• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Le numéro de série du missile qui a abattu le MH17 permet de mettre en cause (...)

Le numéro de série du missile qui a abattu le MH17 permet de mettre en cause l’Ukraine

Le ministère russe de la Défense a présenté en conférence de presse des documents démontrant, selon lui, que le missile qui a abattu au-dessus du Donbass un avion de la Malaysia Airlines en 2014 appartenait à l'Ukraine et avait été produit en 1986.

Tags : Transports Russie Ukraine Union européenne Diplomatie Armes




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • 1 vote
    zzz999 19 septembre 14:22

    La propagande OTANESQUE prétendra évidemment que tout ça est un dossier trafiqué, d’ailleurs au bout du compte comment être sûr de son authenticité tant la vérité est dure à trouver de nos jours ?


    • 1 vote
      jjwaDal 19 septembre 17:34
      "Don’t bother me with evidence my mind is made up...".
      La vérité est la propagande répandue par les grands médias pour le grand public. Elle n’est plus depuis un bon moment (sauf en science) une quête laborieuse d’indices concordants pointant dans une direction plutôt qu’une autre. L’"enquête" sur la destruction du MH17 était pliée dans la semaine suivant les faits, la Russie étant le coupable direct ou indirect de cette boucherie (dixit les USA et ensuite tous ses vassaux et leurs grands médias). Je retiens les informations russes pour l’anecdote (j’aime savoir qui fait quoi), mais ils pissent dans un violon.

      • vote
        bob14 20 septembre 08:19

        Le ministère russe de la Défense, aux ordres de la "Poutinerie" donne la version du dictateur à la télé..MDR


        • 1 vote
          Maetha 20 septembre 11:40

          @bob14 :

           La junte criminelle de Kiev fait partie des pays qui mènent l’enquête. Un pacte de confidentialité lie les quatre Pays suivants : Ukraine, Pays-bas Australie et Belgique.

           La Russie (et les résistants ukrainiens) désignés dès le premier jour, contre tout bon sens, comme étant les responsables de cette horreur, exclus, eux, de cette enquête. Qui ressemble tout à fait, maintenant à une enquête à charge.

           Qui a empêché les enquêteurs de s’approcher du site de désastre par des bombardements bien ciblés ?

           Lire :

           "A propos de fakes news : des nouvelles du vol MH17 abattu en Ukraine en 2014"

           et

           Alter info. Vol MH17 : les dessous d’une enquête tronquée.


        • 1 vote
          Hijack ... Hijack ... 20 septembre 18:20

          Il suffit simplement de se demander ... à qui ce drame a servi ?



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès