagne en est incapable pour des raisons presque anthropologiques. Donc elles ont décidé de le faire au nom de l’UE sur laquelle elles ont une influence considérable et qui est, comme nous le savons tous, une structure progressiste et droidelhommiste ne visant qu’au bonheur de l’humanité , et donc qui ne fait pas penser à l’horrible Hitler puisque dirigé formellement par des commissaires finlandais, luxembourgeois, espagnols etc. Mais pour peser sur le plan géostratégique, il faut une armée, une dissuasion nucléaire et enfin un siège permanent au conseil de sécurité. D’où les propositions d’européaniser tout ça. Les élites allemandes jouent dans une autre catégorie et il est fort probable que la tension monte entre le suzerain américain et son vassal germanique dans la décennie qui va précéder le tournant des années 2030, d’autant plus que sur le plan économique la tentative de réindustrialisation des Etats unis qui est en cours aura pour effet si elle fonctionne, de concurrencer très sérieusement le tissu industriel allemand …

              Et pendant ce temps, les élites françaises qui ne savent plus penser en termes de nation et de puissance , continuent de rêver de couple franco-allemand et de fédéralisme européen.


            • 2 votes
              Zatara Zatara 28 novembre 18:25

              @maQiavel
              d’autant plus que sur le plan économique la tentative de réindustrialisation des Etats unis qui est en cours aura pour effet si elle fonctionne, de concurrencer très sérieusement le tissu industriel allemand


              .. n’importe quoi.... il n’y a que la fermeture du marché américain par une explosion des taxes sur leurs produits qui permettrait à l’industrie ricaine de trouver un second souffle. Mais dans le cadre d’un marché ouvert, ce que tu suggères ici est une vaste blague...


            • vote
              nephis 28 novembre 19:06

              @maQiavel

              On pourrait ajouter qu’une partie des élites allemandes sont de plus en plus désireuses de nouer des partenariats durables avec la Russie et la Chine (être le bout occidental de route de la soie notamment, l’Europe d’Hambourg [au lieu de Brest] à Vladivostok), bref d’effectuer enfin son pivot stratégique vers l’Est et l’arme nucléaire lui permettrait de sécuriser cette manœuvre. Or, il se trouve qu’à chaque fois que le sergent allemand a essayé de s’émanciper de la tutelle du capitaine anglo-saxon, cela s’est systématiquement traduit par un conflit mondial (Bagdad-Bahn :=> WW1 ; Drang Nach Osten => WW2).


            • vote
              maQiavel maQiavel 28 novembre 19:49

              @nephis

               

              Il est un fait qu’il existe une tendance au sein du patronat allemand qui a tout intérêt à établir un partenariat stratégique avec la Russie ( cependant une autre tendance est plus dans l’affrontement ). C’est aussi ce qui explique que le traitement médiatique de la crise ukrainienne en Allemagne était très différent de l’hystérie médiatique de certains pays européens, dont le nôtre. Ce qui m’avait fait marrer au début de l’affaire Skipral, c’est quand l’Allemagne a expulsé quatre diplomates russes , histoire de se montrer solidaire du suzerain anglo-saxon mais a immédiatement fait savoir que la Russie pourrait les remplacer . Juste histoire de dire , « ok , on vous obéit les mecs , les Russes sont sataniques , toussa , on est d’accord , donc on expulse leurs diplomates mais venez pas nous emmerder avec vos histoires d’attaque chimique alors qu’on discute avec eux d’une affaire sérieuse ( North stream 2 ) ». smiley 

              il se trouve qu’à chaque fois que le sergent allemand a essayé de s’émanciper de la tutelle du capitaine anglo-saxon, cela s’est systématiquement traduit par un conflit mondial

              ------> Tout à fait mais si les élites allemandes se cachent derrière l’UE, c’est déjà plus difficile de les recadrer politiquement (genre « c’est pas nous, c’est Juncker » smiley ). Economiquement c’est autre chose, d’où les mesures protectionnistes américaines notamment dans le domaine de l’automobile et qui peuvent s’accentuer et de s’étendre dans les années qui viennent à d’autres domaines industriels et être source de tensions. Le jour ou Yankees vont critiquer ouvertement la concurrence déloyale de l’Allemagne du fait de son dopage à l’euro, ce sera un signe (non pas de ruptures, ça je n’y crois pas mais d’exacerbation des tensions). La prochaine décennie peut être amusante, ça peut aller dans tous les sens avec des alliances de revers, des alliances tacites, des alliances à front renversé, toussa … smiley


            • vote
              nephis 28 novembre 21:09

              @maQiavel

              Tout à fait mais si les élites allemandes se cachent derrière l’UE, c’est déjà plus difficile de les recadrer politiquement (genre « c’est pas nous, c’est Juncker »  ).

              Ce n’est pas ça qui empêchera les judéo-amerloques d’aller vitrifier les « crypto-nazis » s’ils estimaient cela nécessaire. Comme disait Sylvestre dans les guignols, « on aurait plus de mal à savater le dalaï-lama, on y arriverait, mais on aurait plus de mal ! » (https://www.dailymotion.com/video/xeayym) smiley

              Après, même si la strate d’analyse inter-étatique reste plus ou moins viable, elle n’est pas la plus pertinente à notre époque où ce sont les réseaux de pouvoir nébuleux transcendants les frontières qui surdéterminent le cours des événements. D’où la prééminence que j’accorde à certaines thèses complotistes contrairement à vous. smiley


            • vote
              maQiavel maQiavel 28 novembre 21:57

              @nephis

              « on aurait plus de mal à savater le dalaï-lama, on y arriverait, mais on aurait plus de mal ! »

              ------> smiley

               Sinon, effectivement sur l’importance des Etats nous divergeons. Il y’a eu en effet depuis la chute du mur de Berlin une montée en puissance des réseaux transnationaux dont l’objectif avoué était de minimiser le rôle des Etats dans la marche du monde mais quand on analyse les faits de plus près , non seulement les choses sont entrain de changer mais en plus ces réseaux se sont eux-mêmes appuyé sur les capacités de projections de l’Etat américain pour déployer leur puissance. Et de manière générale, ces réseaux pour se déployer dans une nation s’appuient toujours sur des institutions étatiques ou inter- étatiques, sans les Etats ces réseaux ne sont rien , donc la question n’est pas tant leur puissance en elle-même que leur capacité d’influence sur les appareils d’Etats et ça ne date pas d’aujourd’hui , il faut remonter 3 voir 4 siècles en arrière pour avoir une perspective plus large de cette synergie entre Etat , capitalisme et réseaux transnationaux). Dans les rapports de force internationaux, tout ne se réduit pas aux Etats bien entendu mais ils en restent les acteurs structurants. C’est du moins mon analyse. Même si j’admets que les complots existent (évidemment) , ils sont plus , selon moi , des conséquences conjoncturelles de dynamiques structurelles que des causalités systémiques.


            • vote
              maQiavel maQiavel 30 novembre 14:31

              La France exclut de céder son siège de membre permanent au Conseil de sécurité de l’ONU au profit de l’Union européenne.

              C’était prévisible. Maintenant , ce qu’on peut prévoir également pour les quelques années qui vont suivre , c’est le bal des éditocrates , des commentateurs et analystes audiovisuel et des politiciens expliquant que la France doit faire preuve de courage et d’audace pour relancer l’Europe , que pour contrer la vague populiste qui ébranle l’Europe le chef de l’Etat doit envoyer un signal fort , que la France pour destin historique de se placer à l’avant-garde de l’Europe et qu’en acceptant la collectivisation européenne du siège de membre permanent au conseil de sécurité de l’ONU , la France enverrait un signal fort vis-à-vis des égoïsmes nationaux.

              Pour moi, ce « non » est un « non » symbolique, comme celui d’une femme qui ne répond pas favorablement à la première sollicitation sexuelle et qui a besoin de se sentir plus désirée.


            • vote
              Debrief 28 novembre 17:34

              Coralie Delaume termine sur cette phrase superbe :
              La souveraineté nationale c’est l’autre nom de la démocratie.
               
              Cela n’échappe pas à nos élites qui enfoncent le clou de l’Europe pour rejeter la démocratie au profit de la dictature de l’oligarchie.


              • vote
                maQiavel maQiavel 28 novembre 17:41

                @Debrief
                C’est peut être une belle punchline mais elle est fondamentalement fausse (un pays dominé par une oligarchie pourrait très bien être nationalement souverain , c’est d’ailleurs très fréquent ). 
                Cette remarque ne m’empêche pas d’apprécier les analyses de Coralie Delaume



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès