• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Covid-19 : Le Grand Reset – Compilation de preuves à partager

Covid-19 : Le Grand Reset – Compilation de preuves à partager

Le Grand Reset n’est pas une légende. C’est une réalité qui est abordée au Forum Économique Mondial depuis des années et le sujet principal du prochain Forum Économique Mondial en 2021.

En observant le contexte actuel, il est difficile de ne pas remarquer les dangers économiques des décisions du gouvernement Français. Cela dit, La France est loin d’être la seule dans ce contexte car ce virus est en train de mettre l’économie mondiale à genoux. Tout est en place. Il est temps plus que jamais d’ouvrir les yeux sur ce qui se passe et d’en parler. Partagez cet article ou les liens ci-dessous. Soldats digitaux, à vos postes ! Prêts ? Partagez !!!

Sur le site officiel du FEM (Forum Economique Mondial) :
La "Grande Réinitialisation" : un sommet unique pour débuter 2021 :
https://fr.weforum.org/press/2020/06/la-grande-reinitialisation-un-sommet-unique-pour-debuter-2021/

« Le FMI vient d’annoncer le grand Reset ! » L’édito de Charles Sannat :
https://www.businessbourse.com/2020/06/09/le-fmi-vient-dannoncer-le-grand-reset-ledito-de-charles-sannat/

Une vidéo incontournable pour tout comprendre en 7 min :
Trump VS. Great Reset :

On parle du Grand Reset sur TV5 Monde : 

Les mondialistes ont entendu les Gilets Jaunes, ils veulent annuler toutes les dettes, dettes étatiques, publiques, personnelles, etc., cela fait aussi partie du Grand Reset comme vous le verrez plus loin en détail.

Philippe Béchade en parlait déjà dès le mois de mars :

Ainsi que Christine Lagarde un peu plus tard en mai (vidéo en anglais) :

Voici deux vidéos de présentation sur la chaîne youtube officielle du WEF (World Economic Forum, anciennement appelé "Forum de Davos"), FEM en français :

1. The Great Reset (la grande réinitialisation)

2. What is the Fourth Industrial Revolution (qu'est-ce que la quatrième révolution industrielle ?)

 

Qu’est-ce que le Great Reset ?

 

Le 3 juin dernier, Klaus Schwab et le prince Charles annonçaient en grande pompe le lancement du Great Reset (« Grande Réinitialisation »), l’occasion pour le président du Forum économique mondial de présenter le Covid-19 comme « une fenêtre d’opportunité rare mais étroite pour repenser, réinventer et réinitialiser notre monde ».

 

La vidéo sous-titrée en français du lancement officiel du Great Reset : ICI

 

S’affichaient, le 3 juin, aux côtés de l’héritier du trône britannique et du président du Forum économique mondial :

- Antonio Guterres, ancien président de l’Internationale socialiste, ancien Haut-Commissaire des Nations unies pour les réfugiés, actuel secrétaire général de l’ONU. L’ONU est étroitement associée au Great Reset via les Objectifs du développement durable rassemblés en 2015 dans l’Agenda 2030.

 

« "Nous les gens" pour les objectifs mondiaux » : la bande-annonce de l’Agenda 2030 de l’ONU :

 

- Kristalina Georgieva, la directrice générale du FMI.

- L’« économiste du climat » Nicholas Stern, membre de la commission économique installée par Emmanuel Macron à l’Élysée, membre du Conseil économique sur la santé de la planète de la Fondation Rockefeller. La famille Rockefeller a en effet joué un rôle primordial dans la réduction de l’écologie à la « décarbonation » et à la voiture électrique et ce, depuis le premier Sommet de la Terre et la publication du Rapport Meadows : les limites à la croissance (1972), jusqu’à l’accord de Paris sur le climat (2015) en passant par la création du GIEC (1988). C’est encore la Fondation Rockefeller, qui, dès 2010, a établi le « scénario narratif » de l’« étape verrouillage ».

Cliquez pour télécharger le rapport de la Fondation Rockefeller
où fut établi, en mai 2010, le « scénario narratif » de « l’étape verrouillage »

 

 

- Ajaypal Singh Banga, PDG de Mastercard, membre du Council on Foreign Relations et de l’International Business Council du Forum économique mondial.

- Bernard Looney, directeur général de BP.

- Brad Smith qui représente Bill Gates, dont il est le successeur à la tête de Microsoft. Rappelons que le Forum économique mondial et la fondation Bill & Melinda Gates avaient coorganisé, en octobre 2019, Event 201, une étrange simulation autoréalisatrice de pandémie mondiale au coronavirus avant de lancer, dès le 23 janvier 2020, à l’occasion du forum de Davos, le programme mondial de vaccination (ARN messager). Coordonné par la Coalition pour les innovations en préparation aux épidémies (CEPI), ce programme est présidé par Richard Hatchett, qui se trouve être celui qui, au début des années 2000, a théorisé pour la première fois le confinement (lockdown) et la distanciation sociale (social distancing), alors qu’il officiait au sein de l’administration Bush Junior.

- Le démocrate « nobélisé » Al Gore et l’ancien secrétaire d’État John Kerry, qui copréside le groupe de travail sur le changement climatique de Joe Biden, ont également soutenu publiquement cet agenda, appuyé par l’OCDE via un rapport intitulé Reconstruire en mieux : une reprise durable et résiliente après le COVID-19.

- Représentée par son ministre des Finances Mohammed Al-Jadaan, l’Arabie saoudite, qui assure cette année la présidence du G20, participe également au Great Reset, via le projet Saoudi Vision 2030.

- La Chine est représentée par Ma Jun, président du Comité de la finance verte et membre du Comité de la politique monétaire de la Banque populaire de Chine.

 

*

 

Intitulé COVID-19 : The Great Reset, ce plan de « réinitialisation du monde » a été publié au début de l’été 2020 par le Forum économique mondial chez Forum Publishing.

 

 

Il est cosigné par Klaus Schwab, par ailleurs membre du conseil international du Centre Peres pour la paix (sionisme) et ancien membre du comité de pilotage du Groupe Bilderberg (mondialisme), et par son bras droit, le consultant Thierry Malleret. Également connu sous le pseudonyme de Milton Peel, marié à l’ancienne assistante du prince Charles, Thierry Malleret est un consultant financier (The Monthly Barometer, IJ Partners, Rainbow Insight), spécialiste de la Russie qui a officié successivement au cabinet militaire de Jacques Chirac à Matignon, à la BERD auprès de Jacques Attali, puis comme principal conseiller de l’oligarque russo-israélien Mikhaïl Fridman en qualité de chef économiste d’Alfa Bank.

Sur le plan de la communication, le Great Reset repose avant tout sur la peur, puis sur les injonctions sanitaires et climatiques qui permettent d’obtenir un assujettissement de la population par le chantage compassionnel à « sauver des vies » et à « sauver le climat ». La lecture du Great Reset et l’analyse des forces en présence permettent d’établir un parallèle avec 1917. Avec une destruction contrôlée de l’économie réelle et de la classe moyenne occidentale, se dessine en effet un « bolchevisme 2.0 », où le vert a remplacé le rouge, le « social » s’est muté en « durable » et où le rôle de la Tchéka est occupé par la combinaison de l’intelligence artificielle (IA) et de la 5G. Au sommet du monde cauchemardesque du Great Reset, BlackRock, le plus gros gestionnaire d’actifs au monde détenant des intérêts majeurs dans les mégabanques, les gros médias, le Big Pharma et les géants du Web. Dictant leurs politiques aux banques centrales et aux États, ce pouvoir « fantôme » entend régner, grâce à son contrôle de l’intelligence artificielle (IA), sur une humanité drastiquement réduite en nombre, largement métissée et composée d’esclaves de la dette assignés à résidence.

D’une manière générale, le niveau d’adhésion des gouvernements au projet est strictement indexé sur leur acceptation du récit de la « pandémie de Covid-19 » imposée par les gros médias. Appliqué à la virgule près par la Commission européenne (via le Green Deal) et dans les pays du Commonwealth, le Great Reset constitue ce qu’Emmanuel Macron a pudiquement appelé « le jour d’après ». Il forme, outre-Atlantique, la colonne vertébrale du programme de Joe Biden. Une fois que l’on a pris connaissance de ce plan et qu’on l’a compris, l’action gouvernementale et les mesures Covid-19 que l’on croyait absurdes deviennent tout à fait cohérentes. Une cohérence impossible à assumer politiquement auprès du grand public.

 

Emmanuel Macron, promoteur zélé du Great Reset, ici à l’Élysée le 24 avril 2020 :

Nous vous épargnons ici les innombrables mentions des termes « durable » (comprendre « malthusien »), « inclusif » (comprendre « abolition des identités et des valeurs traditionnelles ») et « résilient » (comprendre « destructeur ») qui pourraient composer la nouvelle devise de ce système politique qui, au prétexte du Covid-19, présenté comme une « menace publique, universelle et existentielle », entend « redéfinir notre humanité ». Aboutissement du projet mondialiste, ce plan tout à fait diabolique fondé sur la « destruction créatrice » (la conception kabbaliste du monde) est actuellement appliqué sous nos yeux. En raison de l’urgence de la situation, Faits & Documents présente pour Égalité & Réconciliation un bref condensé de l’ouvrage Covid-19 : The Great Reset dont aucun média français n’a fait écho malgré son importance majeure. Les origines, les implications, les non-dits et les acteurs de ce plan sont présentés en profondeur dans Coronavirus : La Vraie Chronologie la série événement de F&D (n°482 à 489).  

 

Tentative d’imposer « coûte que coûte » le Nouvel Ordre mondial, le Great Reset avance à découvert. Ici en couverture du Time à paraître le 2 novembre prochain :

 

***

Voici, sans commentaires, quelques citations tirées de « COVID-19 : The Great Reset  » :

 

« La gouvernance mondiale est au cœur de toutes les autres questions. »

« L’hypothèse fondamentale est que la pandémie pourrait continuer à nous affecter jusqu’en 2022. […] Un retour complet à la "normale" ne peut être envisagé avant qu’un vaccin ne soit disponible. »

« Beaucoup d’entre nous se demandent quand les choses reviendront à la normale. La réponse est courte : jamais. […] Il y aura une ère "avant le coronavirus" (av. C) et "après le coronavirus" (apr. C). »

« Lorsqu’ils y sont confrontés, certains dirigeants de l’industrie et certains cadres supérieurs peuvent être tentés d’assimiler la réinitialisation à un redémarrage. […] . Cela n’arrivera pas parce que cela ne peut pas arriver ».

« Les mesures de distanciation sociale et physique risquent de persister après la disparition de la pandémie elle-même, justifiant la décision de nombreuses entreprises de différents secteurs d’accélérer l’automatisation. »

« Il est loin d’être certain que la crise du COVID-19 fasse pencher la balance en faveur du travail contre le capital. Politiquement et socialement, cela serait possible, mais la technologie change la donne. »

« Jusqu’à 86 % des emplois dans la restauration, 75 % des emplois dans le commerce de détail et 59 % des emplois dans le divertissement pourraient être automatisés d’ici à 2035. »

« Jusqu’à 75 % des restaurants indépendants pourraient ne pas survivre aux verrouillages et aux mesures de distanciation sociale ultérieures. »

« Aucune industrie ou entreprise ne sera épargnée. »

« La "tyrannie de la croissance du PIB" prendra fin. »

« La fiscalité augmentera. Comme par le passé, la logique sociale et la justification politique qui sous-tendent les augmentations seront basées sur le récit des "pays en guerre" (mais cette fois contre un ennemi invisible). »

« Le contrôle public des entreprises privées augmentera. »

« Les entreprises n’adhéreront pas nécessairement à ces mesures parce qu’elles les considèrent comme "bonnes", mais plutôt parce que le "prix" à payer pour ne pas s’y soumettre sera trop élevé en termes de colère des militants. »

« L’activisme des jeunes s’accroît dans le monde, étant révolutionné par les réseaux sociaux qui accentuent la mobilisation à un niveau qui aurait été impossible auparavant. Il prend de nombreuses formes différentes, allant de la participation politique non institutionnalisée aux manifestations et protestations, et aborde des questions aussi diverses que le changement climatique, les réformes économiques, l’égalité des sexes et les droits LGBTQ. La jeune génération est fermement à l’avant-garde du changement social. Il ne fait aucun doute qu’elle sera le catalyseur du changement et une source d’élan critique pour le Great Reset. »

« Avec le confinement, notre attachement à nos proches s’est renforcé, avec un sentiment renouvelé d’appréciation pour tous ceux que nous aimons : la famille et les amis. Mais le côté sombre à cela est le déclenchement d’une montée des sentiments patriotiques et nationalistes, avec des considérations religieuses et ethniques troublantes. En fin de compte, ce mélange toxique a fait ressortir le pire de nous-mêmes en tant que groupe social. »

« Vu en ces termes, le coronavirus a renforcé et non réinitialisé les problèmes liés à la santé mentale. […] Dans l’ère post-pandémique, ces questions peuvent désormais recevoir la priorité qu’elles méritent. Cela constituera une réinitialisation vitale. »

 

« La pandémie de Covid-19 démontre ce que nous savons tous : des millénaires de patriarcat ont abouti à un monde dominé par les hommes avec une culture dominée par les hommes qui nuit à tout le monde, femmes, hommes, filles et garçons », explique Antonio Guterres, le secrétaire général de l’ONU sur Twitter dans le cadre du Great Reset :

 

« La combinaison de l’intelligence artificielle (IA), de l’Internet des objets (IoT) et des capteurs et de la technologie portable produira de nouvelles perspectives sur le bien-être personnel. Ils surveilleront ce que nous sommes et ce que nous ressentons, et brouilleront progressivement les frontières entre les systèmes de santé publics et les systèmes de création de santé personnalisés – une distinction qui finira par s’effondrer. »

« L’impératif actuel de propulser, quoi qu’il arrive, "l’économie sans contact" et la volonté ultérieure des régulateurs de l’accélérer signifient qu’il n’y a plus de blocage. »

« Au fur et à mesure que la distanciation sociale et physique persistera, s’appuyer davantage sur les plateformes numériques pour communiquer, travailler, demander des conseils ou commander quelque chose gagnera peu à peu du terrain sur des habitudes autrefois enracinées […]. Si les considérations de santé deviennent primordiales, nous pouvons décider, par exemple, qu’un cours de cyclisme devant un écran à la maison ne correspond pas à la convivialité et au plaisir de le faire avec un groupe dans un cours en direct, mais est en fait plus sûr (et moins cher !). Le même raisonnement s’applique à de nombreux domaines différents comme prendre l’avion pour une réunion (Zoom est plus sûr, moins cher, plus vert et beaucoup plus pratique), se rendre à une réunion de famille éloignée pour le week-end (le groupe familial WhatsApp n’est pas aussi amusant mais, encore une fois, plus sûr, moins cher et plus écologique) ou même suivre un cours académique (pas aussi enrichissant, mais moins cher et plus pratique) ».

« L’endiguement de la pandémie de coronavirus nécessitera un réseau de surveillance mondial. »

« La recherche des contacts a une capacité inégalée et une place quasi essentielle dans l’arsenal de lutte contre le COVID-19, tout en étant en même temps positionnée pour devenir un catalyseur de la surveillance de masse. »

« Au cours des mois et des années à venir, le compromis entre les avantages pour la santé publique et la perte de la vie privée sera soigneusement pesé, devenant le sujet de nombreuses conversations et de débats animés. La plupart des gens, craignant le danger du COVID-19, se demanderont : n’est-il pas insensé de ne pas tirer parti de la puissance de la technologie pour venir à notre secours lorsque nous sommes victimes d’une épidémie et que nous sommes confrontés à une sorte de situation de vie ou de mort ? Ils seront alors disposés à renoncer à une grande partie de leur vie privée et conviendront que dans de telles circonstances, le pouvoir public peut légitimement passer outre les droits individuels. »

« À première vue, la pandémie et l’environnement peuvent sembler n’être que des cousins éloignés ; mais ils sont beaucoup plus proches et entrelacés qu’on ne le pense. […] Ils sont de nature mondiale et ne peuvent donc être correctement traités que d’une manière coordonnée au niveau mondial. »

« Plus la croissance démographique est élevée, plus nous perturbons l’environnement, plus le risque de nouvelles pandémies est élevé. »

« La fragilité des États reste l’un des défis mondiaux les plus critiques, particulièrement répandu en Afrique. […] La rupture des chaînes commerciales et d’approvisionnement causée par la pandémie provoquera une dévastation immédiate. »

« L’un des effets les plus évidents pour les parties les plus riches du monde de la misère économique, du mécontentement et de la faim dans les États les plus fragiles et les plus pauvres consistera en une nouvelle vague de migration de masse dans sa direction, comme celles qui ont eu lieu en Europe en 2016. »

 

« Bienvenu en 2030. Je ne possède rien, je n’ai pas de vie privée, et la vie n’a jamais été aussi belle » peut-on lire dans ce tweet publié par le Forum économique mondial en 2017 :

 

 

L’archevêque Carlo Maria Vigano dénonce le Great Reset et appelle Donald Trump à l’aide (source) :


LETTRE OUVERTE

AU PRÉSIDENT DES ÉTATS-UNIS D’AMÉRIQUE DONALD J. TRUMP

Dimanche 25 octobre 2020
Solennité du Christ-Roi

Monsieur le Président,

Permettez-moi de m’adresser à vous en cette heure où le sort du monde entier est menacé par une conspiration mondiale contre Dieu et l’humanité. Je vous écris en tant qu’archevêque, en tant que successeur des apôtres, en tant qu’ancien nonce apostolique aux États-Unis d’Amérique. Je vous écris au milieu du silence des autorités civiles et religieuses. Puissiez-vous accepter ces paroles comme la voix de celui qui crie dans le désert »(Jn 1, 23). Comme je l’ai dit lorsque je vous ai écrit ma lettre en juin, ce moment historique voit les forces du Mal alignées dans une bataille sans quartier contre les forces du Bien ; des forces du Mal qui apparaissent puissantes et organisées alors qu’elles s’opposent aux enfants de la Lumière, qui sont désorientés et désorganisés, abandonnés par leurs chefs temporels et spirituels.

Chaque jour, on sent les attaques se multiplier de ceux qui veulent détruire la base même de la société : la famille naturelle, le respect de la vie humaine, l’amour de la patrie, la liberté de l’éducation et des affaires. Nous voyons des chefs de nations et des chefs religieux se plier à ce suicide de la culture occidentale et de son âme chrétienne, tandis que les droits fondamentaux des citoyens et des croyants sont niés au nom d’une urgence sanitaire qui se révèle de plus en plus instrumentale à l’établissement d’une tyrannie inhumaine et sans visage.

Un plan mondial appelé Great Reset est en cours. Son architecte est une élite mondiale qui veut soumettre toute l’humanité, imposant des mesures coercitives avec lesquelles limiter drastiquement les libertés individuelles et celles de populations entières. Dans plusieurs pays, ce plan a déjà été approuvé et financé ; dans d’autres, il n’en est qu’à ses débuts. Derrière les dirigeants mondiaux qui sont les complices et les exécuteurs de ce projet infernal, il y a des personnages sans scrupules qui financent le Forum économique mondial et l’événement 201, faisant la promotion de leur agenda.

Le but de la Grande Réinitialisation est l’imposition d’une dictature de la santé visant à l’imposition de mesures liberticides, cachées derrière des promesses tentantes d’assurer un revenu universel et d’annuler la dette individuelle. Le prix de ces concessions du Fonds monétaire international sera la renonciation à la propriété privée et l’adhésion à un programme de vaccination contre Covid-19 et Covid-21 promu par Bill Gates avec la collaboration des principaux groupes pharmaceutiques. Au-delà des énormes intérêts économiques qui motivent les promoteurs de la Grande Réinitialisation, l’imposition de la vaccination s’accompagnera de l’exigence d’un passeport sanitaire et d’une identification numérique, avec pour conséquence le suivi des contacts de la population du monde entier. Ceux qui n’accepteront pas ces mesures seront confinés dans des camps de détention ou placés en résidence surveillée et tous leurs biens seront confisqués.

Monsieur le Président, j’imagine que vous savez déjà que dans certains pays, la Grande Réinitialisation sera activée entre la fin de cette année et le premier trimestre de 2021. A cet effet, de nouveaux verrouillages sont prévus, qui seront officiellement justifiés par un supposée deuxième et troisième vague de la pandémie. Vous connaissez bien les moyens qui ont été déployés pour semer la panique et légitimer les limitations draconiennes des libertés individuelles, provoquant astucieusement une crise économique mondiale. Dans les intentions de ses architectes, cette crise servira à rendre irréversible le recours des nations à la Grande Réinitialisation, donnant ainsi le coup final à un monde dont ils veulent complètement annuler l’existence et la mémoire même. Mais ce monde, Monsieur le Président, comprend les gens, les affections, les institutions, la foi, la culture, les traditions et les idéaux : des gens et des valeurs qui n’agissent pas comme des automates, qui n’obéissent pas comme des machines, parce qu’ils sont dotés d’une âme et d’une cœur, parce qu’ils sont liés entre eux par un lien spirituel qui puise sa force d’en haut, de ce Dieu que nos adversaires veulent défier, tout comme Lucifer le faisait au début des temps avec son « non serviam ».

Beaucoup de gens – on le sait bien – sont agacés par cette référence à l’affrontement entre le Bien et le Mal et l’utilisation de connotations « apocalyptiques », qui selon eux exaspère les esprits et aiguise les divisions. Il n’est pas surprenant que l’ennemi soit en colère d’être découvert au moment même où il croit avoir atteint la citadelle qu’il cherche à conquérir sans être dérangé. Ce qui est surprenant, cependant, c’est qu’il n’y a personne pour tirer la sonnette d’alarme. La réaction de l’État profond à ceux qui dénoncent son plan est brisée et incohérente, mais compréhensible. Juste au moment où la complicité des médias traditionnels avait réussi à rendre la transition vers le Nouvel Ordre Mondial presque indolore et inaperçue, toutes sortes de tromperies, de scandales et de crimes se font jour.

Jusqu’à il y a quelques mois, il était facile de dénigrer en tant que « théoriciens du complot » ceux qui dénonçaient ces plans terribles, que l’on voit maintenant se réaliser dans les moindres détails. Personne, jusqu’en février dernier, n’aurait jamais pensé que, dans toutes nos villes, des citoyens seraient arrêtés simplement pour avoir voulu marcher dans la rue, respirer, vouloir garder leurs affaires ouvertes, vouloir aller à l’église le dimanche. Pourtant, maintenant, cela se passe partout dans le monde, même dans une Italie de carte postale que de nombreux Américains considèrent comme un petit pays enchanté, avec ses monuments anciens, ses églises, ses villes charmantes, ses villages caractéristiques. Et tandis que les politiciens sont barricadés à l’intérieur de leurs palais promulguant des décrets comme des satrapes persans, les entreprises font faillite, les magasins ferment et les gens sont empêchés de vivre, de voyager, de travailler et de prier. Les conséquences psychologiques désastreuses de cette opération se voient déjà, à commencer par les suicides d’entrepreneurs désespérés et de nos enfants, séparés de leurs amis et camarades de classe, invités à suivre leurs cours assis seuls à la maison devant un ordinateur.

Dans la Sainte Écriture, Saint Paul nous parle de « celui qui s’oppose » à la manifestation du mystère de l’iniquité, le kathèkon (2 Th 2, 6-7). Dans le domaine religieux, cet obstacle au mal est l’Église, et en particulier la papauté ; dans la sphère politique, ce sont ceux qui font obstacle à l’établissement du Nouvel Ordre Mondial.

Comme il l’est clair maintenant, celui qui occupe la présidence de Peter a trahi son rôle dès le début afin de défendre et de promouvoir l’idéologie mondialiste, en soutenant l’agenda de l’Église profonde, qui l’a choisi dans ses rangs.

Monsieur le Président, vous avez clairement déclaré que vous vouliez défendre la Nation Unique sous Dieu, les libertés fondamentales et les valeurs non négociables qui sont niées et combattues aujourd’hui. C’est vous, cher président, qui êtes celui qui vous oppose à « l’État profond, l’assaut final des enfants des ténèbres.

Pour cette raison, il est nécessaire que toutes les personnes de bonne volonté soient persuadées de l’importance historique de l’élection imminente : pas tant pour tel ou tel programme politique, mais à cause de l’inspiration générale de votre action qui incarne le mieux – dans ce contexte historique particulier – ce monde, notre monde, qu’ils veulent annuler par le biais du verrouillage. Votre adversaire est aussi notre adversaire : c’est l’ennemi du genre humain, celui qui est un meurtrier depuis le début »(Jn 8, 44).

Autour de vous sont rassemblés avec foi et courage ceux qui vous considèrent comme la garnison finale contre la dictature mondiale. L’alternative est de voter pour une personne manipulée par l’État profond, gravement compromise par les scandales et la corruption, qui fera aux États-Unis ce que Jorge Mario Bergoglio fait à l’Église, le Premier ministre Conte en Italie, le président Macron en France. , Premier ministre Sanchez en Espagne, et ainsi de suite. La nature blackmailable de Joe Biden – tout comme celle des prélats du « cercle magique » du Vatican l’exposera à être utilisé sans scrupules, permettant à des pouvoirs illégitimes d’interférer à la fois dans la politique intérieure et dans les équilibres internationaux. Il est évident que ceux qui le manipulent ont déjà quelqu’un de pire que lui prêt, avec qui ils le remplaceront dès que l’occasion se présentera.

Et pourtant, au milieu de cette sombre image, cette avancée apparemment imparable de « l’ennemi invisible », un élément d’espoir émerge. L’adversaire ne sait pas aimer, et il ne comprend pas qu’il ne suffit pas d’assurer un revenu universel ou d’annuler les hypothèques pour subjuguer les masses et les convaincre d’être stigmatisées comme du bétail. Ce peuple, qui subit depuis trop longtemps les abus d’un pouvoir haineux et tyrannique, redécouvre qu’il a une âme ; il comprend qu’il n’est pas disposé à échanger sa liberté contre l’homogénéisation et l’annulation de son identité ; il commence à comprendre la valeur des liens familiaux et sociaux, des liens de foi et de culture qui unissent les honnêtes gens. Cette grande réinitialisation est vouée à l’échec car ceux qui l’ont planifiée ne comprennent pas qu’il y a encore des gens prêts à descendre dans la rue pour défendre leurs droits, pour protéger leurs proches, pour donner un avenir à leurs enfants et petits-enfants. L’inhumanité nivelante du projet mondialiste se brisera misérablement face à l’opposition ferme et courageuse des enfants de la Lumière. L’ennemi a Satan de son côté. Celui qui ne sait que haïr. Mais de notre côté, nous avons le Seigneur Tout-Puissant, le Dieu des armées déployées pour la bataille, et la Très Sainte Vierge, qui écrasera la tête de l’ancien Serpent. « Si Dieu est pour nous, qui peut être contre nous ? » (Rom 8:31).

Monsieur le Président, vous savez bien qu’en cette heure cruciale, les États-Unis d’Amérique sont considérés comme le mur de défense contre lequel la guerre déclarée par les partisans du mondialisme s’est déclenchée. Mettez votre confiance dans le Seigneur, fortifiés par les paroles de l’apôtre Paul : « Je peux tout en celui qui me fortifie » (Ph 4, 13). Être un instrument de la Divine Providence est une grande responsabilité, pour laquelle vous recevez certainement toutes les grâces d’État dont vous avez besoin, puisqu’elles sont implorées avec ferveur pour vous par les nombreuses personnes qui vous soutiennent par leurs prières.

Avec cette espérance céleste et l’assurance de ma prière pour vous, pour la Première Dame et pour vos collaborateurs, de tout mon cœur je vous envoie ma bénédiction

Que Dieu bénisse les États-Unis d’Amérique !

+ Carlo Maria Viganò

Archevêque d’Ulpiana
Ancien nonce apostolique aux États-Unis d’Amérique



Lettre en version originale

La lettre a été confirmée par le président Trump et le Général Flynn sur leur comptes twitter respectifs :

Donald Trump : https://www.ncronline.org/news/people/tweet-trump-puts-controversial-archbishop-vigan-back-us-politics

Général Michael Flynn : https://twitter.com/GenFlynn/status/1322152364065886208?s=20

-----------------------------------------------------

Site officiel : https://www.dissept.com

Tags : Vaccins Terrorisme Crise financière Complot Manipulation Donald Trump Mondialisme Covid-19




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • 11 votes
    medialter medialter 3 novembre 19:36

    "Cela dit, La France est loin d’être la seule dans ce contexte car ce virus est en train de mettre l’économie mondiale à genoux"

    *

    Non. L’économie était déjà flinguée bien avant le virus

    *

    "Tout est en place. Il est temps plus que jamais d’ouvrir les yeux sur ce qui se passe et d’en parler. Partagez cet article ou les liens ci-dessous. Soldats digitaux, à vos postes ! Prêts ? Partagez !!!"

    *

    Partagez ??? Pour quoi faire ? Combat d’arrière-garde. Encore perdre son temps à partager pour une majorité de zombies qui n’ont toujours rien capté au film ... De la confiture aux cafards. De toutes manières, pour les cafards, il est déjà trop tard, ils n’ont même pas conscience que leur chute libre de 10.000m a déjà commencé, et que l’impact est imminent


    • 4 votes
      Les déQodeurs Les déQodeurs 3 novembre 20:46

      @medialter
      Partagez quand même et ayez foi en la bonté humaine. 
      La France sera peut-être la dernière à se réveiller mais nous n’avons pas d’autres choix que de continuer à réveiller nos compatriotes somnambules avec tact et beaucoup d’amour si possible.

      Gardons notre espoir allumé et restons unis coûte que coûte, c’est une épreuve collective et nous allons la réussir, ne laissons pas l’ennemi nous confiner dans la peur et le désespoir et ne cédons pas à la violence ou au chaos, faisons tous front uni en faisant preuve de ésobéissance pacifique intelligente organisée, et que chacun soit un exemple à son propre niveau.

      WWGWGA


    • vote
      yoananda2 3 novembre 20:54

      @medialter
      exact


    • 7 votes
      Alexandre Berger Alexandre Berger 3 novembre 21:47

      @Les déQodeurs

      Un constat malheureusement assez justifié de medialter. Seuls ceux qui sont déjà réveillés apprécient de partager et d’en apprendre davantage. C’est parce que c’est un problème bien plus complexe que l’information elle-même, c’est tout le système de croyance et la façon dont la propagande envahit depuis des décennies les façons de penser le sujet. En cela Bernays avait tout résumé en disant qu’il est presque « impossible de faire changer d’avis à une seule personne, alors qu’il est aisé de faire changer d’avis à des millions de personnes à la fois ». Car le besoin d’appartenance au groupe et les instincts grégaires naturels sont complètement omnipotents chez 80/90% des gens. C’est pourquoi les médias et les leaders d’opinion ont un boulevard pour leurs diverses ingénieries sociales depuis tout ce temps, aussi surréaliste et absurdes soient les croyances suggérées.


      La peur de l’ostracisme et du rejet par le groupe sont un important pilier de nos instincts de survie, et font que la personne normale nourrit activement et quotidiennement quantité de pensées pour aller dans la direction opposée, celle de l’appartenance, de l’acceptation et donc du conformisme à tout prix. C’est là un levier énorme, et c’est en partie cela qui donne tant de pouvoir aux médias. Et les preuves les plus évidentes dans ce cas, ne valent pas grand chose aux yeux du quidam moyen, ça fait longtemps qu’on a pu le constater.

      Pour régler le problème il faut du Pouvoir, point à la ligne.


      Il n’empêche que le boulot que vous faites est très louable, mais mieux vaut éviter de se faire trop d’illusions sur le « qui » consultera ces contenus. En ce sens, mieux vaux cesser de tenter de réveiller les zombies et plutôt se concentrer sur les moyens d’enrichir, de coordonner et de structurer une masse critique de personnes éveillées, et de viser le fait de peser d’une façon ou d’une autre à termes. Car des gens éveillés il y en a, tandis que c’est surtout l’absence totale de coordination et de représentation qui pêchent. Les recours en Justice sont à aussi privilégier, car là théoriquement c’est les faits et les preuves qui sont recherchés et qui sont sensés l’emporter.


    • 6 votes
      Super Cochon 4 novembre 00:26

      @Les déQodeurs

      .
      .
      La prise d’otages à assez durée ! ....... Il est URGENT que l’Armée intervienne pour arrêter cette vaste manipulation qui détruit notre économie et nos Libertés individuelles !

      .
      .

      Des criminels sont au pouvoir ! ....... ils ont empêchés les gens de se soigner avec des médicaments qui ne coutaient rien , et TUER les personnes âgées en détresse respiratoire en leurs injectant du Rivotril par décret !

      .
      .
      Soit c’est l’Armée , soit c’est à la Justice de se charger de cette destitution !

      .
      .
      .



    • 9 votes
      Super Cochon 4 novembre 00:27

      @Les déQodeurs

      .
      La destruction de l’économie par le Covid pour imposer le Grand Reset du FMI
      .
      .

      Les gouvernements proposeront d’éliminer toutes les dettes personnelles (hypothèques, prêts, cartes de crédit, etc.) dont tout le financement sera fourni au par le FMI dans le cadre de ce qui deviendra le programme mondial de réinitialisation de la dette .

      .

      En échange de l’acceptation de cette remise totale de la dette , l’individu perdrait à jamais la propriété de tous les biens et actifs.

      .

      L’individu devrait également accepter de participer au calendrier de vaccination COVID-19 et COVID-21, ce qui lui permettrait de voyager et de vivre sans restriction même sous un verrouillage complet .

      .

      .



    • 4 votes
      LUCA LUCA 4 novembre 01:45

      @Super Cochon

      Pourquoi crois-tu que mac-ron ait mis tous les militaires dans sa poche, en passant du changement de gén. de corps d’armée en remplacement de préfets ? On comptera le nombre de "déserteurs" le moment venu,..


    • 7 votes
      Super Cochon 4 novembre 02:36

      @LUCA
      .
      .
      Macron est dans la poche des Milliardaire-Apatrides qui l’ont fait élire grâce à leurs Médias .
      .
      .
      .

      Qui sont les milliardaires qui possèdent les médias français ?
      .
      .

      https://www.ladn.eu/media-mutants/presse-et-nouvelles-ecritures/carte-milliardaires-possedent-medias-francais/
      .
      .


    • vote
      ZardoZ ZardoZ 4 novembre 15:58

      @Super Cochon

      Le souci, c’est que l’armée est infecté de mahométans avec tapis de prières dans le sac à dos et bouffe halal en ration... Perdu d’avance !


    • vote
      V_Parlier V_Parlier 4 novembre 22:45

      @medialter
      Il est clair que pour le proche futur de l’économie (surtout l’économie "post-industrielle" occidentale) et pour la sensibilisation du public, c’est déjà bien trop tard. Ceci dit, je me demande qui sont les pires : Les anti-reset ou les pro-reset ? Difficile d’évaluer quand on voit les méthodes de racollage de chacun des camps. Mais nous serons fixés quand le choix de l’hyper-classe sera plus unanime : A ce moment là ce sera le choix le plus mauvais pour nous.

      Dans ces vidéos la palme revient aux greenwashers qui nous vendent un reset écolo avec une mise en scène technologiste et ultra-médicalisée. Là ils ont fait fort. Ils mériteraient un stage commando à la Koh Lanta pour cinq ans au moins.


    • 2 votes
      Super Cochon 5 novembre 06:31

      .
      .
      .
      .
      .

      IMPORTANT ! ........ Lisez attentivement l’ensemble de ces informations !
      .
      .
      Dans les semaines qui viennent , au Canada , des camps de concentration vont être construit pour interner de force les personnes qui refusent d’accepter le Grand Reset et le programme de vaccination obligatoire .
      .
      .
      https://fr.sott.net/article/36218-Covid-21-Cette-feuille-de-route-correspond-elle-vraiment-au-plan-canadien-du-NOM-pour-2021-A-vous-de-decider
      .
      .
      .
      .
      .


    • vote
      Super Cochon 5 novembre 06:38

      @ZardoZ
      .
      .
      il n’y en a pas tant que ça . Quand le clash va éclater , ils ne pourront plus se dissimuler et accepter les ordres qui vont à l’encontre de leurs appartenances communautaire et religieuse , il ne restera que deux camps , les ennemis et les patriotes . ......... Le moment voulu , quand la guerre civile éclatera , les traites de Mélanchon nous rejoindront ou fuiront à l’étranger pour ne pas participer aux combat .
      .
      .
      .


    • vote
      Qanon France Qanon France 6 novembre 10:45

      Comprendre la fraude électorale massive sans précédent et le coup d’état aux USA :

      https://www.egaliteetreconciliation.fr/Fraude-democrate-massive-les-teles-US-coupent-la-declaration-de-Trump-61632.html


    • 8 votes
      Tchakpoum Tchakpoum 3 novembre 22:56

      Les pièces du puzzle s’assemblent maintenant ;

      Je ne comprenais pas ce deuxième confinement, qui ferme le petit commerce pour maintenir le grand ouvert. Maintenant je comprends, il s’agit de refourguer l’économie nationale aux méga-sociétés.

      Incidemment, le parlement va voter demain une loi interdisant de filmer les policiers.

      https://mobile.twitter.com/davduf/status/1323193363789684737

      https://mobile.twitter.com/hashtag/PPLSecuriteGlobale?src=hashtag_click

      Précision : le projet de loi présentait l’obligation de flouter des visages reconnaissables. Eric Ciotti a ajouté un amendement élargissant aux vidéos présentant tout policier en action. Je sais, ici, qu’on aime s’en prendre à la gauchiasserie. Mais la droite est de la même m.erde : ne surtout plus raisonner en gauche/droite pour ceux qui ont encore ce logiciel dans le cerveau. Sinon, il est impossible de lire ce qu’il se passe.

      Et pour ceux qui n’auront pas compris et filmeront des vidéos, par exemple de manifs anti grand reset avec violences policières, ce sera le coup de massue : 1 an d’emprisonnement et/ou 45000 euros d’amende.

      J’avais lu, gamin, 1984, avec des passages que je ne comprenais pas, mais l’intuition que je les comprendrais un jour dans ma vie. Par exemple, j’ai compris "La guerre, c’est la paix", avec les guerres contre l’Irak.

      De même, je n’avais rien compris à l’Apocalypse ni ce qu’il faisait dans le nouveau testament. J’ai compris depuis les Gilet Jaunes : c’est la Révélation, le dévoilement de toutes les corruptions et malignités d’un vaste plan ourdi contre les humains. Et je ne suis pas chrétien. Et ça m’énerve.

      Et puis tiens : puisqu’on est enfermé dans ces 3 monothéismes de m.rdre, la première religion participe au Plan Mondial. La dernière s’y oppose avec toute sa barbarie. La deuxième va-t-elle balancer entre les deux ? Enki Bilal a dépeint des islamo-chrétiens, dans la Femme piège, je crois. De toute façon, la civilisation d’origine chrétienne va se faire manger tout cru, entre une société avec une caste mondiale dirigeant les gueux, ou une société théocratique de fer.


      • 5 votes
        Super Cochon 4 novembre 00:31

        @Tchakpoum ........ désolé , mais t’as pas compris ce qu’est le Grand Reset
        .
        .

        La destruction de l’économie par le Covid pour imposer le Grand Reset du FMI
        .
        .

        Les gouvernements proposeront d’éliminer toutes les dettes personnelles (hypothèques, prêts, cartes de crédit, etc.) dont tout le financement sera fourni au par le FMI dans le cadre de ce qui deviendra le programme mondial de réinitialisation de la dette .

        .

        En échange de l’acceptation de cette remise totale de la dette , l’individu perdrait à jamais la propriété de tous les biens et actifs.

        .

        L’individu devrait également accepter de participer au calendrier de vaccination COVID-19 et COVID-21, ce qui lui permettrait de voyager et de vivre sans restriction même sous un verrouillage complet .

        .


      • 2 votes
        Garibaldi2 4 novembre 03:13

        @Tchakpoum

        La loi interdisant de diffuser (et non d’enregistrer) les policiers ’’filmés’’ lors des manifs, et présentée par, entre autres, Jean-Michel Fauvergue, ancien patron du Raid.

        Il convient de rappeler certains faits sur lesquels on n’a pas ou peu interrogé J-M Fauvergue :

        https://www.liberation.fr/desintox/2015/11/26/raid-de-saint-denis-le-mystere-des-kalachnikovs-disparues_1416252

        https://www.lepoint.fr/societe/assaut-de-saint-denis-les-terroristes-n-ont-tire-que-11-coups-de-feu-01-02-2016-2014532_23.php

        Si jamais cette loi était validé par les députés, rien ne prouve qu’elle le serait par le conseil constitutionnel, et que que la CEDH ne la déclarerait pas contraire aux droits de l’homme.

        ’’Filmer’’ et diffuser les images d’interventions policières lors de manifestations fait partie de la liberté d’informer. D’ailleurs, pour essayer d’éviter cet argument, le texte parle d’interdire la diffusion de l’image d’un membre des FdO si ’’cette diffusion vise à « porter atteinte à son intégrité physique ou psychique »’’ !

        Plutôt que de vouloir légiférer sur l’image des policiers, Fauvergue et consorts feraient mieux de proposer que soit considéré comme un délit le fait pour un membre des FdO de ne pas porter son RIO.

        Souvenez-vous : https://www.facebook.com/Hugo-Cl%C3%A9ment-757915144314007/videos/2157662374495426/

        les policiers n’ont pas pu être identifiés !!!!


      • 1 vote
        Tchakpoum Tchakpoum 4 novembre 04:15

        @Garibaldi2

        Vous avez raison de préciser, il s’agit d’en interdire la diffusion dans les réseaux sociaux et les web médias, ceux de la tévé on s’en fiche puisqu’ils ne servent que de SAV de exécutif.
        Par exemple la circulation de vidéos qui ont déclenché les affaires Benalla et Chouviat, pour les plus récents. Elles ont informé les français de la réalité de la répression des GJ ou soignants, ainsi que les instances internationales et les pays du monde. Même si la justice française passe déjà par dessus : https://www.youtube.com/watch?v=Ny1nPu0KNAQ&feature=emb_title

        On verra pour le conseil constitutionnel. En général, une loi votée est vulnérable s’il ne s’agit que de défendre l’intérêt de l’exécutif. Mais là, c’est autre chose, le conseil ne s’en prendra sans doute pas aux nécessités de l’ordre mondial et son actuel projet de grand reset.


      • vote
        Garibaldi2 4 novembre 13:30

        @Tchakpoum

        On peut toujours faire appel d’un classement sans suite : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1154

        Et ne pas oublier qu’en saisissant directement le doyen des juges d’instruction avec constitution de partie civile, on évite le procureur.


      • 3 votes
        LUCA LUCA 4 novembre 03:09

        Beaucoup de choses vraies et beaucoup de naïveté dans les réactions, les mecs ne vous ont pas attendu pour préparer le terrain du plan qu’ils mettent en place, croyez-vous sincèrement aux états d’âme sociaux de ces guignols ? à leur supposée incompétence aussi ? ... Ils sont déterminés, ont ficelé toutes les commandes répressives en changeant d’Etat-major, blindé la justice, tous les services administratifs d’ailleurs, embauché des mercenaires et construit des ronds-points.

        Ainsi "outillés", Ils occupent chaque parcelle de l’espace vital des Français, le "nous sommes en guerre" nous est adressé personnellement mais au second degré ... les germaniques de l’UE et leurs alliés islamistes prennent enfin leur revanche comme dirait mon père.

        Ils fabriquent leur propre monnaie, s’autorisent tous les achats de première nécessité pour l’élaboration de leur plan de soumission, quitte à instaurer une dictature pour 1000 ans. Le socialisme républicain comme le Nationalsozialismus "c’est tous ensemble" ou plus personne !

        La suite c’est comme d’habitude, les mougeons courent à la soupe, pas plus de 0,05% de résistance des premières heures et pour la majorité des autres, délation à tous les étages et chacun pour soi, what else ? 


        • 2 votes
          ZardoZ ZardoZ 4 novembre 11:54

          Une maison, du terrain, une source et quelques autres bricoles... What else ?


          • 1 vote
            samagora95 samagora95 4 novembre 17:20

            A partir du moment où Trump collabore avec Netanyahou pour moi il fait parti du système.

            Trump leur permet de ratisser large et de faire rentrer le troupeau rebelle au bercail, Trump et Biden sont les cotés pile et face de la même pièce, pile je gagne face tu perds.

            L’état profond n’improvise pas, les dirigeants actuellement au pouvoir dans les pays occidentaux ont été choisi avec soin, y compris Trump.

            Ils ont bien essayé de mettre leur pion en Iran, Syrie, Venezuela, Cuba, Coré du nord avant le grand reset mais n’y sont pas parvenu, remarquez que Trump y a participé activement.

            Ils ont réussi en Irak, Lybie, Arabie Saoudite (depuis longtemps), Brésil, Argentine et d’autres.

            Conclusion  : Tout ça c’est du cirque, s’ils ont décidé de presser le bouton en 2020, c’est que la machine qu’ils préparent depuis 1789 est prête.

            ne vous faites pas d’illusions avec Trump !


            • 2 votes
              Français du futur Français du futur 4 novembre 23:03

              @samagora95
              Si Trumpette avait été un caillou dans la chaussure des mondialistes, il aurait eu droit à une "Kennedysation" en bonne et due forme.

              Mais la Trumpette ne remet pas en cause les dogmes principaux et essentiels, création monétaire privée, propriété privée, marche vers une économie monopolistique des multinationales, squattage des puits de pétrole et imposition du dollar, acceptation du délire sanitaire actuel.

              Il freine un peu des pieds sur les sujets sociétaux mais dans le fond il ne remet aucunement en cause l’ordre précédent dont il a hérité, ou alors aux marges seulement.


            • vote
              hocagi@1shivom.com 5 novembre 03:04

              Trop tard, le nazisme avait déjà était vaincu par son concurrent ou autre alternative totalitariste, qui était bien sur une autre forme de nazisme, comment pouvait-il en être autrement ?

              Demain qd le troupeau n’aura plus aucune liberté, cela leur plaira encore plus car ils pourront finalement débrancher ce qui les entravait, leur cerveau, et cette effrayante idée qu’il aurait pu par égarement formuler justement, les prémisses d’une idée,

              Je n’ose parler du libre arbitre, et toutes ces voies hasardeuses qui mènent irrémédiablement au complotisme et ostracisme, ouhhhh !!!

              Bon l’on va dire que pour la majorité, cet organe était réduit à sa plus simple expression ’meuhhh’.


              • 2 votes
                Otb_Green 5 novembre 08:06

                Bienvenue dans le troisième et le plus hypocritement violent totalitarisme depuis la Russie communiste de Staline et l’Allemagne Nazie d’Hitler. Le parti du progrès qui contient dans son ADN le totalitarisme de la technologie. Les progressistes auront bien joué le coup en montant le lointain contre la société qu’ils veulent détruire en réécrivant l’histoire pour que le lointain développe du ressentiment (Black lives matter). Le parti du progrès pouvait alors se placer comme sauveur sur le dos de la société de nos anciens. Ils ont faire pareil avec la jeunesse et sa naïveté en la lobotomisant depuis l’école comme les nazis pouvaient le faire. Pareil avec la femelle moderne, qui n’a rien à voir avec une femme mais tout avoir avec la forme humaine la plus stupide mise au monde dans l’histoire de l’humanité. Même le bon sens ne peut rien contre ce rouleau compresseur. Voilà votre avenir, plus de jobs ou des jobs aux salaires de misères dans des conditions de travail à la Chinoise. Plus de liberté, plus de libre arbitre. Tout sera décidé à votre place pour votre bien. Les pauvres auront leurs tickets restaurants pour pas crever de faim, la classe moyenne disparaitra, la sécurité et le contrôle deviendront présent partout mais c’est pas grave car le plus grave c’était de faire tomber coute que coute Donald Trump et sa vision du monde d’un autre monde, le monde d’hier, un monde rétrograde. Demain ça ira mieux ou...pas. Allons tous ensemble vers le bonheur sur terre sous un rayon arc-en-ciel ou on s’enculera tous au sens propre comme au figuré. Un rayon de tolérance, d’empathie, d’amour, de socialisme et de licornes. On en reparle dans 4 ans quand on pourra faire un premier bilan des promesses des gentils démocrates qui n’ont de démocrate que le nom. Le soft power et le storytelling sont leur génie. Ces gens adorent les expériences sur les rats. On le voit dans les médias aux ordres qui écrivent l’histoire qui leur convient. les gens n’y voient que du feu car ils pensent que c’est la réalité du monde alors que le réel leur prouvera tout l’inverse tout les jours et cette dissonance cognitive les rendra dépressifs, à cran bref dans les conditions idéal pour assoir un peu plus un totalitarisme sanitaire et créer des médocs pour compenser le décrochage mental par rapport à un réel un peu différent de celui qu’on vous mets de force dans la tête via le petit écran du bonheur. Petite pensée aussi à ces petites putes antifascistes, les Kapos de cette époque qui ont très bien fait leur ignoble travail. Tu ne peux rien contre ça Donald. Laisse tomber et donne leur le monde pour mieux les voir s’écraser sous le poids de leur idéal de mégalomane. Le grand reset, ils vont se le prendre bien profond dans le cul et ça le fera du bien.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès